U18 : Ivan Hlinka Memorial, match pour la 3e place et finale

Dernière journée du tournoi international U18 "Mémorial Ivan Hlinka", organisé en Slovaquie et République Tchèque. Les quatre participants du jour sont les favoris du moment dans cette catégorie d'âge. Ce 16 août marque le 10e anniversaire de la disparition du mythique joueur et entraîneu Ivan Hlinka.

 

Match pour la troisième place - Etats-Unis - Suède

A l'issue d'un match très disputé, les Etats-Unis arrachent la médaille de bronze durant la prolongations.
Les Américains envoient traditionnellement une sorte d'équipe "B" pour ce tournoi U18. Les joueurs du programme de sélection U18 n'y participent pas. Pour autant, leurs remplaçants cette semaine ont réalisé une solide prestation. Ils connaissent cependant un début de match catastrophique. Après un deux-contre-un mal géré, la Suède ouvre le score dès la quatrième minute sur un trois-contre-un. Parti de son camp, Oliver Kylington est servi à droite et donne à l'opposée vers Oliver Erixon. Sarthou ne se déplace pas assez vite sur ce contre rondement mené (0-1). A l'origine, un défenseur américain trop avancé le long de la bande et piégé dans son dos. Mauvaises passes, fautes... Les Etats-Unis n'arrivent à rien et Jacob Olsson sorti pour crosse haute, le jeu de puissance suédois creuse l'écart. Jens Looke au cercle trouve Jonathan Dahlén ligne de fond, qui marque dans un angle très fermé (0-2). Dominés, les Etats-Unis réagissent sur un exploit individuel de Thomas Novak. Il vole le palet dans une crosse suédoise à sa bleue défensive et lance un deux-contre-un. Il feinte la passe tout du long, et défenseur et gardiens se font piéger sur le tir (1-2). Trois minutes plus tard, une action derrière la cage de Robert Jackson prend toute la défense à revers, attirée sur un côté du but. Erik Foley est esseulé dans le dos de la défense et égalise (2-2). Le match a changé de direction et Johan Davidsson prend deux minutes. Le jeu de puissance capitalise en fin de supériorité lorsque Terry Troy, servi au cercle, s'avance pour un joli tir balayé en lucarne (3-2). Les Blancs contrôlent la fin de tiers, mais concèdent une crosse haute de Brock Boeser dans les dernières secondes.
La Suède n'en profite pas au retour des vestiaires et concèdent un peu plus tard un trois-contre-un, sauvé par Adam Werner. Joseph Cecconi sort à son tour, sans plus de réussite pour les Scandinaves. Ils doivent même défendre des fautes de Filip Ahl puis Rasmus Aplund. Le tiers se retrouve fermé et pauvre en occasions. Seul Nicholas Swaney se montre dangereux dans la dernière minute et Werner s'impose de la jambière droite.
Une nouvelle faute de Jacob Olsson place les Etats-Unis en danger. Mais encore une fois, la Suède se fait voler le palet à la bleue offensive et Karch Bachman démarre en échappée. Il ajuste parfaitement Wener (4-2). Les Américains défendent bien, et tuent une deuxième pénalité, contre Ryan Moore. Jurusik tient la distance dans les cages. L'indiscipline pose cependant problème. Tory Dello sort, et le jeu de puissance finit par se montrer efficace. Un travail dans le coin libère Alexander Younan à la bleue, dans l'axe. Il remise à une touche de palet vers Linus Ölund au cercle droite, pour une volée précise (4-3). Un but est ensuite refusé aux Américains, qui cherchent à maîtriser le palet. La Suède parvient cependant à égaliser à 1'30" de la fin lorsque Joel Ek Eriksson et Jonathan Davidsson travaillent derrière la cage. Jurusik repousse le tir en tour de cage mais laisse un rebond. Rasmus Asplund surgit au deuxième poteau pour pousser le palet au fond (4-4). La Suède arrache la prolongation après un troisième tiers de bombardement sur le gardien (21 tirs).
Les deux équipes se créent une chance chacun dans le début de la période supplémentaire, mais Joel Ek Eriksson et Robert Jackson. A la quatrième minute, les Américains remontent le palet à la bleue et décalent Thomas Novak au cercle droit. Patient, l'attaquant finit par centrer fort devant le but. Zach Wilkie dévie une première fois et Dennis Yan finit le travail au deuxième poteau, avec un pas d'avance sur le défenseur (5-4).

