La Russie plus forte que les all-stars canadiens

La traditionnelle "Super Series Subway" oppose chaque année une sélection U20 russe aux all-stars des trois ligues juniors canadiennes. Cette année, la Russie s'est imposée après six matchs très disputés.

Cette série sera riche d'enseignements pour Hockey Canada en vue de sélectionner les candidats à l'équipe nationale U20 début décembre...

 

Match 1

Lundi 10 novembre 2014
Russie 3-2 WHL (1-1, 0-0, 1-1, 1-0)
Face à une sélection des meilleurs joueurs canadiens de la ligue junior de l'Ouest (WHL), la Russie a fini par s'imposer au bout d'une très longue série de tirs au but.
Le match avait bien débuté pour les visiteurs, qui ouvraient la marque après seulement 38 secondes de jeu. Une bonne remontée de palet envoie Ivan Fishchenko sur l'aile droite. L'attaquant pivote et donne en retrait vers Alexander Bryntsev. Le défenseur arrive lancé plein axe, sans aucune opposition, et reprend instantanément. Eric Comrie, masqué, est battu (1-0). Les Canadiens vont globalement dominer la première période et sont récompensés à la fin du premier tiers temps. Jake Virtanen est à l'affût ligne de fond et reprend de volée une passe astucieuse de la bleue signée Joe Hicketts, qui avait feinté le tir (1-1).
Le deuxième tiers se ferme complètement (8 tirs canadiens à 3), mais le troisième est beaucoup plus actif. La WHL domine nettement la partie. Après avoir manqué un jeu de puissance, les Canadiens bombardent Igor Shestyorkin, qui résiste. Il faut atteindre les dernières minutes pour que la partie s'emballe. Les Russes échouent à sortir proprement le palet et sont pris par l'échec-avant canadien. Le disque revient sur Travis Sanheim à la bleue, qui se recentre et envoie un tir puissant dans l'axe. Le gardien relâche le palet et Cole Ully s'empare du rebond en angle fermé (1-2). Une avance de courte durée. Une minute plus tard, la Russie gagne une mise au jeu offensive. Konstantin Okulov récupère dans le coin, contourne Dillon Heatherington, ressort pour attaquer la cage et égalise (2-2).
La séance de tirs au but est interminable. Morgan Klimchuk marque côté canadien, son gardien sauvant les deux premiers tirs. Mais Nikita Scherbak égalise. Il faudra finalement onze tireurs pour départager les deux équipes. Entré en jeu pour cette séance, Denis Kostin ne s'incline que trois fois, Comrie quatre, cédant finalement devant Vladimir Bryukvin.
On notera côté WHL la présence de Shea Theodore. Le défenseur vient tout juste d'être renvoyé en junior par Anaheim, après une blessure au coude. Il a disputé 5 matchs en AHL en "convalescence", et les Ducks ont finalement décidé sagement de l'assigner à Seattle.

Russie 3-2 WHL (1-1, 0-0, 1-1, 1-0)
Saskatoon, Saskatchewan, 5383 spectateurs.
Tirs : Russie 15 (9, 3, 3), WHL 36 (14, 8, 14)
Pénalités : Russie 12' (4', 0', 8'), WHL 8' (2', 0', 6')
Récapitulatif du score
1-0 à 00"38" : Alexander Bryntsev assisté de Ivan Fishchenko et Ivan Provorov
1-1 à 19'05" : Jake Virtanen assisté de Joe Hicketts et Jayce Hawryluk
1-2 à 57'35" : Cole Ully assisté de Travis Sanheim et Brayden Point
2-2 à 58'43" : Konstantin Okulov
Fusillade
Russie : Konstantin Okulov (arrêt), Ivan Nikolishin (arrêt), Nikita Scherbak (but), Ilya Korenev (arrêt), Ivan Fishchenko (but), Alexander Dergachev (arrêt), Pavel Kraskovsky (but), Rinat Valiev (arrêt), Nikita Shatsky (arrêt), Rushan Rafikov (arrêt), Vladimir Bryukvin (but)
WHL : Morgan Klimchuk (but), Sam Reinhart (arrêt), Nicolas Petan (arrêt), Brayden Point (but), Jaedon Descheneau (arrêt), Conner Bleackley (arrêt), John Quennville (but), Jake Virtanen (arrêt), Shea Theodore (arrêt), Cole Ully (arrêt), Greg Chase (arrêt)

