Amiens - Brest (Ligue Magnus, 4e journée)

L’envol des Gothiques ?

Après un début de saison sans victoire à domicile, Amiens reçoit Brest, relégué puis finalement réintégré suite à la non-acceptation de Villard-de-Lans.

Un adversaire que l’on dit à la portée des Gothiques, normalement, même si selon Bault « il ne faut pas sous-estimer ces équipes de « bas de tableau » ».

Brest compte dans ses rangs l’ancien chouchou du public amiénois, Léo Bertein, qui a fait parler de lui avec une très belle performance face à Angers en coupe, où il fut auteur d’un blanchissage. Il est la doublure de Goetz ce soir, mais est applaudi et ovationné par le public.

Les locaux, quant à eux, ont été défaits à Grenoble, où ils n’ont pas montré de grandes choses, et à domicile contre Epinal en coupe de la Ligue. Ils ont à cœur de gagner ce match pour se rassurer et rassurer leur public. Leclerc, Thomas et O’Keefe sont toujours blessés. Rioux, malade, ne joue pas non plus. C’est Ramon Sopko qui gardera la cage des Gothiques.



Brest garde la tête hors de l’eau

CHampagneComme à leur habitude à domicile depuis le début de cette saison, les Gothiques commencent le match tambour battant en inscrivant un but dans les toutes premières minutes de jeu. Bault, de sa zone défensive, voit Bruijsten seul à la bleue offensive qui profite d’un mauvais changement de ligne des Albatros pour partir en échappée, dribbler Goetz et glisser le palet entre ses jambières (1-0, 1’02’’). Mais comme à leur habitude à domicile, les hommes de Barry Smith se font vite reprendre. Une minute après le but du hollandais, Brest lance une offensive et s’installe en zone amiénoise. Hartung fait un appel au second poteau et est servi par To Landry. Il égalise d’un tir sur reprise (1-1, 2’10’’).

Le match est plaisant, et la domination globalement amiénoise, notamment au niveau des tirs, mais les Albatros se procurent de bonnes occasions. Après un tir frappé de Vanderveeken, Romand récupère le palet et part en break mais Sopko fait l’arrêt. Cela ne fera que retarder l’échéance. Les Bretons s’installent en zone offensive et font tourner le puck. Cette action se termine par un tir, Sopko ne peut geler le palet à cause du trafic, la rondelle revient sur Breault dans le slot qui marque à mi-hauteur (1-2, 11’03’’). L’addition aurait même pu être plus salée : après un tir de Bélanger à la bleue contré par son coéquipier (Stuart), Romand s’échappe encore une fois pour défier le portier slovaque, mais un retour in extremis de Coburn l’empêche de donner une avance de deux buts à son équipe.

Cela permet à Amiens de revenir à son tour et d’égaliser moins de deux minutes avant la fin du tiers. Guillaume conserve le palet en zone neutre et le protège, dribble un joueur et entre en zone, et voit Serer foncer vers le but. Il décoche alors un tir et joue le rebond, que Serer reprend et qui permet à son équipe de remettre les pendules à zéro. (2-2, 18’15’’).

Le match s’équilibre un peu

BREAULTbenjamin20140904156Après avoir été nettement dominé dans les tirs (14 à 4) dans le premier tiers, les Albatros reviennent dans ce deuxième tiers avec plus d’intensité. Le match est serré et le palet va d’un but à l’autre. Les deux équipes joueront tour à tour en supériorité numérique mais sans succès.

Après s’être installé en zone offensive, les Gothiques font tourner la rondelle, mais Brest récupère et dégage le palet. Celui-ci arrive sur Dian tout seul qui s’échappe défier Sopko. Bourgeois revient alors à toute allure, l’accroche et le fait tomber, l’empêchant de tirer. L’arbitre siffle donc un tir de pénalité. Dian s’élance et ne tremble pas, il lance soudainement et le palet se loge dans la lucarne gauche du gardien amiénois qui n’a rien vu venir. (2-3, 28’17’’)

Peu après, Brest aurait même pu enfoncer le clou. Bourgeois était en zone défensive et se fait prendre le palet, mais heureusement pour lui et les locaux, Sopko était vigilant.

