Pronostics des personnalités 2014-2015 : conférence "Journalistes"

Nouvelle saison, nouvelle édition des pronostics des personnalités pour la Ligue Magnus ! Cette année, cette petite compétition bon enfant célèbre sa 3e édition et continue d'évoluer pour le plaisir des compétiteurs qui pour certains, prennent ce petit exercice très au sérieux, et espérons le pour le plaisir également des lecteurs que vous êtes.

Après un premier concours remporté par un trio composé du journaliste Julien Langlet et des joueurs Damien Fleury et Sacha Treille, la saison passée avait vu une "victoire maison" grâce au succès de Marc Branchu.
Révolution des règles cette année avec l'instauration d'un tout nouveau concours plus ludique, dont voici les explications :

- Les 40 participants ont été divisés en deux groupes égaux que nous qualifierons pour l'anecdote de "conférences" : Il y a donc la "conférence journalistes" et la "conférence joueurs et compagnie".
- Les pronostics que nous vous présentons portent sur la saison régulière de Ligue Magnus, et sur le top 4 de cette compétition. Le barème est inchangé en ce sens. Sont venus s'ajouter cette année aux prédictions le vainqueur des deux coupes nationales (deux points à prendre en cas de bon pronostic, un point si l'équipe visée accède à la finale).
- A l'issue de la saison régulière, les comptes seront faits. Les 5 meilleurs totaux de chaque conférence seront alors contactés pour des pronostics "play-offs / play-downs", offrant une deuxième phase de la compétition à 10 candidats. Le vainqueur sera alors désigné au terme de la saison complète.
- En cas d'égalité, tous les participants ont également donné une prédiction de celui qui sera d'après eux, le joueur qui récoltera le Trophée Ramsay du meilleur pointeur. Ce choix ne rentre pas dans les points et ne servira que pour départager éventuellement des candidats ayant un même nombre de points. S'imposera alors celui qui sera le plus proche du vainqueur du Trophée Ramsay.


Nous commençons donc avec la diffusion des pronostics de la "conférence journalistes".
Voici les vingt participants qui ont gentiment accepté de prendre part à ce petit concours :

- Ludovic Aurégan (journaliste Ouest France)
- Nicolas Baillou (journaliste Groupe Canal +)
- Antoine Barège (journaliste France Bleu Picardie)
- Benjamin Bernard (journaliste beIN Sports / l'Equipe 21)
- Benjamin Cadiou (journaliste l'Equipe / Journal du Golf)
- Cédric Cariou (journaliste Dernières Nouvelles d'Alsace)
- Johan Chabert (journaliste pucknews.fr)
- Guillaume Claret (chroniqueur - commentateur l'Equipe 21 / Itele / Eurosport...)
- Romain Del Bello (journaliste Groupe Canal +)
- Grégory Delsol (journaliste Radio Scoop)
- Hugo Galatioto (journaliste - commentateur Radio Isa)
- Vincent Gautier (journaliste Slapshot magazine - chef de rubrique Glace)
- Yann Hildwein (journaliste l'Equipe)
- Julien Langlet (journaliste Radio France)
- Aurélien Meazza (journaliste le Bien Public)
- Eric Normand (rédacteur en chef adjoint France Bleu Champagne-Ardenne)
- Sébastien Riglet (journaliste Radio France / l'Equipe.fr)
- Sophie Roguez (journaliste le Courrier Picard)
- Sylvain Taillandier (journaliste la Nouvelle République / présentateur des Têtes A Slap)
- Benjamin Valla (commentateur Radio Isa)


Place aux pronostics :

pronos perso 14-15 Journ1


























pronos perso 14-15 Journ2





























Quelques justifications et analyses :

Antoine Barège :

