Villach - Briançon (CHL 2014/15, groupe C, 3e journée)

Après deux défaites à domicile, les champions de France abordent maintenant leur premier déplacement européen, face à une équipe de Villach qui les avait battus contre le cours du jeu (1-2). Mais le match retour s'annonce beaucoup plus difficile après un long voyage en bus.

Entre-temps, Briançon a perdu le Match des champions contre Angers, et y a perdu son nouveau défenseur offensif Mathieu Gagnon, blessé au poignet. Pour pallier sa longue indisponibilité, un solide défenseur d'élite suédoise, Andreas Frisk, a été recruté, mais il ne peut pas jouer en CHL car les listes ont été arrêtées au 20 août. En plus, Kevin Hamon n'a pas convaincu et ne sera pas gardé. Quant à la recrue-phare Ian McDonald, elle n'a pour l'instant pas démontré ses qualités de marqueur universel et recule en deuxième ligne à la place de Jaka Ankerst (également absent), pendant que le jeune Cédric Di Dio Balsamo monte sur le premier trio.

Par conséquent, les Diables rouges n'ont plus que trois lignes. Villach, au complet avec le retour de Marco Pewal, comprend tout l'intérêt à tourner à quatre lignes contre ces Français diminués. Mais il n'y aura pas besoin d'attendre bien longtemps que l'adversaire s'use, car le début de match tourne au cauchemar pour les visiteurs.

BriançonDès l'engagement, le jeune défenseur international Florian Chakiachvili perd le palet à la ligne bleue, et le tir dans le cercle gauche de John Lammers trompe alors Mandolora. Dans la foulée, un lancer masqué de la ligne bleue du capitaine Unterluggauer est dévié victorieusement par François Fortier (2-0, 00'40"). Le match n'a pas vraiment commencé, et déjà, la soirée s'annonce mal.

Jimmy Jensen part en prison pour un cross-check inutile dans le slot adverse, mais quand il en sort, il gratte le palet face à deux joueurs et le donne en retrait à Dave Labrecque qui arrive seul face au but... et subit un coup de crosse de Platzer dans le poignet. Une "faute utile" qui prive les Diables rouges de leur seule vraie occasion avant longtemps. Briançon est à son tour en supériorité numérique mais ne sera pas plus dangereux que son adversaire.

Villach croit bien marquer le 3-0, mais le gardien Shane Madolora, tombé en arrière sur le contact de Nageler, a perdu son casque au moment du tir de Sean Ringrose et l'arbitre annule le but. Chakiachvili accroche Ringrose sur l'action suivante, et à 5 contre 4, Benjamin Petrik se place bien trop facilement dans le dos de la boîte briançonnaise, où il est près de conclure des premiers lancers de l'international slovène Klemen Pretnar. Pas toujours à son avantage dans cette première période, Madolora la termine tout de même sur un excellent déplacement pour un arrêt du bouclier devant John Santorelli, victime dans les secondes qui suivent d'un cinglage de Cory Pritz dans sa crosse. L'infériorité numérique de Briançon se duplique, mais elle est coupée par la pause.

Le deuxième tiers-temps commence par une bagarre provoquée par Jimmy Jensen, qui s'est approché du gardien, s'est fait encercler par les adversaires et s'est jeté sur Stefan Bacher, qui calme le Suédois en remportant le combat et en le mettant au sol.

Genève avait été mené 0-2 par Villach et a remporté le match. Briançon peut-il encore y croire ? N'est pas Servette qui veut. Et malheureusement, c'est encore une erreur de Chakiachvili qui met un terme à ce rêve : sa relance est interceptée par François Fortier, qui décale alors John Santorelli pour le but du KO (3-0, 27'43").

