Grenoble - Morzine-Avoriaz-Les Gets (Coupe de France, huitièmes de finale)

Grenoble se qualifie au deuxième tiers

Les Brûleurs de Loups ont bien digéré la qualification pour les demi-finales de la coupe de la ligue. Avec un succès étriqué mais important (2-1) vendredi face à Strasbourg puis une victoire au bout du suspense dimanche à Dijon (3-2 après tirs au but), ils ont poursuivi leur série de succès en Ligue Magnus, portant ainsi leur total à neuf victoires d'affilée. Une série encore plus impressionnante si on rajoute la coupe de la ligue et la coupe de France puisque les Grenoblois en sont à 14 victoires et 1 nul au cours des 15 derniers matchs. Après un premier tour assez facile face à Vanoise (D2), les Brûleurs de Loups retrouvent ce soir la coupe de France en affrontant cette fois une écurie de Ligue Magnus, les Pingouins de Morzine. La grande question est de connaître leur capacité à enchaîner les matchs et les compétitions puisque les hommes de Richard Martel jouent actuellement un match tous les deux jours, cette rencontre face à Morzine était leur quatrième en sept jours. Attention au coup de fatigue.

2014-11-18-Grenoble-Morzine1La bonne nouvelle côté effectif est la rentrée dimanche à Dijon de Yorick Treille. L'international tricolore n'a pas joué le match mais il est rentré seulement pour la séance de tirs au but. Un retour gagnant puisque c'est lui qui a permis à Grenoble de remporter la séance de tirs au but et donc la victoire. Ce soir, il devrait avoir (modérément) du temps de glace ce qui oblige Martel à recomposer ses lignes. Le HCMAG ne sera pas un adversaire facile. Eliminés de la coupe de la ligue, englués dans le bas de tableau en ligue Magnus où ils restent sur deux défaites ce week-end à Angers (5-1) et à Lyon (3-2), les joueurs de Tom Hartogs accueillent la coupe de France comme une bouffée d'oxygène à même d'agrémenter leur saison. Sur un match tout est possible et ils entendent bien le démontrer ce soir même s'ils viennent de perdre Sebastian Arvidsson, blessé dimanche à Lyon. En revanche Cyril Papa fait son retour dans le groupe ce soir.

Assez logiquement, les Brûleurs de Loups sont les premiers en action avec un gros lancer de Bouchard d'entrée. Une pénalité d'Andrew Perrault concédée assez tôt leur donne également une première opportunité en supériorité numérique. Le palet circule bien et Bouchard tente de nouveau sa chance. Mais le power-play grenoblois manque de réalisme et c'est au tour de Simonneau de partir en prison. Le HCMAG en profite pour investir enfin la zone d'attaque et Cyril Papa se trouve présent au rebond mais voit le palet passer juste derrière la cage. Un bon lancer de Perrault de la bleue oblige Zajkowski à un premier arrêt important. Le gardien suédois sera d'ailleurs mis sous pression pendant une bonne période morzinoise. Sur un nuage depuis quelques matchs, il répond présent dans la lignée de ses sorties précédentes. Mais son vis-à-vis Andrew Hare n'est pas en reste et arrive à s'imposer à bout portant face à Gustafsson.

2014-11-18-Grenoble-Morzine2Le palet va d'une cage à l'autre durant cette première période indécise : Mitch Morgan se heurte à Zajkowski alors que Perret manque une belle opportunité tout seul devant la cage de Hare. Le même Perret, encore une fois très actif ce soir, voit son lancer capté une nouvelle fois par le gardien morzinois. Pas toujours très précis dans leur transmission de palet, les Brûleurs de Loups subissent en fin de tiers. Morzine insiste sur la cage grenobloise et obtient une pénalité de Petit. A quatre contre cinq, les Grenoblois parviennent à tuer la pénalité et obtiennent même une dernière opportunité par Chouinard qui voit son lancer bien bloqué par Hare. Dans ce premier tiers, ce sont les gardiens qui ont volé la vedette et le score nul et vierge est assez logique.

Dès le début du second tiers, Chouinard montre la voie à ses coéquipiers avec une grosse occasion mais le palet retombe sur le dessus du filet de la cage morzinoise. Hare réalise ensuite un gros arrêt sur un trois contre un grenoblois emmené par Gustafsson qui aurait pu être plus collectif. Mais la pression grenobloise est forte en ce début de seconde période et la défense morzinoise finit logiquement par craquer : suite à une passe en profondeur de Bouchard, Perret se présente seul face à Hare et marque d'un joli revers en lucarne (1-0, 22'54"). L'ouverture du score libère les Grenoblois, peu en réussite jusqu'à présent. Coup sur coup, Jason Gray et Karel Hromas partent ensemble en prison offrant ainsi une double supériorité numérique de deux minutes aux Brûleurs de Loups ! L'opportunité de faire le break est énorme mais ces derniers vont se montrer trop timorés en power-play pour vraiment en profiter. Un beau raté mais heureusement il y aura d'autres occasions pour les Grenoblois.

