Frölunda - Briançon (CHL 2014/15, groupe C, 5e journée)

La France est maintenant le dernier pays dont les représentants n'ont marqué aucun point dans cette Ligue des Champions. Hier, les Britanniques de Nottingham ont battu une équipe de Hambourg en pleine crise (3-1). Une inspiration pour Briançon ?

On aurait peine à y croire. Les Briançonnais rendent visite à Frölunda, l'équipe de Göteborg qui les a battus 7-1 à l'aller, et samedi dernier, ils n'ont pas été capables de prendre de point à Brest, relégué sportivement de Ligue Magnus au printemps. Les champions de France ne comptent qu'une victoire en six rencontres officielles dans les compétitions nationales. Alors, contre un des meilleurs clubs de Suède, vous n'y pensez pas...

L'effort de Briançon est méritoire, mais il ne saurait suffire. Même si les hommes d'Edo Terglav s'organisent à cinq contre cinq, ils sont complètement dépassés sur leur seule infériorité numérique, due à une obstruction de Szélig. Mathis Olimb, le meilleur marqueur de cette Ligue des Champions, tire étonnamment sur le poteau alors qu'il a une cage grande ouverte ! Mais le Norvégien se rattrape après le retour à égalité numérique : servi dans la même position à droite du but, il dribble cette fois rapidement le gardien avec sa vitesse d'exécution coutumière (1-0, 08'38").

JensenJimmyLes Diables rouges se projettent parfois vers l'avant, mais sans rester bien longtemps en zone offensive. Et les minutes passant, les jambes faiblissent face à un adversaire jouant à quatre lignes. Le lactique s'accumule, la pause n'est plus très loin, mais voilà que la défense briançonnaise laisse une brèche ouverte dans l'axe, permettant à Frölunda de s'installer en zone offensive. Cory Pritz n'arrive pas à dégager le palet derrière la cage, et l'inévitable Olimb le remet en retrait à Andreas Johnsson, dont le tir échappe à la mitaine de Madolora (2-0, 19'31").

Frölunda remet la pression dès le début de la deuxième période. Joel Lundqvist prend deux rebonds dans le slot, et Pontus Wideström se fait plaquer par Cédric Di Dio Balsamo. Briançon tue la pénalité, et la transversale dévie ensuite un tir du poignet de Lundqvist. Les Diables rouges ont laissé passer l'orage, et les Suédois se relâchent. Pour la première fois dans le match, ils se font prendre à défaut. Ian McDonald part dans le dos de la défense, et John Nyberg l'accroche. Le Canadien fixe parfaitement le gardien et le bat côté mitaine (2-1, 30'00") : enfin le déclic pour celui qui a été recruté en tant que buteur ?

Jimmy Jensen prend une pénalité bête seulement sept secondes plus tard, mais le meilleur powerplay de CHL n'arrive plus à concrétiser ce soir. Madolora relâche certes un lancer de la ligne bleue d'Erik Gustafsson, mais parvient à le recouvrir avec l'aide de son défenseur. Le gardien américain, littéralement bombardé dans ce match, fait preuve d'une résistance de plus en plus farouche. Mais il doit concéder deux minutes de pénalité parce qu'Anton Axelsson est servi seul face à lui sur un oubli défensif : et cette faute-là fait mal, car le lancer du cercle droit d'Andreas Johnson bénéficie de l'écran toujours opaque d'Anton Blidh (3-1, 38'24").

Juste avant la pause, Marc-André Bernier prend deux minutes de pénalité pour un dégagement au-dessus du plexi, et deux minutes de plus pour avoir invectivé l'arbitre. Briançon commence donc le troisième tiers-temps avec 3'24" d'infériorité numérique : un vrai défi. Pourtant, Frölunda ne démarre pas fort, et avec l'aide d'un Madolora qui ne laisse pas échapper de rebond, les champions de France se sortent de cette phase sans encombre.

Il aura fallu 46 minutes pour voir la première pénalité suédoise, contre Olimb, et Briançon réussit un bon powerplay avec une longue séquence installée en zone offensive et un beau dynamisme pendant plus d'une minute. Labrecque est cependant un peu trop en angle pour son one-timer, ce qui permet à Lars Johansson de geler le palet. Les Suédois gagnent alors la mise au jeu et se dégagent.