La fatigue affecte la lucidité la plus élémentaire, avec d'affreuses passes transversales en zone défensive de Bernier puis de Tarantino, qui en est contraint à faire une faute. Il est rejoint en prison par Kevin Igier pour un retard de jeu. Briançon doit défendre 46 secondes à trois, et le reste du temps à quatre, mais cette longue infériorité a pesé sur les jambes et sur les têtes... qui ne tournent pas assez. Quatre secondes après le retour au complet, Benjamin Petrik sert une passe transversale à Mark Santorelli dans le dos de la défense (4-0, 35'37").

Le score devient très lourd, mais pendant un changement de lignes, Cédric Di Dio Balsamo appelle une longue passe, fonce sur le gardien et marque en lucarne (4-1, 37'18"). C'est ainsi le joueur formé qui redonne un peu de moral aux Briançonnais.

Le troisième tiers-temps est bien plus favorable aux Diables rouges qui se créent leur lot d'occasions. Marc-André Bernier décale Jimmy Jensen en deux contre un, mais le Suédois n'arrive pas à dribbler un Jean-Philippe Lamoureux bien positionné. Une crosse haute de Gelfanov sur Chakiachvili à quatre minutes de la fin pourrait permettre à Briançon de finir fort, mais la supériorité numérique est annulée quand Devin va percuter derrière sa cage le gardien américain Lamoureux qui en rajoute un peu. Le cinquième but est même tout près, mais le tir détourné de Sean Ringrose frappe la transversale.

Briançon n'aura pas à rougir de son effort, mais s'est privé de toute chance de résultat par une entame ratée et un nombre trop élevé d'erreurs en zone défensive. On espère que le public haut-alpin saura pousser son équipe après-demain contre Genève-Servette pour son dernier match à domicile dans cette grande compétition européenne.

 

Villach - Briançon 4-1 (2-0, 2-1, 0-0)
Jeudi 4 septembre 2014 à 19h30 à la Stadthalle de Villach. 4500 spectateurs
Arbitrage de Marian Rohatsch (ALL) et Peter Gebei (HON) assistés d'Attila Nagy et Marton Nemeth (HON).
Pénalités : Villach 12' (2', 4', 6'), Briançon 16' (6', 8', 2').

Évolution du score :
1-0 à 00'15" : Lammers
2-0 à 00'40" : Fortier assisté d'Unterluggauer et C. Jarrett
3-0 à 27'43" : Santorelli
4-0 à 35'37" : Lammers assisté de Petrik et Hunter
4-1 à 37'18" : Di Dio Balsamo


Villach

Gardien : Jean-Philippe Lamoureux.

Défenseurs : Cole Jarrett (+2, 2') - Gerhard Unterluggauer (+2) ; Mario Altmann (+1) - Klemen Pretnar (+2) ; Geoff Waugh - Stefan Bacher (-1, 4') ; Nico Brunner - Philip Siutz.

Attaquants : François Fortier (+2) - Brock McBride (+2, 2') - John Santorelli (+2) ; John Lammers (+2) - Eric Hunter (+2) - Benjamin Petrik (+2) ; Daniel Nageler (-1) - Sean Ringrose (-1) - Patrick Platzer (-1, 2') ; Marco Pewal - Adis Alagic - Ruslan Gelfanov (2').

Remplaçant : Thomas Honeckl (G).

Briançon

Gardien : Shane Madolora.

Défenseurs : Florian Chakiachvili (2') - Gasper Cerkovnik ; Kevin Igier (-2, 2') - Cory Pritz (-2, 2') ; Viktor Szelig (-1) - Cédric Custosse (-1).

Attaquants : Cédric Di Dio Balsamo - Dave Labrecque - Marc-André Bernier ; Jimmy Jensen (-2, 6') - Damien Raux (-2) - Ian McDonald (-2) ; Lionel Tarantino (-1, 2') - Norbert Abramov (-1) - Pierre-Antoine Devin (-1, 2').

Remplaçants : Antoine Bonvalot (G), Thibaut Farina. Absents : Mathieu Gagnon (blessé au poignet), Kevin Hamon (non conservé), Andreas Frisk (arrivée tardive), Jaka Ankerst.