2014-11-18-Grenoble-Morzine3Artyom Valerko se fait sanctionner pour un accrocher en zone défensive et Hugues Cruchandeau le rejoint en prison une minute plus tard après avoir fait trébucher Dominic Jalbert. Cette fois la leçon est retenue et Danick Bouchard se charge de convertir la double supériorité numérique d'un one timer imparable (2-0, 29'23"). En simple supériorité cette fois, les Grenoblois enfoncent le clou par Sam Roberts qui s'y reprend à deux fois pour battre Andrew Hare de près (3-0, 29'58"). A la mi-match, le trou est fait pour Grenoble. Désormais à l'abri, les locaux se libèrent à l'image de Lamirault qui butte sur Hare à bout portant. Mais une pénalité de Yorick Treille remet Morzine dans le coup. En supériorité numérique, Dobron met de peu le palet à côté de la cage alors que Zajkowski, qui n'avait pas eu grand-chose à faire depuis le début du tiers, sort un arrêt clé devant Chabert. Ce sont tout de même les Grenoblois qui finissent plus fort le deuxième tiers avec un tir de Lafrance qui passe de peu à côté de la lucarne.

2014-11-18-Grenoble-Morzine4Les Brûleurs de Loups vont se contenter de gérer leur avance au troisième tiers. Ils manquent pourtant de peu le quatrième but lorsque Hare perd sa crosse. Mais c'est surtout Zajkowski qui sera sollicité en ce début de troisième période. Les Pingouins n'ont pas renoncé et le portier grenoblois se fait une petite frayeur alors qu'un palet traîne devant ses cages suite à un tir de Peter Holecko. Puis c'est au tour d'Artyom Valerko de tenter sa chance mais Zajkowski rassure une nouvelle fois sa défense. La pression morzinoise est tout de même récompensée par une pénalité de Favarin. Pas pour longtemps puisque la défense morzinoise se fait surprendre par Tartari qui part en échappée.... Perrault le rattrape irrégulièrement, remettant les deux équipes à égalité numérique. A quatre contre quatre, Zajkowski montre encore toute sa solidité en sortant un palet dévié qui prenait le chemin de la lucarne. Hare continue lui aussi de se distinguer en neutralisant une bonne combinaison entre Petit et Sivic puis en sortant une belle mitaine face à Baylacq.

Le HCMAG passe tout près d'ouvrir son compteur but lorsque Valerko, tout seul près des cages grenobloises, ne cadre pas son tir. L'attaquant russe sera de nouveau frustré par Zajkowski quelques minutes plus tard après pourtant une belle déviation. Entre temps, Gustafsson trouve le poteau de l'autre côté de la glace et Baylacq manque une nouvelle fois de précision en bonne position. A quatre minutes de la fin, Tom Hartogs demande un temps mort. Son équipe menée de trois buts, il décide de jouer son va-tout en sortant son gardien. Un choix audacieux qui aurait pu s'avérer payant car les Morzino-Gêtois maîtrisent la rondelle en zone offensive pendant plus de deux minutes sans pouvoir toutefois marquer. Lorsqu'ils finissent par la perdre, la sanction est immédiate : Eric Chouinard marque en cage vide (4-0, 58'17"). Cette fois, plus de suspense quant à la victoire finale. Les joueurs grenoblois s'emploient jusqu'au bout pour essayer de préserver le blanchissage de Zajkowski... mais c'est raté puisqu'à douze secondes de la fin, Cruchandeau finit par battre le portier suédois d'un tir croisé au milieu du trafic (4-1, 59'48"). Rageant !