Etats-Unis 5-4 ap. Suède (3-2, 0-0, 1-2, 1-0)
Samedi 16 août 2014, 15h00. Pieštany. 295 spectateurs.
Arbitrage de MM. Müllner et Baluška assistés de P. Šefčík et Junek.
Tirs : Etats-Unis 33 (11, 13, 7, 2), Suède 46 (12, 12, 21, 1)
Pénalités : Etats-Unis 12', Suède 6'

Récapitulatif du score
0-1 à 03'43" : Olivier Erixon assisté de Oliver Kylington et John Dahlström
0-2 à 09'46" : Jonathan Dahlén et Jens Looke (sup. num.)
1-2 à 10'50" : Thomas Novak
2-2 à 14'07" : Erik Foley assisté de Tanner Laczynski et Matt Filipe
3-2 à 16'30" : Troy Terry assisté de Robert Jackson et Zach Wilkie (sup. num.)
4-2 à 43'20" : Karch Bachman
4-3 à 50'07" : Linus Ölund assisté de Alexander Younan (sup. num.)
4-4 à 58'30" : Rasmus Asplund assisté de Joel Ek Eriksson Eriksson et Jonathan Davidsson
5-4 à 64'03" : Dennis Yan assisté de Zach Wilkie et Thomas Novak

Composition des équipes
Etats-Unis : Jurusik (Sarthou) – Wilkie, Dello, Blaisdell, Cecconi, Olson, Gabriele,Spenser – Yan, Novak, Boeser – Jackson, Terry, Smith – Bachman, Moore, Swaney – Foley, Filipe, Laczynski

Suède : Werner (Sandström) – Kylington, Ek Eriksson, Ahl, Yonan, Carlsson L., Alfterberg, Carlsson G., Emanuelsson, Léman – Grundström, Ek Eriksson, Ahl – Dahlén, Ölund, Lööke – Davidsson, Asplund, Magnusson – Erixon, Kalte, Dahlström.


Finale - République Tchèque - Canada

Le Canada remporte sa septième médaille d'or consécutive dans ce tournoi après un match maîtrisé face aux Tchèques.
Les Tchèques disputent la première finale de leur histoire, dix ans jour pour jour après le décès de Ivan Hlinka. Après une minute de silence à sa mémoire, les joueurs entament la partie. Michal Vladar est déjà sous pression et sauve des tirs de Hobbs, Konecny, Barzal, Musil et Strome dès les premières minutes. Après 3'34", Mitch Marner déborde et passe à Ryan Strome. Auteur d'un triplé en demi-finale, le petite frère de l'attaquant des Islanders de New York feinte Vladar et ouvre le score (0-1). Quelques secondes après, les Tchèques reçoivent un jeu de puissance pour une crosse haute de Nick Merkley. Les deux hommes forts de l'équipe spéciale, Jakub Zboril et Filip Chlapik, se heurtent à Sawchenko et le Canada tue la pénalité. Le jeu s'équilibre, avec un avantage physique aux visiteurs, symbolisé par une lourde charg de Connor Hobbs sur Dufek. A mi-période, les Tchèques se font punir sur une contre-attaque menée par Nicolas et Jérémy Roy, avec Lawson Crouse à la conclusion (0-2). Une erreur défensive offre un boulevard à Simon Stransky, qui manque la réduction du score. Le jeu favorise les canadiens, qui échouent à convertir un jeu de puissance. Mais quelques secondes après la fin de la faute de Dymasek, un cafouillage dans l'enclave profite à Mitch Marner (0-3). Les Tchèques reculent et Radek Koblisek commet une obstruction. Le jeu de puissance est annulé lorsque Marner est appelé pour faite trébucher. Zach Sawchenko sauve un slap de Martin Weinhold puis un tir de Chlapik. Mais Zboril sort et c'est un nouveau jeu de puissance canadien. Dans les dernières secondes, Jérémy Roy sert Travis Konecny pour un lancer balayé au fond des filets (0-4). C'est la fin du match pour l'excellent Michal Vladar, remplacé par Ales Stezka. Le tiers se termine par un double arrêt de Sawchenko sur Soustal. Le Canada a su se montrer très efficace dans ce tiers.
Au retour des vestiaires, Stezka prive les Canadiens d'un cinquième but : Nicolas Roy, Mathew Spencer, Mathew Barzal échouent sur le portier. Ce début en fanfare s'interrompt lorsqu'Adam Musil est sanctionné pour une mauvaise charge. Les Tchèques réveillent alors le public grâce à Radek Koblizek de près (1-4). Barzal prend deux minutes à son tour et la défense souffre. Le Canada parvient à se dégager et à tuer la pénalité, puis le match à mi-période. Matthew Spencer expédie un slap violent de la bleue et Nicolas Roy le dévie en chemin (1-5). Les Tchèques n'abdiquent pas. Lukas Doudera, aperçut en élite tchèque la saison dernière à 16 ans, se heurte encore à Zach Sawchenko. Les occasions pleuvent des deux côtés. Dans ce match très ouvert, les Tchèques réduisent la marque en fin de tiers sur une remontée de palet rapide. Lukas Doudera remise sur Lukas Jasek, pour un missile de la bleue (2-5).
Le Canada gère le début de dernier tiers. Jan Dufek en prison, les tirs viennent de Konecny et Strome, puis Hobbs. Stezka, concentré, ne craque pas et sauve son camp sur deux pénalités consécutives. A huit minutes de la fin, Mitch Marner envoie un palet flottant vers la cage. Stezka est surpris et Lawson Crouse est crédité de la déviation (2-6). Les Canadiens concèdent deux pénalités mais les Tchèques ne conservent pas le cinq-contre-trois, puisque David Kase commet un faire trébucher. Zboril, Doudera échouent sur Sawchenko. Le match se termine sans occasion franche.
Le Canada remporte ainsi sa 19e finale en 23 participations.

