Rouen - Angers (Ligue Magnus, 10e journée)

Rouen moins puissant a toujours du coeur

Il n'y aura pas trois victoires de rang pour Angers, l'Armada du président Juret, qui restait sur deux succès de suite.

2014-11-16-Rouen-AngersCe ne seront donc pas les Ducs qui mettront fin à l'invincibilité sur leur glace des Dragons pourtant en déconfiture après une cinquième défaite à l'extérieur encaissé à Chamonix. 

Toutefois, même sans Mrena (remplacé par le joker Lahesalu), les visiteurs ont été les plus tranchants durant le premier tiers. Mais Riopel a sorti, coup sur coup, le grand jeu en sortant gagnant d'un duel face à Skinnars (9'56) et un double arrêt devant Gaborit (10'29).

Auparavant, les deux équipes avaient fait jeu égal. Rouen, au grand cœur, comptant sur sa vitesse, s'était procuré deux chances que Lacroix ne fructifiait pas (1'06 & 5'48). Pendant que la puissance des Angevins leur permettait d'inquiéter l'arrière-garde locale via Crowder (0'24) et Tifu (5'28). Ce dernier, profitant d'une erreur de Desrosiers, était repris in-extrémis par un formidable Janil.

La fin du tiers voit un RHE76 certes offensif se sortir les tripes, mais constamment sur la brèche, à la merci de la moindre erreur qu'il ne fera pas.

2014-11-16-Rouen-Angers2En début de deuxième acte, les Normands jouent en supériorité numérique, et contrairement à leur premier power-play de la période initiale, ils se procurent une chance par Janil, de près, détournée, au métier, par Aubin (23'17).

C'est ensuite que, manquant ponctuellement d'agressivité, la défensive des joueurs des bords de Seine permet à Albert un lancer qui trompait Riopel (0-1 à 26'14). Quelques secondes plus tard, Crowder trouve le petit filet (26'33) et Rouen échappe à la douche froide.

Les joueurs d'Ari Salo vont toujours de l'avant, courageux, mais sans pouvoir entrer dans l'enclave des patineurs, moins rapides mais plus physiques, de Réal Paiement. Les Rouennais s'exposent à des moments faibles comme lorsque Angers crée du trafic devant la cage de Riopel (30'37).

Une bagarre éclate entre Manavian et Lefebvre sans que les deux combattants, qui héritent chacun de seize minutes de pénalités (2+2+2+10'), ne soient expulsés (32'09). Cette empoignade semble avoir redonné un peu plus de vitalité dans les jambes rouennaises et de confiance dans les têtes. Walls, sans fioriture, doit dégager un palet libre devant sa cage (34'07).

2014-11-16-Rouen-Angers3Malgré une partie rythmée et agréable à suivre, la fin du tiers s'emballe. Faure lui aussi doit intervenir avec brio sur une offensive de l'ASGA (35'19). Puis, Riopel brille de la botte devant Walls, au four et au moulin (35'46). Ensuite, Aubin, sous la menace de Thinel bien trouvé par Guénette, est à la limite de la faute pour contrer le capitaine rouennais (37'45). Enfin, Gaborit doit se coucher pour contrer un tir de loin des Normands (39'00).

Après la deuxième pause, les Dragons prennent le meilleur sur des adversaires émoussés et définitivement lents. Logiquement, Lampérier égalise en reprenant un rebond d'un tir de Thinel sur un Aubin chancelant (1-1 à 43'52).

Rouen a pris l'ascendant. Mais Tifu part en échappée. Le joueur de centre, trop sûr de lui, sera repris par un formidable Koudys revenu du diable vauvert au nez et à la barbe du maître à jouer d'Angers (45'10). Une seconde dispute éclate. L'échange de poings entre Guillemain et Aubé les condamne, seulement, au cachot pendant quatorze minutes ! Lacroix et Bisaillon iront leur tenir compagnie l'un après l'autre pendant deux minutes.

2014-11-16-Rouen-Angers4À quatre-contre-quatre, plus technique et plus mobile le RHE76 et Thinel s'en donnent à cœur joie. L'ailier droit surprend Aubin à ras la glace (2-1 à 47'21). Les Ducs semblent amoindris dans le troisième tiers, mais se sortent de l'embarras à la faveur d'un tir de Skinnars, aussitôt une remise en jeu gagnée en zone offensive par Campbell (2-2 à 49'28).

Plus tard, alors qu'il n'a pas indiqué de pénalité lorsque Campbell a abandonné sa crosse sur la glace quand Léveillé l'a heurtée de son bâton, et que le RHE conserve longtemps le palet, M. Barbez distribue une prison sur l'arrêt de jeu suivant contre le Rouennais ! Si Rouen avait marqué sur l'action, aurait-il annulé le but ? Bien sûr, les Ducs veulent profiter de l'aubaine et se ruent à la cage de Riopel qui fera face à une canonnade en règle. Mais ni Lefebvre (50'20), ni Tifu (50'36), ni Busto (50'31 & 50'51), ni Skinnars (51'35), ni Lahesalu (51'48) excusez du peu, ne trouvera la faille sur le très solide gardien rouennais.