Il faudra attendre la toute fin du tiers pour voir les hommes de Barry Smith réagir. Et encore une fois, le déclic viendra d’un « jeune ». Kazarine rate son tir à la bleue et Coburn récupère, transmet à Champagne qui lance. Le gardien laisse un rebond, la défense est trop passive, Fauchon récupère et égalise (3-3, 37’57’’).


Amiens prend le dessus

BASTIENdavid20140906222Le score reflète jusqu’alors le match équilibré, agréable à suivre, et où les Bretons n’ont rien à envier aux Picards. Mais cela va changer sur ce dernier tiers. Les Amiénois mettent un coup d’accélérateur et inscrivent le quatrième but tant désiré. Bélanger passe à Gannon à la bleue mais ce dernier rate son contrôle. Champagne a suivi, se lance dans une série de dribbles dans la défense, tire et trouve la lucarne sur cette magnifique action individuelle (4-3, 45’17’’).

Il faudra un arrêt du casque de Sopko sur un tir d’Avenel en entrée de zone pour que les locaux conservent leur avance, puis un léger coup de pouce de l’arbitre qui ne siffle pas un faire trébucher évident sur Bastien qui partait en deux contre un avec Bruijsten pour que cette avance ne soit pas plus confortable.

Brest finira tout de même par craquer en infériorité. Bruijsten voit Vanderveeken se jeter vers la cage et lui transmet le palet. Le Canadien tire sans contrôle (5-3, 54’18’’).

Malgré le temps mort et la sortie de Goetz, Les Albatros ne parviendront pas à égaliser, ni même à réduire le score. Cette première victoire à domicile tant attendue par les joueurs et le public est bienvenue à 4 jours d’un déplacement chez le rival rouennais, et à une semaine de la réception du leader, Chamonix.

Le jeu est toujours un peu brouillon, mais le physique des Amiénois fatigue l’adversaire, et les nombreux tirs à la cage augmentent les chances de marquer. Cette victoire peut donc marquer le « début » de la saison amiénoise, et permettre à l’équipe de se rassurer à domicile.


Amiens – Brest 5-3 (2-2, 1-1, 2-0)
Samedi 4 octobre 2014 à 20h00 au coliséum. 1850 spectateurs.
Arbitres : M. Jimmy Bergamelli assisté de MM. Clément Goncalves et Charles-Edouard Salmon
Pénalités : Amiens 4’ (0’, 2’, 2’) ; Brest 6’ (2’, 2’, 2’)
Supériorités : Amiens 1/3 ; Brest 0/2
Tirs : Amiens 36 (14, 10,12) ; Brest 17 (4, 7,6)

Evolution du score :

1-0   à 1’02’’ Bruijsten assisté de Bault et Stokton
1-1 à 2’10’’ Hartung assisté de To Landry et Breault
1-2 à 11’03’’ Breault assité de Dian et To Landry
2-2 à 18’17’’ Serer assisté de Guillaume
2-3 à 28’17’’ Dian (tir de pénalité)
3-3 à 37’57’’ Fauchon assisté de Champagne et Coburn
4-3 à 45’17 Champagne assisté de Gannon et Bélanger
5-3 à 54’18’’ Vanderveeken assisté de Champagne et Bruijsten (sup. num.)

Amiens

Gardien : Ramon Sopko (14 arrêts)

Défense : Romain Bault (+2) - Jamie Vanderveeken (+2) ; Greg Coburn (+1) - Kevin Dusseau (+1) ; Shawn Stuart - Fabien Bourgeois

Attaque : Devin Gannon (+1) - Joël Champagne (+2, 2’) - Marc Bélanger (+1) ; David Bastien (+1) - Kevin Bruijsten (+1) - Shayne Stockton (+1,2’) ; Marius Serer - Julien Guillaume - Romain Carpentier (+1) ; Quentin Fauchon - Fabien Kazarine (+1).

Brest

Gardien : Arnaud Goetz (31 arrêts)

Défense : Jason Crossman (+1, 2’) - Tim Hartung (+1) ; Aurélien Greverend (-3) - David Hennebert (-3) ; Bryce Reddick (-1) - Vladimir Holik (-1, 2’)

Attaque: Alexandre Quesnel (2’) - Benjamin Breault (+2) - Vikhael To Landry (+1) ; Jonathan Avenel (-2) - Graham Avenel - Jaroslav Prosvic (-2) ; Michal Dian (+1) - Jérémie Romand (-1) - Nicolas Motreff (-1)