Décrochage inexorable pour les Tchèques ?

La République Tchèque est-elle condamnée à "décrocher" définitivement des trois meilleures nations européennes ? Elle entretenait l'illusion jusqu'ici chez les seniors, mais elle n'a plus atteint les demi-finales aux Mondiaux juniors depuis 10 ans, et cela se ressentira un jour à l'autre.

KRAJICEK Lukas-110511-045Cette saison, en l'occurrence, elle est toujours en quête de son premier succès. Elle a concédé sa quatrième défaite jeudi, et en plus elle a perdu son principal cadre offensif, Roman Cervenka, sur blessure.

Aujourd'hui, les Tchèques tentent bien un renouvellement en alignant trois nouveaux en équipe nationale, les attaquants Tomas Mertl et Erik Hrna, plus le défenseur Vladimír Eminger. Il est amusant que celui-ci fasse ses débuts contre la Finlande puisqu'il est parti de son club formateur Litvinov vers ce pays à sa dernière année junior. Il a donc effectué ses débuts dans le hockey adulte chez les Kärpät Oulu. Il y a passé trois ans et demi, avant de signer pour le Sparta Prague il y a trois semaines. Ceci dit, voir un défenseur de troisième ligne dans la Liiga finlandaise devenir en moins d'un mois un espoir pour les Tchèques en dit long sur le manque de relève... Eminger est apparié avec l'expérimenté Lukas Krajicek, qui avait déjà foulé cette glace de Sotchi lors des Jeux olympiques.

Avec des trios offensifs remaniés, les Tchèques montrent de l'activité en début de rencontre. Lukas Radil tire dans les bottes de Koskinen, et Erik Hrna glisse le palet au fond, mais l'arbitre a sifflé auparavant. Ce premier tiers-temps est relativement pauvre en occasions et semble devoir se terminer sur une marque vierge... mais juste avant la pause, un lancer de la ligne bleue de Sami Lepistö surprend Jakub Kovar entre les jambières (0-1).

Au début de la deuxième période, le gardien Jakub Kovar expédie le palet dans les tribunes et écope de deux minutes de pénalité, pendant lesquelles il doit repousser un tir très dangereux de Koskiranta. Au retour au complet, les Tchèques se jettent à l'attque. Filippi échoue au poteau droit, mais quelques secondes plus tard, Vladimir Sobotka trouve une belle passe transversale pour l'égalisation de Lukas Radil (1-1). Deux minutes plus tard, Vojtech Mozik trouve entre les cercles son coéquipier de Plzen, Dominik Simon, qui tire sous la barre transversale (2-1). Les Tchèques mènent, ils travaillent mieux en défense que contre la Suède, et la victoire semble leur tendre enfin les bras.

SALMINEN Sakari-130503-461Malheureusement pour eux, le retour des vestiaires vire au cauchemar. Encore une fois, ils prennent tout de suite une pénalité idiote, un surnombre. Sakari Salminen bat Jakub Kovar, masqué (2-2). Les Tchèques ne commettent plus d'erreur, mais Teemu Ramstedt a l'occasion de donner la victoire à la Finlande par un tour de cage... qu'il ne complète pas tout à fait dans l'angle ouvert, à cinq minutes de la fin.

Le match va donc en prolongation, où Jakub Kovar doit sauver une autre infériorité après une faute de Nemec, puis aux tirs au but.

Treizième attaquant réserviste au premier match, Joonas Donskoi devient le héros du jour. Après avoir raté sa première tentative, il en transforme deux d'affilée, l'une au pied du mur pour éviter la défaite et la seconde pour apporter la victoire par un tir dans le haut du filet. Et de cinq défaites d'affilée pour les Tchèques...

