Une disette suédoise de 17 ans comblée en Finlande

La Finlande est en excellente position pour remporter ce Tournoi Karjala après un probant succès 2-1 jeudi contre les Tchèques avant une démonstration face à la Russie 6-2 samedi.

AXELSSON Dick-140515-331On voit mal comment les Suédois pourraient triompher dans cette finale. Ils ont obtenu deux victoires étriquées conclues aux tirs au but, ils se retrouvent dans une Hartwall Areena hostile gonflée de 11.563 spectateurs alors que la Finlande a remporté, depuis sa création en 1992, près de la moitié des éditions de son traditionnel tournoi. La Tre Kronor n'a pas participé aux six finales précédentes d'un trophée Karjala qu'elle n'a eu entre ses mains que deux fois : 1995 et 1997. Une éternité...

Devant la cage suédoise, Anders Nilsson, numéro 1 au dernier Mondial, cède sa place à Henrik Karlsson. Le gardien des Jokerit, qui n'a justement jamais disputé un Championnat du monde, retrouve une enceinte qu'il côtoie au quotidien. Après 28 arrêts la veille contre la Russie, Atte Engren est renouvelé devant les filets par Kari Jalonen.

Et les Leijonat débutent du bon pied avec 12 lancers en première période sur le but de Karlsson. La Suède présente elle une production identique face aux Tchèques après 20 minutes la veille : seulement 4 tirs.

Quatre tirs... mais un but ! Le lancer de Johan Fransson tape la bande et revient vers Linus Klasen, placé à proximité de la ligne de but à droite, qui ouvre le score (0-1, 17'58").

Alors que Henrik Karlsson continue de réaliser des miracles, la Suède haussera le ton et creusera l'écart. Jimmie Ericsson se place derrière le but, temporise et sert devant l'enclave Dick Axelsson qui s'y prend à deux fois pour battre le gardien finlandais de l'Atlant Mytishchi (0-2, 23'08").

Cinq minutes plus tard, Calle Ridderwall intercepte le palet en zone neutre, franchit la ligne bleue et laisse derrière à Patrik Hersley qui reprend de volée (0-3, 28'09").

Malgré les efforts des Finlandais en dernière période - 19 lancers ! - le score demeurera inchangé. Les Lions ne marquent pas. Et quand ils sont proches de marquer, Daniel Rahimi bouge intentionnellement la cage pour provoquer le coup de sifflet ! Henrik Karlsson signe donc un blanchissage avec un total de 39 arrêts.

Après 17 ans d'attente et un carton plein avec trois victoires, la Suède remporte le Tournoi Karjala sans pour autant avoir été irréprochable. Suédois, Finlandais, Tchèques et Russes se retrouveront du 18 au 21 décembre en Russie pour la Channel One Cup. Avec cette fois-ci une pause observée par la KHL, ce qui devrait faciliter la tâche aux sélectionneurs pour composer un effectif plus proche des Championnats du monde.

Commentaires d'après-match

Pär Mårts (entraîneur de la Suède) : "Peut-être nous ne méritons pas de gagner sur ce score de 3-0. Mais cela ne remet pas en cause la compétence de notre équipe qui était vraiment bonne aujourd'hui."

Henrik Karlsson (gardien de la Suède) : "C'est vraiment génial de gagner ce tournoi, nous avons joué ce match comme des guerriers. C'est toujours satisfaisant de gagner, d'autant plus avec la cage inviolée. Je pense être un candidat devant le but de la Tre Kronor, je vais me bagarrer jusqu'au bout, même face à Anders Nilsson."


Finlande - Suède 0-3 (0-1, 0-2, 0-0)
Dimanche 9 novembre 2014 à 14h00 à la Hartwall Areena d'Helsinki. 11563 spectateurs.
Arbitrage de Konstantin Olenin et Aleksei Ravodin (RUS) assistés de Henri Neva et Pasi Nieminen (FIN).
Pénalités : Finlande 8' (0', 6', 2'), Suède 12' (6', 2', 4').
Tirs : Finlande 39 (12, 8, 19), Suède 21 (4, 14, 3).

Évolution du score :
0-1 à 17'58" : Klasen assisté de Fransson
0-2 à 23'08" : Axelsson assisté d'Ericsson et Thuresson
0-3 à 28'09" : Hersley assisté de Ridderwall


Finlande

Attaquants :
Tuomas Kiiskinen (-1) - Jarkko Immonen (C, -1) - Teemu Hartikainen (-1)
Oskar Osala (2') - Ilari Filppula (2') - Olli Palola
Lennart Petrell (-1) - Petteri Wirtanen (-2) - Harri Pesonen (-2)
Julius Junttila - Joonas Kemppainen - Jani Tuppurainen (-1)

Défenseurs :
Ville Koistinen (-1) - Juuso Hietanen (A, -1)
Kristian Näkyvä (2') - Ville Lajunen
Esa Lindell (-2) - Tommi Kivistö (-2)
Jyri Marttinen (2') - Atte Ohtamaa (A)

Gardien :
Atte Engren.

Remplaçant : Juha Metsola (G).

Suède (2')

Attaquants :
Dick Axelsson (+1, 2') - Jimmie Ericsson (A, +1, 2') - Andreas Thuresson (+1)
Linus Klasen (+1) - Tom Wandell (+1) - André Petersson (+1)
Mattias Janmark-Nylén - Joel Lundqvist (C, 2') - Nicklas Danielsson (A)
David Ullström (+1) - Andreas Engqvist - Calle Ridderwall (+1)
Ted Brithén, Marcus Paulsson.

Défenseurs :
Johan Fransson (+3) - Patrik Hersley (+3)
Daniel Rahimi (2') - Niclas Buström
Alexander Urbom - Niclas Lundgren (2').

Gardien :
Henrik Karlsson.

Remplaçant :
Andres Nilsson (G).