Ligue Magnus (8e journée) : en attendant la trêve

Avant deux petites semaines de trêve internationale, les clubs de Ligue Magnus ont un dernier coup de collier à donner. A priori, pas de grosse affiche au programme. Et pourtant, on pourrait bien se retrouver ce soir avec un classement encore une fois complètement chamboulé. Dans ce championnat qui ne veut pas se figer, où (presque) tout le monde peut battre tout le monde, on se tient, de la 1re à la 9e place, en à peine quatre points.

Rien ne dit, par exemple, que Dijon en sera toujours le leader. Les Ducs ont un gros déplacement à gérer. À Gap pour affronter des Rapaces qui, toutes compétitions confondues, viennent d'enchaîner six victoires de rang. Dont une plutôt probante mardi soir à Chamonix (2-6), en quart de finale aller de la Coupe de la Ligue. De quoi effacer un début de saison mitigé. Motif d'espoir pour les Bourguignons : les Haut-Alpins vont encore devoir faire avec un effectif serré, sans Alexandre Cornaire, Ryan Ruikka, Gabriel Lévesque et Mickaël Pérez. Côté dijonnais, seul Benoît Quessandier fera défaut. Quoi qu'il en soit, on devrait voir du spectacle à l'Alp'arena. Depuis la création de la Ligue Magnus, Gap et Dijon se sont affrontés à quatorze reprises en saison régulière. Pour un total de 112 buts marqués, soit une moyenne de 8 par match. Pas mal. Du reste, les Dijonnais de Jarmo Tolvanen ont débuté l'année sur des standards élevés. Ils possèdent, à égalité avec Rouen, la meilleure attaque de la ligue (31 buts inscrits).

En cas de revers dijonnais, la première place pourrait revenir à Chamonix. Sauf que les Haut-Savoyards ont eux aussi un programme compliqué. Ils se déplacent à Angers pour retrouver des Ducs en quête de rachat. Battus samedi dernier à Amiens (3-2), martyrisés mardi à Épinal (9-2), les Angevins sont en plein marasme. Il est urgent de relancer la machine. Bonne nouvelle pour le groupe dirigé par Réal Paiement : son adversaire du jour lui réussit plutôt bien. Depuis la création de la Ligue Magnus, Chamonix n'a battu Angers qu'à trois reprises en dix-huit oppositions (2-3 en 2011/2012, 3-1 et 2-4 en 2012/2013). Mais les Chamois sont redoutables ces temps-ci à l'extérieur. Ils se sont cette année déjà imposés à Dijon (2-3) et à Brest (3-4). Ils n'ont perdu qu'en prolongation à Strasbourg (3-2). Dans les rangs angevins, le gardien Jean-Sébastien Aubin, remis de ses soucis de santé, devrait tenir sa place, contrairement à Julien Albert toujours coincé à l'infirmerie. Laurent Gras, aligné mardi en Coupe, fera son retour avec Chamonix en championnat.

Et Strasbourg dans tout ça ? C'est la grosse cote. Des trois premiers du classement, l'équipe alsacienne est la seule à évoluer à domicile ce soir. L'Étoile Noire a même un sacré bon coup à jouer face à Briançon, un champion de France toujours en plein doute, une semaine après avoir perdu le derby des Hautes-Alpes. Le souci, c'est que depuis 2006 et son arrivée en élite, la formation strasbourgeoise n'a battu qu'une fois les Diables Rouges. Et cela remonte, mine de rien, à quasiment cinq ans (4-3 tab en février 2010). Strasbourg doit par ailleurs toujours faire sans Preston Shupe. Le centre canadien ne reviendra au jeu qu'après la trêve. Le défenseur David Striz, victime d'une fracture du radius droit, sera lui absent pour trois semaines, dans le meilleur des cas.

On va jouer pour une belle place d'honneur à Charlemagne, où <strong">Lyon reçoit <strong">Épinal. Jusqu'ici, le promu est resté intraitable sur sa glace. Cela risque d'être un peu compliqué cette fois-ci. Jens Eriksson (quatre à six semaines d'absence) et Kevin Gadoury (fracture du maxiliaire) sont blessés. Matej Kristin, touché par un deuil familial et rentré en Slovaquie, pourrait ne pas être revenu dans le Rhône à temps. Jonathan Laberge a été ménagé cette semaine à l'entraînement. Bref, François Dusseau, qui s'est mis à la recherche d'un joker offensif, va devoir composer avec un groupe réduit. Pas idéal au moment de recevoir des Gamyo plutôt à l'aise dans leurs patins. Et qui récupèrent, eux, Maxime Ouimet en défense. Les Spinaliens descendent surtout avec une idée en tête : éviter les pénalités, histoire de ne pas avoir à contenir le meilleur power-play du championnat.