Composition des équipes
Russie
Gardiens
Igor Shestyorkin puis Denis Kostin pour la séance de fusillade.
Défenseurs
Dmitry Yudin, Vladislav Gavrikov [A], Rushan Rafikov [C], Ivan Provorov, Rinat Valiev, Alexander Bryntsev, Ivan Vereshchagin, Yury Pautov.
Attaquants
Andrey Alexeev - Pavel Kraskovsky - Nikita Shatsky ; Maxim Mamin - Konstantin Okulov - Nikita Scherbak ; Ilya Korenev - Alexander Dergachev - Vyacheslav Leshchenko [A] ; Vladimir Bryukvin - Ivan Nikolishin - Ivan Fishchenko.

WHL
Gardien : Eric Comrie
Remplaçant : Tristan Jarry
Défenseurs
Travis Sanheim - Josh Morrissey [A] ; Shea Theodore - Joe Hicketts ; Madison Bowey [A] - Haydn Fleury ; Dillon Heatherington.
Attaquants
Jake Virtanen - Jayce Hawryluk - John Quenneville ; Morgan Klimchuk - Sam Reinhart [C] - Jaedon Descheneau ; Conner Bleackley - Tyson Baillie - Greg Chase ; Cole Ully - Nicolas Petan [A] - Brayden Point.

Match 2

Mardi 11 novembre 2014
WHL 2-3 Russie (0-1, 0-1, 2-1)
Pour la première fois depuis 2010, la Russie remporte ses deux matchs face aux all-stars de l'Ouest canadien. Comme lors du premier match, la Russie subit l'essentiel du match (36 tirs concédés contre 18 lancés) mais résiste grâce à Denis Kostin, héros de la séance de fusillade la veille.
Le début de match voit les Canadiens commettre un surnombre sans conséquence, mais la deuxième pénalité est fatale. Jayce Hawryluk puni pour faire trébucher, la Russie exploite la situation par Pavel Kraskovsky, d'un joli tir en tête de cercle (0-1). La défense russe tue deux pénalités en premier tiers, puis une en second, avant que le même Kraskovsky ne soit à l'origine du deuxième but. Le n°10 déborde à droite et centre fort du revers devant le but. Bowey est trop court et Andrey Alexeev reprend du bout de la crosse (0-2). Une nouvelle supériorité canadienne ne donne rien en fin de tiers. Après avoir effacé une pénalité de Brayden Point, les Canadiens font enfin la différence en jeu de puissance en profitant d'une obstruction de Rinat Valiev. Le palet est travaillé sur le côté et envoyé à l'opposée vers Joe Hicketts. Le défenseur a le champ libre, monte la crosse pour un slap dévastateur en lucarne (1-2).
Dominés, les Russes marquent sur l'une de leurs rares occasions à quelques minutes du terme. Rushan Rafikov tire de l'aile et Pavel Kraskovsky, encore lui, récupère le disque bloqué par le patin de Sanheim juste devant Jarry. Dos au but, l'attaquant russe parvient à pivoter et marquer du revers (1-3). Quelques secondes après l'engagement, Conner Bleackley réduit le score à 3-2, en reprenant dans le slot un rebond d'un tir dans l'axe de Tyson Baillie. La Russie défend bec et ongles ce court avantage jusqu'à la fin, se sacrifiant pour bloquer des tirs, dans une superbe prestation défensive. L'espoir des Winnipeg Jets, Pavel Kraskovsky, reste malgré tout l'homme du match.

WHL 2-3 Russie (0-1, 0-1, 2-1)
Brandon, Manitoba, 4788 spectateurs.
Tirs : WHL 36 (12, 13, 11), Russie 18 (5, 5, 8)
Pénalités : WHL 8' (4', 2', 2'), Russie 12' (4', 6', 2')
Récapitulatif du score
0-1 à 10'07" : Pavel Kraskovsky assisté de Ivan Provorov et Egor Korshkov (sup. num.)
0-2 à 29'00" : Andrey Alexeev assisté de Pavel Kraskovsky et Egor Korshkov
1-2 à 43'46" : Joe Hicketts assisté de Morgan Klimchuk et Sam Reinhart (sup. num.)
1-3 à 54'01" : Pavel Kraskovsky assisté de Rushan Rafikov et Ilya Korenev
2-3 à 54'46" : Conner Bleackley assisté de Tyson Baillie et Cole Ully