Commentaires d'après-match

Erik Hrna (attaquant de la République Tchèque, débutant) : "L'arbitre n'a pas vu que le gardien finlandais avait relâché le palet. Moi non plus, je ne l'avais pas remarqué au début. Quand j'ai essayé de glisser le palet au fond, le sifflet a retenti, donc il était immédiatement clair que le but serait refusé. C'est dommage. Cela aurait été bien de marquer à mon tout premier match. J'ai joué avec des joueurs d'expérience qui m'ont rassuré. Je m'attendais à être plus nerveux, l'enthousiasme de jouer a prévalu. Ma famille est vraiment excitée. Je me surprends moi-même cette saison et cette sélection est la cerise sur le gâteau."

Erik Weissmann (entraîneur-adjoint de la République Tchèque) : "Nous restons un temps affreusement long sur la glace. Les Finlandais et les Suédois tournent deux fois plus souvent. Cela préserve leur énergie. Au lieu de ça, nous commettons une terrible erreur, nous changeons de ligne alors que le palet est en zone neutre et cela nous vaut une pénalité et le 2-2. Nous devons travailler là-dessus."

 

Finlande - République Tchèque 2-2 (1-0, 0-2, 1-0, 0-0) / 3-2 aux tirs au but
Samedi 20 décembre 2014 à 18h00 au Bolchoï Dome de Sotchi. 4684 spectateurs.
Arbitrage de Vyacheslav Bulanov et Sergei Karabanov (RUS).
Pénalités : Finlande 8' (4', 2', 2', 0'), République Tchèque 12' (6', 2', 2', 2').
Tirs : Finlande 23 (6, 7, 5, 5), République Tchèque 31 (9, 13, 9, 0).

Évolution du score :
1-0 à 19'02" : Lepistö assisté de H. Pesonen et Ramstedt
1-1 à 23'42" : Radil assisté de Sobotka
1-2 à 25'53" : Simon assisté de Mozik
2-2 à 41'48" : Salminen assisté de Hietanen et Lepistö (sup. num.)

Tirs au but :
Finlande : Immonen (réussi), Donskoi (manqué), Enlund (manqué)
République Tchèque : Klepis (manqué), Kovar (réussi), Nemec (manqué).

Tireurs supplémentaires : Kovar (TCH, manqué), Immonen (FIN, manqué), Klepis (TCH, manqué), Ramstedt (FIN, manqué), Sobotka (TCH, réussi), Donskoi (FIN, réussi), Kovar (TCH, manqué), Donskoi (FIN, réussi).


Finlande (2' pour surnombre)

Attaquants :
Sakari Salminen (+1) - Jarkko Immonen - Ville Leino (2')
Pekka Jormakka (-2) - Ilari Filppula - Oskar Osala (-1)
Jonas Enlund - Jarmo Koskiranta (-1) - Joonas Donskoi
Lennart Petrell (-1) - Teemu Ramstedt - Harri Pesonen (+1)

Défenseurs :
Sami Lepistö (+1) - Juuso Hietanen (+1)
Esa Lindell (-1) - Anssi Salmela (-2)
Janne Jalasvaara - Mikko Mäenpää (-1)
Ilari Melart (4') - Lasse Kukkonen

Gardien :
Mikko Koskinen

Remplaçants : Atte Engren (G), Max Wärn.
En réserve : Tommi Kivistö, Petteri Wirtanen.

République Tchèque (2' pour surnombre)

Attaquants :
Roman Horak (+1) - Vladimir Sobotka (+1) - Lukas Radil (+1)
Martin Zatovic (-1) - Jan Kovar (-1) - Erik Hrna (-1)
Radek Smolenak (C, 2') - Tomas Mertl - Jakub Klepis
Dominik Simon (+1) - Tomas Filippi (+1) - Michal Birner (+1)

Défenseurs :
Michal Kempny (2') - Ondrej Nemec (2')
Lukas Krajicek - Vladimir Eminger
Jan Kolar - Petr Zámorský (2')
Adam Polasek (+1) - Vojtech Mozik (+1)

Gardien :
Jakub Kovar (2')

Remplaçant : Pavel Francouz (G).
En réserve : Ondrej Vitasek, Martin Plánek, Jakub Valsky, Michal Repik. Blessé : Roman Cervenka.