Rouen - Brest (Coupe de la ligue, quart de finale retour)

Une première victoire pour Salo

À Rouen, le changement c'est maintenant. Ari Salo, secondé par son manager Guy Fournier, a été désigné jusqu'à la fin de la saison comme le remplaçant de l'entraîneur qui restera, qu'on le veuille ou non, emblématique au RHE76, à défaut d'être populaire.

2014-11-12-Rouen-Brest2Avec quatre coupes Magnus remportées consécutivement (un exploit !) et une coupe Continentale (une première !). Rodolphe Garnier a édifié un sacré palmarès au club. Il a été remercié par son président Thierry Chaix, à cause des mauvais résultats (à l'extérieur) de son équipe, bien qu'elle soit encore qualifiée dans toutes les compétitions de la saison !

Dans les travées, les amateurs sont dubitatifs et curieux de voir les avantages d'une telle décision. Face à Brest, la répercussion du changement d'entraîneur, qui a légèrement modifié ses lignes et un assistant-capitaine – Desrosiers supplée Coulombe – passe par une victoire sans contestation et au minium avec deux buts d'écart afin de prolonger l'aventure en coupe de la Ligue. Ce qui n'est pas insurmontable, face à une équipe repêchée tardivement de division 1, qui n'avait pas été capable, voilà dix jours, d'estourbir de funestes Dragons paumés, accablés et menés 1 à 3 dans le deuxième tiers.

En hommage au jeune spectateur, Hugo, décédé après avoir été violemment heurté par un palet sorti de l'aire de jeu à Dunkerque, le match débutera après une minute d'applaudissements émouvante.

Brest, privé de deux cadres, David Hennebert et Michal Dian, ne pourra que faiblement s'opposer au vent nouveau qui souffle sur l'île Lacroix. Rouen ouvre le score dès le coup d'envoi. Jonathan Janil a bloqué la zone neutre, peut démarquer Guénette et Thinel qui partent à deux-contre-un, sur lequel le capitaine enfile (1-0 à 0'31).

2014-11-12-Rouen-Brest3Les Dragons, à la fois mis en confiance par ce rapide but, déjà vexés et motivés par leur changement de coach, dominent. Le contraire eût été très surprenant. Lacroix ne cadre pas (1'14) et Léveillé bute sur Bertein qui brille (2'39). Pourtant, les vieux démons normands resurgissent. Romand trouve une bonne position en haut du slot et Lhenry doit s'employer pour dérouter l'envoi de l'ailier breton (2'56).

Dès les premières minutes de jeu, on peut déjà remarquer que les Rouennais jouent plus regroupés et ne partent pas à l'abordage en attaque. On observe beaucoup de passes abandons qui trouvent leur utilité quand on joue plus serré. Elles fluidifient la circulation et les mouvements en zone offensive. Cela permet à Léveillé de préférer un lancer excentré plutôt qu'une remise dans le slot (5'38) et à Desrosiers de trouver Lacroix (6'59). Les deux fois, Léo Bertein, impeccable, bloque les tirs. Les Albatros, même bousculés, ne font pas de la figuration et répliquent par Graham Avenel qui sera imprécis (6'48) alors que Romand manquera une passe en retrait de Bréault (7'30).

La deuxième partie du premier tiers sera quasi parfaite pour les joueurs d'Ari Salo. Léo Bertein retarde adroitement l'échéance devant Faure, trouvé en retrait par Desrosiers (9'14), et d'une mitaine spectaculaire après une décharge de Koudys intelligemment démarqué par un tour de cage de Manavian (10'04). Mais le jeune gardien, masqué, ne pourra rien sur un lancer de loin à ras la glace de Coulombe (2-0 à 11'26). Au contraire, il s'opposera à Lacroix (11'58), mais il sera surpris par la pugnacité de Koudys qui, lancé par Léveillé, gagne son duel acrobatiquement face à Crossman et reprend victorieusement la rondelle (3-0 à 13'07).

2014-11-12-Rouen-BrestAvant d'aller au vestiaire, fort de son avance de trois buts, Rouen ne se crée plus d'occasion et Brest, un peu découragé par son très mauvais départ, ne tente pas grand-chose non plus.

Le deuxième tiers se joue nettement un ton en dessous. Le BAH semble résigné et le RHE76 est beaucoup moins offensif. Pour égayer le deuxième acte, Benoit dévie un lancer de la ligne bleue de Cunningham (4-0 à 26'49). Les Albatros ne produisent rien dans le premier power-play de la soirée (31'26). Puis vendangent un trois-contre-un (32'59).

