Angers - Gap (Ligue Magnus, 4e journée)

Les Ducs peuvent être satisfaits

Privés de leur capitaine Julien Albert, les Ducs d'Angers reçoivent les Rapaces de Gap dans un Haras plutôt bien garni. Après deux revers consécutifs en championnat, les Angevins sont en quête de confiance. Les Rapaces, eux aussi, réalisent un début de saison plutôt moyen.

Comme d'habitude, les Ducs d'Angers attaquent "pied au plancher" et mettent à contribution d'entrée de jeu Charles Lavigne, le portier québecois des Rapaces. Dimitri Thillet, qui remplace Julien Albert sur le troisième bloc angevin, se met tout de suite en évidence. Robin Gaborit s'infiltre côté droit et sert devant le slot Thillet qui n'a plus qu'à dévier la rondelle dans le petit filet (1-0, 01'40").

WallsBradenLe match démarre de la meilleure des façons pour des Angevins plutôt bien en jambes. Charles Lavigne évite le break en multipliant les arrêts, notamment en gelant proprement la rondelle sur une frappe puissante de Brian Henderson, promu capitaine d'un soir sur ce match (08'16").

Chez les Rapaces, seule la première ligne (Nicholas Pard - Matt Carter - Bostjan Golicic) inquiète réellement la défensive angevine. Néanmoins Jean-Sébastien Aubin, le portier titulaire des Ducs, ne puise pas dans ses réserves tant les tirs sont peu dangereux. La domination est globalement angevine et le score n'évolue plus. En grande partie grâce à Charles Lavigne, très inspiré dans ce premier tiers.

Dès l'entame de la deuxième période, les Angevins se retrouvent en situation d'infériorité numérique. Les visiteurs s'installent rapidement et font vite tourner le palet. Les actions sont chaudes devant le but angevin, mais le gardien vétéran fait bonne garde devant Nicholas Pard (arrêt du bouclier à bout portant) et Bostjan Golicic (poke-check inspiré pour éloigner le danger).

Une fois l'orage passé, Angers continue sa marche en avant mais la domination n'est plus aussi conséquente qu'au premier tiers. Charles Lavigne est tout de même heureux de voir Johan Skinnars louper la cage vide après un bon service de Tim Crowder (27'04").

S'ensuivent alors des situations de power-play de part et d'autre mais personne n'arrive à trouver la faille. Alors que Gap est en situation de supériorité, Yannick Tifu provoque Teddy Trabichet et l'invite à lâcher les gants. Le défenseur des Rapaces ne répondra pas aux provocations mais finira tout de même en prison, comme Tifu.

Suite à cet épisode, les Angevins engagent dans la zone adverse. Braden Walls se saisit directement le palet et lance dans le plastron de Charles Lavigne, qui laisse un gros rebond plein axe. Walls - plus prompt que le gardien - récupère la rondelle, fait le tour de la cage et sert Sébastien Bisaillon à la bleue. Ce dernier ne se pose pas de question et envoie un slap puissant dans le but de Charles Lavigne, pas tout à fait replacé après la démonstration de Braden Walls (2-0, 38'25"). Les deux équipes rentrent au vestiaire sur ce score pas forcément immérité pour des Ducs certes un peu plus dans le dur physiquement mais appliqués et concernés autour de leur gardien Jean-Sébastien Aubin.

Le troisième tiers voit Angers gérer son avance. Si les Rapaces essaient bien de bousculer l'arrière-garde locale, les tentatives sont bien souvent mal organisées et Jean-Sébastien Aubin annihile toutes les tentatives.

À la moitié de cette période, les visiteurs enchaînent les prisons. Si la première supériorité angevine ne donne pas grand chose, la seconde sera fatale pour les visiteurs. Après un bon jeu dans la zone adverse, Cody Campbell laisse le palet à Andrej Mrena qui lance en pleine lucarne d'un Charles Lavigne impuissant (3-0, 54'59"). Dès lors, la messe est dite et Angers repart avec les deux points de la victoire.

Un très bon match des Ducs d'Angers face à des Rapaces plutôt décevants malgré le nombre important de tirs. Jean-Sébastien Aubin a - enfin - sorti un match digne de son statut. Sûr de lui, il a rassuré toute sa défense amputée partiellement de son leader Sébastien Bisaillon (le défenseur québecois, visiblement blessé, n'a joué que lors des unités spéciales).

Pour Gap, l'ensemble est plutôt décevant malgré la très bonne partie de leur gardien. Les protégés de Luciano Basile, sans doute encore en rodage, sont capables de faire beaucoup mieux.

Étoiles du match : *** Jean-Sébastien Aubin (Angers), ** Braden Walls (Angers), * Andrej Mrena (Angers).

 

Angers - Gap 3-0 (1-0, 1-0, 1-0)
Samedi 6 octobre 2014 à 18h30 à la patinoire du Haras. 1000 spectateurs.
Arbitres : Savice Fabre assisté de Pierre Dehaen et Matthieu Loos.
Pénalités : Angers 12' (2', 8', 2') ; Gap 12' (0', 6', 6').
Tirs cadrés : Angers 34 (11, 11, 12) ; Gap 39 (13, 16, 10).

Évolution du score :
1-0 à 01'40" : Thillet assisté de Gaborit et Henderson
2-0 à 38'25" : Bisaillon assisté de Walls (inf. num.)
3-0 à 54'59" : Mrena assisté de Campbell et Walls (sup. num.)