Composition des équipes
Russie
Gardien : Denis Kostin.
Remplaçant : Igor Shestyorkin
Défenseurs
Ziat Paygin, Dmitry Yudin, Mikhail Tikhonov, Vladislav Gavrikov [A], Rushan Rafikov [C], Ivan Provorov, Rinat Valiev, Yury Pautov.
Attaquants
Andrey Alexeev - Pavel Kraskovsky - Egor Korshkov ; Maxim Mamin - Konstantin Okulov - Nikita Scherbak ; Ilya Korenev - Alexander Dergachev - Vyacheslav Leshchenko [A] ; Vladimir Bryukvin - Nikita Shatsky - Ivan Fishchenko ; Daniil Vovchenko.
Remplaçants : Alexander Bryntsev (D), Ivan Vereshchagin (D), Ivan Nikolishin (C).

WHL
Gardien : Tristan Jarry
Remplaçant : Eric Comrie
Défenseurs
Travis Sanheim - Josh Morrissey [A] ; Dillon Heatherington - Joe Hicketts [A] ; Madison Bowey [A] - Haydn Fleury.
Attaquants
Jake Virtanen - Jayce Hawryluk - John Quenneville ; Morgan Klimchuk - Sam Reinhart [C] - Jaedon Descheneau ; Conner Bleackley - Tyson Baillie - Greg Chase ; Cole Ully - Nicolas Petan [A] - Brayden Point.
Absent : Shea Theodore (D)

Match 3

Jeudi 13 novembre 2014
Russie 4-0 OHL (0-0, 4-0, 0-0)
La sélection de l'Ontario explose en deuxième tiers temps et s'incline lourdement, 4-0.
Les Ontariens n'exploitent pas deux supériorités numériques en première période, avant de résister en infériorité dans les dernières secondes. La domination canadienne est très nette dans ce tiers d'ouverture (13 tirs à 4). Igor Shestyorkin, l'espoir des Rangers de New York, tient le fort, et la Russie se métamorphose en deuxième période. Après deux minutes, Konstantin Okulov ouvre le score, à la conclusion d'une superbe action. Le gardien joue à la crosse derrière son but et ses coéquipiers remontent le palet. Okulov déborde à gauche, trouve Shatsky au centre d'une passe dans le dos, lequel écarte vers Tolchinsky sur l'aile droite, pour une remise à l'opposée vers Okulov, oublié au marquage (1-0). Un jeu de passe parfait, face à une défense bien passive.
Le jeu est intense, physique. Kraskovsky, héros russe du deuxième match, se rend coupable d'une charge dans le dos et prend dix minutes de méconduite. L'OHL n'exploite pas sa chance et concède peu après un surnombre fatal. Chris Bigras et Ben Harpur échouent à dégager le palet à plusieurs reprises et la Russie obtient une série d'occasions, sans quitter la zone d'attaque. Finalement, le disque revient vers le capitaine Rushan Rafikov. L'espoir des Flames de Calgary envoie un tir puissant plein axe qui trompe Martin Spencer (2-0).
Deux minutes plus tard, Tolchinsky et Shatsky combinent à nouveau en contre. Le palet est sorti par Gavrikov de derrière la cage et Tolchinsky, à gauche, remonte le palet. Il fixe toute la défense et décale à l'opposée Shatsky, tout seul au cercle. L'attaquant russe prend son temps pour ajuster la lucarne (3-0). A deux minutes de la pause, les Blancs ratent une chance incroyable en contre, s'octroyant un deux-contre-un. Bryuvkin et Leshchenko s'échangent trop de politesses et Martin repousse. La fin de tiers est houleuse et deux Canadiens sont sanctionnés pour de mauvais gestes, sur Okulov. Bertuzzi pour une charge inutile, puis Cassels pour un cinglage qui laisse Okulov sur la glace en se tordant de douleur. A cinq-contre-trois, la Russie en profite. Yudin et Rafikov s'échangent le disque et le capitaine trouve une bele diagonale vers Bryuvkin collé au poteau opposé (4-0). Le dernier tiers n'est pas très beau à voir, avec des méconduties contre Ben Harpur (charge à la tête) et, à dix secondes du terme, contre Tyler Bertuzzi.

