Angers - Neman Grodno (Continental Cup, 3e journée)

Les Ducs qualifiés dans la défaite !

Dernier match de ce tour de Coupe Continentale à Angers. Les Ducs sont opposés aux Biélorusses de Grodno. Si une défaite avec un but d'écart suffit à la troupe de Réal Paiement, les Biélorusses sont eux obligés de gagner pour se qualifier.

Jean-Séabstien Aubin, héros des Ducs lors des deux derniers matchs, n'est pas aligné ce soir. Malade, le portier canadien est remplacé par le back-up habituel Alexis Neau.

La première action chaude est à mettre au crédit des Biélorusses. Pavel Boyarchurk tente sa chance à mi-distance mais Alexis Neau répond présent (1'). Alors que Grodno campe dans la zone angevine, Tim Crowder récupère le palet et file seul au but. Il est accroché par Ilya Nazarevich, sanctionné sur cette action. Angers ne tergiverse pas lors de cette supériorité et ouvre le score par Guillaume Lefebvre qui dévie un tir de la bleue de Michael Busto (1-0, 01'37").

SamankovMaksimS'ensuit une supériorité biélorusse, mais Alexis Neau est irréprochable sur un tir de la bleue de Daniel Seman. Cette première supériorité de Grodno est la bonne. Ilya Nazarevich trompe Alexis Neau d'un tir ras glace le long du poteau (1-1, 02'50"). Le numéro 20 biélorusse se rattrape bien de sa bévue initiale.

Quelques instants plus tard, Pavel Korsakov s'inflltre rapidement et trouve la base du poteau droit d'Alexis Neau (4'). Alors qu'Angers a une bonne présence sur la glace, Tim Crowder idéalement placé a tout le temps d'ajuster Maxim Samankov mais son tir frôle le montant droit du gardien (9').

Ensuite, la quatrième ligne angevine met à la faute les Biélorusses. Yegor Stepanov se retrouve ainsi au cachot. Sur une belle combinaison, Tim Crowder allume Samankov mais le portier de Grodno dévie le danger difficilement du plastron (11'). C'est au tour des Biélorusses de frapper à la porte mais Alexis Neau s'interpose en sortant une superbe mitaine sur un tir de loin d'Aleksejs Sirokovs (15').

Alors qu'Angers effectue un changement de ligne, Skinnars récupère le palet et s'avance plein axe. Le numéro 95 des Ducs arme un tir qui finit dans la lucarne de Maxim Samankov, côté mitaine (2-1, 16'06"). Comme lors du premier but angevin, Grodno réplique dans la foulée. lorsque Vyacheslav Lisichkin dévie devant le slot un tir de Daniel Seman (2-2, 16'18"). Puis Angers se retrouve pénalisé. Il faudra un superbe Neau pour arrêter le tir d'Ilya Nazarevich lancé plein axe (18').

MalyavkoSergeiOn s'apprête à rentrer au vestiaire sur ce score de deux partout. Mais les joueurs de Grodno en ont décidé autrement. Alors qu'il reste huit secondes à jouer, Pavel Korsakov déborde sur le côté droit et sert plein axe Vladimir Mikhailov qui marque à la sirène (2-3, 19'59"). Stupeur au Haras, malgré les protestations du camp angevin qui estime que le but est rentré après la sirène !

À peine le temps d'engager dans le deuxième tiers qu'Angers se retrouve en supériorité. De courte durée puisque Guillaume Lefebvre a le tort de répondre à la provocation du portier biélorusse ! À quatre contre quatre, les Ducs bombardent la cage de Samankov mais le cerbère visiteur est impeccable.

Alors qu'Angers bénéficie d'une nouvelle situation de cinq contre quatre, Johan Skinnars ne contrôle pas dans la zone adverse et laisse Dmitri Pantserev servir Konstantin Lastovetski avant de venir battre Alexis Neau de près (2-4, 25'44). Le gardien des Ducs est fébrile sur cette action, et à cet instant de la compétition, les Ducs sont éliminés !

Les choses ne s'arrangent pas pour les Angevins puisque Robin Gaborit - alors que son équipe est en supériorité numérique - a la mauvaise idée de balancer Daniel Seman le long de la bande. À quatre contre quatre une nouvelle fois, Angers est tout de même plus conquérant et Michael Busto - sur un superbe service de Yannick Tifu - trompe Maxim Samankov d'un tir dans le petit filet opposé (3-4, 28'27"). Ouf de soulagement dans les tribunes !

Les Ducs font de la résistance et peinent à sortir de leur zone alors que l'on atteint la mi-match. Tellement pressés qu'Alexis Neau dégage son camp directement en dehors des limites du terrain. Les Ducs écopent d'un retard de jeu, souffrent en infériorité numérique mais tiennent finalement bon !

WallsBradenL'atmosphère est assez irrespirable pour le public. Les quelques supporters biélorusses sont, eux, parfaitement dans l'ambiance lorsque les joueurs "brassent" le long du banc angevin. Résultat : nouvelle situation de quatre contre quatre et Angers retrouve quelque peu des couleurs. Dans cette configuration, Yannick Tifu est à deux doigts de tromper Maxim Samankov mais son petit tir ras glace longe le but (39'). On en restera là pour ce tiers.

Pas grand chose ne se passe en début de troisième période, si ce n'est un tir de la bleue de Daniel Seman, bien dévié par Alexis Neau (42'). Alors que les Angevins contrôlent bien, Michael Busto rate le palet et accroche un Biélorusse, laissant ses partenaires à quatre.

