Wasquehal - CHAR Rouen (Division 3, Groupe B)

Tous deux de retour cette saison, Wasquehal et le Club de Hockey Amateur de Rouen s’apprêtent à croiser le fer quatre ans après leur dernier duel, en Division 2. À l’époque, les Nordistes de Mathieu Mille et Ricky Helmbrecht avaient blanchi les jeunes Dragons, ce qui semble devenir l’apanage des visiteurs en ce début de saison. Tom Aubrun vient en effet de sortir deux copies parfaites sur les glaces d’Asnières et de Dunkerque. Auteurs de 23 buts en deux rencontres face aux réserves de Courbevoie et Cergy, les hommes de Frédéric Nilly s’attendent donc à une tâche d’un tout autre acabit, même si les Normands se déplacent avec un effectif réduit.

Une fois le coup d’envoi donné par le boxeur médaillé olympique Daouda Sow, natif de Roubaix comme le parrain des Lions Antoine Roussel, les Rouennais mettent du rythme afin de pousser les locaux dans les cordes.

Dans une entame très animée, les Lions réagissent sans coup férir. Un essai de Morvan occasionne une première frayeur devant la cage, tout comme le centre de N’Guyen, convoité par Fauchart. L’ancien Dunkerquois profite d’un changement de ligne pour lancer en force vers Tom Aubrun, contraint de concéder un rebond dangereux. Les Rouennais tentent de se porter rapidement vers l’attaque, mais, à l’image de Maxence Grollier, se font contrer par la ligne Canaguier-N’Guyen-Fauchart, à l’affût de la moindre opportunité.

La situation ne se décante pas à la faveur de la première faute, concédée par Jakub Mencik, trop dilettante devant son but, d’où il retient Perez-Folgada. Les noirs et jaunes se heurtent au dispositif défensif et ne peuvent entrer proprement en zone offensive, concédant à l’occasion un dégagement interdit. Dès la sortie de geôle de son défenseur tchèque, Lejeune s’évade sur la droite, d’où il expédie un boulet de canon, puis Dubois bute à son tour sur le jeune gardien.

Les efforts d’Antoine Alexandra, auteur des deux seuls buts du match remporté à Dunkerque la semaine dernière, ne permettent pas plus à la marque d’évoluer. La passe du numéro 9 vers Perez-Folgada est parfaitement dosée, tout comme le décalage vers Thomas Saunier, mais Chardon s’interpose, la seconde fois du bâton.

La faute de Piquet en zone offensive ne débouche que sur un lancer timide de Ferey. Car le jeu de puissance ne sourit pas aux Dragons ce soir. Il permet surtout aux Wasquehaliens de multiplier les contre-attaques : en fin de premier tiers, Fauchart, lancé par N’Guyen, est contrarié par Aubrun, toujours solide sur la passe en retrait du premier pour le second, à la reprise. Nullement découragé, Thomas Fauchart prend Grollier de vitesse pour ensuite lancer au-dessus.

Wasquehal accélère après avoir écarté une troisième infériorité face à deux blocs normands plus souvent à la peine. Un cinglage de Raimbourg met les hommes de Frédéric Nilly en position de force. Alexandra manque le cadre en échappée et voit Benjamin N’Guyen forcer le verrou à travers le trafic (1-0 à 25'03"). Battu pour la première fois, Tom Aubrun est à nouveau employé lorsque Tony Allouchery, surpris par un rebond contre la balustrade, ne peut que constater l’échappée de Canaguier, imité par N’Guyen quelques secondes plus tard.

Fabien Chardon est quant à lui nettement moins employé que son vis-à-vis, devant toutefois capter en infériorité un lancer haut de Goechon. Sur l’une des rares occasions rouennaises du tiers intermédiaire, ce dernier aurait pu remettre les équipes à égalité. Hélas pour lui, débordé par Turpin, lancé par le nouvel entrant Hamoudi, il ne peut que constater les dégâts, l’attaquant arrivé de Dunkerque passant le palet au-dessus de la botte du dernier rempart (2-0 à 32'31"). L’écart est ensuite amplifié par un tir en lucarne de Piquet (3-0 à 35'33").

Malgré un nouveau face-à-face remporté par Aubrun, aux dépens de Canaguier, le portier U20 s’incline une dernière fois à la reprise sur un tir à ras glace, dévié, de Dubois (4-0 à 41'40"), artilleur du jeu de puissance. La succession de fautes et un effectif réduit auront eu raison des Rouennais, qui ne pourront sauver l’honneur. En toute fin de rencontre, Clément Hondier s’offre un slalom dans la défense nordiste, mais sa feinte ne trompe pas Chardon, crédité de son premier blanchissage de la saison.

Bien en place, notamment en infériorité numérique, Wasquehal conserve la pole, certes avec un match de plus, avant de recevoir une autre équipe phare de la poule, l’Entente Deuil-Garges.


Wasquehal – Rouen 4-0 (0-0, 3-0, 1-0)
Samedi 18 octobre 2014 à 18h30 à la patinoire Serge Charles de Wasquehal. 260 spectateurs.
Arbitrage de Julien Peyre et Sophian Amari.
Pénalités : Wasquehal 14' (4’, 6’, 4’), Rouen 10' (0', 6’, 4’).
Tirs : Wasquehal 51 (14, 24, 13), Rouen 18 (9, 4, 5).
Évolution du score :
1-0 à 25'03" : Fauchart assisté de N’Guyen et Canaguier (sup. num.)
2-0 à 32'31" : Turpin assisté de Hamoudi
3-0 à 35'33" : Turpin
4-0 à 41'40" : Fronty assisté de Dubois et Canaguier (sup. num.)


Wasquehal

Gardien : Fabien Chardon.

Défenseurs : Alexis Thomas (C) - Benjamin Louf ; Albin Terrenoire - Jakub Mencik ; Grégory Dubois (A) - Sébastien Fronty.

Attaquants : Benjamin Lejeune - Thibault Verschaeve - Simon Angielczyk ; Benjamin Turpin - François Piquet - Robin Morvan ; Axel Canaguier - Benjamin N’Guyen - Thomas Fauchart (A) ; Anthony Kiffer à 25'03", Nicolas Hamoudi à 32'.

Remplaçant : Jean-Christophe Rohart (G). Absents : Maxime Boschetti, Valentin Vienne.

Rouen

Gardien : Tom Aubrun

Défenseurs : Clément Hondier - Edgar Goechon ; Tony Allouchery - Maxence Grollier.

Attaquants : Julien Thomas (A) - Roman Moreau (C) - Germain Raimbourg ; Yvan Perez-Folgada ou Alexandre Ferey - Antoine Alexandra - Thomas Saunier.