Russie 4-0 OHL (0-0, 4-0, 0-0)
Peterborough, Ontario, 2650 spectateurs.
Tirs : Russie 26 (4, 12, 10), OHL 35 (13, 13, 9)
Pénalités : Russie 22' (4', 4'+10', 4'), OHL 37' (2', 6', 4'+15'+10')
Récapitulatif du score
1-0 à 22'16" : Konstantin Okulov assisté de Sergei Tolchinsky et Nikita Shatsky
2-0 à 32'27" : Rushan Rafikov assisté de Dmitry Yudin et Ivan Fishchenko (sup. num.)
3-0 à 34'28" : Nikita Shatsky assisté de Sergei Tolchinsky et Vladislav Gavrikov
4-0 à 39'42" : Vladimir Bryukvin assisté de Rushan Rafikov et Dmitry Yudin (double sup. num.)

Composition des équipes
Russie
Gardien : Igor Shestyorkin.
Remplaçant : Denis Kostin
Défenseurs
Ziat Paygin, Dmitry Yudin, Mikhail Tikhonov, Damir Sharipzyanov, Vladislav Gavrikov [A], Rushan Rafikov [C], Alexander Bryntsev, Ivan Vereshchagin.
Attaquants
Andrey Alexeev - Pavel Kraskovsky - Egor Korshkov ; Nikita Shatsky - Konstantin Okulov - Sergei Tolchinsky ; Ilya Korenev - Alexander Dergachev - Vyacheslav Leshchenko [A] ; Vladimir Bryukvin - Georgy Gorodetsky - Ivan Fishchenko.
Remplaçants : Ivan Provorov, Rinat Valiev, Yury Pautov (D), Ivan Nikolishin, Nikita Scherbak, Maxim Mamin, Daniil Vovchenko (A).

OHL
Gardien : Spencer Martin
Défenseurs : Matthew Spencer, Ben Harpur, Roland McKeown [A], Chris Bigras [A], Darnell Nurse [C], Mitchell Vande Sompel
Attaquants : Michael Dal Colle - Nicholas Baptiste - Nick Paul ; Tyler Bertuzzi - Cole Cassels - Zach Nastasiuk ; Nick Ritchie - Robby Fabbri [A] - Travis Konecny ; Brendan Lemieux - Max Domi - Hunter Garlent.
Remplaçant : Ken Appleby (G)

Match 4

Lundi 17 novembre 2014
OHL 5-1 Russie (2-0, 3-0, 0-1)
Quelques jours de repos n'auront pas permis aux Russes de pousuivre leur marche en avant. L'humiliation subie au match 3 a provoqué une belle réaction de l'équipe OHL, qui domine les deux premiers tiers et s'impose 5-1.
Le premier tiers est relativement équilibré. Il faut attendre le quart d'heure de jeu pour voir le premier but. Une obstruction de Vyacheslav Leshchenko place les all-stars OHL en supériorité. Darnell Nurse remonte le palet et donne à Michael Dal Colle, lequel trouve le petit Max Domi plein axe. L'espoir de Phoenix passe la cinquième et transperce la défense, s'infiltrant entre le sdeux arrières, avant de tromper Kostin (1-0). Trois minutes plus tard, l'échec-avant canadien gêne la relance russe. Coincés dans leur zone, les visiteurs ne parviennent pas à empêcher Nick Ritchie de tenter une passe dans le dos pour Domi devant la cage, que Kostin coupe. Le palet revient finalement sur Ritchie au cercle, pour un tir mal contrôlé. Domi s'empare du rebond (2-0).
Au retour des vestiaires, une nouvelle pénalité russe profite au jeu de puissance canadien. Josh Ho-Sang fait étalage de sa technique pour l'entrée en zone et le jeu se pose. Ho-Sang, au cercle, remise sur Chris Bigras pour un tir axial puissant, repoussé sur la crosse de Jason Dickinson (3-0). Trois minutes plus tard, pendant une pénalité de Nurse, Ho-Sang déborde Leshchenko qui l'accroche : tir de pénalité. Le fantasque ailier de Windsor feinte et lève son palet du revers (4-0). Ho-Sang, intenable, est encore à l'origine du cinquième but. Vande Sompel envoie au fond et Ho-Sang échange avec Remi Elie. Ho-Sang reçoit finalement le palet dans le coin, attire la défense et trouve Elie seul dans le slot (5-0). Le coach russe, qui a déjà changé son gardien, demande un temps mort.
Le match est déjà plié et le but en dernier tiers de Vereshchagin, d'un tir en force en entrée de cercle, ne change rien (5-1). Nette victoire de l'OHL avec un doublé de Domi et un gros match de Josh Ho-Sang. L'espoir des Islanders de New York avait créé la polémique il y a quelques mois en se déclarant discriminé par Hockey Canada. Il a répondu sur la glace pour sa première sélection...
On notera l'absence du prodige Connor McDavid pour ces deux matchs. L'attaquant des Erie Otters s'est blessé à la main lors d'une bagarre lors d'un match contre Mississauga quelques jours plus tôt.

