Ligue Magnus (16e journée) : Grenoble fait son retour

Au lendemain de Noël, comment vont les Brûleurs de Loups ?
On a quitté Grenoble dans le dur, mi-décembre, après une élimination en Coupe de France et deux défaites de suite face à Briançon. Après deux semaines de repos, le leader retrouve la glace ce soir. Il accueille Chamonix, un adversaire qui ne lui réussit pas vraiment ces derniers temps. Et pour cause : les Isérois restent sur cinq revers consécutifs face aux Chamois. Dont trois sur leur glace de Pôle Sud. À l'aller, les Haut-Savoyards avaient même réussi à blanchir les Grenoblois (3-0). Ils sont les seuls à y être parvenus cette saison. Seulement, les Chamoniards traversent eux aussi une mauvaise passe. Ils ont perdu deux de leurs trois derniers matchs. Leur ultime victoire à l'extérieur remonte, elle, au 27 septembre (3-4 ap à Brest). Ils restent, depuis, sur cinq revers d'affilée en déplacement. Côté grenoblois, Danick Bouchard et Éric Chouinard feront leur retour. Hampus Gustafsson est, lui, toujours blessé. La rencontre se jouera à guichets fermés.
 
Angers s'est fait peur, mardi soir. Les Ducs, actuels deuxièmes, ont eu besoin de passer par une prolongation pour venir à bout de la lanterne rouge caennaise (3-2 ap). Il n'empêche, les joueurs de Réal Paiement viennent d'enchaîner quatre victoires de suite. Ils visent la passe de cinq face à Épinal, une équipe qui ne les a battus que trois fois en vingt-et-une confrontations depuis la création de la Ligue Magnus. Mais attention : les deux adversaires se sont déjà affrontées à trois reprises cette saison, toutes compétitions confondues. Et à chaque fois, c'est Épinal qui s'est imposé (3-4 ap en championnat lors du match aller, 9-2 et 4-2 en Coupe de la Ligue). À Angers, Julien Albert et Gary Lévèque sont blessés. Robin Gaborit, préservé contre Caen mardi soir, devrait jouer. Dans le camp spinalien, deux défenseurs manquent à l'appel. Vojtech Kloz a été victime d'une commotion cérébrale. Aziz Baazzi est touché au dos.
 
La troisième marche du podium, pour le moment, c'est Gap qui l'occupe. Mais les Rapaces se savent sous pression. Rouen, Amiens, Briançon et Chamonix sont sur leurs talons. Les Gapençais seront à la maison, où ils n'ont plus perdu depuis cinq matchs, face à Lyon, un adversaire qui s'est incliné lors de ses trois derniers déplacements. Les Rhodaniens évolueront sans Matej Kristin (cheville) ni Pasi Hirvonen (dos). À Gap, Roman Vondracek est incertain après sa sortie en cours de match mardi soir à Rouen.
 
Plus rien n'arrête Briançon. Les champions de France sont invaincus depuis le 1er novembre. Soit sept matchs sans revers. Après Strasbourg, Caen, Épinal, Chamonix, Grenoble (deux fois) et Amiens, les Albatros de Brest tomberont-ils à leur tour ? Jusqu'ici, le bilan des Bretons est positif face aux Diables Rouges en Ligue Magnus : une défaite pour deux victoires. Les joueurs de Sébastien Oprandi risquent pourtant, cette fois-ci, d'avoir du mal à résister à la furia briançonnaise.
 
L'autre équipe en forme du moment, c'est Rouen. Les Dragons, eux, en sont à six succès de suite. Une dynamique idéale avant d'attaquer le derby normand. Qui, généralement, ne sourit guère à Caen. Les Drakkars n'en ont remporté qu'un en Ligue Magnus (4-3 ap la saison dernière). Quoi qu'il arrive, la lanterne rouge vendra chèrement sa peau. Comme lors de ses quatre dernières rencontres qu'elle a perdues soit en prolongation, soit aux tirs au but.
 
L'an dernier, Dijon s'était imposé face à Amiens sur sa glace de Trimolet (3-2). Mais à ce jour, les Ducs n'ont jamais réussi à enchaîner deux victoires de suite à domicile face aux Gothiques. Mais les Picards viennent de tomber face à Épinal et Briançon. Pour les Bourguignons, certes privés d'Anthony Rech et de Benoît Quessandier, le coup est jouable.
 
Les statistiques plaident en faveur de Strasbourg. Face au HCMAG, l'équipe alsacienne enchaîne généralement deux défaites, puis se reprend avec une victoire. Et comme les deux dernières confrontations ont été remportées par les Pingouins... Côté haut-savoyard, on compte cinq absents : Josselin Besson, Numa Besson, Sebastian Arvidsson, Dan Radke et Artem Valerko.
 
Le programme :
 
Grenoble (1er, 25 pts, 12 v, 1 dtab, 2 d) - Chamonix (7e, 19 pts, 8 v, 1 dprl, 2 dtab, 3 d), ce soir à 20 heures. À l'aller : victoire de Chamonix (3-0). La cote : Grenoble 60 % / Chamonix 40 %.
Caen (14e, 8 pts, 1 v, 4 dprl, 2 dtab, 7 d) - Rouen (4e, 20 pts, 10 v , 5 d), ce soir à 20 heures. À l'aller : victoire de Rouen (10-0). La cote : Caen 40 % / Rouen 60 %.
Strasbourg (10e, 15 pts, 7 v, 1 dprl, 6 d) - HCMAG (12e, 10 pts, 5 v, 10 d), ce soir à 20 heures. À l'aller : victoire de Strasbourg (6-7). La cote : Strasbourg 60 % / HCMAG 40 %.
Dijon (9e, 16 pts, 7 v, 2 dtab, 5 d) - Amiens (5e, 19 pts, 8 v, 3 dprl, 4 d), ce soir à 20 heures. À l'aller : victoire de Dijon (2-3 ap). La cote : Dijon 60 % / Amiens 40 %.
Épinal (8e, 17 pts, 8 v, 1 dprl, 6 d) - Angers (2e, 21 pts, 9 v, 2 dprl, 1 dtab, 2 d), ce soir à 20 h 15. À l'aller : victoire d'Épinal (3-4 ap). La cote : Épinal 40 % / Angers 60 %.
Briançon (6e, 19 pts, 9 v, 1 dprl, 4 d) – Brest (13e, 9 pts, 4 v, 1 dprl, 10 d), ce soir à 20 h 30. À l'aller : victoire de Brest (3-2). La cote : Briançon 70 % / Brest 30 %.
Gap (3e, 20 pts, 9 v, 2 dprl, 4 d) - Lyon (11e, 12 pts, 5 v, 1 dprl, 1 dtab, 8 d), ce soir à 20 h 30. À l'aller : victoire de Lyon (5-4 ap). La cote : Gap 70 % / Lyon 30 %.
 
pts : points ; v : victoires ; dprl : défaites en prolongation ; dtab : défaites aux tirs au but ; d : défaites.
 
Prochaine journée (dimanche 28 décembre) : Rouen - Épinal, Lyon - Caen, Strasbourg - Gap, Angers - Briançon, Amiens - Grenoble, HCMAG - Dijon, Chamonix - Brest.
 
Présentation rédigée avec les correspondants locaux d'Hockey Archives.
 

LE CHIFFRE.- Nicolas Leclerc (Amiens) disputera ce soir son 50e match de saison régulière en Ligue Magnus.