Ligue Magnus (15e journée) : des cadeaux pour Noël ?

À 24 heures du réveillon de Noël, l'élite du hockey français va être mise à rude épreuve ce soir.
 
Victorieux de ses cinq derniers matchs, toujours invaincu à domicile cette saison, Rouen est serein. Mais les Dragons passent un gros test. Car Gap, qui se présente face aux Normands, vient de prendre place sur le podium. Pas question, pour les Rapaces, d'en tomber. Attention, depuis la création de la Ligue Magnus, ces derniers n'ont gagné qu'une seule fois sur les bords de Seine. Mais ce succès est récent. Il remonte au 18 janvier dernier (2-3). Côté rouennais, Guy Fournier et Ari Salo ont décidé de laisser Fabien Colotti au repos. Côté gapençais, Luciano Basile devra se passer des services de Matthieu Frécon et Loïc Chapelier.
 
Après presque vingt jours d'abstinence, Chamonix retrouve le championnat. Et les Chamois ont besoin de se rassurer après deux dernières sorties plutôt compliquées (défaite à Briançon, victoire aux tirs au but face à Caen, la lanterne rouge). La venue de Dijon permettra-t-elle aux Haut-Savoyards de retrouver les sommets ? Pas sûr. Dans cette confrontation, cela fait sept rencontres de suite que l'équipe qui se déplace l'emporte.
 
Amiens avait commencé son championnat avec le sourire en s'imposant à Briançon. Le problème, pour les Gothiques, c'est qu'ils n'ont jamais réussi à enchaîner deux succès de suite face aux Diables Rouges depuis la création de la LM. Les Haut-Alpins, eux, rattrapent petit à petit leur mauvaise entame de saison. Ils restent sur six victoires d'affilée, dont deux aux dépens de Grenoble. La dernière défaite des champions de France en titre remonte au 25 octobre (3-2 après prolongation contre Gap).
 
Morzine/Avoriaz n'a perdu qu'une seule fois à domicile face à Épinal. Et c'était lors de la saison 2009/2010 (3-4 ap). Les Pingouins espèrent garder cette réussite face aux Gamyo vosgiens, histoire de sortir de la zone rouge. Caen peine à confirmer son renouveau. À force de pousser ses adversaires en prolongation ou aux tirs au but, la lanterne rouge grignote son retard sur le reste de la troupe. Elle grignote, elle grignote, mais elle ne gagne pas. Son compteur de victoire reste bloqué depuis le 16 novembre à une petite unité. Ce soir, les Drakkars seront à Angers. Où le bilan des Ducs est quasi-parfait (cinq victoires pour une défaite). Les Angevins restent en plus sur six succès de rang face aux Normands.
 
Va-t-on s'ennuyer à Charlemagne où Lyon, 3e plus mauvaise attaque à domicile (21 buts marqués), reçoit Strasbourg, 9e meilleure offensive en déplacement (19 buts) ? Les deux adversaires ont plutôt intérêt à s'engager dans un match qui pourrait s'avérer capital dans la course pour le maintien.
 
Le programme
 
Rouen (5e, 18 pts, 9 v , 5 d) - Gap (3e, 19 pts, 9 v, 1 dprl, 4 d), ce soir à 20 heures. À l'aller : victoire de Gap 4-3. La cote : Rouen 60 % / Gap 40 %.
Amiens (6e, 18 pts, 8 v, 2 dprl, 4 d) - Briançon (7e, 17 pts, 8 v, 1 dprl, 4 d), ce soir à 20 heures. À l'aller : victoire d'Amiens 2-1. La cote : Amiens 60 % / Briançon 40 %.
Chamonix (4e, 19 pts, 8 v, 1 dprl, 2 dtab, 2 d) - Dijon (9e, 14 pts, 6 v, 2 dtab, 5 d), ce soir à 20 h 30. À l'aller : victoire de Chamonix 3-2 (tab). La cote : Chamonix 60 % / Dijon 40 %.
HCMAG (13e, 8 pts, 4 v, 10 d) - Épinal (8e, 17 pts, 8 v, 1 dprl, 5 d), ce soir à 20 h 30. À l'aller : victoire d'Épinal 9-2. La cote : HCMAG 45 % / Épinal 55 %.
Lyon (11e, 12 pts, 5 v, 1 dprl, 1 dtab, 7 d) - Strasbourg (10e, 13 pts, 6 v, 1 dprl, 6 d), ce soir à 20 h 30. À l'aller : victoire de Strasbourg 4-2. La cote : Lyon 60 % / Strasbourg 40 %.
Angers (2e, 19 pts, 8 v, 2 dprl, 1 dtab, 2 d) – Caen (14e, 7 pts, 1 v, 3 dprl, 2 dtab, 7 d), ce soir à 20 h 35. À l'aller : victoire d'Angers 2-1. La cote : Angers 70 % / Caen 30 %.
Déjà joué (8 novembre) : Brest – Grenoble 1-3.
 
pts : points ; v : victoires ; dprl : défaites en prolongation ; dtab : défaites aux tirs au but ; d : défaites.
 
Prochaine journée (vendredi 26 décembre) : Grenoble – Chamonix, Caen – Rouen, Strasbourg – HCMAG, Dijon – Amiens, Epinal – Angers, Briançon – Brest, Gap – Lyon.
 

LE CHIFFRE.- Formé à Grenoble et recruté cet été par Chamonix, le jeune attaquant Joris Bedin disputera demain, face à Dijon, son 100e match en saison régulière de Ligue Magnus.