Grenoble - Gap (Coupe de la ligue, poule D, 1re journée)

Une sensation de déjà vu...

C'est la reprise de la saison à Pôle Sud ! Beaucoup de changement à l'intersaison pour les Brûleurs de Loups puisque si Jean-François Dufour est toujours derrière le banc, c'est en qualité d'entraîneur-assistant ! Le nouveau « boss » du secteur sportif se nomme Richard Martel qui effectue ce soir son baptême du feu. Le besoin de changer la direction du secteur sportif s'était fait sentir en fin de saison dernière après une élimination dès le premier tour des play-offs contre... Gap. Ironie du sort, ce sont les Rapaces qui se présentent à Pôle Sud pour ce premier match avec eux aussi un nouveau coach derrière le banc, un certain Luciano Basile devenu (enfin !) champion de France avec Briançon en avril dernier après dix saisons passées derrière le banc des Diables Rouges.

2014-09-09-Grenoble-Gap1Cette rencontre est l’occasion de voir de nouvelles têtes car les deux effectifs ont connu pas mal de changement. Malheureusement, côté grenoblois, les blessures sont venues perturber la pré-saison. Ce soir encore, trois recrues (Jalbert, Bouchard et Simonneau) manquent encore à l’appel et même le joker de dernière minute (Milovanovic) n’est pas encore qualifié. C’est donc une équipe grenobloise amoindrie qui se présente face à des Gapençais au grand complet. Même le tout nouveau gardien canadien, Charles Lavigne, a pu être qualifié à temps.

C’est là le point commun entre les deux équipes : elles ont changé de gardien en cours de préparation (Michal Zajkoswki a remplacé Mitch O’Keefe côté grenoblois alors que Charles Lavigne a remplacé Kris Westblom côté gapençais) ! Le comportement des deux cerbères sera donc particulièrement scruté avec intérêt ce soir. À noter que les deux équipes s’étaient déjà affrontées au tournoi de Bordeaux fin août et les Brûleurs de Loups s’étaient alors imposés (6-3).

2014-09-09-Grenoble-Gap2Peut-être est-ce à cause de la reprise, les deux équipes se montrent prudentes au coup d’envoi et le round d’observation dure quelques minutes. Avec quatre lignes de chaque côté (dont quelques U22 côté grenoblois qui connaissent leur baptême du feu : Faure, Orset et Lamirault), les changements de ligne sont rapides mais les espaces très peu nombreux. La défense prend le pas sur les attaques et les deux gardiens, très solides dans cette première période, sont bien protégés par leur arrière-garde. Les deux équipes sont disciplinées et il faut attendre la fin du tiers pour voir la première pénalité contre Yorick Treille. Mais la première supériorité numérique gapençaise n’est guère convaincante et les deux équipes rentrent au vestiaire sur un score nul et vierge.

Un peu plus d’action au deuxième tiers quand Tartari et Pard partent tous les deux en prison. Le jeu à quatre contre quatre libère les espaces et permet aux deux équipes de se montrer plus offensives. Lorsque Matt Carter se fait sanctionner à son tour, Grenoble a même la possibilité d’évoluer en double supériorité numérique pendant une trentaine de secondes. Mais les Brûleurs de Loups laissent passer l’occasion à cinq contre trois…

De retour à cinq contre cinq, Carter s’échappe côté gauche et ouvre le score d’un magnifique lancer en pleine lucarne, Zajkowski est battu (0-1, 25'19"). La réplique grenobloise ne se fait pas attendre. Après une première tentative de Yorick Treille, l’international tricolore remet le palet à la cage. Gêné par la présence de Chouinard qui dévie la trajectoire du tir au passage, Lavigne freine le palet mais le laisse passer derrière la ligne (1-1, 26'59").

2014-09-09-Grenoble-Gap4Tout est à refaire donc pour les deux équipes qui ne parviennent décidément pas à se départager. L’intensité monte d’un cran et les accrochages se font plus nombreux à l’image de petites frictions entre Roberts et Arrossamena.

Le match semble basculer sur une grosse charge contre la bande de Trabichet sur Lafrance. Le Québécois finit la tête la première dans la balustrade et se relève le visage en sang, nez cassé. Cet incident très spectaculaire sera heureusement sans conséquence majeure pour Lafrance qui reviendra au jeu. Quant à Trabichet, il est exclu avec une pénalité de match. Les Brûleurs de Loups qui ont l’occasion de faire le trou dans la rencontre. Mais les Rapaces offrent une résistance héroïque, n’hésitant pas à bloquer les lancers adverses, notamment ceux de Chouinard, contré plusieurs fois à la ligne bleue. Résultat : les cinq minutes de supériorité numérique grenobloise ne donnent rien et les deux équipes sont toujours au coude à coude à la fin de la deuxième période.

