Wasquehal - Courbevoie II (Division 3, Groupe B)

La défaite subie aux mains du voisin valenciennois a quelque peu glacé l’enthousiasme de Lions avant la réception de la réserve courbevoisienne, qui a été privée au printemps de play-offs pour la première fois en cinq ans. Auteurs de seulement 23 buts loin de leurs bases la saison passée, les Coqs savent que les points à l’extérieur seront capitaux dans la lutte pour les places qualificatives.

Le groupe de Courbevoie encadré par le capitaine Ihab Ayed, aligné en défense, constitue cette saison encore un alliage d’éléments en devenir et de joueurs plus expérimentés, venus toutefois en effectif très restreint.

Appelé à garder la cage francilienne après le départ de Guillaume Taupin vers Cergy et la D2, Mathieu Boutigny est rapidement mis à contribution par Axel Canaguier, déjoué du gant, et voit le jeu de puissance se mettre en place après quatre minutes. Il doit ainsi opposer la botte à Dubois et mettre fin au slalom du même Canaguier, encore à l’origine d’une opportunité pour Mencik d’ouvrir la marque. Tâche réalisée dans les secondes suivantes par le capitaine Alexis Thomas, idéalement trouvé à droite du but par Louf (1-0 à 05'55").

Les Coqs réagissent par un regain d’intensité physique, à l’origine de la sortie momentanée de Fronty et d’une série de trois fautes que les Lions ne parviennent pas à exploiter. La faute à un Boutigny vigilant sur une bonne combinaison Fauchart-Canaguier, une feinte du second et un tir soudain de N’Guyen. Mais au retour à cinq, c’est un autre ancien Dunkerquois, Simon Angielczyk, qui transperce le verrou, trompant un gardien masqué par son défenseur Guillaume Pons (2-0 à 10'52").

Les visiteurs n’ont pas encore inquiété Fabien Chardon qu’ils bénéficient d’une double supériorité, résultat d’une obstruction de Louf et d’un surnombre. À la ligne bleue, Guillaume Pons allume la mèche, Guillaume Loiret prenant le rebond à ras glace (2-1 à 16'32").

Fabien Chardon ayant préservé sa cage devant Adrien Le  Clech, c’est par une courte avance, peu révélatrice de l’archi-domination locale aux lancers, que les débats reprennent.

Le COC pense même égaliser à la vingt-troisième minute sur un cafouillage consécutif à un lancer puissant d’Ayed, mais un coup de sifflet soulage les Nordistes. Le capitaine sort une nouvelle mine dès la mise au jeu, captée du gant, mais s’expose à une contre-attaque de Lejeune, trop rapide sur la gauche, et voit sa lourde charge sur Piquet sanctionnée. Cette nouvelle supériorité marque le retour de Lions plutôt attentistes depuis la reprise. Les défenseurs Dubois et Thomas emploient à nouveau le dernier rempart alto-séquanais, mais c’est un troisième arrière, le Tchèque Mencik, qui le fait vaciller, le rebond étant exploité par Lejeune (3-1 à 29'50").

Les Coqs peuvent regretter la contre-attaque mal négociée par Adrien Le Clech, car Wasquehal les assomme en six minutes. En infériorité, le dégagement de Benjamin N’Guyen se transforme en passe décisive pour Thomas Fauchart, trop rapide sur la droite (4-1 à 30'50"). Fauchart est encore à l’affût d’un palet laissé vacant sur une pénalité différée pour aller battre Boutigny sous la barre (5-1 à 33'24"). Courbevoie souffre dans la relance, voit le poteau écarter un tir de Terrenoire et son portier écarter du casque l’essai de Morvan. Le manque d’effectif se fait sentir sur une nouvelle faute, sifflée à l’encontre de Garcia. Encore défié par une salve de N’Guyen, Mathieu Boutigny ne peut rien face à la paire Fauchart-Canaguier, bien seule (6-1 à 35'56").

Entré en jeu pour le dernier tiers-temps, Jean-Christophe Rohart est dans un premier temps épargné par des Courbevoisiens indisciplinés. Pour la cinquième fois, les Lions fructifient leur avantage numérique, Alexis Thomas isolant Benjamin Lejeune (7-1 à 46'15").

Wasquehal aura souvent pêché dans la finition à forces égales, se heurtant notamment au brio de Boutigny, auteur d’une soixantaine d’arrêts, dont un superbe de la mitaine face à Robin Morvan, servi face au but par Piquet. Axel Canaguier signera le troisième doublé local sur un tir de pénalité, pour clore la marque (8-2 à 49'32").

Entre-temps, les Coqs avaient légèrement réduit l’écart sur un tir contré, bien suivi par Morgan Julio pour glisser le palet sous le portier nordiste (7-2 à 46'48"). Pas de quoi rassurer les visiteurs, handicapés par un effectif trop restreint pour lutter face à des Lions encore perfectibles.


Wasquehal – Courbevoie II 8-2 (2-1, 4-0, 2-1)
Samedi 27 septembre 2014 à 18h30 à la patinoire Serge-Charles. 250 spectateurs.
Arbitrage de Christophe Picard et Frédéric Massé.
Pénalités : Wasquehal 10' (4', 4', 2'), Courbevoie II 28' (8', 10', 10').
Tirs : Wasquehal 66 (22, 21, 23), Courbevoie II 24 (7, 8, 9).

Évolution du score :
1-0 à 05'55" : Thomas assisté de Louf (sup. num.)
2-0 à 10'52" : Angielczyk assisté de Thomas et Lejeune (sup. num.)
2-1 à 16'32" : Loiret assisté de Pons (double sup. num.)
3-1 à 29'50" : Lejeune assisté de Louf et Mencik (sup. num.)
4-1 à 30'50" : Fauchart assisté de N’Guyen (inf. num.)
5-1 à 33'24" : Fauchart
6-1 à 35'56" : Canaguier assisté de Fauchart et Verschaeve (sup. num.)
7-1 à 46'15" : Lejeune assisté de Thomas et Mencik (sup. num.)
7-2 à 46'48" : Julio assisté de Garcia et Abscheidt
8-2 à 49'32" : Canaguier (tir de pénalité)


Wasquehal

Gardien : Fabien Chardon puis Jean-Christophe Rohart à 40'00".

Défenseurs : Alexis Thomas (C) - Benjamin Louf ; Albin Terrenoire - Jakub Mencik ; Grégory Dubois (A) - Sébastien Fronty ; Thibault Verschaeve.

Attaquants : Benjamin Lejeune - Nicolas Hamoudi - Simon Angielczyk ; Valentin Vienne - François Piquet - Robin Morvan ; Axel Canaguier - Benjamin N’Guyen - Thomas Fauchart (A).

Absents : Maxime Boschetti (adducteurs), Benjamin Turpin.

Courbevoie II

Gardien : Mathieu Boutigny

Défenseurs : Ihab Ayed (C) - Jonathan Leflour (A) ; Guillaume Pons - Adrien Le Clech.

Attaquants : Kévin Abscheidt - Morgan Julio (A) - Anthony Garcia ; Guillaume Duserre - Guillaume Loiret - Olivier Duval ; Thomas Legrand.