1- Grenoble : Le recrutement le plus spectaculaire de ligue Magnus avec un entraîneur qui a de solides références, une valeur sûre du championnat (Bouchard), et Chouinard qui devrait apporter son talent et son expérience d’ex-joueur NHL. Même sans Baptiste Amar les Brûleurs de loup ont su conserver les meilleurs éléments de la saison dernière (Lessard, Petit, Lafrance ou Sivic). Cette équipe très Nord-Américaine peut faire très mal aux adversaires.
2- Angers : Angers est un habitué du top 4 et mise sur la continuité. Les Ducs ont perdu leurs cadors (Bellemare, Fortier ou Hardy) mais leurs remplaçants semblent au moins aussi bons sur le papier : on ne présente plus Aubin dans les cages, Bisaillon en défense et Lefebvre en attaque. Et tout ça en gardant Busto, Crowder, Campbell, Henderson, Skinnars et Walls.
3- Rouen : Les Dragons sont orgueilleux et la bande à Marc-André Thinel n’a sans doute pas digéré la perte de la coupe Magnus l’an dernier. Les Rouennais sont revanchards et le recrutement parait comme tous les ans haut de gamme avec Riopel, Lacroix ou Coulombe. Mais les éléments moteurs (Thinel, Lhenry…) ont un an de plus…
4- Gap : Un seul homme explique la présence de Gap dans le top 4 : Luciano Basile. La réputation de l’entraîneur Italo-Canadien n’est plus à faire et on peut lui faire confiance dans la construction d’une équipe compétitive et sans doute pas très loin d’un trophée. Les supporters des Rapaces vont probablement très vite se réjouir de la venue d’un ex-Briançonnais sur le banc de l’Alp’Arena !

CDF - Amiens : Les Gothiques ont fait la révolution à l'intersaison. Le grand ménage a été fait dans l'effectif et la nouvel entraîneur a recruté du "grand" et du "lourd" pour ramener un jeu spectaculaire au Coliséum. Une équipe physique qui devrait faire des coups et pourquoi pas en coupe de France.

CDL - Dijon : Dijon ne sera sans pas loin du top 4 en championnat avec son ossature Française (Buysse, Roussel, Kevorkian) et ses nouveaux jeunes Rech ou Gutierrez. Avec Tolvanen sur le banc, Gascon et Salmivirta qui ont gagné des trophées en France, les ducs semblent armés pour battre les meilleurs. Peut-être en coupe de la ligue.

Benjamin Bernard :

1-Angers
2-Rouen
3-Grenoble
4-Briançon
(Gap cinquième et Lyon sixième)

Benjamin Cadiou :

1- Angers
2- Rouen
3- Briançon
4- Grenoble
Je ne sens vraiment pas Briançon et leur wild-card en CHL, ressemblant à une fausse-bonne idée. Ça suffira pour le top 4, mais pas pour les deux premiers sièges. Pour Rouen, ma fibre normande parle, mais la baisse de budget ne suffira pas à virer les Dragons du carré de tête. Malgré le départ de Fortier/Bellemare, Angers me paraît assez solide pour régner sur la durée. Enfin, la surprise Grenoble, si l'alchimie se forme autour de coach Martel.

CDF et CDL - Rouen : Rouen me paraît léger, avec des paris énigmatiques (Kloudys, Coulombe, voire Charland en perte de vitesse). Si la Magnus me paraît trop loin, une ou deux coupes atterriront sur l'Ile Lacroix. Deux années blanches en Normandie, c'est impensable !

Ramsay - Chouinard : À 33 ans, Éric Chouinard ne semble pas en pré-retraite. Avec une équipe tournant autour de lui et un coach qui a insisté pour le faire venir, le pari semble jouable. Dix ans après Steven Reinprecht, son nom aura totalement sa place sur le trophée Ramsay.

Hugo Galatioto :

1- Grenoble
2- Rouen
3- Briançon
4- Gap
Grenoble s'offre un gros recrutement et a une obligation de résultats. Rouen reste très compétitif. Ensuite l'arrivée du coach Basile à Gap pourrait leur permettre d'être la surprise de la Magnus, je les vois terminer derrière le champion en titre.

Vincent Gautier :

1-Angers : Ils ont bien recruté aux postes qu'il fallait. Après être passé tout proche du titre l'an dernier je pense que c'est leur année pour dominer le championnat de bout en bout. Club sérieux qui va récolter ce qui a été semé depuis longtemps par son président. C'est leur année pour le "graal" selon moi.
2- Dijon : Ils misent sur la jeunesse et ils ne vont pas le regretter. Mis à part la perte de Ritz, pas de mauvaise nouvelle. Toutes les arrivées sont judicieuses pour compléter un effectif déjà bien garni et expérimenté. Ce sera court pour gagner le championnat mais pourquoi pas une coupe ?
3- Grenoble : Je pense que le nouvel entraîneur va apporter un électrochoc à ce bel effectif. Au delà du départ d'Amar, la défense me rassure pas forcément de prime abord. Par contre, je sens une grosse attaque chez eux. Tant qu'ils mettent un but de plus que leur adversaire çà passera...
4- Rouen : Pas le genre de club à s'effacer du paysage facilement car la base est très solide mais ce n'est plus le grand Rouen. Difficile toutefois de ne pas les imaginer dans le top 4, par habitude. Peut être une erreur mais je les mets quand même.