Les hommes de Richard Martel commencent mal la troisième période en enchaînant deux pénalités par Perret puis Roberts. Cela permet aux Gapençais de prendre le jeu à leur compte mais la finition n’est pas non plus au rendez-vous et Zajkowski fait le job dans les cages grenobloises.

2014-09-09-Grenoble-Gap3Face à des Brûleurs de Loups au banc plus réduit, les Rapaces ont l’avantage de jouer à quatre lignes et ont plus de fraîcheur dans cette troisième période qu’ils dominent au niveau des tirs. Le pressing gapençais est toutefois interrompu par une pénalité de Carter. Une sorte de « palet de la gagne » offert aux Grenoblois à ce moment du match, mais leur power-play ne sera pas plus efficace.

Il faudra donc dix minutes de prolongation pour tenter de départager les deux équipes très proches qui ne veulent pas lâcher prise. Plus fatigués, les Grenoblois se procurent malgré tout les meilleures opportunités en overtime par Treille et Lafrance notamment alors que Gap réplique par Vondracek.

Mais à l’image du match, ce sont les gardiens qui ont le dernier mot dans cette prolongation et qui vont pouvoir se livrer un vrai face à face dans l’épreuve des tirs au but. Après un premier échec de Chouinard et de Carter, Treille parvient à tromper la vigilance de Lavigne, les Brûleurs de Loups pensent alors avoir fait le plus dur surtout que Zajkowski écarte le palet d’un beau puckcheck face à Vondracek. Mais Arrossamena parvient à remettre les deux équipes à égalité en trompant à son tour Zajkowski alors que Sivic avait échoué dans sa tentative. Arrossamena manque son deuxième tir mais Chouinard n’est pas en réussite et manque son deuxième tir au but. Finalement la décision se fait au cinquième tir avec Carter qui marque et Treille qui ne parvient pas à récidiver.

2014-09-09-Grenoble-Gap5Comme lors du dernier match de la série des barrages la saison dernière, Gap s’impose aux tirs au but. Les Rapaces se sont montrés extrêmement solides défensivement, en bloquant de nombreux tirs grenoblois. Ils ont surtout été héroïques en infériorité numérique, en défendant pendant cinq minutes à quatre contre cinq après la pénalité majeure de Trabichet. La patte de Luciano Basile est déjà présente dans cette équipe avec une défense déjà parfaitement en place. Charles Lavigne a parfaitement réussi ses débuts dans la cage gapençaise alors qu’il n’était arrivé que dimanche soir ! Une première rassurante pour lui (avec en plus un seul tir au but encaissé sur cinq tentatives) et qui valide le choix de son entraîneur de se séparer de Westblom. Certaines nouvelles recrues ont montré des choses intéressantes, notamment Matt Carter et Chad Langlais. Les Rapaces seront une équipe à prendre très au sérieux cette saison, mais est-ce vraiment une surprise ?

Pour les Brûleurs de Loups, l’impression est forcément mitigée. Avec la nouvelle dynamique instaurée par Martel, les Grenoblois espéraient forcément un meilleur résultat pour leur première à Pôle Sud. Mais les Grenoblois étaient loin d’être au complet. La défense n’a pas trop souffert des absences de Milovanovic et Simonneau grâce notamment à la très bonne tenue des U22, Arnaud Faure et Quentin Scolari, pleins de culot et qui ont eu beaucoup de temps de glace. Zajkowski est également une des bonnes satisfactions de la soirée avec un match très solide même s’il a été un peu moins convaincant lors de la séance de tirs au but. Finalement la principale déception de la soirée est l’attaque, à la peine, notamment lors des supériorités numériques. L’absence de Bouchard a évidemment pesé pour finir les actions mais Chouinard n’a pas non plus réalisé un match au niveau attendu, en étant notamment souvent contré à la ligne bleue lors des power-plays. Martel espérait sans doute un meilleur début à domicile mais son équipe est visiblement en rodage et devrait rapidement monter en puissance. La venue de Brest samedi pour le coup d’envoi de la Ligue Magnus sera donc suivie avec attention.