OHL 5-1 Russie (2-0, 3-0, 0-1)
Kingston, Ontario, 4011 spectateurs.
Tirs : OHL 43 (11, 16, 16), Russie 32 (9, 11, 12)
Pénalités : OHL 14' (4'+10'), Russie 6' (2', 2', 2')
Récapitulatif du score
1-0 à 15'30" : Max Domi assisté de Michael Dal Colle et Darnell Nurse (sup. num.)
2-0 à 18'52" : Max Domi assisté de Nick Ritchie
3-0 à 23'15" : Jason Dickinson assisté de Chris Bigras et Josh Ho-Sang (sup. num.)
4-0 à 26'48" : Josh Ho-Sang (tir de pénalité, inf. num.)
5-0 à 29'33" : Remi Elie assisté de Josh Ho-Sanget Mitchell Vande Sompel
5-1 à 50'11" : Ivan Vereshchagin assisté de Egor Korshkov et Ilya Korenev

Composition des équipes
OHL
Gardien : Mackenzie Blackwood
Défenseurs : Kyle Wood, Roland McKeown [A], Jordan Subban, Chris Bigras [A], Darnell Nurse [C], Mitchell Vande Sompel
Attaquants : Remi Elie, Max Domi, Jared McCann, Nick Ritchie, Carter Verhaeghe, Zach Nastasiuk, Dylan Strome, Josh Ho-Sang, Lawson Crouse, Michael Dal Colle [A], Mitchell Marner, Spencer Watson.
Remplaçant : Spencer Martin (G)

Russie
Gardien : Denis Kostin puis Igor Shestyorkin à 33'12"
Défenseurs
Ziat Paygin, Dmitry Yudin, Mikhail Tikhonov, Vladislav Gavrikov [A], Rushan Rafikov [C], Alexander Bryntsev, Ivan Vereshchagin, Yury Pautov.
Attaquants
Andrey Alexeev - Pavel Kraskovsky - Egor Korshkov ; Nikita Shatsky - Konstantin Okulov - Maxim Mamin ; Ilya Korenev - Alexander Dergachev - Vyacheslav Leshchenko [A] ; Vladimir Bryukvin - Georgy Gorodetsky - Ivan Fishchenko ; Daniil Vovchenko.
Remplaçants : Damir Sharipzyanov, Ivan Provorov, Rinat Valiev (D), Ivan Nikolishin, Nikita Scherbak, Sergei Tolchinsky (A).

