Bordeaux - Reims (Division 1, 2e journée)

C'est en rose et orange que les Boxers font leur entrée sur la glace. Nœud papillon et bretelles pour s'échauffer, cela peut sembler incongru... Un avant-goût de fête ?

Une entrée en matière rapide, mais un tiers-temps poussif

2014-09-13-Bordeaux-Reims2Vingt secondes après le début du premier tiers-temps, les hostilités de cette deuxième journée de D1 commencent par un tir local de Thomas Decock. Le ton est donné pour la rencontre. Peu après, les Boxers inaugurent les premiers le banc des pénalités, Kulha prend deux minutes pour "accrocher". Les Bordelais gèrent parfaitement cette première infériorité numérique. Les Phénix se cherchent et ne sont pas très agressifs en attaque. C'est seulement après cinq minutes de jeu qu'Andreas Brockman, le meilleur marqueur de Montpellier recruté cette année à Reims, tire mais sans succès.

S'ensuivent dix minutes durant lesquelles les deux camps parcourent la patinoire de long en large avec quelques tirs sans réel danger. Puis Hampl écope de deux minutes pour "obstruction", laissant le champ libre aux Phénix. Leur réaction ne se fait pas attendre, ils passent à l'offensive et parviennent à tenir dans cette zone. Reims tentent de profiter de ce powerplay, mais Jérémy Sabatier fait trébucher un Bordelais à 12'40 et les deux équipes sont à 4 contre 4 pendant quelques secondes. Les Boxers au complet, Francis Desrosiers en profite pour faire une échappée vers le camp adverse, sous la clameur du public bordelais. Une petite frayeur du côté rémois qui s'accompagnera d'un brassage devant la cage du gardien Aku Maikola (recruté dans la semaine par les Phénix qui se sont séparés de Lucas Normandon à la fin du camp d'entraînement), sans que les arbitres interviennent, ça reste soft.

2014-09-13-Bordeaux-ReimsCinq minutes avant la fin du premier tiers-temps, les Bordelais s'échauffent et les Rémois répondent : Vincent Cadren est sanctionné pour cinglage et Zajicek pour charge incorrecte. Zajicek a un petit moment de révolte mais se résout à s'assoir sur le banc des pénalités. Les Phénix tentent de bloquer l'attaque sans parvenir à se positionner. Les Bordelais saisissent l'occasion et Nicolas Mariage marque le premier but de la rencontre (1-0, 17'59").

Dans les dernières secondes, Brockman et Lafrance tentent le tir mais Sebastian Ylönen reste alerte et le contre. À une seconde de la fin, Zemva commet une charge avec la crosse et handicape son équipe pour le second tiers.

Une défense au point pour les Boxers

Ce second tiers-temps commence par le power play de Reims, qui n'arrive pas à percer la défense girondine et a même l'affront d'une attaque dans sa zone défensive. Les Phénix ne profiteront pas non plus de la nouvelle pénalité de Kulha pour égaliser, la défense des Boxers semble au point.

Les Boxers sont très souvent à l'offensive, et quand Valère Vrielynck commet une faute (accrocher), Bordeaux passe à l'action pour que deux minutes plus tard, Jan Majercak tire et marque (2-0, 30'18'). Les pénalités continuent avec des obstructions de Dejan Zemva et Jonathan Lafrance, aucun camp n'arrive à concrétiser, mais la pression augmente. Le gardien des Phénix est souvent sollicité et sa cage en arrive même à bouger ! Ce second tiers se termine donc sur le score de 2-0 pour des Boxers très forts en défense.

Dernier tiers-temps...

