Grenoble - Binghamton (Match amical)

Match de gala à Pôle Sud - Grenoble la tête haute

C'est un match pas comme les autres qui a lieu ce soir dans l'antre de Pôle Sud. Le public ne s'y est pas trompé et est venu en nombre voir jouer les Senators de Binghamton, équipe d'AHL, ligue « réserve » de la NHL qui contient bon nombre de joueurs appelés à évoluer un jour dans la plus prestigieuse ligue de hockey au monde. Cette rencontre s'inscrit dans la « Hockey Week » organisée par les voisins du Lyon HC qui accueillent pendant une semaine le camp d'entraînement de deux équipes d'AHL, le Syracuse Crunch, affilié à Tampa Bay et donc les « Baby Sens », affiliés à Ottawa, qui avaient dans leurs rangs jusqu'à la saison dernière un certain Stéphane Da Costa, parti depuis en KHL.

2014-10-04-Grenoble-Binghamton3Après un premier affrontement entre les deux équipes d'AHL jeudi qui a vu la victoire des Senators 5-3, Lyon affronte ce soir le Crunch tandis que Grenoble se frotte aux Senators. Après un match très mouvementé mercredi face à Lyon en coupe de la ligue (victoire 7-6 après prolongations après avoir été menés 6-2 !), les Brûleurs de Loups s'attendent à un match rugueux face à une équipe qui évolue un ou deux tons au-dessus, notamment sur le plan physique. S'il craint de nouvelles blessures en cas de jeu trop rugueux des Senators, Richard Martel profite de cette rencontre pour mettre à l'essai un attaquant suédois de 23 ans, Hampus Gustafsson lequel vient pallier à l'absence temporaire de Yorick Treille, blessé pour plusieurs semaines.

2014-10-04-Grenoble-Binghamton4L'objectif prioritaire des Grenoblois est surtout d'éviter une correction à domicile et faire plaisir à leur public. Les Senators débutent doucement la rencontre et les Brûleurs de Loups recherchent avant tout à ne pas s'exposer. Mais les Isérois sont sans complexe à l'image du jeune Victor Orset, auteur d'un tir plein de culot entre les jambes d'un défenseur américain et qui oblige le portier Chris Driedger à un arrêt délicat. L'ouverture du score des Senators, inéluctable, survient après dix minutes de jeu lorsque Ryan Dzingel trompe Michal Zajkowski après avoir été bien servi par Alex Guptill (0-1, 10'36"). Mais ce but ne déstabilise pas les Grenoblois qui font même preuve d'une belle résistance à quatre contre cinq après avoir pris une pénalité pour surnombre. Finalement à la fin du premier tiers, les Grenoblois ont fait mieux que se défendre et n'accusent qu'un but de retard au tableau d'affichage.

2014-10-04-Grenoble-Binghamton5On se dit alors que les Senators en ont gardé « sous le patin » et vont accélérer dès l'entame de la seconde période. Zajkowski est en effet sollicité d'entrée et répond présent. Mais il ne peut rien suite à une passe parfaite au second poteau de Cole Schneider pour Ryan Dzingel qui laisse ce dernier complètement démarqué. Dzingel n'a alors plus qu'à accompagner le palet pour s'offrir un doublé (0-2, 23'30"). On craint alors une déferlante sur les cages de Zajkowski mais une pénalité pour surnombre vient freiner l'élan américain. Sur la première supériorité numérique grenobloise, Zajkowski doit tout de même s'employer pour neutraliser une contre-attaque des Senators. Après cette première frayeur, les Grenoblois installent leur power-play et Mitja Sivic parvient à fixer et ajuster Chris Driedger, ouvrant par la même le compteur but grenoblois (1-2, 27'25").

