7e journée D1 : Dunkerque en délicatesse

Le duel qui attirait les attentions ce soir était une rencontre de bas de tableau. Les deux équipes à n’avoir toujours pas remporté le moindre match en ce début de saison s’affrontaient sur la glace du dernier au classement, les Dogs de Cholet.

Les Corsaires de Dunkerque avaient la ferme intention d’y remédier mais ils concèdent l’ouverture du score rapidement. Après une égalisation de Cyr, puis une seconde de Denis Kadic suite à un but d’Albert, les Dogs ont pris un avantage cette fois-ci définitif dans le dernier tiers grâce à un doublé de la nouvelle recrue du club George Lovatsis, dont le dernier but est en cage vide (4-2). La situation devient alarmante pour les maritimes qui n’auront pas le temps de gamberger en affrontant dès demain le leader bordelais sur les terres girondines.

Les Corsaires de Nantes avaient l’occasion de rejoindre provisoirement ces Boxers de Bordeaux, exempts ce soir, au bal des équipes à 10 points. Il fallait pour cela s’imposer face aux Phénix de Reims, une équipe bien calée dans le « ventre mou ». Mou, le match ne le fut pas un instant, au contraire les équipes se sont rendues coup pour coup : les Rémois prirent les devants et menèrent de deux buts, avant de voir les pensionnaires du Petit-Port revenir à la marque. Reims revint à la charge pour reprendre l’avantage, mais Alexandre Demers égalisa à deux minutes du terme. La décision se fit donc en prolongations, et il fallut une sacrée force de caractère aux Champenois pour aller chercher cette victoire grâce à un but de Mansouri (3-4 a.p.).

Un résultat qui n’est pas pour déplaire aux Remparts de Tours, le promu invité surprise du trio de tête. Ils recevaient leurs anciens compagnons de D2, les Bélougas de Toulouse-Blagnac. Les hommes de Jérôme Pourtanel n’ont pas manqué leur rendez-vous, même si la victoire fut longue à se dessiner et que le score est resté de parité pendant 2 périodes, 2 périodes pendant lesquelles les Tourangeaux ont dû revenir par 3 fois à la marque. Mais les buts de Golden, Saint André et Kirner contre le seul but de Savajol dans l’ultime tiers ont permis aux Remparts de poursuivre une sacrée belle aventure (6-4).

Moins de rencontres jouées au compteur mais un parcours sans faute pour les Scorpions de Mulhouse, qui jouaient leur quatrième match ce soir sur la glace du Mont-Blanc. Et les Alsaciens ont prouvé à qui en doutait encore qu’il faudra compter sur eux cette saison, puisqu’après l’ouverture du score des Yétis par Mugnier, Mrna, Kapicka puis Vigners en fin de rencontre ont permis aux Scorpions de signer une belle victoire, de bon augure dans sa lutte future avec les Bordelais (1-3).

Les Coqs de Courbevoie et les Aigles de Nice pouvaient rester au contact en cas de victoire, et celle-ci a tourné en faveur des Azuréens en prolongations. Le tiers à ne pas louper était le deuxième, puisqu’il a vu l’intégralité des buts du temps réglementaire. Courbevoie a mené de 2 buts, puis a subi les foudres des Aigles qui sont revenus et ont pris un double avantage, soit 4 buts marqués en l’espace de 5 minutes ! Ce fut ensuite au tour des locaux de revenir par Dancsak et Leroux. Plus rien ne sera alors marqué jusqu’aux prolongations où le but vainqueur est à crédité à l’inévitable Karri Koivu (4-5 a.p.)

En cas de victoire, les Bisons de Neuilly avaient eux la possibilité de passer devant leur adversaire du soir au classement, mais c’était sans compter sur l’Hormadi qui présente plutôt de bonnes aptitudes en déplacement cette saison. Remi Colotti avait pourtant ouvert la marque pour les Franciliens, mais Anglet s’est employé à revenir et prendre les devants essentiellement grâce à un gros travail de Xavier Daramy (2 buts, 2 assistances) et Dave Grenier (3 mentions d’aide). Cette victoire permet aux Basques de recoller à la tête du classement, tandis que les Bisons piétinent (1-4).