Angers - Caen (Coupe de la ligue, poule A, 1re journée)

Angers, sans forcer

Très petite affluence au Haras pour ce premier match de Coupe de la Ligue (509 spectateurs payants). La longue présentation officielle de l'équipe au public retarde le match d'un quart d'heure. L'occasion également de découvrir Real Paiement, le nouveau coach des Ducs. Fraîchement débarqué du Canada, il conserve les lignes construites précédemment par son adjoint Tomas Baluch.

Aucun blessé à déplorer chez les Ducs. Au contraire des Caennais, toujours privés de Thiery Poudrier (ménisque).

Les Ducs démarrent fort et s'installent longuement dans la zone adverse. Les Caennais sont bousculés et n'arrivent que trop peu à investir la zone adverse. Ainsi Quentin Kello, le portier des Drakkars est vigilant sur des tentatives de Tim Crowder et Sébastien Bisaillon (2').

Dépassés, les Caennais se mettent rapidement à la faute lorsque Damien Grendka accroche Johan Skinnars (04'51''). Les Angevins ont du mal à installer leur jeu de puissance et n'inquiètent pas vraiement Quentin Kello. Néanmoins, le portier normand est tout heureux de voir le tir de Tim Crowder frôler son montant droit (5').

Ensuite, les Drakkars sortent - enfin - la tête de l'eau et Charlie Doyle est tout près de tromper Jean-Sébastien Aubin lorsque son tir de la bleue s'écrase sur l'équerre (10').

Angers contrôle néanmoins le jeu et est justement récompensé à la mi-tiers. Sur un tir d'Andrej Mrena, le palet reste "collé" à la botte gauche de Quentin Kello. Le palet est jouable et dans une forêt de jambes, Cody Campbell réussit tant bien que mal à le pousser au fond des cages (1-0, 10'18''). Sur cette action, le cerbère reste quelques longues minutes sur la glace, visiblement touché à la nuque.

Les Caennais - mécontents que ce but soit validé - protestent violamment et sont sanctionnés pour attitude anti-sportive (2' pour Martin Ropert et 10' pour le capitaine Thibault Geffroy). Double sanction donc pour les Drakkars puisqu'après ce but, ils redémarrent en infériorité numérique. Une situation défavorable qu'ils négocient bien puisque les Angevins n'arrivent pas vraiment à installer leur jeu de puissance.

Quelques instants plus tard, ils vont tout de même encaisser un second but. Paul Bahain, le jeune défenseur angevin, lance du poignet de la bleue et le palet finit tranquillement en lucarne. Un but tout en douceur (et un peu chanceux il faut bien l'admettre) qui trompe la vigilance de Quentin Kello, manifestement masqué sur cette action (2-0, 14'39'').

Angers lâche un peu la pression sur la fin de tiers et cela profite aux Caennais. Dans un premier temps, Jean-Sébastien Aubin est tout heureux de geler la rondelle après que celle-ci ait heurté la base de son poteau droit (17'). Dans un second temps lorsque Jean-Christophe Gauthier trompe l'ex-portier NHL en faisant le tour de la cage (2-1, 17'42''). Très beau but de l'attaquant canadien des Drakkars. Les deux équipes rentrent donc au vestiaire sur ce score plutôt flatteur pour les visiteurs.

À la reprise, la donne a changé et les Drakkars - sans doute remobilisés dans le vestiaire par leur coach Luc Chauvel - sont plus entreprenants et passent tout près de l'égalisation. Alors que les Ducs sont installés dans le camp adverse, Jean-Christophe Gauthier chipe la rondelle à Sébastien Bisaillon, posté à la bleue. Le numéro 8 caennais vient défier en un contre un Jean-Sébastien Aubin. Ce dernier, dans un plongeon assez acrobatique, lâche involontairement sa crosse et fait trébucher Gauthier. Nicolas Barbez, l'arbitre de la rencontre, accorde logiquement un tir de pénalité à Caen. Malheureusement pour les Normands, Jean-Christophe Gauthier ne transforme pas l'opportunité puisque son tir passe à gauche du but d'un Jean-Sébastien Aubin serein (23'16'').