2014-09-13-Bordeaux-Reims3... et dernière possibilité pour Reims de revenir au score. Mais d'entrée de jeu, à 49 secondes après le coup de sifflet du troisième tiers-temps, Thomas Decock inscrit le 3-0. Les Phénix ne sont pas battus mais on sent qu'ils ont du mal à contrer les Boxers, en forme tant au niveau défensif qu'offensif. À 45'53, Andrei Esipov commet la première pénalité du tiers, deux minutes pour "faire trébucher". Puis un gros coup de nervosité de la part d'Hampl qui se permet de donner un coup de tête à un joueur adverse. Il écope d'une pénalité de match pour son geste. Lafrance prend deux minutes pour dureté excessive, mais Reims joue à 5 et Bordeaux à 4. Les Phénix n'arrivent pas à faire face, Desrosiers va les aider en commettant un cinglage et rejoint Hampl sur le banc pour deux minutes à 48'56". À 5 contre 3, les Phénix n'arrivent toujours pas à faire rentrer le palet dans le but.

Les Boxers continuent le festival de pénalités avec Majercak pour "retenir". Tous ces powerplays en faveur de Reims n'inquiètent nullement les Bordelais. En infériorité numérique (4 contre 5), ils s'envolent quand même vers le camp rémois. À l'occasion d'un dégagement de Reims, Maikola sort de sa cage pour aller chercher le palet qui arrive à quelques mètres de lui, mais c'est sans compter sur le sprint de Francis Desrosiers qui arrive à sa hauteur. Le gardien tente de se jeter sur le palet, n'ayant pas le temps de retourner dans sa cage. Desrosiers le dépasse, et sans tirer, accompagne gentiment le palet jusqu'à la cage, tout en bloquant un défenseur rémois avec son épaule gauche (4-0, 53'38").

Les Phénix tentent tant bien que mal de passer la défense girondine mais ils doivent souvent se replier dans leur zone défensive pour repasser en attaque. Les quelques tirs rémois n'inquiète pas le gardien Ylonen qui contrôle parfaitement sa zone.

Les Boxers ont bien progressé depuis la saison dernière, leur jeu est plus fluide, moins de passes manquées, de palets perdus et une meilleure coordination. Jouer contre des équipes de ligues Magnus semble positif. Rendez-vous mardi 16 pour le match Bordeaux-Angers de la Coupe de la Ligue.

Étoiles du match : Sebastian Ylönen, Romain Horrut et Andreï Essipov (tous Bordeaux).

2014-09-13-Bordeaux-Reims4

(photos de Nini Calimoutou)


Bordeaux - Reims 4-0 (1-0, 1-0, 2-0)
Samedi 13 septembre 2014 à 18h15 à Mériadeck. 1782 spectateurs.
Arbitrage d'Adrien Ernecq assisté de Romain Herrault et Clément Goncalves.
Pénalités : Bordeaux 43' (8', 4', 6'+25'), Reims 18' (6', 2', 8').

Évolution du score :
1-0 à 17'59" : Mariage assisté de Horrut et Zemva
2-0 à 30'18" : Majercak assisté de Kulha et Hampl
3-0 à 40'49" : Decock assisté de Desrosiers et Esipov
4-0 à 53'38" : Desrosiers assisté de Paquin (inf. num.)


Bordeaux

Gardien : Sébastian Ylönen.

Défenseurs : Aymeric Gillet - François Paquin ; Jan Majercak - Andrei Esipov ; Cyril Boubé - Martin Obuch.

Attaquants : Francis Desrosiers - Karl Fournier - Thomas Decock ; Zbynek Hampl - Lukas Zeliska - Martin Kulha ; Romain Horrut - Dejan Zemva - Nicolas Mariage ; Vincent Cadren.

Remplaçants : Mickaël Gasnier (G), Eliot Ardouin, Aina Rambelo, Thomas Paradis, Antoine Picot. Absent : Gautier Lafrancesca.

Reims

Gardien : Aku Maikola.

Défenseurs : Jonathan Lafrance - Brice Mansouri ; Henri Jokin Erkkila - Jussi Laine ; Matti Kangas - Martin Zajicek.

Attaquants : Jérémy Sabatier - Florian Sabatier - Anthony Brockman ; Valère Vrielynck - Juraj Petro - Tommy Fiorentino ; Benoît Valier - Yann Diaferia - Rémi Houque.

Remplaçants : Dylan Célestin (G), Armand Coustenoble, Louis-Marcel Poidevin, Hector Vrielynck.