Nouvelle justice suédoise par fusillade

Les vagues qu'ont déployé la situation conflictuelle avec une KHL qui ne fait pas de trêve internationale en novembre n'a finalement pas touché la République Tchèque. Fort logiquement puisque le sélectionneur Vladimir Ružicka n'a fait appel à aucun représentant de la Ligue Continentale.

Ces matches préparatoires ont malgré tout leur importance puisque les Tchèques ont pour objectif de remporter l'or à domicile pour les prochains championnats du monde. Les Slaves ont cependant cédé face aux hôtes finlandais lors de la première journée du Tournoi Karjala alors qu'ils rencontrent ce samedi la Suède, victorieuse de la Russie 5-4.

KLASEN Linus-140515-322Désigné comme le numéro 1 lors des derniers Championnats du monde, Pär Mårts confirme sa préférence en ce début de saison pour Anders Nilsson devant les buts. Quant à Ružicka, il donne sa chance au jeune Šimon Hrubec, aligné pour la première fois en équipe nationale - junior compris - et qui garde à merveille les buts de l'Ocelári Trinec, actuel leader de l'Extraliga tchèque. Un samedi à 12h00 à Helsinki, la Hartwall Areena sonne creux avec seulement une poignée de Suédois courageux qui ont fait le déplacement.

En tout cas, en terme d'occasions, la Tchéquie devance largement la Suède en ce début de match. Nilsson est bombardé de slaps bien appuyés. Il faut attendre plusieurs minutes avant de voir la première opportunité franche de la Suède : Linus Klasen, poteau droit, obtient un palet de derrière la cage mais le déplacement de Hrubec est rapide et n'offre aucun angle au magicien de Lugano. 

La pression tchèque s'intensifie devant le but de Nilsson. Il manque quelques centimètres à Polasek et Simon. Quant à Jakub Krejcík, sa bonne frappe en entrée de zone amène un temps fort mais Anders Nilsson demeure solide, même face à un puissant lancer de Petr Zámorský qu'il stoppe du haut du corps. Malgré un bon placement de Petersson devant le but en fin de tiers, pas grand chose de bien consistant côté suédois - 4 tirs - face à une vaillante République Tchèque.

La première pénalité du match est attribuée après 44 secondes de jeu dans le deuxième tiers-temps. L'occasion est trop belle pour la Suède de se rattraper. Danielsson échoue d'une reprise de volée après une sublime transversale de Klasen. Mais c'est un moment de flottement qui condamne la Tchéquie. Jimmie Ericsson a bien flairé le coup, devance Polasek en débordant côté droit et loge la rondelle lucarne opposée (0-1, 21'17"). Le centre hargneux de Saint-Pétersbourg profite d'un excellent travail de ses coéquipiers le long de bande et une récupération de Paulsson, Ericsson, devant le but, bat Hrubec côté mitaine pour un doublé (0-2, 21'39"). 41 secondes plus tard (!), au tour des Tchèques de réagir. La séquence est rapide et Tomáš Filippi, malgré l'écran d'Andersén, adresse un tir croisé parfait (1-2, 22'20"). Après un score vierge après 20 minutes de jeu, quel début de seconde période !

Les hommes de Ružicka bénéficient d'un double avantage numérique de près d'une minute, mais les frappes systématiques du défenseur Petr Zámorský manquent de précision. Cependant, quelques instants plus tard, une fois de plus en supériorité numérique, le jeune joueur des Blues d'Espoo aura davantage de réussite, son tir de la bleue trouvant enfin la cible (2-2, 34'52").

La Suède tente bien de reprendre les devants mais Hersley et Petersson échouent à 5 contre 4 tandis que Janmark, pourtant bien placé, choisit la passe de trop. C'est Radek Smolenák qui donne l'avantage aux Tchèques après une bonne passe de Michal Birner (3-2, 39'23"). Un avantage avant la pause. Non ! Car cette deuxième période est totalement folle ! Linus Klasen et André Petersson ont semble-t-il vu les images de leur match précédent puisqu'ils vont reproduire à l'identique le but de Radulov de jeudi : Klasen tente un tir lointain en diagonale qui est dévié par André Petersson (3-3, 39'46").