République Tchèque 2-6 Canada (0-4, 2-1, 0-1)
Samedi 16 août 2014, 17h00. Breclav. 3000 spectateurs.
Arbitrage de MM. Frano et Hodek assistés de Bláha et Lhotský.
Tirs : République Tchèque 22 (8, 5, 9), Canada 24 (8, 9 7)
Pénalités : République Tchèque 14', Canada 12'

Récapitulatif du score
0-1 à 03'34" : Dylan Strome assisté de Mitchell Marner
0-2 à 09'06" : Lawson Crouse assisté de Nicolas Roy et Jérémy Roy
0-3 à 13'09" : Mitchell Marner assisté de Mathew Spencer
0-4 à 16'51" : Travis Konecnyassisté de Jérémy Roy et Mathew Barzal (sup. num.)
1-4 à 23'26" : Radek Koblizek assisté de Daniel Krenzelok (sup. num.)
1-5 à 29'29" : Nicolas Roy assisté de Matthew Spencer
2-5 à 38'48" : Lukas Jasek assisté de Lukas Doudera
2-6 à 51'38" : Lawson Crouse assisté de Mitchell Marner

Composition des équipes
République Tchèque : Vladař puis Stezka à 16'51" – Zbořil, Weinhold, Krenželok, Kaňák, Hájek, Doudera, Kalina – Koblížek, F. Chlapík (A), Jašek – Dufek, D. Kaše (C), Suchý (A) – Anděl, Šoustal, Dymáček – Stránský, Dvořák, Gago – Ďurač.

Canada : Sawchenko (Booth) – J. Roy (A), Spencer, Briseboys, Meloche, Hobbs, Bear, Sompel – Knott, Strome, Marner – Crouse, N. Roy, Merkley (A) – Harkins, Barzal, Konecny (C) – Stephens, Soy, Musil – Beauvillier.

Statistiques
Gardiens
1. Zachary Sawchenko (CAN), 4 matchs, 2.25 buts encaissés, 91% d'arrêts
2. Ales Stezka (TCH), 2 matchs, 2.33 buts encaissés, 90,70% d'arrêts
3. Felix Sandström (SUE), 3 matchs, 3.35 buts encaissés, 89,36% d'arrêts

Pointeurs
1. Thomas Novak (USA), 5 matchs, 5 buts, 6 passes, 11 pts
2. Brock Boeser (USA), 5 matchs, 6 buts, 2 passes, 8 pts
3. Petrus Palmu (FIN), 4 matchs, 4 buts, 4 passes, 8 pts
4. Dennis Yan (USA), 5 matchs, 4 buts, 4 passes, 8 pts
5. Kirill Kaprizov (RUS), 4 matchs, 5 buts, 2 passes, 7 pts
6. Sebastian Aho (FIN), 4 matchs, 5 buts, 2 passes, 7 pts
7. Lukas Jasek (TCH), 5 matchs, 4 buts, 3 passes, 7 pts
8. Mathew Barzal (CAN), 5 matchs, 2 buts, 5 passes, 7 pts
9. Mitchell Marner (CAN), 5 matchs, 2 buts, 5 passes, 7 pts
10. Julius Nättinen (FIN), 4 matchs, 1 but, 6 passes, 7 pts
11. Martin Weinhold (défense) (TCH), 5 matchs, 0 but, 7 passes, 7 pts
12. Lawson Crouse (CAN), 5 matchs, 6 buts, 0 passe, 6 pts
13. Dylan Strome (CAN), 5 matchs, 5 buts, 1 passe, 6 pts
14. Travis Konecny (CAN), 5 matchs, 5 buts, 1 passe, 6 pts
15. Mitchell Stephens (CAN), 5 matchs, 4 buts, 2 passes, 6 pts
16. Jakub Zboril (défense) (TCH), 5 matchs, 4 buts, 2 passes, 6 pts
17. Jansen Harkins (CAN), 5 matchs, 2 buts, 4 passes, 6 pts
18. Tyler Soy (CAN), 5 matchs, 2 buts, 4 passes, 6 pts
19. Grant Gabriele (défense) (USA), 5 matchs, 1 but, 5 passes, 6 pts
20. Troy Terry (USA), 5 matchs, 4 buts, 1 passe, 5 pts