2014-11-18-Grenoble-Morzine5Les Brûleurs de Loups n'ont pas sorti leur meilleur match de la saison ce soir mais ils se sont sortis du piège tendu par Morzine dans un match couperet, toujours délicat à gérer avec l'enchaînement des matchs. Après avoir été assez imprécis pendant plus d'un tiers et raté une belle occasion en double supériorité numérique, les Grenoblois ont réglé la mire grâce à Jordann Perret. Les deux buts marqués coup sur coup en supériorité numérique par Bouchard et Roberts ont fini de mettre Grenoble à l'abri. Mais le grand bonhomme du match côté grenoblois ce soir fut une nouvelle fois le gardien Michal Zajkowski qui enchaîne les bonnes performances en ce mois de novembre. Il est passé à douze secondes de son premier blanchissage de la saison et aurait mérité d'être élu joueur de match. Grenoble continue donc son parcours dans les trois compétitions et porte sa série d'invincibilité à 16 matchs. Tout va bien pour les Brûleurs de Loups !

Le HCMAG peut nourrir quelques regrets après avoir fait douter le leader de la Ligue Magnus pendant plus d'un tiers-temps grâce à un Andrew Hare bien en vue. Malheureusement, une succession de quatre pénalités au deuxième tiers a fini par coûter cher aux Pingouins qui ont craqué en encaissant deux buts en trente-cinq secondes. Après, leurs chances de qualification sont devenues quasi nulles. Offensivement, le HCMAG aura manqué de réalisme, même si Valerko, Holecko et Morgan notamment, n'ont pas ménagé leurs efforts. Désormais, les Morzino-Gêtois pourront se consacrer entièrement à la lutte pour le maintien en Ligue Magnus et leur objectif principal de la saison : éviter les play-downs.

Désignés meilleurs joueurs du match : Jordann Perret (Grenoble) et Andrew Hare (Morzine-Avoriaz-Les Gets)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album)

 

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Richard Martel (entraîneur de Grenoble) : « Nous avons encore vu une belle performance de notre gardien. Il est très constant. Il nous permet de passer à travers les séquences corsées. Nous avons fait un très bon deuxième tiers, nous étions bien sur le puck. On a un peu bafoué notre cinq contre trois mais on a su marquer deux buts derrière. Il y avait énormément d'ambiance à la patinoire. Le score aurait pu être plus lourd, leur gardien a fait une belle performance. C'est important d'être encore en course sur les trois tableaux, on avance, on avance,... »

 

Grenoble – Morzine-Avoriaz-Les Gets 4-1 (0-0, 3-0, 1-1).

Mardi 18 novembre 2014 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3100 spectateurs.

Arbitrage de Geoffroy Barcelo assisté de Sébastien Geoffroy et Benjamin Scolari
Pénalités : Grenoble 8' (4', 2', 2'), Morzine-Avoriaz-Les Gets 12' (2', 8', 2')
Tirs cadrés : Grenoble 33 (11, 12, 10), Morzine-Avoriaz-Les Gets 32 (9, 6, 17)

Évolution du score :
1-0 à 22'54" : Perret assisté de Bouchard et Roberts
2-0 à 29'23" : Bouchard assisté de Chouinard et Gustafsson (double sup. num.)
3-0 à 29'58" : Roberts assisté de Tartari et Sivic (sup. num.)
4-0 à 58'17" : Chouinard assisté de Gustafsson et Lessard (cage vide)
4-1 à 59'48" : Cruchandeau assisté de Holecko et Morgan

 

Grenoble

Gardien : Michal Zajkowski

Défenseurs : Pierre-Luc Lessard – Sam Roberts ; Dominic Jalbert – Stéphane Gervais ; Nicolas Favarin (2') – Pierre-Antoine Simonneau (2').

Attaquants : Hampus Gustafsson – Christophe Tartari (A) – Eric Chouinard (C) ; Danick Bouchard – Toby Lafrance – Jordann Perret ; Mitja Sivic – Felix Petit (2') – Romain Chapuis ; Julien Baylacq (A) – Yorick Treille (2') – Aubin Lamirault.

Remplaçants : Jimmy Darier (G), Arnaud Faure, Quentin Scolari.

Morzine-Avoriaz-Les Gets

Gardien: Andrew Hare (sorti de 55'58'' à 58'17'')

Défenseurs : Numa Besson – Kévin Maso ; Jason Gray (2') – Andrew Perrault (4') ; Hugues Cruchandeau (A) (2') – Michal Dobron (A).

Attaquants : Artyom Valerko (2') – Cyril Papa (C) – Yoann Chauvière ; Karel Hromas (2') – Peter Holecko – Mitch Morgan ; Kenny Martin – Loïc Chabert – Loïc Gaydon ; Julien Laplace – Hugo Casini.

Remplaçants : Benoît Niclot (G), Pierre Lathuillière. Absents : Sebastian Arvidsson (rupture partielle du ligament), Josselin Besson (fracture du péroné), Dan Radke (fracture d'une vertèbre).