Ligue Magnus (9e journée) : une reprise musclée

Après quelques jours de pause, la Ligue Magnus revient avec un programme plutôt chargé. L'élite retrouve la glace ce soir. Et rejouera dès dimanche.
 
Cette reprise musclée, Grenoble l'aborde avec sérénité. Il faut dire que les Brûleurs de Loups n'ont pas vraiment perdu de temps. Ils ont profité de la trêve internationale pour rattraper, et gagner, leur match en retard face à Lyon. Puis ils ont pris un peu d'avance sur tout le monde en allant s'imposer à Brest. Résultat, les Isérois occupent la tête du championnat avec une rencontre de plus au compteur et une marge de quatre points sur Chamonix et Épinal, leurs premiers poursuivants. Bref, à Grenoble, tout va bien. Et pas sûr que Strasbourg réussisse à faire dérayer la machine grenobloise, toujours invaincue à Pôle Sud (quatre victoires en quatre sorties) et meilleure défense de la ligue (17 buts encaissés). Après un excellent début de saison, l'Étoile Noire marque un peu le pas avec ses défaites à Dijon et contre Briançon. En cause, un effectif qui a besoin de soigner quelques blessures. Si le centre Preston Shupe sera de retour ce soir, la formation alsacienne va devoir se passer des services de son capitaine Élie Marcos, touché au poignet, de Jordy Anglès, embêté par sa cheville, et du défenseur David Striz (bras cassé). Raison de plus d'être inquiet pour Strasbourg : ses duels avec Grenoble fonctionnent par vagues. Les BDL ont commencé par enchaîner huit victoires de rang, puis l'Étoile Noire s'est reprise en remportant cinq succès de suite. Les trois dernières oppositions entre Grenoblois et Strasbourgeois ont souri aux premiers cités. Attention, série en cours...
 
Derrière, on va se battre pour le podium. Où est installée, pour le moment, une équipe de Chamonix qui s'interroge. Car Rouen, son adversaire du jour, a changé pendant la trêve. Rodolphe Garnier s'est fait débarquer. Il a été remplacé sur le banc par un tandem Ari Salo – Guy Fournier. Un duo qui a marqué sa prise de pouvoir avec une qualification pour les demi-finales de Coupe de la Ligue. Certes, les Haut-Savoyards peuvent toujours se rassurer en se disant qu'ils sont, comme Grenoble, toujours invaincus à domicile. Que les Dragons, eux, ont perdu tous leurs déplacements. Mais attention, Rouen apprécie la glace de Richard-Bozon. Les Dragons n'y ont perdu qu'une seule fois ces neuf dernières saisons (5-4 en 2006-2007).
 
Si Chamonix chute à domicile, Épinal pourrait en profiter pour s'emparer de la deuxième place. Mais les Spinaliens ont eux aussi un rude programme. Ils seront ce soir à Dijon. On espère d'ailleurs y voir du spectacle. Depuis 2008-2009, chaque visite des Vosgiens à Trimolet se traduit par une rencontre fleuve où l'on marque au moins à neuf reprises. Le staff des Gamyo a en tout cas sérieusement préparé le rendez-vous. Il a profité de la Coupe de la Ligue, mercredi, pour aller observer les Ducs face à Grenoble. Il a pu remarquer l'arrivée en défense de Kevin Bergin, histoire de pallier les absences de Benoît Quessandier et Juho Mielonen.
 
DUSSEAUkevin20140826079Jour de première à Amiens. Depuis la création de la Ligue Magnus, jamais un père n'avait affronté son fils. Ce sera le cas ce soir au Coliséum ou l'Amiénois Kevin Dusseau retrouvera, dans le camp d'en face et à la manœuvre sur le banc de Lyon son entraîneur de papa, François Dusseau. A priori, ces deux-là devraient attendre Noël pour se faire des cadeaux, puisque leurs deux équipes sont rivales et naviguent dans les mêmes eaux. Les Gothiques se méfient en tout cas du promu. Les Picards ne possèdent que la 9e meilleure attaque à domicile de la ligue. Quand Lyon, de son côté, peut s'appuyer sur la deuxième meilleure attaque et deuxième meilleure défense du championnat à l'extérieur.
 
