Grenoble - Gap (Ligue Magnus, 11e journée)

Chouinard fait la différence

Depuis la trêve internationale pendant laquelle ils ont mis à jour leur calendrier, les Brûleurs de Loups ont pris les commandes de la Ligue Magnus. Et depuis, ils ont confirmé leur statut en négociant parfaitement le week-end dernier la double journée même si les succès face à Strasbourg (2-1) et à Dijon furent difficiles (3-2 après tirs au but). Avec ces deux succès, les Grenoblois en sont à neuf victoires d'affilée en championnat (ils n'ont plus perdu depuis le 20 septembre à Chamonix) et visent donc la passe de dix face à Gap. Ce beau parcours en Ligue Magnus ne se fait pas au détriment des coupes puisque les hommes de Richard Martel viennent de se qualifier pour les demi-finales de la coupe de la ligue (en écartant Dijon) et les quarts de finale de la coupe de France (en éliminant Morzine).

2014-11-22-Grenoble-Gap1Tout va bien donc pour les Brûleurs de Loups qui se frottent ce soir à un adversaire redoutable : les Rapaces de Gap restent sur une bonne série en Ligue Magnus avec cinq victoires au cours des six derniers matchs. Gap est l'une des rares équipes à avoir fait tomber Grenoble cette saison (lors du tout premier match officiel en coupe de la ligue 2-1 après les tirs au but). La troupe de Luciano Basile est elle aussi toujours qualifiée dans les deux coupes.

Sur fond de rivalité entre deux coaches québécois au caractère bien trempé, cet affrontement oppose deux sérieux prétendants au top 4 en fin de saison. À noter que si Grenoble est au complet, Gap est toujours privé de Perez, Frécon et Ruikka mais peut bénéficier d'un joker de luxe : Nicolas Ritz, fraîchement débarqué dans les Hautes-Alpes alors qu'il était en rupture de contrat en Finlande.

2014-11-22-Grenoble-Gap11Pas de temps d'observation entre deux adversaires qui se connaissent bien : le jeu est très alerte et le palet circule vite d'une cage à l'autre. Les Grenoblois sont les premiers en action avec d'abord un lancer de Bouchard puis un tir de Simonneau de peu à côté. Mais c'est Pierre-Luc Lessard qui est le premier sanctionné. Une première supériorité numérique pour les Rapaces qui ne mettent pas longtemps à la faire fructifier : un lancer de la bleue de Brett Bartman est dévié au passage par Karel Richter qui surprend Zajkowski, masqué (0-1, 04'35").

Pris à froid, Grenoble essaie de réagir par Jalbert mais le momentum est pour Gap qui se montre encore dangereux sur deux gros lancers de Baridon et Langlais bien captés par Zajkowski. Charles Lavigne n'est pas en reste et se signale en s'opposant à une belle action de la ligne de Toby Lafrance et Danick Bouchard. La tension monte d'un cran après un premier brassage entre les deux équipes, mais les deux gardiens restent concentrés : Zajkowski effectue un bel arrêt de la jambière sur un lancer d'Arrossamena alors que Lavigne capte un gros lancer de Sivic.

2014-11-22-Grenoble-Gap2Alors que Gap semble maîtriser son avance, Baridon se fait pénaliser. Après une première alerte de Lafrance sur la cage de Lavigne, Chouinard égalise d'un lancer lointain sur une passe en retrait de Felix Petit (1-1, 16'51"). Les compteurs sont remis à zéro avec un but de chaque côté sur la première supériorité numérique.

Les Brûleurs de Loups continuent sur leur lancée : en deux contre un avec Tartari, Sivic ajuste Lavigne au-dessus de l'épaule d'un tir croisé en lucarne (2-1, 17'21"). En trente secondes, les Grenoblois ont complètement renversé le cours du match. Gap a l'occasion de revenir en fin de tiers lorsque Petit se fait pénaliser en zone offensive mais Zajkowski préserve l'avance grenobloise en s'imposant notamment face à Pard.

Remontés comme des pendules, les Rapaces abordent la deuxième période pied au plancher. Ils campent dans la zone grenobloise et les Brûleurs de Loups se retrouvent acculés sur leur cage. Petit fait trébucher Pard. Les Gapençais accentuent leur pressing et les Grenoblois colmatent les brèches : Bouchard se jette pour contrer les palets alors que Zajkowski intervient à point nommé sur un débordement d'Arrossamena. Grenoble continue de subir et Baylacq est sanctionné à son tour pour un faire trébucher en zone offensive. Si Zajkowski s'impose face à Valchar, il ne peut rien en revanche sur un décalage de Matt Carter pour Golicic arrivé lancé face au but qui trompe un Zajkowski masqué par le trafic (2-2, 29'33").

