Rouen - Brest (match amical)

À l'usure, les Dragons engrangent de la confiance 

Après un tournoi Napoléon satisfaisant (2 victoires en 3 matches) terminé sur une très bonne note (suivez mon regard), Rouen continue sa préparation ce soir à domicile face à Brest.

2014-09-04-Rouen-Brest4Les visiteurs ont joué trois matches amicaux (contre Anglet) avec un excédent d'une victoire, leurs deux succès ayant été acquis en prolongation.

Rodolphe Garnier a modifié ses trios et a décidé de faire jouer Fabrice Lhenry devant la cage. C'est Arnaud Goetz qui sera son alter ego en face.

Et quel alter ego ! Le natif de Saint-Martin d'Hères a maintenu son équipe dans le match pendant les 30 premières minutes. L'ex-back-up de Grenoble, Mont-Blanc, Tours puis Caen, entame, à 34 ans, sa quatrième saison dans la cité du Ponant. Après la prestation du portier ce soir, Sébastien Oprandi a dû être rassuré par son gardien vétéran.

Au démarrage, le RHE76 n'a eu de cesse de patiner, de jouer vite et de tirer au but. Bref, les Dragons ont largement dominé. Mais le BAH a agréablement surpris avec des blocs homogènes qui n'a rien lâché au niveau du patinage en laissant la vue à un gardien qui a fait le reste. Fabien Colotti, 18 ans, arrivé de Grenoble à l'intersaison, a la première occasion des locaux. Mais pourtant idéalement placé dans le slot, il ne peut pas cadrer son tir (1'09). François-Pierre Guénette trouve la barre d'un lancer de l'oreille droite (4'15). Puis, Arnaud Goetz réalise un exploit sur un envoi de Janil. Au rebond, Martin Lacroix est imprécis (7'08).

2014-09-04-Rouen-BrestEnfin, Brest riposte. Fabrice Lhenry bloque le premier tir breton (10'14). Les coéquipiers de Marc-André Thinel patinent toujours autant, mais sans aller à la cage, ils s'enlisent. Les tridents modifiés cherchent leurs marques et leur second souffle, alors que la troupe du Rinkla est mieux organisée. Arnaud Goetz a du répit. Une erreur normande en relance procure un revirement que Quentin Berthon ne peut conclure (17'30).

Ensuite, Jonathan Janil est mis en cause par les directeurs de jeu (M.Barbez parrainant M.Rauline). Les Albatros se sont installés. Jérémie Romand fait trembler Lhenry qui doit s'y reprendre en deux fois pour stopper l'attaque à cinq adverse (17'48). Puis le gardien déroute David Hennebert (18'21). Le portier devra s'incliner face à Holik devant lui après un mouvement des poignets à la réception d'une courte passe subtile de Prosvic (0-1 à 18'32). C'est sur ce petit hold-up que les deux équipes feront leur premier retour au vestiaire.

Le deuxième tiers sera plus équilibré. Néanmoins, Rouen a les meilleures (seules) chances. Arnaud Goetz reprend, là où il l'avait laissé, son niveau de jeu. Il stoppe son face-à-face avec Guénette (21'30). Il est sauvé par son poteau toujours devant le joueur de centre rouennais (25'53). Il voit un premier palet de Johan Saint-André passé à côté (27'26).

2014-09-04-Rouen-Brest2Entre temps, Fabrice Lhenry fait le boulot lorsque son équipe joue en infériorité à deux reprises. Lorsque Saint-André sort de la geôle à la fin de la deuxième pénalité, Fabulous Fab exécute un spectaculaire poke-check qui permet un débordement par la gauche de Desrosiers. Le Franco-Canadien remise fort la rondelle devant la cage, là où adroitement Saint-André a pris le meilleur sur son défenseur et peut dévier le puck dans les filets de Goetz (1-1 à 30'19).

Moins de six minutes plus tard, Dan Koudys fait tout un numéro de passe-passe en contre-attaque, ce qui permet à Desrosiers de se démarquer et d'ajuster le haut des filets du cercle d'engagement (2-1 à 35'34). L'égalisation semble avoir joué sur le moral de Goetz qui, peut-être un peu fatigué, a mis trop rapidement ses jambières sur la glace lors du lancer de l'ailier gauche.