Match 5

Mardi 18 novembre 2014
Russie 1-3 LHJMQ (0-2, 1-1, 0-0)
La Russie a complètement dominé son sujet (41 tirs à 18) mais s'est heurté à un mur. Zachary Fucale, 40 arrêts, permet à la ligue du Québec de porter la Super Série à 3 victoires russes à 2 pour les équipes canadiennes.
Ce sont les Québécois qui entament le mieux la partie. Après avoir tué une pénalité pour charge avec la crosse de Joey Ratelle, ils obtiennent un jeu de puissance pour un coup de genou d'Egor Korshkov. La mise au jeu est gagnée et Daniel Audette et Alexandre Carrier s'échangent le disque à la bleue. Ils cherchent Anthony Deluca en pivot dans le slot, mais il manque sa reprise et le palet file jusqu'à Francis Perron dans le dos de la défense. Il s'avance et trouve la lucarne (0-1). Cinq minutes plus tard, Dauphin et Deluca parviennent à sortir le palet de leur zone et à lancer un contre. Daniel Audette déborde à droite et trouve une nouvelle fois la lucarne côté mitaine, face à un Shestyorkin battu donc à deux reprises au même endroit (0-2). Fucale est à son meilleur peu après, avec deux pénalités tuées.
En début de deuxième tiers, une mise au jeu en défense est gagnée par les Québécois, qui partent en contre. Ratelle lance Deluca, qui percute, efface un défenseur et s'approche du but. Du bout de la crosse après son dribble, il réussit à donner en retrait à Anthony Richard pour un but facile (0-3). La Russie sauve une pénalité, puis un quatre-contre-quatre les remet dans le match. Fishchenko gagne un duel au fond et Leshchenko récupère le palet. Ligne de fond, il envoie une passe aveugle du revers à destination de Dmitry Yudin, avancé au cercle, pour une volée puissante (1-3).
Un but qui relance complètement les visiteurs, qui vont écraser la suite de la partie. Deux pénalités québécoises font briller Fucale, notamment pendant un trois-contre-cinq. Le cerbère d'Halifax se montre incroyable dans un dernier tiers à sens unique (22 tirs à 1 !), contribuant notamment à effacer trois pénalités dans le dernier tiers, pour un superbe 9/9 à désavantage numérique dans la partie.

Russie 1-3 LHJMQ (0-2, 1-1, 0-0)
Bathurst, Nouveau-Brunswick, 3027 spectateurs
Tirs : Russie 41 (11, 8, 22), LHJMQ 18 (9, 8, 1)
Pénalités : Russie 10' (2', 4', 4'), LHJMQ 20' (6', 4', 10')
Récapitulatif du score
0-1 à 06'43" : Francis Perron assisté de Daniel Audette et Alexandre Carrier (sup. num.)
0-2 à 11'53" : Daniel Audette assiste de Laurent Dauphin et Anthony Deluca
0-3 à 25'33" : Anthony Richard assisté de Anthony Deluca et Joey Ratelle
1-3 à 34'08" : Dmitry Yudin assisté de Vyacheslav Leshchenko et Ivan Fishchenko

Composition des équipes
Russie
Gardien : Igor Shestyorkin.
Défenseurs
Ziat Paygin, Dmitry Yudin, Mikhail Tikhonov, Vladislav Gavrikov [A], Rushan Rafikov [C], Alexander Bryntsev, Ivan Vereshchagin, Yury Pautov.
Attaquants
Andrey Alexeev - Pavel Kraskovsky - Egor Korshkov ; Ivan Barbashev - Konstantin Okulov - Maxim Lazarev ; Ilya Korenev - Alexander Dergachev - Vyacheslav Leshchenko [A] ; Vladimir Bryukvin - Ivan Fishchenko.
Remplaçants : Denis Kostin (G), Damir Sharipzyanov, Ivan Provorov, Rinat Valiev (D), Ivan Nikolishin, Nikita Scherbak, Sergei Tolchinsky, Nikita Shatsky, Maxim Mamin, Georgy Gorodetsky, Daniil Vovchenko (A).

LHJMQ
Gardien : Zachary Fucale
Défenseurs :
Olivier Leblanc, Alexandre Carrier, Nikolas Brouillard, Ryan Graves, Nicolas Meloche, Guillaume Brisebois, Dylan Labbé
Attaquants :
Alain Alexandre, Yan Pavel Laplante [A], Joey Ratelle, Francis Perron, Anthony Deluca, Nicolas Aubé-Kubel, Alexandre Ranger [A], Anthony Richard, Frédérick Gauthier [C], Laurent Dauphin, Daniel Audette, Nicolas Roy, Anthony Beauvillier.
Remplaçant : Philippe Desrosiers (G).

