Grenoble - Brest (Ligue Magnus, 1re journée)

Grenoble sans trembler

Après leur déconvenue mardi en coupe de la ligue contre Gap, les Brûleurs de Loups espèrent redresser le tir en Ligue Magnus face à un adversaire (Brest) moins solide – du moins sur le papier. Une deuxième défaite en une semaine, à domicile qui plus est, serait assez malvenue pour la nouvelle équipe de Richard Martel qui espère apporter une dynamique nouvelle cette saison. Mais Grenoble présente une équipe bien plus complète ce soir avec notamment les rentrées de Danick Bouchard, Jakob Milovanovic et Pierre-Antoine Simonneau. À l'inverse, Stéphane Gervais est absent.

2014-09-13-Grenoble-Brest1Les Albatros, pour leur part, sont tout heureux de retrouver ce niveau de compétition qu'ils auraient dû quitter après leur défaite face à Caen en play-down. Mais les déboires de Villard-de-Lans ont profité au club breton qui obtient ainsi une deuxième chance en Ligue Magnus. Après une reprise difficile et une victoire en prolongation mardi face à Bordeaux, pensionnaire de D1, les Brestois se présentent quasiment au complet ce soir, exception faite de la dernière recrue en date, Vikhael To-Landry, pas encore qualifié. À noter que Jason Crossman et Sébastien Delemps, partis à Brest à l'intersaison, retrouvent leurs ex-coéquipiers ce soir.

Prévu à 20h, le coup d'envoi de la rencontre aura finalement lieu à 20h25... La faute aux arbitres, en retard, qui visiblement n'avaient pas reçu la bonne information de la fédération !

2014-09-13-Grenoble-Brest2Lorsque le palet est enfin lâché, Danick Bouchard donne tout de suite le ton avec un lancer dangereux dès les premières secondes. Mais les Albatros ne semblent pas décider à subir pour autant et réagissent avec un lancer d'Holik que Zajkowski a du mal à capter. Le portier suédois des Brûleurs de Loups est d'ailleurs mis à contribution à plusieurs reprises.

Pas forcément très sereins, les Grenoblois. Il faut attendre que le capitaine Eric Chouinard se mette en action pour assister à un réveil isérois. Et à partir de là, Arnaud Goetz subit une déferlante avec tour à tour Tartari et Sivic qui sèment le trouble dans la défense brestoise. Le portier brestois est même tout heureux de voir le palet rebondir sur son poteau après avoir été dévié par le patin d'un défenseur.

2014-09-13-Grenoble-Brest3Dominateurs, les Grenoblois manquent de réussite mais ce n'est que temporaire. Le pressing finit par payer sur un rebond récupéré par Lafrance suite à un lancer de Scolari (1-0, 15'28"). Et lorsque Jonathan Avenel reçoit la première pénalité du match, les Grenoblois profitent de la supériorité numérique pour prendre leurs distances : Félix Petit est présent au rebond et marque du revers dans le haut du filet (2-0, 17'11").

Avec deux buts d'avance, les Brûleurs de Loups semblent avoir un acquis intéressant avant de rentrer au vestiaire. Mais ils se font surprendre dans la dernière minute sur une belle action offensive brestoise : aux abords de la cage grenobloise, Breault laisse le palet en retrait pour Berthon dont la reprise instantanée vient se loger dans la lucarne de Zajkowski (2-1, 19'08").

Malgré une écrasante domination aux tirs (19 à 8), les Grenoblois n'ont qu'un but d'avance après vingt minutes. Ils vont donc s'employer à faire fructifier cet avantage en mettant d'entrée la pression sur Goetz, à l'image de Scolari auteur d'un bon lancer de la ligne bleue, capté par le gardien brestois. Grenoble finit par se redonner de l'air grâce à Eric Chouinard, lequel reprend son propre rebond de volée d'un joli geste technique (3-1, 22'52").

2014-09-13-Grenoble-Brest6 copieAvec de nouveau deux buts d'avance, les hommes de Martel sont bien installés dans la rencontre et il s'en faut de peu pour que Baylacq ne creuse l'écart tout seul suite à une belle passe de Lafrance. Les affaires des Albatros ne s'arrangent pas alors qu'ils se font sanctionner sur un surnombre. Sur la supériorité numérique, les Brûleurs de Loups font bien tourner la rondelle, mais ils ne trouvent pas de bonne position de tir. Dominateurs, les Grenoblois se heurtent à un excellent Arnaud Goetz, qui repousse les assauts grenoblois dans ce deuxième tiers (20 tirs !). Mais ils sont tout près de se faire de nouveau surprendre dans la dernière minute avec un palet qui reste dans la zone grenobloise et Zajkowski doit s'employer pour repousser plusieurs tirs alors qu'il n'avait pas grand-chose à faire jusque-là.

2014-09-13-Grenoble-Brest7Le troisième tiers débute sur un tempo inférieur. Ralentis par un faute de Bouchard sur Reddick, les Brûleurs de Loups se content de défendre et préserver leur avantage. Sur la supériorité numérique brestoise, Zajkowski doit sortir tout de même une belle mitaine sur un lancer de Romand.

Le gardien suédois a plus de travail dans ce troisième tiers mais il répond présent en sortant plusieurs arrêts consécutifs. Le plus spectaculaire étant sans doute celui face à Jonathan Avenel alors qu'un palet perdu par Lafrance à la ligne bleue avait permis à Brest de lancer une contre-attaque à trois contre un. Et dans la foulée, les Brûleurs de Loups tuent définitivement le suspense sur une belle lucarne de Toby Lafrance, décidément en grande forme ce soir, à l'image de son trio formé avec Baylacq et Perret qui a particulièrement bien fonctionné (4-1, 49'49").