Désignés meilleurs joueurs du match : Toby Lafrance (Grenoble) et Matt Carter (Gap)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)

Commentaires d’après-match (d’après Le Dauphiné Libéré) :

Richard Martel (entraîneur de Grenoble) : « Il y a eu des points positifs ce soir : notre gardien de but et notre défensive se sont bien comportés, on aurait aimé avoir plus de punch en attaque mais ce soir on ne l’a pas vu. Nous sommes tombés sur une très bonne équipe de Gap qui avait déjà ses quatre trios en place. Gap a très bien défendu, c’est apparemment une des meilleures équipes pour bloquer les tirs. Nous devons montrer plus de choses, nous allons encore plus travailler. On va attendre encore un peu avant de vraiment juger l’équipe. Jordann Perret a joué tout un match pour un gars qui revenait d’une commotion cérébrale… »

Eric Chouinard (capitaine de Grenoble) : « Pour un premier match, c’était un bon test pour commencer. Il faut donner du crédit à Gap, ils ont bloqué beaucoup de lancers et ont montré beaucoup de caractère. Le niveau est monté d’un cran par rapport aux matchs de préparation. Il va falloir se poser et regarder tout ça. C’est à nous de remonter notre jeu nous-même. En avantage numérique, on n’a pas été capable de prendre des bons lancers, ils ont bien protégé le centre de la patinoire. »

Yorick Treille (attaquant de Grenoble) : « On a loupé le coche sur le cinq contre trois et la pénalité de cinq minutes. Ce sont des tournants du match, il faut trouver un moyen de marquer un but là. Toutes les défaites sont cruelles, tirs au but ou pas. Gap a fait un très bon match et été très combatif, ils ne lâchent rien. C’est un peu à l’image de ce qu’on va avoir toute l’année, les équipes se sont renforcées. Le niveau est monté d’un cran. Ca patinait, c’était très intense. »

Felix Petit (attaquant de Grenoble) : « C’est le début de saison, c’est sûr. Mais il y a quand même des bonnes ententes qui se sont développées à l’entraînement. Les automatismes viendront au fur et à mesure que la saison avancera. »

 

Grenoble – Gap 1-2 après tirs au but (0-0, 1-1, 0-0, 0-0, 0-1).

Mardi 9 septembre 2014 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 2960 spectateurs.
Arbitrage de Bruno Colleoni assisté de Gabriel Pointel et Guillaume Gielly
Pénalités : Grenoble 10' (2’, 4', 4', 0’), Gap 33' (0’, 6’+25’, 2', 0’)
Tirs cadrés : Grenoble 34 (8, 10, 10, 6, 0), Gap 35 (8, 7, 16, 3, 1)

Évolution du score :

0-1 à 25'19" : Carter assisté de Schmitt
1-1 à 26'59" : Chouinard assisté de Treille et Lessard

Tirs au but : Grenoble : Chouinard (manqué), Treille (réussi), Sivic (manqué), Chouinard (manqué), Treille (manqué) ; Gap : Carter (manqué), Vondracek (manqué), Arrossamena (réussi), Arrossamena (manqué), Carter (réussi).

 

Grenoble

Gardien : Michal Zajkowski

Défenseurs : Pierre-Luc Lessard – Nicolas Favarin ; Stéphane Gervais – Sam Roberts (4’) ; Arnaud Faure – Quentin Scolari.

Attaquants : Felix Petit – Eric Chouinard (C) – Toby Lafrance ; Yorick Treille (A) (2’) – Christophe Tartari (A) (2’) – Mitja Sivic ; Romain Chapuis – Julien Baylacq – Jordann Perret (2’) ; Aubin Lamirault – Victor Orset.

Remplaçant : Jimmy Darier (G). Absents : Danick Bouchard (dos), Dominic Jalbert (épaule), Pierre-Antoine Simonneau (raisons personnelles), Jakob Milovanovic (non qualifié).

Gap

Gardien : Charles Lavigne

Défenseurs : Matt Wahl – Teddy Trabichet (5’+20’) ; Alexandre Cornaire (C) – Brett Bartman ; Jérémy Baridon – Chad Langlais ; Ryan Ruikka.

Attaquants : Radim Valchar – Roman Vondracek – Matt Carter (4’) ; Mickaël Perez – Gabriel Levesque – Nicolas Arrossamena (2’) ; Paul Schmitt – Nicholas Pard (2’) – Sébastien Rohat ; Mathieu Frécon – Kévin Da Costa – Loïc Chapelier.

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absents : Bostjan Golicic (suspendu), Étienne Chiappino.