Brest essaiera de refaire le coup du premier vingt lorsque Martin Lacroix sera sanctionné d'une faute offensive. Mais Fabrice Lhenry et sa défensive sont prévenus. Ils veillent à ne pas encaisser une égalisation juste avant la seconde pause qui relancerait les partenaires de Jaroslav Prosvic.

2014-09-04-Rouen-Brest3Dans la dernière période, les Albatros encaissent rapidement un troisième but. Lors d'une remise en jeu en territoire breton, Marc-André Thinel récupère le caoutchouc dans le cercle droit, passe devant le but, dans une défense amorphe et rabat le palet derrière un Goetz abandonné (3-1 à 40'49).

Les Dragons ne profitent pas de leur premier jeu de puissance (de 45'58 à 47'58). Mais avec les deux équipes au complet, dans un temps fort rouennais, Julien Desrosiers dévie la passe précise de la ligne bleue du défenseur recrue Patrick Coulombe dans les rets (4-1 à 52'48).

Moins de trois minutes plus tard, en power-play, Loïc Lampérier reprend dans le haut du filet un retour de tir dans la bande de Thinel à la pointe (5-1 à 55'27). Sébastien Oprandi prend alors son temps mort pour remotiver ses troupes qui ont encaissé ce but seulement huit secondes après l'entrée de Prosvic dans la prison.

Brest finit sur une bonne note. Les Bretons ne se laissent pas aller à la facilité en résistant à une dernière infériorité alors que le match est joué malgré une occasion de Thinel (non cadrée).

Les deux équipes chacune à leur niveau sont encore en rodage physique, technique et tactique. Mais elles ont toutes deux démontrés de belles capacités d'envie, de moral, adaptées à leurs ambitions.

Etoiles du match : *** Julien Desrosiers (Rouen), ** Marc-André Thinel (Rouen), * Fabrice Lhenry (Rouen).

 

Rouen - Brest 5-1 (0-1, 2-0, 3-0)
Jeudi 4 septembre 2014 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 1500 spectateurs environ.
Arbitres : Nicolas Barbez et Jérémy Rauline assistés de Anne-Sophie Boniface et Charles-Edouard Salmon
Pénalités : Rouen 10' (2', 6', 2') ; Brest 8' (0', 0', 8')
Tirs : Rouen 34 (14, 9, 11) ; Brest 14 (6, 5, 3)
Supériorités : Rouen 1/3, Brest 1/4
Chances : Rouen 7 (3, 3, 2) ; Brest 1 (1, 0, 0)

Évolution du score :
0-1 à 18'32 Holik assisté de Prosvic et Reddick (sup.num.)
1-1 à 30'19 Saint-André assisté de Desrosiers
2-1 à 35'34 Desrosiers assisté de Koudys
3-1 à 40'49 Thinel
4-1 à 52'48 Desrosiers assisté de Coulombe et Manavian
5-1 à 55'27 Lampérier assisté de Thinel (sup.num.)

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry (13/14)

Défenseurs : Raphaël Faure – Wes Cunningham ; Patrick Coulombe – Antonin Manavian (A) ; Léo Guillemain – Jonathan Janil.

Attaquants : Daultan Déveillé – Maxime Lacroix (A) – Francis Charland ; Fabien Colotti – François-Pierre Guénette – Marc-André Thinel (C) ; Julien Desrosiers – Loïc Lampérier – Dan Koudys ; Antoine Mony – Loup Benoit – Johan Saint-André.

Remplaçants : Nicolas Riopel (G), Aurélien Dorey et Théo Lanvers.

Brest

Gardien : Arnaud Goetz (29/34).

Défenseurs : Vladimir Holik – Bryce Reddick ; Jason Crossman – Timothy Hartung ; Aurélien Gréverand(A) – David Hennebert.

Attaquants : Michal Dian – Jaroslav Prosvic (C) – Jérémie Romand ; Alexandre Quesnel – Benjamin Bréault(A) – Quentin Berthon ; Jonathan Avenel – Nicolas Motreff – Graham Avenel ; Sébastien Delemps.

Remplaçants : Léo Bertein (G), Gaétan Cannizzo, Sacha Grimshaw et Dimitri Motreff. Absents : Matthew Boudreau (non conservé), Marlo Chapron, Jérémy Cormier et William L'Arvor (?).