2014-10-04-Grenoble-Binghamton13La réaction de Binghamton ne tarde pas. Même si une tentative de Bouchard ne passe pas loin des cages de Driedger, ce sont les Senators qui ont le contrôle, montrant un sens de l'anticipation bien supérieur, notamment pour couper les lignes de passe. Et encore une fois leur vision du jeu fait la différence : Garrett Thompson démarque parfaitement Shane Prince d'une passe lumineuse et ce dernier n'a plus qu'à terminer le travail (1-3, 31'00"). Les Brûleurs de Loups commencent à subir sérieusement la pression lorsqu'une pénalité est appelée contre Roberts. Les Senators installent leur power-play avec l'excellent Shane Prince à la baguette. Sur une première tentative, il échoue sur Zajkowski mais il récupère le palet derrière la cage et sert parfaitement Patrick Mullen lequel ajuste Zajkowski (1-4, 35'39").

2014-10-04-Grenoble-Binghamton6Le score commence à enfler mais les Grenoblois peuvent souffler après une pénalité de Danny Hobbs. Mitja Sivic, l'un des Grenoblois les plus en vue ce soir, teste la mitaine de Driedger. Si le power-play grenoblois manque d'efficacité, le retour du jeu à cinq contre cinq est favorable aux locaux. Sur une situation confuse devant la cage des Senators, Baylacq parvient à trouver un petit espace pour pousser le palet au fond (2-4, 38'54"). Ce but sera vigoureusement contesté par les Américains et notamment Chris Wideman qui prend dix minutes de méconduite. Zajkowski doit encore s'interposer à deux reprises dans les deux dernières minutes du tiers, d'abord à l'issue d'un joli jeu en triangle des Senators puis face à Schneider. Mais à l'issue d'une deuxième période bien plus animée que la première, les Grenoblois restent dans le coup.

2014-10-04-Grenoble-Binghamton9A la reprise, Richard Martel laisse Zajkowski sur le banc et lance Jimmy Darier pour les vingt dernières minutes. Une belle expérience pour le jeune portier grenoblois. Malheureusement pour lui, son entrée en matière est brutale. Sur un lancer de Darren Kramer, il laisse un rebond que l'attaquant canadien reprend victorieusement (2-5, 42'02"). Grenoble évite le pire dans les instants qui suivent car le sixième but des Senators est refusé à cause de la présence d'un joueur dans le slot. Les Brûleurs de Loups réagissent et suite à une belle combinaison entre Bouchard et Lafrance, Driedger ne peut que freiner la course du palet qui glisse doucement derrière la ligne (3-5, 43'55").

2014-10-04-Grenoble-Binghamton12Le public de Pôle Sud, enchanté par le comportement de ses protégés, commence à donner de la voix. Les Grenoblois semblent complètement décomplexés à l'image de Bouchard, auteur d'un tour de cage qui aurait pu connaitre une issue plus heureuse. Et à force de pousser, les hommes de Richard Martel font craquer la défense des Senators : Felix Petit reprend son propre rebond du revers devant la cage et ramène les siens à un but (4-5, 48'38") !

Un scénario guère envisageable en début de rencontre. Poussés dans leurs retranchements, les joueurs de Binghamton sont obligés de réagir. Une pénalité sévère contre Lessard leur en donne l'occasion. Et de nouveau, c'est en supériorité numérique que les Américains vont trouver la clé. Alors que le power-play des Senators est installé, Shane Prince trouve une ouverture en ajustant Darier au milieu d'une forêt de crosses et de jambes (4-6, 50'19"). Les Senators ont repris deux buts d'avance et peuvent souffler au cours des dix dernières minutes. Darier, plus en confiance, réalise deux beaux arrêts après un jeu en triangle et face à Mullen. Une dernière pénalité contre Baylacq donnera une nouvelle opportunité aux Senators de marquer. Mais finalement les Brûleurs de Loups n'encaisseront pas de nouveau but et s'inclinent avec les honneurs.

