Ligue Magnus (13e journée) : Briançon au révélateur

Après quatre victoires d'affilée, dont trois en déplacement et une à domicile face à Chamonix, Briançon remonte doucement dans la hiérarchie de la Ligue Magnus.
Et après un mois de novembre euphorique, les champions de France sont à deux doigts d'effacer leur début de saison catastrophique. Les Diables Rouges ont-ils retrouvé le niveau qui était le leur l'an passé ? On devrait en savoir un peu plus là-dessus ce soir. Car les Haut-Alpins seront à Grenoble. Où ils vont passer un sacré test sur la glace du leader. Un leader qui a, du reste, montré quelques signes de fatigue cette semaine.

En s'inclinant mardi soir face à Épinal en Coupe de la Ligue (5-4), les Grenoblois ont concédé leur première défaite depuis le 20 septembre. La belle série de victoires iséroises s'est donc achevée après dix-huit succès d'affilée toutes compétitions confondues. Ce revers restera certes sans conséquence puisque les BDL se sont tout de même qualifiés pour la finale de Méribel. Mais il n'est pas passé inaperçu dans les Hautes-Alpes. Où l'on se dit que, finalement, si Grenoble demeure encore invaincu à domicile cette saison, la citadelle de Pôle Sud n'est peut-être pas si imprenable que cela. En championnat, les Grenoblois restent par ailleurs sur trois défaites de suite face à Briançon. Qui s'est imposé à quatre reprises lors de ses cinq derniers passages en Isère.
 
Actuel deuxième du classement, Chamonix est sous pression. Les Chamois n'ont que deux petites longueurs d'avance sur Épinal, Amiens, Angers et Gap. Battus mardi soir à Briançon, les voilà obligés de s'imposer face à Caen, une lanterne rouge qui n'a plus perdu dans le temps réglementaire depuis quatre rencontres. Mais qui devrait être privée de Charlie Doyle et de Jean-Yves Barnes en défense, ainsi que de Damien Grendka en attaque. Surtout, depuis les débuts de la Ligue Magnus en 2004, Chamonix ne s'est incliné qu'une seule fois à domicile face aux Drakkars (1-4 en 2007-2008).
 
Depuis la reprise, en septembre, Amiens n'a lâché qu'un seul petit point à domicile (le 19 septembre avec une défaite face à Dijon en prolongation). À part cet accroc, le bilan des Gothiques au Coliséum frôle la perfection (cinq victoires en six matchs). Du coup, les Picards attendent Épinal, qui ne s'est jamais imposé en saison régulière en Picardie, plutôt sereinement. Les Vosgiens, eux, se méfient. Leur dernière victoire en championnat remonte au 14 novembre. S'ils ne veulent pas perdre pied, les Gamyo n'ont guère le choix. Ils doivent s'imposer. À noter, côté amiénois, l'absence de Julien Guillaume (double fracture du poignet). Duel de Ducs ce soir au programme du Haras. Où ceux d'Angers reçoivent ceux de Dijon. Avec le retour de Juho Mielonen en défense, les Bourguignons vont présenter des lignes arrières plutôt resserrées. Les Angevins, eux, évolueront avec un effectif privé de Julien Albert et Gary Lévèque.
 
Une semaine après son premier succès de l'année en déplacement, Rouen retrouve sa patinoire de l'île Lacroix. Arrivé cette semaine en France, le défenseur Dany Groulx découvrira l'ambiance normande depuis les tribunes. Où Raphaël Faure, touché à l'épaule, devrait l'accompagner. Dans le camp d'en face, Lyon débarque avec l'envie d'être la première équipe à battre le RHE sur ses terres. Mais en neuf saisons de Ligue Magnus, Rouen ne s'est jamais incliné face à un promu.
 
Après un mois passé sur les routes, Morzine/Avoriaz va enfin retrouver sa Skoda Arena. Pas pour une partie de plaisir, mais pour un match plutôt rude face à Gap, l'une des équipes du moment, qu'il va falloir affronter sans Josselin Besson, Numa Besson, Dan Radke et Sebastian Arvidsson. Mais depuis leur montée en élite, les Pingouins ne se sont inclinés que deux fois à domicile face aux Rapaces (2-3 tab en 2011-2012 et 3-4 en 2013-2014). Match de la peur, enfin, entre Brest, l'équipe qui détient le record de la plus longue série de défaites cette saison (sept, du 27 septembre au 8 novembre) et Strasbourg, qui, lentement, s'en rapproche (cinq revers d'affilée, série en cours). 
 
Le programme :
 
Brest (13e, 7 pts, 3 v, 1 dprl, 9 d) – Strasbourg (11e, 11 pts, 5 v, 1 dprl, 5 d), ce soir à 20 heures. La cote : Brest 55 % / Strasbourg 45 %.
Grenoble (1er, 24 pts, 12 v, 1 d) – Briançon (9e, 13 pts, 6 v, 1 dprl, 4 d), ce soir à 20 heures. La cote : Grenoble 60 % / Briançon 40 %.
Rouen (7e, 14 pts, 7 v, 5 d) – Lyon (10e, 12 pts, 5 v, 1 dprl, 1 dtab, 5 d), ce soir à 20 heures. La cote : Rouen 70 % / Lyon 30 %.
Amiens (6e, 15 pts, 7 v, 1 dprl, 4 d) – Épinal (5e, 15 pts, 7 v, 1 dprl, 4 d), ce soir à 20 heures. La cote : Amiens 60 % / Épinal 40 %.
Chamonix (2e, 17 pts, 7 v, 1 dprl, 2 dtab, 2 d) – Caen (14e, 6 pts, 1 v, 2 dprl, 2 dtab, 7 d), ce soir à 20 h 30. La cote : Chamonix 70 % / Caen 30 %.
Angers (4e, 15 pts, 6 v, 2 dprl, 1 dtab, 2 d) – Dijon (8e, 14 pts, 6 v, 2 dtab, 3 d), ce soir à 20 h 30. La cote : Angers 60 % / Dijon 40 %.
HCMAG (12e, 8 pts, 4 v, 8 d) – Gap (3e, 15 pts, 7 v, 1 dprl, 4 d), ce soir à 20 h 30. La cote : HCMAG 40 % / Gap 60 %.
 
pts : points ; v : victoires ; dprl : défaites en prolongation ; dtab : défaites aux tirs au but ; d : défaites.
 
Prochaine journée.- Vendredi 12 décembre : Lyon – Rouen. Samedi 13 décembre : Strasbourg – Brest, Épinal – Amiens, Caen – Chamonix, Dijon – Angers, Briançon – Grenoble, Gap – HCMAG.
 

LES CHIFFRES.- Deux jeunes défenseurs joueront ce soir pour leur 50e match de saison régulière en Ligue Magnus. Il s'agit de Paul Bahain (Angers) et d'Aurélien Gréverend (Brest). L'international Florian Chakiachvili (Briançon) sera, lui, titularisé pour la 100e fois en élite.

 
Présentation rédigée en collaboration avec les correspondants locaux d'Hockey Archives.