Grenoble - Lyon (Ligue Magnus, 18e journée)

Grenoble négocie bien l'après Méribel

Il y aura forcément un avant et un après. La victoire en coupe de la ligue à Méribel a tout changé ou presque pour les Brûleurs de Loups : elle est venue valider l'excellent début de saison de l'équipe iséroise. Elle est venue aussi redonner confiance à une groupe qui s'était un peu égaré en décembre, au point d'enchaîner cinq défaites consécutives toutes compétitions confondues. Mais les Grenoblois ont retrouvé leurs valeurs dimanche dernier à Amiens (3-2) en mettant fin à cette spirale de la défaite. Ils ont également retrouvé leur gardien au meilleur de sa forme mardi à Méribel contre Rouen (3-2) quand ils en avaient le plus besoin. Zajkowski, élu joueur du match, a porté les siens vers ce premier titre de la saison. Éliminés de la coupe de France, les Brûleurs de Loups n'ont désormais plus qu'un objectif, la Ligue Magnus, d'où l'importance d'entretenir la dynamique.

2015-01-03-Grenoble-Lyon1Toujours leaders avec trois points d'avance sur Angers (qui compte un match en moins), les Brûleurs de Loups ne veulent pas laisser de points en route afin d'assurer au plus vite leur qualification parmi les quatre premiers. Cela passe par une victoire à Pôle Sud où ils restent sur deux défaites consécutives en championnat (Briançon et Chamonix), quatre en tout avec les défaites en coupe de la ligue contre Épinal et en coupe de France contre Gap. Cela commence à faire beaucoup pour un leader, et le public de Pôle Sud aimerait revoir enfin ses protégés lever les bras à l'issue d'une rencontre.

Si Grenoble est au complet, Lyon sera toujours privé de Kristin et Hirvonen. Des Lyonnais si fringants en début de saison et qui marquent le pas depuis en voyant la zone rouge se rapprocher dangereusement. Lyon qui alterne le bon (victoire à Gap) et le mauvais (défaite à domicile contre Caen) a besoin de points.

Les deux équipes se sont affrontées à trois reprises cette saison (deux fois en coupe de la ligue et une fois en Ligue Magnus) et à chaque fois Grenoble s'est imposé au terme de rencontres très serrés (3-2, 7-6 a.p. et 2-1).

2015-01-03-Grenoble-Lyon2Dans quel état de fraîcheur vont se présenter les Brûleurs de Loups sur la glace ? Entre célébrations de la victoire mardi et réveillon mercredi, on aurait pu penser que les Grenoblois auraient du mal à s'y remettre. La réponse est cinglante : sur le coup d'envoi, la première ligne grenobloise récupère la rondelle et Chouinard ouvre le score en battant un Macrez médusé (1-0, 00'06"). La défense lyonnaise était visiblement restée dans le bus et François Dusseau ne pouvait sans doute pas imaginer pire début.

Le début de rencontre est animé et il s'en faut de peu pour que Chouinard ne double la mise, mais cette fois Macrez répond présent. La réaction lyonnaise survient sur un lancer de Trefny qui touche la base du poteau grenoblois puis sur une contre-attaque de Lebey lequel se heurte à Zajkowski.

Les gardiens sont très sollicités dans ce premier tiers. Macrez doit faire face à un débordement de Yorick Treille lequel emporte la cage au passage tandis que Chouinard, en verve, s'essaie une nouvelle fois au lancer. Zajkowski effectue à son tour un double arrêt face à Gadoury puis sur le rebond pris par Ouellet.

2015-01-03-Grenoble-Lyon3Mais les contre-attaques grenobloises sont rapides. Sur une belle combinaison de la première ligne, Chouinard est tout près de battre de nouveau Macrez. C'est ce qui se produit sur l'engagement qui suit : le capitaine grenoblois vole le palet après l'engagement et marque entre les jambes de Macrez (2-0, 10'13"). Plus réalistes, les Grenoblois font la course en tête dans cette rencontre.

Zajkowski sort une belle mitaine face à Lebey avant que Petit n'échoue sur Macrez. Les deux équipes ont autant d'occasions mais les gardiens font la différence. Gadoury, bien démarqué sur la droite, se heurte une nouvelle fois au portier grenoblois, infranchissable comme mardi à Méribel.

Une charge contre la bande de Lessard offre à Lyon la première supériorité numérique. Malgré plusieurs tentatives de Couture et un tir non cadré de Lebey en bonne position, Zajkowski préserve sa cage inviolée. Mais les Grenoblois souffrent. Même de retour à cinq contre cinq, les Lyonnais effectuent un bon pressing en fin de tiers alors que Grenoble se contente de jouer le contre par l'intermédiaire de Petit et Gustafsson notamment.