Dès lors, les Caennais laissent passer leur chance, même s'ils dominent cette première moitié de deuxième tiers. Ils se heurtent à un excellent Jean-Sébastien Aubin, intraitable sur sa ligne. Même en situation de supériorité, ils n'y arrivent pas. Il faut dire que le portier angevin a un jeu de crosse assez impressionnant et se permet de relancer la rondelle - après un arrêt de la mitaine - directement au fond de la patinoire !

La deuxième partie de tiers est toute autre et les Angevins assomment définitivement leurs hôtes en moins de deux minutes. Alors qu'ils évoluent en infériorité, les Angevins vont tout de même trouver la faille. Yannick Tifu presse la défense caennaise derrière la cage de Quentin Kello et récupère la rondelle dans le coin gauche. Il sert directement Sébastien Bisaillon qui arrive vers la ligne bleue à toute vitesse côté droit. L'ex-défenseur briançonnais ne se pose pas de questions et envoie un missile dans la lucarne (3-1, 33'24'').

Quelques instants plus tard, Caen se retrouve en infériorité. Angers installe rapidement son power-play et marque dans la foulée. Johan Skinnars sert Robin Gaborit dans l'enclave qui a tout le temps de contrôler et d'ajuster Quentin Kello en plaçant le palet dans le petit filet (4-1, 34'42''). Angers semble promis à une victoire assez tranquille.

Ce qui se vérifie dès l'entame de la troisième période puisque Robin Gaborit profite d'un palet qui traîne devant le slot  et trompe l'infortuné Kello entre les bottes (5-1, 41'00).

Le reste du tiers est exclusivement à l'avantage des Ducs qui alourdissent la marque. Johan Skinnars de près y va de son but (6-1, 52'36'') et Tim Crowder - après un superbe service de Michael Busto - dribble facilement Quentin Kello avant de marquer dans la cage désertée (7-1, 59'26'').

Un match sérieux des Ducs. Robin Gaborit confirme son très bon début de saison en étant présent sur quatre des sept buts angevins (deux buts et deux assistances). Au rayon des satisfactions, il faut noter le travail constant de Cody Campbell dans les deux sens de la patinoire. Auteur de très beaux gestes techniques, le numéro 50 angevin - qui a visiblement perdu quelques kilos - semble très en forme. Dans les cages angevines, Jean-Sébastien Aubin donne satisfaction. Quelquefois chanceux (deux tirs sur les montants), souvent talentueux, le nouveau portier des Ducs donne de sérieuses  garanties (95% d'arrêts sur ce match).

Côté caennais, pas grand chose à retirer. Ducs et Drakkars n'ont pas les mêmes objectifs et il est clair que les Normands lutteront pour exister dans les coupes et pour sauver leur tête en Magnus. Leur très bon début de deuxième tiers peut leur donner des raisons d'espérer. De plus, l'absence de leur leader d'attaque - Thiery Poudrier - se fait cruellement ressentir.

Étoiles du match : *** Robin Gaborit (Angers), ** Cody Campbell (Angers), * Jean-Sébastien Aubin (Angers)

 

Angers - Caen 7-1 (2-1, 2-0, 3-0)
Mardi 9 septembre 2014  à 20h45 à la patinoire du Haras. 509 spectateurs.
Arbitres : Nicolas Barbez assisté de Matthieu Loos et Sébastien Levasseur
Pénalités : Angers 4' (0', 4', 0') ;  Caen 20' (14', 6', 4').
Tirs cadrés : Angers  40 (14, 11, 15) ; Caen 20 (7, 10, 3)

Évolution du score :
1-0 à 10'18" : Campbell
2-0 à 14'39" : Bahain assisté de Henderson et Gaborit
2-1 à 17'42'' : Gauthier assisté de Gliga et Gyesbreghs
3-1 à 33'24'' : Bisaillon assisté de Tifu et Gaborit (inf. num.)
4-1 à 34'42'' : Gaborit assisté de Skinnars et Tifu (sup. num.)
5-1 à 41'00'' : Gaborit assisté de Aubé et Bisaillon
6-1 à 52'36'' : Skinnars assisté de Tifu et Crowder
7-1 à 59'26'' : Crowder assisté de Busto et Skinnars