Neman Grodno - HK Sanok (Continental Cup, 2e journée)

Grodno reprend espoir

Deuxième journée de ce troisième tour de Coupe Continentale. Le premier match oppose les Biélorusses de Grodno aux Polonais de Sanok. Ces deux équipes sont dans l'obligation de l'emporter puisqu'elles ont toutes deux chuté hier lors de la première journée.

Echauffement SanokSi la défaite de Grodno contre Belfast (0-1) est frustrante et injuste aux yeux de leur entraîneur Vasili Spiridonov, c'est moins vrai pour Sanok. Battus par Angers (0-4), les Polonais n'ont pas été en mesure de prendre le dessus sur des Angevins conquérants malgré un très bon premier tiers de leur part.

Le public est au rendez-vous pour ce match, avec la présence des extraordinaires supporters de Sanok, bruyants à souhait depuis le début de la compétition. Les supporters de Grodno sont moins nombreux mais toujours prêts à soutenir leurs protégés. Le fait que ce match ait lieu un samedi après-midi a aussi attiré les curieux.

Le match peut donc commencer avec les mêmes gardiens qu'hier. À savoir Maxim Samankov pour Grodno et Bryan Pitton pour Sanok. L'intensité physique est au rendez-vous avec cette grosse charge de Matthew Williams sur Vyacheslav Lisichkin (1').

Quelques secondes plus tard, Jordan Knox a voulu venger son partenaire mais sera rattrapé par la patrouille. Grodno essaie bien d'imposer son jeu de puissance mais les Polonais s'en sortent relativement bien.

Les Biélorusses ont la main mise sur le palet et finissent par ouvrir le score logiquement par l'intermédiaire d'Aleksejs Sirokovs qui s'enfonce dans la défense avant de placer le palet le long du premier poteau au-dessus de la botte de Pitton, loin d'être exemplaire sur ce coup-là (1-0, 04'15'').

Les Biélorusses dominent de la tête et des épaules. Il faudra un "retenir" de la part de Sergei Khomko pour voir les joueurs de Sanok investir la zone adverse en situation de power-play.

Rien de bien dangereux mais à la fin de cette situation d'avantage numérique, Petr Sinagl donne un gros lancer que Samankov ne peut que freiner... Heureusement pour lui, sa défense le soulage (10').

Mais les joueurs de Grodno continuent de se mettre en danger et Pavel Korsakov, coupable d'une crosse haute sur Krysztof Zapala, laisse une nouvelle fois ses partenaires en infériorité numérique. Il écope d'un logique 2'+2'. Durant cette supériorité, les Polonais ne font rien de bon et laissent donc les hommes de Spiridonov terminer cette infériorité sans encombre sur les premières deux minutes.

Une nouvelle pénalité biélorusse laisse Sanok en situation de cinq contre trois pendant quarante-huit secondes. Les protégés de Spiridonov s'en sortent relativement bien et n'ont concédé que peu de tirs.

À leur tour, Grodno se retrouve en supériorité numérique suite à un surnombre de la part des Polonais. Les Biélorusses sont bien plus dangereux dans cette configuration que leurs homologues et Pitton s'interpose brillamment sur des tirs de la bleue de Alexander Maliavka et Andrei Korshunov (20'). On en reste là pour ce premier tiers avec ce score mérité en faveur de Grodno.

 

80Marek Strzyzowski et 22Maciej Mermer SANOKC'est reparti pour la seconde période et Sanok met les bouchées doubles. Sur un changement de ligne douteux, Marek Strzyzowski vient défier en un contre un Maxim Samankov, en vain (21'). Les débats sont équilibrés mais ces Biélorusses sont quand même bien indisciplinés et Dmitri Pantsyrev se retrouve en prison. Peu dangereux les Polonais ont failli se faire surprendre en fin de supériorité mais Konstantin Lastovetski loupe son un contre un (26').

Sanok prend donc confiance et est à deux doigts d'égaliser lorsque Michal Cichy dévie devant le slot un lancer de la bleue. Fort heureusement pour Grodno, Maxim Samankov veille au grain (28'). À la mi-match, Sanok se retrouve puni. L'occasion pour Grodno de revenir un peu. Les Biélorusses vont profiter de cette situation ; Alexander Maliavka travaille derrière la cage, récupère le palet et sert Aleksejs Sirokovs dans l'axe qui n'a plus qu'à conclure (2-0, 31'21'').

Grodno reprend la main sur ce match et met à son tour Sanok à la faute. Miroslav Zatko se retrouve donc sur le banc des bannis. Les Biélorusses construisent bien mais n'arrivent pas à inquiéter outre mesure Bryan Pitton durant ce power-play.

Grodno a définitivement repris le match en main mais Sanok continue de travailler. Ainsi Petr Sinagl (36') et Lukas Endal (37') se heurtent à un Samankov de gala.

Grodno n'est pas en reste et Pitton réalise une belle mitaine sur un tir de la bleue de Sergei Bogoleisha (38').