2015-01-03-Grenoble-Lyon4C'est avec le même tempo que les Lyonnais reprennent le second tiers. Un jeu porté vers l'avant qui met sur la défensive une équipe grenobloise qui subit un peu trop le jeu. Un surnombre n'arrange pas les affaires grenobloises. Il faut alors le talent de Zajkowski, en très grande forme ce soir, pour éviter un retour des Lyonnais. Le portier suédois s'interpose face à Eriksson puit sort une magnifique mitaine devant Gadoury. Seul Perret essaie de sortir en contre pour porter le danger devant la cage de Macrez. Grenoble tue finalement la pénalité grâce à son gardien mais la première ligne lyonnaise continue de mettre la pression sur la cage grenobloise.

Il ne manque que le réalisme à des Lyonnais volontaires mais souvent maladroits dans le dernier geste, quand ils ne sont pas frustrés par Zajkowski. Ils n'arrivent pas à trouver le chemin de la cage à l'image de Correia qui se heurte une nouvelle fois au portier grenoblois. Sur un palet perdu par Grenoble en zone d'attaque, Couture s'offre une échappée mais Roberts fait l'effort pour revenir et l'ex-Villardien ne peut tirer qu'en moyenne position, un tir assez facilement capté par Zajkowski.

2015-01-03-Grenoble-Lyon5Offensivement, les Grenoblois sont plus percutants : Mitja Sivic s'offre même un petit numéro tout en finesse mais ne parvient pas à conclure. Ce n'est que partie remise pour l'attaquant slovène. Suite à une passe « magique » de Chouinard, Sivic se retrouve seul avec le palet face à Macrez. Il attend que le portier lyonnais face le premier geste pour l'ajuster tout en finesse (3-0, 29'52").

Dusseau prend alors un temps mort pour recadrer ses troupes. Regonflés par les propos de leur entraîneur, les Lyonnais mettent le paquet avec un poteau de Trefny suivi de deux grosses occasions non cadrées : décidément, les Lyonnais semblent maudits face à la cage adverse. Grenoble se contente d'attaques sporadiques avec l'inévitable Chouinard qui ne parvient pas à remporter son face à face avec Macrez. Une pénalité de Bouchard permet à Lyon de finir en force la deuxième période. Zajkowski effectue un autre arrêt dont il a le secret sur la ligne dans les dernières secondes pour préserver l'avance de son équipe à la pause.

2015-01-03-Grenoble-Lyon8Toujours muets au tableau d'affichage malgré 24 tirs en deux périodes, les Lyonnais remettent du cœur à l'ouvrage en début de troisième tiers. Le schéma reste le même : Lyon domine et Grenoble joue en contre. Et l'addition est bien près d'être corsée mais Treille échoue à bout portant sur Macrez.

Une pénalité de Breton provoquée par Tartari permet à Grenoble d'obtenir sa première supériorité numérique du match. Après un début de power-play relativement poussif pendant lequel Gadoury aura même le temps d'inquiéter Zajkowski, les Brûleurs de Loups s'installent enfin en zone offensive. En profitant du trafic devant la cage lyonnaise, Gervais parvient à se frayer un chemin au milieu des défenseurs lyonnais et marque du revers (4-0, 50'01"). Ce but assure définitivement le succès des Grenoblois qui n'ont plus qu'à assurer le blanchissage de Zajkowski, ce qui serait une première pour lui cette saison.

2015-01-03-Grenoble-Lyon9Mais ce ne sera encore pas pour cette fois puisque, suite à une passe en retrait de Gadoury, Laberge trouve une belle lucarne, venant ainsi à bout de la résistance du portier grenoblois (4-1, 52'55"). Une fois le score acquis et vu le peu d'enjeu restant dans la rencontre, l'intensité baisse d'un cran avec une succession de hors-jeu et de dégagements interdits. Lafrance, décidément peu en réussite cette saison, trouve la barre transversale sur un puissant lancer.

Grenoble bénéficie d'une dernière pénalité de Ouellet, ce qui lui permet de faire du 2/2 en supériorité numérique ce soir avec un joli jeu en triangle et un doublé de Gervais, qui bat de nouveau Macrez de près et du revers, parachevant le succès grenoblois à seulement dix-huit secondes de la fin (5-1, 59'42").

2015-01-03-Grenoble-Lyon7Les Brûleurs de Loups ont bien digéré les festivités de Méribel et retrouvent la victoire en Ligue Magnus sur leur glace de Pôle Sud après ce match sans histoire face à Lyon. Très solides défensivement, maîtres de leur sujet, ils ont pu compter sur un Michal Zajkowski en très grande forme pour les laisser dans le match toute la partie et leur permettre de prendre petit à petit le large au tableau d'affichage. Depuis trois rencontres (Amiens, Méribel et ce soir), les Grenoblois ont retrouvé cette solidité défensive qui faisait leur force et qui leur a permis d'accéder au premier rang de la Magnus.

