Toulouse-Blagnac – Bordeaux (Division 1, 4e journée )

Un derby qui a tenu ses promesses

Revoilà les Bélougas à Blagnac. Après le titre de D2, c'est la première apparition du TBHC à domicile. Le début de saison est plutôt compliqué pour les rouges et noirs. La défaite en coupe de France face à une équipe de D2 laisse planer le doute sur les capacités réelles de l'équipe. Leur adversaire du soir, les Boxers de Bordeaux font partie des grosses écuries de cette D1 2014-2015 et c'est en leader qu'ils viennent disputer ce derby de la Garonne.

BordeauxUn tiers équilibré

C'est l'affluence des grands soirs à la patinoire Jacques-Raynaud. 1400 spectateurs sont dans les gradins et c'est sous les applaudissements des supporters des Bélougas ainsi que de nombreux supporters des Boxers ayant fait le déplacement que le coup d'envoi est donné.

Pas de temps d'observation, les deux équipes se procurent immédiatement des occasions. Au bout de 30 secondes de jeu, le gardien local Niklas Kekki rate sa sortie et se retrouve au sol, le but est grand ouvert mais Bordeaux n'en profite pas. Il faut attendre la 4e minute pour que Toulouse-Blagnac place sa première attaque dangereuse. Le jeu est devant la cage de Mickael Gasnier et c'est Antoine Le Blanc qui conclut l'action d'un tir  à bout portant. 1-0 pour les Bélougas.

Les Boxers ne se laissent pas abattre et progressivement prennent le contrôle du match. Les locaux ne craquent pas. Dans les buts, Niklas Kekki reste solide. C'est à la 12e minute et en supériorité numérique que Bordeaux trouve la faille. À 5 contre 4, Martin Kulha réceptionne une passe de Lukas Zeliska et égalise. Le palet est sans cesse en mouvement et va d'un but à l'autre. En cette fin de tiers, Bordeaux se montre le plus dangereux, mais le jeu collectif est parfois mis à mal par les contres fulgurants des attaquants rouges et noirs. Les deux équipes rentrent au vestiaire sur cette égalité : 1-1.

Un scénario identique

Le match reprend. Le jeu est équilibré mais les charges sont plus appuyées. On sent plus de détermination qu'au premier tiers. À la 25e minute une bagarre générale éclate devant le but des Bélougas. Le TBHC se retrouve en infériorité numérique mais contre toute attente ce sont bien les locaux qui vont marquer. Antoine Le Blanc, part seul en contre, se retrouve devant Mickael Gasnier et trompe le portier des Boxers. 2-1, le TBHC reprend l'avantage.

Seulement voilà, le scénario du 1er tiers se reproduit. Toulouse-Blagnac joue parfaitement les contres mais manque quand même un peu de rigueur défensive. À la 34e minute, Martin Obuch marque un but magnifique à bout portant, dans une partie du filet délaissée par Niklas Kekki pas assez rapide pour couvrir l'angle. 2-2, égalité. La fin du tiers est assez tendue. Les déplacements de cages incessants du portier rouge et noir agacent les joueurs bordelais. Francois Paquin est pénalisé pour charge contre la bande et Bordeaux commencera donc le 3e tiers en infériorité.

Les Boxers sont là

Il ne fallait pas manquer la reprise. En 20 secondes seulement Jussi Korvakangas envoie un missile depuis la ligne bleue. 3-2, le TBHC reprend l'avantage. Le match reprend et les Bélougas tentent de mettre ce deuxième but d'avance qui leur fait défaut depuis le début. À la 46e minute Daniel Bell manque d'y parvenir mais son tir passe au ras de la barre transversale. Mais le scénario des tiers précédents se reproduit et c'est Aymeric Gillet en supériorité numérique qui permet à Bordeaux de recoller au score. 3-3 et encore 14 minutes à jouer.

On sent que le KO est proche. Les deux équipes vont d'un but à l'autre. On sent de l'agacement et de l'énervement des deux côtés. L'arbitrage est plutôt léger et parfois surprenant. Il participe à la tension générale. Il reste deux minutes à jouer. Le TBHC manque le but décisif. Deux attaquants s'échappent et se présentent devant un Mickael Gasnier complètement abandonné par sa défense, mais le tir passe à côté. En revanche, Bordeaux ne rate pas sa chance. Alors qu'il ne reste plus que 45 secondes de jeu, Romain Horrut trompe Nikklas Kekki. Bordeaux gagne le match 4-3.

Conclusion

Très beau derby, avec un match de haute intensité et conclu magistralement par Bordeaux qui aura été bousculé pendant prés de 60 minutes. Les Boxers conservent la tête du championnat et confirment leur bon début de saison et leurs ambitions. Du côté du TBHC, on peut être frustré par cette défaite dans le temps réglementaire. Après avoir mené trois fois et montré que leur niveau pouvait être loin de celui aperçu quelque jours plus tôt en coupe de France, les Bélougas ont payé leur manque de réalisme dans les dernières minutes et devront rapidement se rattraper pour ne pas stagner en fond de classement.


Toulouse-Blagnac – Bordeaux 3-4 (1-1, 1-1, 1-2)
Samedi 4 octobre 2014 à la patinoire Jacques-Raynaud. 1395 spectateurs.
Arbitrage de  Marie-Tjana Picavet assistée de Vincent Peignault et Bastien Germaneaud
Pénalités : TBHC 12' (4', 6', 2'), Bordeaux 6' (2', 4', 0').

Évolution du score :
1-0 à 03'15" : Le Blanc
1-1 à 11'03" : Kulha assisté de Zeliska et Hampl (sup. num.)
2-1 à 24'09" : Le Blanc (inf. num.)
2-2 à 33'18" : Obuch assisté de Hampl et Fournier
3-2 à 40'23" : Korvakangas assisté de J. Laine et Halme (sup. num.)
3-3 à 46'57" : Gillet assisté de Paquin et Decock (sup. num.)
3-4 à 59'13" : Horrut assisté de Fournier et Decock

 

Bordeaux

Gardiens : Mickael Gasnier

Défenseurs : Jan Majercak, Andreï Esipov, Cyril Boubé, Martin Obuch, Francois Paquin, Antoine Picot, Aymeric Gillet

Attaquants : Martin Kulha, Nicolas Mariage, Romain Horrut, Vincent Cadren, Dejan Zemva, Thomas Decock, Gautier Lafrancesca, Lukas Zeliska, Aina Rambelo, Karl Fournier, Thomas Paradis, Zbynek Hampl

Toulouse-Blagnac

Gardiens : Niklas Kekki

Défenseurs : Jani Laine, Kevin Codevelle, Aleksi Laine, Sébastien Pommier, Jussi Korvakangas, Yann Pflieger, Juho Autio

Attaquants : Kevin Marias-Magill, Rémi Doroginsky, Fabrice Faure, Clement Blaser, Marvin Krukoff, Sébastien Savajol, Santeri Halme, Daniel Bell, Cyril Lambert, Thybaud Rouillard, Antoine Le Blanc, Maxime Faup