Sentant le match échapper à son équipe, Richard Martel demande un temps mort pour recadrer ses joueurs et les faire repartir de l'avant. Mission accomplie et suivie d'effet, puisque le capitaine Chouinard montre l'exemple en allant tester Lavigne qui n'avait pas eu grand-chose à faire depuis le début du tiers. Puis c'est au tour de Gustafsson de se montrer dangereux avant que Bouchard ne vienne couper une passe au cordeau de Perret (3-2, 31'21"). En moins de deux minutes, les Isérois ont réussi à reprendre l'avantage.

2014-11-22-Grenoble-Gap3Tout est donc à refaire pour Gap, mais ni Carter ni Ritz ne trouvent la solution face à Zajkowski qui cette fois ferme la porte. Dans une position d'attente, les Brûleurs de Loups restent dangereux par Petit qui met le palet juste au-dessus. Un coup de coude de Carter donne une supériorité numérique à Grenoble, mais les locaux se contentent de gérer leur avance. Perret tente tout de même une petite déviation qui ne surprend pas Lavigne. En fin de tiers, Zajkowski parvient à repousser un bon lancer de Bartman et permet à son équipe de garder un but d'avance alors que les deux équipes rentrent au vestiaire dans un climat très tendu.

Encore une fois, Gap démarre fort en troisième période pour revenir au score. Treille se heurte à Lavigne mais c'est surtout la panique devant la cage grenobloise. Les Brûleurs de Loups jouent à fond le coup en contre en attaque à l'image du duo Petit-Chouinard, mais les Gapençais ne se font pas surprendre grâce à une bonne défense de Carter puis de Langlais. Alors qu'une pénalité est appelée contre Arrossamena, Gustafsson ne cadre pas son tir. Cette fois les Grenoblois mettent une grosse pression sur le power-play pour essayer de se mettre définitivement à l'abri. Mais Lavigne sort le grand jeu sur un arrêt à bout portant face à Lafrance.

C'est encore Eric Chouinard qui jouer le rôle du libérateur grenoblois après un tour de cage réussi pendant une pénalité différée (4-2, 54'18"). La fin de rencontre est à l'avantage de Grenoble face à des Gapençais étrangement inoffensifs dans cette troisième période. Gustafsson et Chouinard auraient pu corser l'addition mais Lavigne évite une défaite plus large à son équipe. Basile n'a plus le choix et sort son gardien à une minute de la fin, sans réussite.

2014-11-22-Grenoble-Gap10Grenoble s'impose au terme d'une rencontre âprement disputée. Les Rapaces ont donné énormément de fil à retordre aux Brûleurs de Loups qui sont encore une fois sortis victorieux d'un match très serré. En égalisant en première période puis en marquant le but du break dans le troisième tiers, Chouinard a été un grand artisan de ce succès, suivi de près par Zajkowski encore une fois au rendez-vous après avoir fermé la porte pendant la deuxième moitié du match. Mais la défense grenobloise dans son ensemble a réalisé un grand match avec de nombreux lancés bloqués.

Finalement, Grenoble aura perdu pied pendant dix minutes au début du deuxième tiers, ce qui a conduit Martel à demander un temps mort salutaire. Avec cette dixième victoire consécutive en Ligue Magnus (16 victoires et 1 nul sur l'ensemble des compétitions), les Brûleurs de Loups semblent dotés d'une confiance inébranlable, même lorsqu'ils sont menés. Les voilà prêts à affronter trois fois Epinal avec en ligne de mire, leur premier objectif de la saison : la finale de la coupe de la ligue à Méribel.

2014-11-22-Grenoble-Gap5Gap peut avoir beaucoup de regrets après cette rencontre qui a basculé sur quelques détails : les Rapaces ont été les redoutables adversaires annoncés avant la rencontre. Les deux buts encaissés coup du coup au premier tiers alors qu'ils avaient le match en main ont fait du mal au décompte final, même si les Gapençais avaient pris les choses par le bon bout au deuxième tiers en réussissant à faire douter les Grenoblois. Mais un troisième but trop vite encaissé les a contraints à courir de nouveau après le score.

Lavigne s'est montré au niveau dans ce match même s'il n'a pas remporté le duel des gardiens face à Zajkowski, désormais un sacré client. En défense, l'activité de Bartman et Langlais a fait du bien, mais le manque de profondeur est évident et l'absence de Ruikka devrait être bientôt palliée par un joker. Offensivement, Nicolas Ritz a effectué un retour satisfaisant en Ligue Magnus même s'il lui faut parfaire ses automatismes avec ses coéquipiers. Gap n'a pas à rougir de cette défaite mais se serait peut-être bien passé de revenir à Pôle Sud pour une revanche en quart de finale de coupe de France (le tirage au sort ayant été connu pendant le match) qui s'annonce d'ores et déjà explosive.