À un peu plus d'une minute du terme de ce second tiers, Petr Sinagl est victime d'une crosse haute. Sergei Malyavko prend un 2'+2' fort justifié. Sanok finit donc ce tiers en power-play et reprendra le suivant dans la même configuration puisqu'ils n'ont pas réussi à concrétiser avant la sirène.



Sanok commence donc ce dernier tiers avec un joueur de plus sur la glace mais ne montre pas grand chose... et se retrouve sanctionné juste à la fin de la pénalité russe. En infériorité, les joueurs de Frycer trouvent tout de même le montant gauche de Samankov, par l'intermédiaire de Jordan Pietrus (45').

Il faut bien reconnaître que les Polonais sont dépassés et, dans la foulée, David Turon est sanctionné d'un ''accrocher". Sanok passera sans encombre ce désavantage numérique.

Mais à force d'être dominés, les Polonais se font encore sanctionner. Les Biélorusses combinent bien et Alekseks Sirokovs loupe une cage vide dans un angle fermé (51'). Bryan Pitton détourne du bouclier une mine de la bleue d'Ilya Nazarevich (52'). Sanok n'y est plus et Petr Sinagl écope d'un 2'+2' de frustration. Bryan Pitton garde les siens dans le match et bloque un tir de loin d'Andrei Korshunov (53').

La fin de match est débridée et le défenseur Daniel Seman s'autorise un slalom dans la défense polonaise avant de placer un revers directement dans le plastron de Bryan Pitton (56').

Plus rien ne sera marqué malgré la sortie de Pitton à plus d'une minute de la fin. Grodno repart avec les deux points de la victoire. Mille fois mérité pour cette équipe bien organisée et très technique.

Commentaires d'après match :

Vasili SpiridonovVasili Spiridonov (entraîneur de Grodno) :

"On a gagné ce soir et on espère bien gagner demain contre Angers. L'équipe de Sanok était plus agressive que nous et j'ai demandé à mes joueurs d'éviter de répondre à la provocation. Demain, ça sera un autre match contre une belle équipe d'Angers. Cette équipe a de la vitesse et les joueurs pour mettre des buts. Elle a également des points faibles mais je ne vous les dévoilerai pas ce soir (rires)."

Miroslav Frycer (entraîneur de Sanok) :

"Nous n'avons pas très bien joué et nous avons été trop indisciplinés. Cela fait deux matchs qu'on ne marque pas de buts. Si on ne marque pas, on ne gagne pas. Je ne me l'explique pas, peut être est-ce dû à la taille de la patinoire ? La qualification est toujours possible mais les chances restent tout de même très minces. Il faut oublier ces deux matchs et se concentrer sur le prochain."

 

Grodno - Sanok 2-0 (1-0, 1-0, 0-0)
Samedi 22 novembre 2014 à 16h00 à la patinoire du Haras. 500 spectateurs.
Arbitres : Bastian Haupt (ALL) et Chris Deweerdt (BEL) assisté de Yann Furet (FRA) et Gwilherm Margry (FRA)
Pénalités : Grodno16' (8', 6', 2') ; Sanok 20' (4', 4', 12').
Tirs cadrés : Grodno 31 (7, 15, 9) ; Sanok 28 (9, 12, 7)

Évolution du score :
1-0 à 04'15" : Aleksejs Sirokovs assisté de Andrei Kravchenko
2-0 à 31'21'' : Aleksejs Sirokovs assisté de Alexander Maliavka et Sergei Maliavko (sup. num.)

 

Neman Grodno

Attaquants :
Pavel Boyarchuk - Maksim Osipov - Vyacheslav Lisichkin (2')
Sergei Malyavko (4') - Aleksejs Sirokovs (A, +1) - Alesandr Malyavko (+1)
Pavel Korsakov (4') - Vladimir Mikhaïlov - Konstantin Lastovetski
Sergei Khomko (+1, 2') - Yegor Stepanov - Dmitri Pantsyrev (4')
Mikhaïl Yakovlev

Défenseurs :
Daniel Seman - Andrei Korshunov (C)
Ilya Nazarevich - Aleksandr Medvedev (A)
Andrei Kravchenko (+1) - Sergei Bogoleïsha (+1)
Artur Kovrakh

Gardien :
Maksim Samankov [sorti à 58'16"]

Remplaçant : Maksim Gorodetski (G)

Sanok

Attaquants :
Jordan Knox (2') - Michael Cichy - Michael Danton (2')
Petr Sinagl (4') - Jordan Pietrus (-1) - Martin Vozdecky (A)
Maciej Mermer (-1) - Krzysztof Zapala (A, 2') - Lukas Endal (-1)
Rafal Cwikla - Mateusz Wilusz - Robert Kostecki
Marek Strzyzowski - Marcin Bialy

Défenseurs :
Matthew Williams - David Turon (2')
Miroslav Zatko (-1, 2') - Martin Richter (2')
Rafal Dutka (C, -1) - Boguslaw Rapala (2')

Gardien :
Bryan Pitton [sorti à 58'26"]

Remplaçant : Mateusz Skrabalak (G).