Match 6

Jeudi 20 novembre 2014
LHJMQ 2-3 Russie (0-1, 0-2, 2-0)
La Russie résiste au retour des Québécois et s'empare de la Super Séries 2014, quatre victoires à deux.
Après un début de match équilibré, les visiteurs profitent d'une mauvaise relance pour s'installer en attaque. Dergachev et Bryuvkin travaillent pour un tir de Rafikov, dévié sur Bryuvkin. Ce dernier pivote et trouve Fishchenko dans le slot, qui devance Ryan Graves et fusille Desrosiers (0-1). La légère domination québécoise ne se traduit pas au tableau d'affichage et la Russie vire en tête. Le deuxième tiers est à sens unique. Malgré un bon échec-avant canadien, la Russie parvient à sortir de sa zone et file en contre. Profitant d'un changement de ligne, Dergachev s'infiltre et remise en retrait vers Bruyvkin. Le tir en entrée de cercle est gêné par le retour de Laurent Dauphin, dont la crosse dévie la trajectoire du palet. Ce dernier flotte à mi-hauteur et Desrosiers la juge mal. Le palet lui échappe de la mitaine pour un but assez faible (0-2).
Cinq minutes plus tard, alors que la Russie vient de tuer une faute de Tikhonov avec un bon travail dans les bandes, un contre vient frapper les Québécois. Une longue passe envoie Tikhonov, sorti du banc des prisons, à la base d'un trois-contre-deux avec Okulov et Leshchenko. Ce dernier tente un tir en entrée de cercle, dévié par un défenseur. Le palet rebondit sur la bande au fond et lui revient. Leshchenko reprend du revers en angle fermé et surprend Desrosiers (0-3). Un tiers copieusement dominé par la Russie (8 tirs à 1).
Le Québec réagit en dernier tiers, après une série de pénalités de part et d'autres dans les premières minutes. De retour au complet, les Rouges réduisent la marque lorsque Nicolas Meloche reçoit le palet à la bleue et utilise un défenseur en écran pour tromper Shestyorkin (1-3). Cinq minutes plus tard, Ilya Korenev prend deux minutes et la sanction est immédiate. Carrier est servi à la bleue, donne vers Perron à droite dont le tir est dévié par Deluca en tête d'enclave (2-3). Malgré une forte pression en fin de matchs (14 tirs à 5 en dernier tiers), le Québec ne parvient pas à égaliser et la Russie soulève le trophée.

LHJMQ 2-3 Russie (0-1, 0-2, 2-0)
Rimouski, Québec, 2528 spectateurs.
Tirs : LHJMQ 27 (12, 1, 14), Russie 21 (8, 8, 5)
Pénalités : LHJMQ 10' (0', 2', 8'), Russie 10' (2', 4', 4')
Récapitulatif du score
0-1 à 16'06" : Ivan Fishchenko assisté de Vladimir Bryuvkin et Alexander Dergachev
0-2 à 24'12" : Vladimir Bryuvkin assisté de Alexander Dergachev
0-3 à 29'33" : Vyacheslav Leshchenko assisté de Mikhail Tikhonov et Konstantin Okulov
1-3 à 47'11" : Nicolas Meloche assisté de Dylan Labbé
2-3 à 52'31" : Anthon Deluca assisté de Francis Perron et Alexandre Carrier (sup. num.)

Composition des équipes
LHJMQ
Gardien : Philippe Desrosiers
Défenseurs :
Olivier Leblanc, Jacob Sweeney, Alexandre Carrier, Nikolas Brouillard, Ryan Graves, Nicolas Meloche, Dylan Labbé
Attaquants :
Alain Alexandre, Yan Pavel Laplante [A], Joey Ratelle, Francis Perron, Anthony Deluca, Alexandre Ranger [A], Anthony Richard, Frédérick Gauthier [C], Laurent Dauphin, Daniel Audette, Nicolas Roy, Julien Pelletier, Anthony Beauvillier.
Remplaçant : Zachary Fucale (G), Guillaume Brisebois (D), Nicolas Aubé-Kubel (A).

Russie
Gardien : Igor Shestyorkin.
Défenseurs
Ziat Paygin, Dmitry Yudin, Mikhail Tikhonov, Vladislav Gavrikov [A], Rushan Rafikov [C], Alexander Bryntsev, Ivan Vereshchagin, Yury Pautov.
Attaquants
Andrey Alexeev - Pavel Kraskovsky - Egor Korshkov ; Ivan Barbashev - Konstantin Okulov - Maxim Lazarev ; Ilya Korenev - Alexander Dergachev - Vyacheslav Leshchenko [A] ; Vladimir Bryukvin - Ivan Fishchenko.
Remplaçants : Denis Kostin (G), Damir Sharipzyanov, Ivan Provorov, Rinat Valiev (D), Ivan Nikolishin, Nikita Scherbak, Sergei Tolchinsky, Nikita Shatsky, Maxim Mamin, Georgy Gorodetsky, Daniil Vovchenko (A).