Éliminé sans gloire par Épinal en Coupe de la Ligue et pas forcément au niveau attendu après huit matchs de Magnus, Angers a besoin de se racheter. Les Ducs ont une occasion en or, ce soir, avec la venue au Haras de Morzine/Avoriaz. Les Angevins restent sur trois succès à domicile. Mais attention : depuis trois saisons et six matchs consécutifs dans cette confrontation, c'est l'équipe qui se déplace qui l'emporte.
 
Les Drakkars de Caen vont-ils réussir à marquer ce soir face à Briançon ? Pas sûr. Car ce duel entre Haut-Alpins et Bas-Normands détient un record, celui du plus grand nombre de blanchissage d'une équipe face à une autre. À six reprises en seize oppositions, les Diables Rouges ont fini la rencontre sans encaisser de but caennais. Et ce fut le cas lors de leurs trois derniers déplacements dans le Calvados. Si l'on ajoute encore à ce décor le fait que Caen possède pour la moment la plus mauvaise attaque de l'élite avec seulement onze réalisations en huit sorties... La partie n'est pas non plus gagnée d'avance pour les Briançonnais. Car Caen, avec les retours espérés de Thiery Poudrier et Ryan Barlock, ainsi que les renforts de Vsevolod Tolstushko et Dorian Peca, devrait reprendre du poil de la bête.
 
Brest, enfin, accueille Gap. S'ils veulent s'imposer en Bretagne, les Rapaces ont intérêt à être patients. Depuis le début de la saison, les Albatros n'ont remporté qu'une seule période sur l'ensemble de leurs deuxièmes et troisièmes tiers.
 
Le programme :
 
Grenoble (1er, 16 pts, 8 v, 1 d) – Strasbourg (5e, 11 pts, 5 v, 1 dprl, 2 d), ce soir à 20 heures. La cote : Grenoble 60 % / Strasbourg 40 %.
Amiens (9e, 9 pts, 4 v, 1 dprl, 3 d) – Lyon (8e, 9 pts, 4 v, 1 dtab, 3 d), ce soir à 20 heures. La cote : Amiens 60 % / Lyon 40 %.
Dijon (6e, 11 pts, 5 v, 1 dtab, 2 d) – Épinal (3e, 12 pts, 6 v, 2 d), ce soir à 20 heures. La cote : Dijon 55 % / Épinal 45 %.
Brest (13e, 3 pts, 1 v, 1 dprl, 7 d) – Gap (4e, 11 pts, 5 v, 1 dprl, 2 d), ce soir à 20 heures. La cote : Brest 40 % / Gap 60 %.
Caen (14e, 1 pt, 1 dprl, 7 d) – Briançon (11e, 7 pts, 3 v, 1 dprl, 4 d), ce soir à 20 heures. La cote : Caen 40 % / Briançon 60 %.
Angers (7e, 10 pts, 4 v, 2 dprl, 2 d) – HCMAG (12e, 6 pts, 3 v, 5 d), ce soir à 20 h 30. La cote : Angers 60 % / HCMAG 40 %.
Chamonix (2e, 12 pts, 5 v, 1 dprl, 1 dtab, 1 d) – Rouen (10e, 8 pts, 4 v, 4 d), ce soir à 20 h 30. La cote : Chamonix 45 % / Rouen 55 %.
 
Prochaine journée (dimanche 16 novembre) : Rouen – Angers, Lyon – HCMAG, Épinal – Briançon, Caen – Brest, Gap – Chamonix, Strasbourg – Amiens, Dijon – Grenoble.
 

LE CHIFFRE.- Alexandre Palis (Caen) et Jaka Ankerst (Briançon) joueront ce soir leur 50e match de saison régulière en Ligue Magnus.