Lyon prend date en Coupe de France

Un choc entre équipes de Ligue Magnus marquait la soirée de Coupe de France. Les Lyonnais, qui avaient déjà excellé dans cette compétition l'an passé alors qu'ils étaient encore en D1 ont éliminé le vainqueur 2012 de la coupe, Dijon, devant 1838 spectateurs à la patinoire Charlemagne.

Pas tant que ça, finalement. Le cap des 2000 personnes en tribune a été franchi à Mériadeck, où Bordeaux a, comme en championnat, remporté le derby contre Anglet (5-3). L'autre duel fratricide de D1 s'est terminé sur le même score entre Nantes et Cholet, qui a encaissé un 4-0 dès le premier tiers-temps et a alors remplacé son gardien Thibault Saez par Gaspard Nalliod-Izacard.

Aucune surprise n'est à recenser au programme. Il faut dire que la majorité des clubs de Magnus avaient l'avantage de recevoir leurs homologues de division 1. Dunkerque a remarquablement résisté sur la glace de Rouen (5-1 mais 2-1 à la mi-match). Le Mont-Blanc a pris quatre buts en un peu plus de quinze minutes au Parc des Sports de Morzine avant de revenir sur la fin (4-2). Seul Epinal a vraiment déroulé (9-3) face à Neuilly-sur-Marne, dont le troisième changement de gardien consécutif avant la dernière période (à 5-1) n'a cette fois pas porté ses fruits.

Il aurait peut-être été intéressant de voir ces affiches inversées. En déplacement, Briançon a encaissé l'ouverture du score d'entrée à Nice, mais était repassé devant par Lionel Tarantino et Damien Raux après seulement cinq minutes de jeu ! Tant pis pour les retardataires, la suite fut bien plus calme avec un dernier but sur la fin (1-4).

Dès lors qu'il y a deux divisions d'écart, le petit est sûr de recevoir, mais le suspense est vain. La Roche-sur-Yon, seul club à avoir effacé un tel différentiel dans l'histoire, n'a rien pu faire contre Brest, vainqueur 9-0 avec quatre buts de Benjamin Breault. En visite en D2, les équipes de Ligue Magnus peuvent aussi faire tourner leur effectif. Strasbourg a ainsi battu Evry 10-1 avec neuf buteurs différents (dont le U18 Thomas Mathieu qui marque son premier but avec l'équipe première).

Et pourtant... Villard-de-Lans a brièvement cru revivre le haut niveau en réussissant à mener au score et à tenir un tiers-temps contre Chamonix... avant de craquer dès la reprise (1-7). Vanoise a même tenu la parité pendant 26 minutes (1-1) contre Grenoble, avant de concéder le but décisif à Sam Roberts, uniquement sur une infériorité numérique (un honorable 1-4 au final).

À trois divisions d'écart, là, il n'y a même plus apparence de match : Amiens s'est imposé 12-0 chez l'Entente Deuil/Garges, et Gap a corrigé son ancien hébergeur Marseille par 14 à 0.