Néanmoins, sur la première présence de la quatrième ligne rouennaise, les joueurs de Stéphane Oprandi parviennent à surprendre Fabrice Lhenry à la faveur d'un tir vif à ras la glace de Nicolas Motreff dans le cercle droit après une remise en retrait de To Landry (4-1 36'54).

Ce but breton réveille les Dragons qui obtiennent une supériorité, qu'ils font fructifier en toute fin de période, grâce à Janil de près, qui loge la rondelle dans le haut des filets, après un jeu de Desrosiers (5-1 à 39'24).

2014-11-12-Rouen-Brest4Le dernier tiers sera encore plus ennuyeux. Malgré du patinage, il n'y a pas de tranchant dans les mouvements offensifs et peu de forecheck. On se surprend d'être réveillé par un échange de poings et de prises de judo entre Wes Cunnigham et Graham Avenel, qui ne seront pas exclus (2'+2'+10' chacun). Léveillé, déjà peu réaliste, sera malchanceux sur un complaisant lancer de pénalité accordé par M.Hauchart. Son tir des poignets frappe la barre (52'55).

Le RHE76 met fin à une série de deux matches où les Dragons étaient totalement perdus. Ce soir, ils se sont retrouvés. Une performance rendue possible parce qu'ils se sont facilité la tâche à la faveur d'un premier tiers, malgré quelques imperfections, où ils ont recouvré de l'inspiration et du réalisme. Ceci leur permet de se qualifier pour jouer une demi-finale de la coupe de la ligue face à Gap.

Il faudra éprouver ces qualités pendant 60 minutes face à d'autres adversaires plus complets en ligue Magnus pour dire si le remplacement d'entraîneur a été efficace. Néanmoins, si ce match ne peut servir ni de garantie ni de tremplin, c'est une victoire pour Ari Salo qui coachait les Dragons pour la première fois.

Étoiles du match : *** Marc-André Thinel (Rouen), ** Jonathan Janil (Rouen), * Fabrice Lhenry (Rouen).



Rouen - Brest 5-1 (3-0, 2-1, 0-0)
Mercredi 11 novembre 2014 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2535 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Hauchart assisté de Matthieu Loos et Jérémie Douchy.
Pénalités : Rouen 16' (0', 2', 4'+10') ; Brest 20' (0', 4', 6'+10')
Tirs : Rouen 38 (20, 8, 10) ; Brest 17 (5, 10, 2)
Supériorités : Rouen 1/3, Brest 0/1
Chances : Rouen 8 (7, 0, 1) ; Brest 5 (3, 1, 1).

Évolution du score :
1-0 à 00'31" : Thinel assisté de Guénette et Janil
2-0 à 11'26" : Coulombe assisté de Thinel
3-0 à 13'07" : Koudys assisté de Léveillé et Manavian
4-0 à 26'49" : Benoit assisté de Cunningham et Léveillé
4-1 à 36'54" : N. Motreff assisté de To Landry et Cannizzo
5-1 à 39'24" : Janil assisté de Desrosiers et Lacroix (sup.num.)


Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry (16/17).

Défenseurs : Patrick Coulombe – Jonathan Janil ; Raphaël Faure – Antonin Manavian ; Léo Guillemain – Wes Cunningham ; puis Aurélien Dorey (à 45'32).

Attaquants : Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Marc-André Thinel (C) ; Julien Desrosiers (A) – Maxime Lacroix – Francis Charland ; Loup Benoit – Daultan Léveillé – Dan Koudys ; puis Antoine Mony – Fabien Colotti – Johan Saint-André (à 36'32).

Remplaçants : Nicolas Riopel (G), Théo Lanvers.

Brest

Gardien : Léo Bertein (33/38).

Défenseurs : Jason Crossman – Timothy Hartung ; Vladimir Holik – Bryce Reddick ; Aurélien Gréverend (A) – Gaétan Cannizzo.

Attaquants : Jérémie Romand – Benjamin Bréault – Vikhael To Landry ; Alexandre Quesnel (A) – Jaroslav Prosvic (C) – Nicolas Motreff ; Jonathan Avenel – Quentin Berthon – Graham Avenel ; Sébastien Delemps.

Remplaçants : Arnaud Goetz (G), Sacha Grimshaw et Dimitri Motreff. Absents : Michal Dian (préservé), David Hennebert (blessé à l'œil), Matthew Boudreau (non conservé).