Angers souffre et s'en remet à la hargne de Brian Henderson, qui récupère le palet et lance vers Maxim Samankov pour engager dans la zone adverse (45'). Alexis Neau fera le nécessaire devant une action confuse mais dangereuse d'Alexander Maliavka (46'). Le portier des Ducs sera également irréprochable sur une percée solitaire de Vladimir Mikhailov (52').

Alors qu'on file vers les cinq dernières minutes, Alexis Neau réalise un arrêt de grande classe lorsqu'il arrête de l'épaule gauche une "mine" à bout portant de Maxim Osipov (55').

Malgré la défaite, Angers se qualifie. Comme leurs adversaires du soir. Drôle de scène sur la glace où les deux équipes se congratulent ! Belfast en paie les pots cassés et est donc éliminé de la compétition au stade des demi-finales.

Spiridonov-Paiement

Commentaires d'après match :

Réal Paiement (entraîneur de Angers) : "L'objectif était de se qualifier. Ce soir on a perdu le combat mais on a gagné la guerre. Je tiens à féliciter Grodno car ce n'était pas évident de revenir dans la compétition après leur défaite initiale (1-0 contre Belfast, ndlr). Ils ont eu une force mentale incroyable pour revenir. On a décidé de titulariser Alexis [Neau] dans les buts car Jean-Sébastien [Aubin] était malade depuis le début du tournoi. Aujourd’hui une otite aiguë l'a contraint à déclarer forfait. La décision fut prise de ne pas l'aligner à 16h45. Pour revenir au match et sur le but litigieux qu'on prend à la sirène du premier tiers, j'ai dit dans le vestiaire que ce qui était fait était du passé. Que ce n'était plus le temps de parler, mais de jouer. Maintenant on a un match dès mardi, très important également pour une qualification en Coupe de France. Les joueurs vont se reposer demain et avoir un entraînement léger mardi matin. Il faut récupérer car on enchaîne un quatrième match en cinq jours."

Vasili Spiridonov (entraîneur de Grodno) : "Ce fut un match très compliqué et Angers a montré qu'ils étaient une vraie équipe. Ce troisième match était compliqué pour les deux équipes. Je suis très très heureux aujourd'hui de la qualification et je tiens à remercier mes joueurs. On a pris positivement l'absence d'Aubin dans les cages adverses car il faut reconnaître qu'il a aidé Angers à gagner ses deux premiers matchs. Son absence a quelque peu changé nos plans et nous a donné encore plus d'énergie."

Alexis Neau (gardien d'Angers) : "Je n'ai appris qu'en fin d'après midi que je jouais ce soir. Je m'y étais préparé car Jean-Sébastien [Aubin] était malade depuis le début du tournoi. Après ses deux premiers matchs, je ne m'attendais pas à être titulaire. J'ai préparé ce match comme n'importe quel match. J'ai pris trois buts au premier tiers ; si j'avais eu plus de matchs dans les jambes, peut-être que cela aurait été différent."

 

Angers - Grodno 3-4 (2-3, 1-1, 0-0)
Dimanche 23 novembre 2014 à 19h00 à la patinoire du Haras. 1100 spectateurs.
Arbitres : Timo Metsala (FIN) et Bastian Haupt (ALL) assisté de Gwilherm Margry et Guillaume Gielly (FRA)
Pénalités : Angers 14' (4', 8', 2') ; Grodno 12' (4', 8', 0').
Tirs cadrés : Angers 22 (6, 8, 8) ; Grodno 27 (12, 9, 6).

Évolution du score :
1-0 à 01'55" : Lefebvre assisté de Busto et Campbell (sup. num.)
1-1 à 02'50" : Nazarevich assisté de Malyavko et Sirokovs (sup. num.)
2-1 à 16'06" : Skinnars assisté de Campbell et Walls
2-2 à 16'18" : Lisichkin assisté de Seman et Boyarchuk
2-3 à 19'59" : Mikhailov assisté de Korsakov
2-4 à 25'44" : Lastovetski assisté de Pantserev (inf. num.)
3-4 à 28'27" : Busto assisté de Tifu et Crowder

 

Angers

Attaquants :
Guillaume Lefebvre (-2, 2') - Yannick Tifu (-2) - Tim Crowder (-2, 2')
Johan Skinnars - Cody Campbell (+1) - Braden Walls (+1)
Julien Albert (C) - Brian Henderson (2') - Robin Gaborit (-1, 2')
Alexis Crosnier - Dimitri Thillet - Maxime Griet

Défenseurs :
Gary Lévèque (A, -1) - Michael Busto (2')
Lauri Lahesalu - Sébastien Bisaillon (-1)
Andrej Mrena (+1, 2') - Florent Aubé
Paul Bahain - Damien Sanchez

Gardien :
Alexis Neau (2')

Remplaçant : Julien Gaubert (G). Absent : Jean-Sébastien Aubin (otite).

Neman Grodno

Attaquants :
Pavel Boyarchuk (+1, 2') - Maksim Osipov - Vyacheslav Lisichkin (-1)
Sergei Malyavko - Aleksejs Sirokovs (A) - Alesandr Malyavko
Pavel Korsakov (+1) - Vladimir Mikhaïlov - Konstantin Lastovetski (+1, 4')
Sergei Khomko - Yegor Stepanov (+1, 2') - Dmitri Pantsyrev (+1, 2')
Mikhaïl Yakovlev (-1)

Défenseurs :
Daniel Seman (+3) - Andrei Korshunov (C, +3)
Ilya Nazarevich (-1, 2') - Aleksandr Medvedev (A, -1)
Andrei Kravchenko - Sergei Bogoleïsha (-1)
Artur Kovrakh (-1)

Gardien :
Maksim Samankov

Remplaçant : Maksim Gorodetski (G)