2014-09-13-Grenoble-Brest8La victoire quasiment acquise, Martel en profite pour faire tourner au maximum en donnant quantité de temps de glace à sa quatrième ligne. Un cinquième but est même refusé à Scolari à cause de la présence d'un joueur grenoblois dans le slot, alors que le jeune défenseur avait marqué d'un beau lancer de la ligne bleue.

Grenoble contrôle dans cette troisième période sans essayer d'enfoncer le clou. Les Brûleurs de Loups se compliquent un peu leur fin de match avec deux pénalités de Faure et Chouinard qui les contraint à terminer à trois contre cinq... Une péripétie qui ne remet pas en cause ce confortable succès grenoblois.

2014-09-13-Grenoble-Brest4Les Brûleurs de Loups obtiennent un succès qui ne souffre d'aucune contestation même s'il aurait pu être plus éclatant. Solides dans leur jeu et largement dominateurs pendant deux tiers-temps, ils ont construit patiemment leur victoire mais ont mis du temps avant de se mettre définitivement à l'abri. La faute à un manque d'efficacité pendant quarante minutes qui, ce soir, ne fut finalement pas préjudiciable. Mais les Grenoblois sont encore clairement en rodage et manquent d'automatisme pour concrétiser leurs actions. Alors que la ligne Sivic-Tartari-Treille a été très effacée ce soir, la satisfaction est venue d'un énergique trio Baylacq-Lafrance-Perret qui a dynamité la rencontre à l'image de Lafrance, blessé au visage mardi, mais auteur d'un match plein ce soir avec deux buts et une assistance.

S'ils n'ont pas été flamboyants offensivement, les Brûleurs de Loups ont en revanche de nouveau été solides défensivement avec un Milovanovic convaincant pour son retour à Pôle Sud. Mais il faudra voir les Brûleurs de Loups face à une opposition plus relevée pour estimer les progrès effectués. La semaine prochaine qui s'annonce très chargée avec trois déplacements (Lyon et Briançon en coupe de la ligue, Chamonix en ligue Magnus) devrait donner plus d'indications sur l'état de forme des Grenoblois.

Quant aux Brestois, ils ont limité la casse grâce notamment à un Arnaud Goetz en grande forme, sans pour autant se montrer réellement dangereux offensivement malgré un très joli but avec une belle inspiration de Breault. Mais même s'ils ont beaucoup subi au cours des deux premiers tiers, les Albatros se sont montrés disciplinés et ont su courber l'échine. La route du maintien s'annonce encore longue pour Brest, mais cette équipe a montré qu'elle avait le niveau de la Ligue Magnus.

Désignés meilleurs joueurs du match : Toby Lafrance (Grenoble) et Arnaud Goetz (Brest)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album et Emmanuel Giraudeaux)

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Richard Martel (entraîneur de Grenoble) : « C'est un match correct. On va attendre un peu mais c'est mieux de commencer par une victoire. Il y a de la place pour l'amélioration. Mais on n'a pas encore joué Briançon, Rouen ou Angers. Baylacq-Lafrance-Perret, c'est une ligne spectaculaire, pleine d'énergie. »

Jordann Perret (attaquant de Grenoble) : « On a su contrôler le match. On a apporté les palets à la cage, créé des shoots et ça a fini par payer. C'est un plaisir de travailler sur ce trio. On a vu que ça marchait très bien et on va continuer à se battre de la même manière. »

Félix Petit (attaquant de Grenoble) : « On est allé travailler devant la cage. Et ça porte ses fruits. C'est agréable car on bosse dur pour ça. »

 

Grenoble – Brest 4-1 (2-1, 1-0, 1-0).

Samedi 13 septembre 2014 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 2800 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Garbay assisté de Benjamin Scolari et Sébastien Geoffroy
Pénalités : Grenoble 8' (0', 2', 6'), Brest 6' (2', 4', 0')
Tirs cadrés : Grenoble 45 (19, 20, 6), Brest 24 (8, 6, 10)

Évolution du score :

1-0 à 15'28" : Lafrance assisté de Scolari et Roberts
2-0 à 17'11" : Petit assisté de Lafrance et Bouchard (sup. num.)
2-1 à 19'08" : Berthon assisté de Breault et Quesnel
3-1 à 22'52" : Chouinard assisté de Petit et Bouchard
4-1 à 49'49" : Lafrance assisté de Milovanovic

 

Grenoble

Gardien : Michal Zajkowski

Défenseurs : Pierre-Luc Lessard – Nicolas Favarin ; Pierre-Antoine Simonneau – Jakob Milovanovic ; Quentin Scolari - Sam Roberts ; Arnaud Faure (2').

Attaquants : Felix Petit – Eric Chouinard (C) (2') – Danick Bouchard (2') ; Mitja Sivic – Christophe Tartari (A) – Yorick Treille (A) ; Julien Baylacq – Toby Lafrance – Jordann Perret ; Romain Chapuis – Victor Orset – Aubin Lamirault (2').

Remplaçant : Jimmy Darier (G). Absents : Dominic Jalbert (épaule), Stéphane Gervais.

Brest

Gardien : Arnaud Goetz

Défenseurs: Vladimir Holik – Bryce Reddick ; Jason Crossman – Tim Hartung ; Aurélien Gréverend (A) – David Hennebert (A) ; Gaetan Cannizzo.

Attaquants : Michal Dian – Jaroslav Prosvic (C) – Jérémie Romand ; Alexandre Quesnel – Benjamin Breault – Quentin Berthon ; Jonathan Avenel (2') – Nicolas Motreff (2') – Graham
Avenel ; Dimitri Motreff – Sébastien Delemps.

Remplaçants : Léo Bertein (G), Sacha Grimshaw. Absent : Vikhael To-Landry (non qualifé).