Désignés meilleurs joueurs du match : Eric Chouinard (Grenoble) et Brett Bartman (Gap)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album et Emmanuel Giraudeaux) 

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

2014-11-22-Grenoble-Gap6Richard Martel (entraîneur de Grenoble) : « Gap est une bonne formation en plus qui vient de faire l'acquisition de Ritz. C'est une équipe qui joue bien offensivement. On a redoublé d'ardeur en troisième période. En deuxième période, on a pris plusieurs pénalités qui nous ont fait perdre le tempo. C'est pour ça qu'il a fallu rassembler les joueurs après et repartir. Dans le troisième tiers, ils n'ont jamais été dangereux. Chouinard a compté un très beau but, le dernier celui de l'assurance. L'idéal, c'est de marquer le premier but. Mais si on arrive à renverser la vapeur, je ne peux pas me plaindre. Peut-être qu'à un moment donné, ça ne le fera pas. On a beaucoup de maturité dans le vestiaire, on a une bonne chimie. »

Luciano Basile (entraîneur de Gap) : « Ça s'est joué à très peu. Grenoble, c'est une grosse équipe, on l'a vu encore ce soir. Le match a été très serré et Chouinard fait la différence individuellement ce soir. Sur le deuxième but, un de nos défenseurs prend un risque en zone neutre et on le paye cash. On a été bien, on a fait un bon match ce soir. C'est un match de play-offs, très serré, les occasions étaient là, deux équipes qui ont bien défendu, deux bons gardiens, ça s'est joué à des détails. »

2014-11-22-Grenoble-Gap4Pierre-Luc Lessard (défenseur de Grenoble) : « Tout le monde joue un rôle, aussi bien offensivement que défensivement. On bloque beaucoup de lancers, on a un gardien qui fait la différence dans beaucoup de nos matchs. On revient souvent au score en ce moment et Michal nous permet de rester dans la partie. Et puis ce soir, notre capitaine nous met un gros but en fin de match. C'est facile de jouer quand ça gagne comme en ce moment. La saison passée avait été beaucoup plus difficile. Là, tout le monde joue à 100% et ça fait la différence. C'est dur de voir du négatif dans les victoires, on essaie toujours de s'améliorer. »

Jordann Perret (attaquant de Grenoble) : « Les adversaires ont tous envie de nous battre mais on ne cède pas. Et on va tout faire pour que cela dure le plus longtemps possible. »

Nicolas Arrossamena (attaquant de Gap) : « On ne passe pas loin. Grenoble est une très belle équipe, mais pas invincible. À charge de revanche... »

 

Grenoble – Gap 4-2 (2-1, 1-1, 1-0).

Samedi 22 novembre 2014 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3500 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté d'Anne-Sophie Boniface et Benjamin Scolari
Pénalités : Grenoble 8' (4', 4', 0'), Gap 6' (2', 2', 2')
Tirs cadrés : Grenoble 29 (8, 11, 10), Gap 29 (12, 14, 3)

Évolution du score :

0-1 à 04'35" : Richter assisté de Bartman et Ritz (sup. num.)
1-1 à 16'51" : Chouinard assisté de Petit et Gustafsson (sup. num.)
2-1 à 17'21" : Sivic assisté de Tartari et Favarin
2-2 à 29'33" : Golicic assisté Carter et Pard
3-2 à 31'21" : Bouchard assisté de Perret et Roberts
4-2 à 54'18" : Chouinard assisté de Sivic

 

Grenoble

Gardien : Michal Zajkowski

Défenseurs : Pierre-Luc Lessard (2') – Sam Roberts ; Dominic Jalbert – Stéphane Gervais ; Pierre-Antoine Simonneau – Nicolas Favarin.

Attaquants : Hampus Gustafsson – Felix Petit (4') – Éric Chouinard (C) ; Danick Bouchard – Toby Lafrance – Jordann Perret ; Mitja Sivic – Christophe Tartari (A) – Yorick Treille ; Julien Baylacq (A) (2') – Romain Chapuis – Aubin Lamirault.

Remplaçants : Jimmy Darier (G), Arnaud Faure, Quentin Scolari.

Gap

Gardien : Charles Lavigne (sorti de 58'48" à 60'00")

Défenseurs : Brett Bartman – Chad Langlais ; Teddy Trabichet (C) – Matt Wahl ; Jérémy Baridon (2') – Étienne Chiappino.

Attaquants : Matt Carter (2') – Bostjan Golicic (A) – Nicolas Pard ; Radim Valchar – Roman Vondracek – Karel Richter ; Paul Schmitt – Nicolas Ritz – Nicolas Arrossamena (2') ; Alexandre Cornaire – Kévin Da Costa – Sébastien Rohat (A).

Remplaçants : Aurélien Bertrand (G), Rémi Repeto. Absents : Mickaël Perez, Mathieu Frécon, Ryan Ruikka.