Rouen - Caen (Ligue Magnus 2015, 2e journée)

Un travail efficace

Hermétique pendant les quinze premières minutes, Caen, privé de Thiery Poudrier, a fait jeu égal avec Rouen où Guénette était présent, avant d'être ensuite transpercé par trois mauvais buts, puis renversé par deux filets expéditifs de Charland, avant de sombrer sans manquer, pourtant, d'agressivité, jusqu'au terme de leur cauchemar.

Appliqué en défense et efficace en attaque, le RHE76, jouant à quatre trios offensifs, a rendu une copie parfaite en théorie. Nicola Riopel a blanchi l'attaque du HCC (à quatre lignes et parfois maladroite) lors des temps forts des visiteurs, au premier tiers-temps et pendant les cinq supériorités des Drakkars ! Notamment face à Chauvel (11'26) et Geffroy (11'53), puis Pain (34'25) et Arnaud (36'49). Enfin, sur un lancer expéditif dans la dernière seconde difficile à maîtriser (59'59).

Devant la cage des Bas-Normands, Michael Dupont a été contraint d'être remplacé par Quentin Kello avant la mi-match. Le Canadien a retardé l'échéance devant Coulombe (5'12), Lampérier (6'34), Lacroix (13'03) et Koudys (17'49) avant d'être relativement impuissant. À partir du changement de portier adverse, Rodolphe Garnier a pu faire jouer quatre duo de défenseurs, en recomposant ses binômes, les équilibrant en expérience. Quentin Kello a exécuté deux arrêts remarquables. Tous deux envoyés par Daultan Léveillé (38'42 & 46'47). Mais le remplaçant n'a ni eu la chance, ni l'appui de sa défensive pour éviter le naufrage du navire de Luc Chauvel.

intro20140920418Réduit au rôle de faire-valoir ce soir, Caen, après sa bonne résistance face à Angers, pourrait aborder leurs deux prochains matches face à des concurrents désignés pour éviter les play-down (contre Lyon et à Strasbourg) avec un déficit de confiance après un open-bar (fête de la bière de Munich oblige) ennuyeux à gérer.

Les Dragons eux se rassurent après la déconvenue de Gap, et leur passage à vide de la période médiane avant d'aller en championnat, à Poissompré, défier les leaders du classement, les Gamyo, qui viennent de s'offrir, à Angers, le dernier double finaliste de la coupe Magnus et grand favori à la succession de Briançon.

C'est Léo Guillemain qui a fêté l'ouverture de la chasse en frappant de loin un palet qui nous a semblé être dévié avant de passer sous les jambières de Dupont tout de même en retard (1-0 à 15'01).

En infériorité, Julien Desrosiers a été pugnace lorsqu'il a chipé la rondelle en zone offensive pour se présenter seul devant Dupont, piégé dans le haut des filets, par le revers de l'international français (2-0 à 16'33).

À 17 secondes, de la fin du premier vingt, François-Pierre Guénette a enfilé dans la position de l'archer (un genou sur la glace) au second poteau après une passe transversale incroyable de Thinel dans un jeu en surcharge lors du deuxième power-play rouennais (3-0 à 19'43).

Après la première pause, Francis Charland a dégainé plus vite que son ombre d'un tir frappé instinctif (4-0 à 21'13). Sur un trois-contre-deux, l'ailier recru a ajusté Dupont à mi-hauteur à ras du poteau droit (5-0 à 24'28). Trente secondes plus tard, Marc-André Thinel dans un angle fermé levait la rondelle au-dessus de l'épaule de Dupont, écœuré (6-0 à 24'58).

Dan Koudys a été le plus prompt à pousser le caoutchouc derrière le dos de Kello qui n'avait pas réalisé un arrêt complet sur un lancer de loin de Coulombe en avantage d'un homme (7-0 28'31).

Marc-André Thinel (ou officiellement Manavian ?) démarqué n'a eu qu'à balayer le disque au terme d'un tic-tac-toe engendré par Guénette et Lampérier (8-0 à 41'20).

Julien Desrosiers provoque Kello, le ricochet contre le poteau droit rebondit sur le râble du gardien et le palet finit sa course dans le but (9-0 à 44'42).

François-Pierre Guénette, comme Charland, Thinel (?) et Desrosiers avant lui, marque son second but de la soirée et clôt la marque en deux-contre-un après avoir été servi par Lampérier (10-0 à 49'15).

Etoiles du Match : Desrosiers*** (Rouen), Thinel ou Guénette** (Rouen) et Riopel* (Rouen)

 

Rouen - Caen 10-0 (3-0, 4-0, 3-0)
Samedi 20 septembre 2014 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2125 spectateurs.
Arbitres : M. Geoffrey Barcelo assisté de Mme Anne-Sophie Boniface et de M. Yann Furet.
Pénalités : Rouen 10' (4', 4', 2') ; Caen 10' (4', 4', 2')
Supériorités : Rouen 3/5, Caen 0/5
Tirs : Rouen 42 (21, 11, 10) ; Caen 16 (6, 8, 2)
Chances : Rouen 7 (4, 2, 1) ; Caen 4 (3, 1, 0)

Évolution du score :
1-0 à 15'01 Guillemain assisté de Benoit et Cunningham
2-0 à 16'33 Desrosiers (inf.num.)
3-0 à 19'43 Guénette assisté de Thinel et Léveillé (sup.num.)
4-0 à 21'13 Charland assisté de Desrosiers et Cunningham
5-0 à 24'28 Charland assisté de Desrosiers et Lacroix
6-0 à 24'58 Thinel assisté de Janil et Lampérier
7-0 à 28'31 Koudys assisté de Coulombe et Lacroix (sup.num.)
8-0 à 41'20 Thinel assisté de Lampérier et Guénette (sup.num.)
9-0 à 44'42 Desrosiers assisté de Charland et Dorey
10-0 à 49'15 Guénette assisté de Lampérier et Thinel
 

Rouen

Gardien : Nicolas Riopel (16 arrêts)

Arrières : Léo Guillemain – Wes Cunningham ; Patrick Coulombe (A) – Antonin Manavian  Jonathan Janil – Raphael Faure ; puis Aurélien Dorey et Théo Lanvers.

Attaquants : Julien Desrosiers – Maxime Lacroix (A) – Francis Charland ; Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette – Marc-André Thinel (C) ; Daultan Léveillé – Loup Benoit – Dan Koudys ; Fabien Colotti – Alexandre Lubin - Johan Saint-André.

Remplaçant : Fabrice Lhenry (G).

Caen

Gardien : Michael Dupont (21 arrêts) puis Quentin Kello à 24'58 (11 arrêts)

Arrières : Vadim Gyesbreghs – Ryan Barlock ; Nicolas Deshaies(A) – Martin Ropert ; Charlie Doyle – Tim Carr.

Attaquants : Jean-Christophe Gauthier – Roberto Gliga – Brice Chauvel (A) ; Erwan Pain – Thibault Geffroy (C) – Mathias Arnaud ; [Gauthier] – Fabien Métais – Alexandre Palis ; Yohann Robert – Damien Grendka – Hugo Damy.

Absent : Thiery Poudrier (blessé).