À parité, c'est au tour de Lahesalu d'aller en prison. C'est donc maintenant le vétéran et prestigieux Aubin qui est éprouvé par Charland (53'02), Cunningham et Thinel (53'40). Sans plus de résultat que leurs rivaux sur Riopel !

2014-11-16-Rouen-Angers5Rouen finit fort mais Koudys semble avoir mal joué un trois-contre-deux (55'21). Puis, Aubin doit difficilement s'employer sur un lancer de loin de Janil (55'49). Charland, servi par Desrosiers, hérite d'une « balle de match ». Aubin envoie Angers en prolongation sur le tir de l'ex-Grenoblois (59'39).

La prolongation sera entièrement dominée par les Dragons, même si une réaction angevine a été annihilée par un incident. En effet, Léveillé tamponne involontairement M.Barbez dans son dos. L'arbitre met quelques minutes à reprendre, courageusement, la direction du match sous les exceptionnels encouragements de la foule envers un dépositaire du jeu (62'36). Le RHE76 finir la prolongation en power-play, et Ari Salo demande son temps-mort. Mais Aubin est chaud, notamment de la plaque lorsque Coulombe l'ajuste en bonne position (67'39).

Les deux équipes se départagent en fusillade, que Tifu sera condamné à suivre de la prison (à la place de tirer en deuxième position) à cause d'une indiscipline verbale qui vocifère (à tort) pour influer sur la décision de ne pas valider l'envoi du premier tireur de son équipe Campbell. Si les deux gardiens repoussent les deux premiers lancers. Aubin est mystifié par Thinel qui a pris beaucoup de vitesse et place des poignets une splendide lucarne coté mitaine. De son côté, Riopel stoppe du bouclier la tentative du revers de Crowder et exulte d'avoir aidé son équipe, en recherche de confiance, et de solution non trouvée en supériorité, à vaincre l'un des favoris au titre. Guy Fournier peut sauter dans les bras d'Ari Salo.

Étoiles du match : *** Marc-André Thinel (Rouen), ** Nicolas Riopel (Rouen) et * Jean-Sébastien Aubin (Angers).

 

Rouen - Angers 3-2 t.a.b. (0-0, 0-1, 2-1, 0-0, 1-0)
Dimanche 16 novembre 2014 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2346 spectateurs
Arbitres : M. Nicolas Barbez assisté de MM. Matthieu Loos et Yann Furet
Pénalités : Rouen 34' (0', 6+10', 8+10', 0') ; Angers 42' (2', 8+10', 8+10', 4')
Tirs : Rouen 41 (12, 9, 10, 7, 3) ; Angers 30 (10, 7, 8, 2, 3)
Chances : Rouen 6 (2, 2, 1, 1) ; Angers 11 (4, 4, 2, 1)

Évolution du score :
0-1 à 26'14 Albert assisté de Henderson
1-1 à 43'52 Lampérier assisté de Thinel et Janil
2-1 à 47'21 Thinel assisté de Guénette et Riopel
2-2 à 49'28 Skinnars assisté de Campbell

Tirs aux buts :
Rouen : Desrosiers (manqué), Charland (manqué) et Thinel (réussi)
Angers : Campbell (manqué), Walls (manqué) et Crowder (manqué)
 

Rouen

Gardien : Nicolas Riopel (28/30)

Arrières : Patrick Coulombe – Jonathan Janil ; Léo Guillemain – Wes Cunningham ; Raphael Faure – Antonin Manavian.

Attaquants : Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Marc-André Thinel (C) ; Loup Benoit – Daultan Léveillé – Dan Koudys ; Julien Desrosiers (A) – Maxime Lacroix – Francis Charland.

Remplaçants : Fabrice Lhenry (G), Aurélien Dorey, Théo Lanvers, Antoine Mony, Fabien Colotti et Johan Saint-André.

Angers

Gardien : Jean-Sébastien Aubin (38/41)

Arrières : Gary Leveque – Michael Busto (A) ; Lauri Lahesalu – Sébastien Bisaillon ; Florent Aubé – Paul Bahain.

Attaquants : Guillaume Lefebvre – Yannick Tifu – Tim Crowder ; Julien Albert (C) – Brian Henderson (A) – Robin Gaborit ; Johan Skinnars – Cody Campbell – Braden Walls ; Maxime Griet – Dimitri Thillet – Alexis Crosnier.

Remplaçants : Julien Gaubert (G) et Corentin Jeannot. Absents : Andrej Mrena, Damien Sanchez, Sébastien Valade, Alexis Neau, Lucas Latreuille et Sean McMonagle (départ).