Le score est tout à fait honorable, mais les fins de match sont souvent plus difficiles. Cory Pritz, le défenseur canadien de Briançon, est attiré par Mathis Olimb et lâche donc le marquage d'Andreas Johnson, que le Norvégien sert aussitôt pour un but imparable (4-1, 51'59"). Les Diables rouges n'ont cependant pas dit leur dernier mot. Dave Labrecque lance une belle contre-attaque et arrive à centrer pour Marc-André Bernier qui décale Pritz, sans succès. L'offensive continue... et aboutit à un slap gagnant de la bleue de Bernier (4-2, 53'57").

Malheureusement, ce qui aurait pu être un beau résultat est gâché en une minute. Jimmy Jensen, l'attaquant suédois de Briançon qui fait son retour au pays, est en retard au repli et le défenseur Oscar Fantenberg peut ainsi monter dans le slot recevoir la passe de Figren (5-2, 57'52"). Puis une perte de palet en zone neutre offre un 3 contre 1 aux Suédois, et Erik Karlsson décale Andreas Johnson côté droit pour une reprise dans le haut du filet, son quatrième but de la soirée (6-2, 58'41"). Le prometteur Johnson a mis 11 points rien que contre les champions de France, en deux rencontres, et est le seul rival de son coéquipier Olimb en tête des marqueurs de CHL.

Une fois de plus, les Briançonnais craquent sur la fin et encaissent une défaite plus lourde qu'ils ne l'auraient mérité. Et après l'étonnante victoire des Danois de SønderjyskE - qui n'avaient qu'un point jusqu'ici - sur la glace de Krefeld ce soir (3-4 après avoir été mené 3-1), tous les pays ont fêté au moins une victoire dans cette CHL... sauf la France. Dernière chance sur la patinoire des Vernets, à Genève, le 7 octobre prochain.

Désignés joueurs du match : Andreas Johnson pour Frölunda et Shane Madolora pour Briançon.

 

Frölunda - Briançon 6-2 (2-0, 1-1, 3-1)
Mercredi 24 septembre 2014 à 20h05 au Scandinavium de Göteborg.
Arbitrage de Daniel Konc (SVK) et Linus Öhlund (SUE) assistés de Henrik Pihlblad et Tobias Haster (SUE).
Pénalités : Frölunda 2' (0', 0', 2'), Briançon 12' (2', 10', 0').
Tirs cadrés : Frölunda 55 (16, 32, 7), Briançon 13 (2, 5, 6).

Évolution du score :
1-0 à 08'38" : Olimb assisté de Johnson et Gustafson
2-0 à 19'30" : Johnson assisté d'Olimb
2-1 à 30'00" : McDonald
3-1 à 38'24" : Johnson assisté de Gustafsson (sup. num.)
4-1 à 51'59" : Johnson assisté d'Olimb et Görtz
4-2 à 53'57" : Bernier assisté de McDonald et Pritz
5-2 à 57'52" : Fantenberg assisté de Figren
6-2 à 58'41" : Johnson assisté de Karlsson et Görtz


Frölunda

Gardien : Lars Johansson.

Défenseurs : Emil Djuse (+2) - Elias Fälth ; Oscar Fantenberg (+1) - Erik Gustafsson (+4) ; Christoffer Persson - John Nyberg ; Jacob Larsson (+1).

Attaquants : Anton Blidh - Joel Lundqvist - Pontus Wideström ; Christoffer Ehn - Robin Figren - Artturi Lehkonen ; Max Görtz (+2) - Mathis Olimb (+3, 2') - Andreas Johnson (+4) ; Erik Karlsson (+3) - Niklas Lasu - Pierre Engvall ; Anton Axelsson.

Remplaçant : Linus Fernström (G). Absents : Christian Bäckman (genou), Oliver Bohm (contusion à la cheville), Mats Rosseli Olsen (genou), Magnus Kahnberg (tendon d'Achille).

Briançon

Gardien : Shane Madolora (2').

Défenseurs : Florian Chakiachvili (-1) - Gasper Cerkovnik (-2) ; Kevin Igier (-3) - Cory Pritz (-2) ; Viktor Szelig (-1, 2') - Cédric Custosse (-1).

Attaquants : Marc-André Bernier (C, -1, 4') - Dave Labrecque (A, -1) - Ian McDonald (-1) ; Jimmy Jensen (-1, 2') - Damien Raux (A, -1) - Jaka Ankerst (-1) ; Pierre-Antoine Devin - Cédric Di Dio Balsamo (-2, 2') - Norbert Abramov (-1).

Remplaçants : Antoine Bonvalot (G), Thibaut Farina, Guillaume Michelon. Absents : Mathieu Gagnon (poignet), Andreas Frisk (arrivée tardive), Lionel Tarantino.