DANIELSSON Nicklas-140515-338Dès l'entame de la dernière période, Roman, couloir gauche, centre pour Petr Pohl qui contrôle du patin mais tire à côté. Même si le pressing suédois se fait intense, les Tchèques se montrent dangereux. En 2 contre 1, Zohorna ajuste mal sa passe. Puis par Birner et Pohl. La Suède réplique d'abord par Thuresson qui fait un tour sur lui-même plein axe, Lundqvist tentant de finir l'action. La faute de Svacina, empêchant une infiltration de Petersson, n'aura aucune conséquence, malgré les reprises justement de Petersson et Danielsson.

Même une configuration à 4 contre 4 à deux minutes de la fin n'aura aucune incidence même si Petr Pohl, très bon aujourd'hui, se fait de nouveau dangereux. Lors de la prolongation, Patrik Hersley offre un nouveau tir surpuissant, repoussé de la jambière droite par Hrubec. Zohorna a également un palet gagnant au bout de la crosse mais contrôle mal le puck dans sa finition. Pour la deuxième fois en deux matches, le sort de la Tre Kronor se jouera aux tirs au but. Et pour la seconde fois en trois jours, Linus Klasen - pour une fois sobre, essai "simple" entre les jambières - et André Petersson - encore du revers - seront décisifs. 

Deuxième victoire en deux parties pour la sélection de Pär Mårts qui a pourtant, encore une fois, mal maîtrisé les évènements face à un adversaire qui n'a pas renoncé. Pour remporter ce Tournoi Karjala, il faudra davantage de rigueur et plus de régularité face aux Finlandais dimanche.

Commentaires d'après-match

Jimmie Ericsson (attaquant de la Suède) : "Nous ne sommes pas satisfaits de notre première période. Nous avons joué de manière trop amicale, nous n'étions pas dedans, nous ne les avons pas mis en difficulté."

République Tchèque - Suède 3-3 (0-0, 3-3, 0-0, 0-0) / 0-2 aux tirs au but 
Samedi 8 novembre 2014 à 12h00 à la Hartwall Areena d'Helsinki. 2994 spectateurs.
Arbitrage de Mikko Kaukokari et Aleksi Johannes Rantala (FIN) assistés de Jani Pesonen et Hannu Sormunen (FIN).
Pénalités : République Tchèque 8' (0', 4', 4', 0'), Suède 8' (0', 6', 2', 0').
Tirs : République Tchèque 28 (11, 9, 6, 2), Suède 22 (4, 9, 7, 2).

Évolution du score :
0-1 à 21'17" : Ericsson assisté de Hersley (sup. num.)
0-2 à 21'39" : Ericsson assisté de Paulsson
1-2 à 22'20" : Filippi assisté de Kubalík
2-2 à 34'52" : Zámorský assisté de Svacina (sup. num.)
3-2 à 39'23" : Smolenák assisté de Radil et Birner
3-3 à 39'46" : Petersson assisté de Klasen et Fransson

Tirs au but :
Suède : Engqvist (arrêté), Klasen (réussi), Petersson (réussi).
République Tchèque : Smolenák (arrêté), Svacina (arrêté). 


République Tchèque

Attaquants :
Vladimír Svacina (2') - Ondrej Roman - Petr Pohl 
Petr Holík (-1) - Tomáš Zohorna (A, -1) - Jakub Valský (-1) 
Radek Smolenák (C) - Michal Birner (A) - Lukáš Radil (2')
Dominik Simon (+1) - Tomáš Filippi (+1, 2') - Tomáš Kubalík (+1)

Défenseurs :
Adam Polasek (-1) - Petr Zámorský (-1)
Milan Doudera - Vojtech Mozik
Jakub Krejcík (-1) - Ondrej Vitásek (-1)
Michal Kempný (+2) - Martin Plánek (+2)

Gardien :
Simon Hrubec

Remplaçant : Pavel Francouz (G).

Suède

Attaquants :
Nicklas Danielsson (A) - Joel Lundqvist (C, 2') - Andreas Thuresson 
Linus Klasen (2') - Tom Wandell - André Petersson
Calle Ridderwall - Andreas Engqvist - Ted Brithén 
Mattias Janmark-Nylén - Jimmie Ericsson (A) - Marcus Paulsson (2')
Dick Axelsson.

Défenseurs :
Johan Fransson (+1) - Patrik Hersley (+1)
Daniel Rahimi (+1) - Niclas Buström
Alexander Urbom (-1, 2') - Niclas Lundgren (-1)
Niclas Andersén (-1).

Gardien :
Anders Nilsson.

Remplaçant :
Henrik Karlsson (G).