CDF - Dijon : en finale face à Epinal
Ramsay - Bouchard : sans imagination, Danick Bouchard (s'il ne se blesse pas) devant Dave Labrecque (qui sera essentiel à Briançon cette année).


Yann Hildwein :

1- Angers
2- Rouen
3- Gap
4- Dijon
Angers a encore une armada, Rouen a une revanche à prendre, Gap et Dijon ont leur sorcier. Je suis un peu inquiet pour Briançon et je ne sais que penser de Grenoble et Amiens. Je suis curieux de voir Epinal version Bozon !

Eric Normand :

1- Rouen : La claque de la dernière saison sera sans doute salvatrice pour les Rouennais. Oublié l'excès de confiance, le recrutement -solide et intelligent- semble prouver que le club s'est remis en question. Reste à savoir si la lassitude ne guette pas les éternels cadres que sont les Thinel, Desrosiers et Guenette. Mais Rouen ne rate presque jamais 2 saisons de suite.
2- Angers : Les Ducs ont misé sur la continuité et l'expérience. Peu de départs et des arrivées de bons calibres comme le gardien Aubin et le défenseur Bisaillon. Ils devraient cette année encore se méler à la lutte pour le titre. Stabilité dans le discours et dans le projet de jeu.
3- Grenoble : Cette saison devrait marquer le retour d'un autre club historique qui à l'image de Rouen et Amiens a essayé de tirer les leçons de ses échecs passés. Nouveau coach, nouvel effectif, nouvelle mentalité. Sur le papier, le recrutement est séduisant. La ligue magnus a besoin d'un grand club à Grenoble!
4- Amiens : Comme à Grenoble, le ménage a été fait. Le recrutement n'est pas clinquant mais semble astucieux avec quelques paris de la part de Barry Smith. Encore faut-il que la mayonnaise prenne ! Décréter un nouvel état d'esprit avec des joueurs combatifs, ça ne suffit pas. Mais je veux y croire ... Amiens a besoin d'un grand club de hockey !

CDF - Amiens : Le club en rêve depuis des années et les guerriers choisis et façonnés par le nouveau coach pourraient mener les Gothiques au moins jusqu'en finale.

CDL - Gap : Luciano Basile a toujours plus d'un tour dans sa besace. Il a perdu 3 finales et en gagné une avec Briançon. Il connaît très bien cette compétition et Gap semble armée pour faire globalement une bonne saison.

Sébastien Riglet :

1- Rouen : sans aucun doute la meilleure équipe de ces dernières saisons, que ce soit en play-offs, ou en saison régulière.
2- Grenoble : depuis plusieurs années, les Grenoblois ne sont pas vraiment performants en saison régulière. Mais avec l'arrivée du bouillant entraîneur Richard Martel, associée à la venue de joueurs d'expérience (Chouinard, Bouchard...), la donne pourrait changer.
3- Angers : comme Rouen, Angers est une équipe plutôt à l'aise en saison régulière. Je vois malgré tout les angevins derrière Grenoble.
4- Gap : c'est le choix qui peut paraître le plus surprenant. Mais Gap a enregistré l'arrivée du coach champion de France Luciano Basile avec toute son armada briançonnaise. Pour moi, Gap va réaliser une belle saison.

Sylvain Taillandier :

1- Rouen : Les Normands ne peuvent pas cumuler deux saisons de cette facture, et devraient réagir. Je vois bien le retour du patron.
2- Angers : Les Ducs vont faire front pour Simon Lacroix, et ils ont de solides arguments à faire valoir malgré la perte de cadres.
3- Grenoble : C'est prometteur sur le papier, il y a un coach d'expérience à la barre. Les BDL ont une bonne tête d'outsiders.
4- Amiens : Même si Sopko interroge, les Amiénois ne manquent pas de potentiel. Trop justes pour jouer la tête, pas pour se rapprocher du podium

Benjamin Valla :

1-Grenoble
2- Angers
3- Briançon
4- Rouen
Je vois bien Amiens, Gap et Lyon s'accrocher mais ça devrait être un peu juste.


Retrouvez cet après-midi, les pronostics de la conférence "Joueurs et compagnie", avec encore quelques belles surprises...