2014-10-04-Grenoble-Binghamton11Les Brûleurs de Loups peuvent sortir la tête haute de cette rencontre disputée et très plaisante qui les a vus tenir tête aux Senators. Certes Binghamton est en préparation et n'a pas dû jouer à 100% de ses possibilités mais marquer quatre buts à une équipe d'AHL reste une performance de choix. Les coéquipiers d'Eric Chouinard se sont pris au jeu après des débuts timides et ont même réussi à faire douter leurs adversaires au troisième tiers. On est donc loin de la correction annoncée... Un tel résultat, même s'il est symbolique, devrait faire du bien au moral d'un groupe déjà revigoré par le « come back » du dernier match contre Lyon. Il devrait surtout faire prendre conscience à cette équipe de ses capacités après avoir livré un match de haut niveau. Le public grenoblois, réellement conquis ce soir, attend désormais de voir son équipe rééditer des performances du même ordre en Ligue Magnus. Et si tel est le cas, la saison grenobloise promet d'être intéressante....

Désignés meilleurs joueurs du match : Mitja Sivic (Grenoble) et Ryan Dzingel (Binghamton)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album et Emmanuel Giraudeaux)

 

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Richard Martel (entraîneur de Grenoble) : « Ce match était bon pour Grenoble, bon pour les spectateurs alors il fallait jouer à fond. C'est ce qu'on a fait. Les joueurs ont élevé leur niveau de jeu et on a marqué 4 buts. »

Félix Petit (attaquant de Grenoble) : « On savait que ce serait du très bon niveau. On voulait faire une bonne performance, peu importe le résultat. On voulait donner du bon spectacle et ne pas subir un gros écart au score. »

 

Grenoble – Binghamton Senators (AHL) 4-6 (0-1, 2-3, 2-2).

Samedi 4 octobre 2014 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3500 spectateurs.
Arbitrage de Geoffrey Barcelo assisté de Gabriel Pointel et David Courgeon
Pénalités : Grenoble 8' (2', 2', 4'), Binghamton 14' (0', 4'+10', 0')
Tirs cadrés : Grenoble 34 (6, 15, 13), Binghamton 42 (12, 15, 15)

Évolution du score :

0-1 à 10'36" : Dzingel assisté de Guptill
0-2 à 23'30" : Dzingel assisté de Schneider et Guptill
1-2 à 27'25" : Sivic assisté de Milovanovic et Roberts
1-3 à 31'00" : Prince assisté de Thompson et Rutkowski
1-4 à 35'39" : Mullen assisté de Prince et Thompson (sup. num.)
2-4 à 38'54" : Baylacq assisté de Sivic
2-5 à 42'02" : Kramer assisté de Grant et New
3-5 à 43'55" : Lafrance assisté de Milovanovic et Bouchard
4-5 à 48'38" : Petit assisté de Faure et Sivic
4-6 à 50'19" : Prince assisté de Camper et Mullen (sup. num.)

Grenoble

Gardien : Michal Zajkowski puis Jimmy Darier (à 40'00'')

Défenseurs : Pierre-Luc Lessard (A) (2') – Stéphane Gervais ; Sam Roberts (2') – Nicolas Favarin ; Jakob Milovanovic – Quentin Scolari ; Arnaud Faure.

Attaquants : Mitja Sivic – Felix Petit – Eric Chouinard (C) ; Danick Bouchard – Toby Lafrance – Jordann Perret ; Julien Baylacq (2') – Christophe Tartari (A) – Aubin Lamirault ; Romain Chapuis – Victor Orset – Hampus Gustafsson.

Remplaçant : Maxime Favre-Felix. Absents : Dominic Jalbert (épaule), Yorick Treille (genou),
Pierre-Antoine Simonneau (épaule).

Binghamton

Gardien : Chris Driedger

Défenseurs : Michael Sdao – Chris Wideman (10') ; Ty Wishart – Patrick Mullen ; Guillaume Lepine (C) – Daniel New ; Troy Rutkowski.

Attaquants : Shane Prince – Carter Camper (A) – Garrett Thompson ; Alex Guptill – Ryan Dzingel – Cole Schneider ; Max McCormick – Derek Grant – Brad Mills ; Darren Kramer (A) – Jakub Culek - Danny Hobbs (2') ; Brandon Wong.

Remplaçant : Andrew Hammond (G).