Amiens a une petite revanche à prendre sur Morzine/Avoriaz. L'exercice 2013/2014 des Picards s'était arrêté un peu plus tôt que prévu en février dernier. La faute à des Pingouins venus s'imposer dans la Somme lors du premier tour des play-offs. En saison régulière, les Gothiques restent sur quatre succès d'affilée face au HCMAG. Une série que les joueurs de Barry Smith veulent poursuivre, malgré les absences de Marc Bélanger et Shayne Stockton.

Caen espère aligner un équipe au complet mi-novembre, après la trêve. Quand Thiery Poudrier et Ryan Barlock seront remis de leurs blessures. Quand Dorian Peca et Vsevolod Tolstushko seront intégrés. En attendant, les Drakkars vont encore devoir faire le dos rond face à Grenoble. La dernière défaite des Brûleurs de Loups face aux Bas-Normands remonte à février 2011 (4-3 ap).

Mardi soir, en Coupe de la Ligue, Brest a surpris pas mal de monde en dominant Rouen. Objectif des Albatros : récidiver. Mais cette fois-ci, le match se joue en Normandie. Là où les Rouennais sont encore invaincus cette saison. Les Bretons, eux, n'ont marqué pour le moment aucun point en déplacement...

Le programme :

Angers (9e, 8 pts, 3 v, 2 dprl, 2 d) – Chamonix (2e, 11 pts, 5 v, 1 dprl, 1 d), aujourd'hui à 18 h 30. La cote : Angers 60 % / Chamonix 40 %.

Lyon (6e, 9 pts, 4 v, 1 dtab, 1 d) – Épinal (5e, 10 pts, 5 v, 2 d), aujourd'hui à 20 heures. La cote : Lyon 40 % / Épinal 60 %.

Rouen (10e, 6 pts, 3 v, 4 d) – Brest (13e, 3 pts, 1 v, 1 dprl, 5 d), aujourd'hui à 20 heures. La cote : Rouen 70 % / Brest 30 %.

Caen (14e, 1 pt, 1 dprl, 6 d) – Grenoble (4e, 10 pts, 5 v, 1 d), aujourd'hui à 20 heures. La cote : Caen 30 % / Grenoble 70 %.

Strasbourg (3e, 11 pts, 5 v, 1 dprl, 1 d) – Briançon (11e, 5 pts, 2 v, 1 dprl, 4 d), aujourd'hui à 20 heures. La cote : Strasbourg 60 % / Briançon 40 %.

HCMAG (12e, 4 pts, 2 v, 5 d) – Amiens (8e, 9 pts, 4 v, 1 dprl, 2 d), aujourd'hui à 20 h 30. La cote : HCMAG 40 % / Amiens 60 %.

Gap (7e, 9 pts, 4 v, 1 dprl, 2 d) – Dijon (1er, 11 pts, 5 v, 1 dtab, 1 d), aujourd'hui à 20 h 30. La cote : Gap 60 % / Dijon 40 %.

pts : points ; v : victoires ; dprl : défaites en prolongation ; dtab : défaites aux tirs au but ; d : défaites.

Prochaine journée (vendredi 14 novembre) : Brest – Gap, Grenoble – Strasbourg, Amiens – Lyon, Dijon – Épinal, Chamonix – Rouen, Briançon – Caen, Angers – HCMAG.

La rencontre Lyon – Grenoble (match en retard de la 4e journée) se jouera le mardi 4 novembre. La rencontre Brest – Grenoble (match avancé de la 15e journée) se jouera le samedi 8 novembre.

LES CHIFFRES.- Deux des gardiens du championnat devraient monter pour la 50e fois de leur carrière sur la glace en Ligue Magnus ce week-end. Ce sera le cas pour le Spinalien Andrej Hocevar. Et pour le Lyonnais Landry Macrez si l'absence de Matej Kristin se confirme. Pour les joueurs de champ, Julien Burgert (Strasbourg) disputera sa 150e rencontre de saison régulière au plus haut niveau. Le capitaine de Gap Teddy Trabichet passera la barre des 200 matchs.

Présentation rédigée avec les correspondants locaux de Hockey Archives.