Certes, offensivement, ce ne fut pas un grand match des Grenoblois, qui se sont encore reposés sur l'efficacité d'Eric Chouinard et de sa ligne reconstituée avec Petit et Sivic pour prendre leurs distances. L'efficacité en supériorité numérique fut également la bonne surprise de la soirée avec deux buts marqués au troisième tiers par Gervais.

Désormais, les Brûleurs de Loups disposent de dix jours de repos avant leur prochain match en Ligue Magnus. De quoi recharger les batteries avant le sprint final de la saison régulière... Avec quatre points d'avance sur le second (Rouen), ils peuvent voir venir sereinement la suite de la saison.

2015-01-03-Grenoble-Lyon6Du côté de Lyon, on a de quoi repartir frustré de cette rencontre. Car les Lyonnais ont fait un bon match avec une bonne attitude, se sont procurés de nombreuses occasions, ont beaucoup tenté face à la cage grenobloise. Mais les attaquants lyonnais, un tantinet maladroits ou en manque d'inspiration face à la cage, se sont heurtés au « mur » Zajkowski pendant tout le match. L'activité de la première ligne Ouellet-Laberge-Gadoury notamment n'a pas été récompensée. Et la défense s'est montrée un peu trop naïve à l'image de deux buts encaissés suite à des engagements. Le jeu en infériorité numérique est à revoir également avec deux buts encaissés en autant d'opportunités par manque de présence physique devant le filet.

L'absence de Kristin devant la cage commence à être un problème pour Lyon. Même si Macrez a fait un bon match dans l'ensemble, les Lions ont besoin du retour de leur gardien n°1 pour retrouver la confiance qui leur fait défaut actuellement. Loin de l'euphorie du début de saison, Lyon va maintenant devoir désormais batailler ferme pour éviter les play-downs. La prochaine rencontre face à Dijon s'annonce déjà capitale.

Désignés meilleurs joueurs du match : Sam Roberts (Grenoble) et Vincent Couture (Lyon)

(Photos Philippe Crouzet - www.ipernity.com/doc/182273/album et Emmanuel Giraudeaux)

Commentaires d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Stéphane Gervais (défenseur de Grenoble) : « On a fait un bon match dans l'ensemble. Il y a eu quelques manques défensivement mais on a su gérer. Mes deux buts marqués ? Si je peux aider tant mieux mais ceux d'Eric sont plus importants sur cette rencontre. On a fait le travail, c'est l'essentiel. »

 

Grenoble – Lyon 5-1 (2-0, 1-0, 2-1)

Samedi 3 janvier 2015 à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble. 3500 spectateurs.
Arbitrage de Jérémy Rauline assisté de Frédéric Peurière et Jérémie Douchy
Pénalités : Grenoble 16' (2'+10', 4', 0'), Lyon 4' (0', 0', 4')
Tirs cadrés : Grenoble 36 (14, 7, 15), Lyon 33 (11, 13, 9)

Évolution du score :

1-0 à 00'06" : Chouinard assisté de Sivic et Petit
2-0 à 10'13" : Chouinard assisté de Petit
3-0 à 29'52" : Sivic assisté de Chouinard et Petit
4-0 à 50'01" : Gervais assisté de Gustafsson et Tartari (sup. num.)
4-1 à 52'55" : Laberge assisté de Gadoury et Ouellet
5-1 à 59'42" : Gervais assisté de Tartari et Bouchard (sup. num.)

 

Grenoble

Gardien : Michal Zajkowski

Défenseurs : Pierre-Luc Lessard (2' +10') – Stéphane Gervais ; Dominic Jalbert – Nicolas Favarin ; Pierre-Antoine Simonneau – Sam Roberts.

Attaquants : Mitja Sivic – Felix Petit – Eric Chouinard (C) ; Jordann Perret – Toby Lafrance – Danick Bouchard (2') ; Hampus Gustafsson – Christophe Tartari (A) – Yorick Treille (A) ; Julien Baylacq – Romain Chapuis – Aubin Lamirault.

Remplaçants : Jimmy Darier (G), Arnaud Faure, Quentin Scolari.

Lyon

Gardien : Landry Macrez

Défenseurs : Francis Meilleur – Ben Parker ; Jules Breton (2') – Martin Millerioux ; Radovan Trefny – Victor Vitton Mea.

Attaquants : Dean Ouellet (2') – Jonathan Laberge (C) – Kévin Gadoury ; Julien Lebey (A) – Nicolas Biniek (A) – Julien Correia ; Vincent Couture – Jens Eriksson – Quentin Jacquier.

Remplaçants : Gabriel Lyant (G), Elie Raibon, Romain Ginier, Thomas Lapointe, Léo Girod. Absents : Matej Kristin, Pasi Hirvonen, Timothée Franck, Mathieu Touveron.