République Tchèque - Slovaquie (quart de finale du Mondial U20)

Le duel entre les frères ennemis slovaques et tchèques est plutôt une bonne nouvelle pour les deux pays. Après quelques saisons délicates au classement, les deux équipes espèrent enfin ramener une médaille. Les Tchèques n'ont plus goûté au podium depuis le bronze de 2005, alors que les Slovaques ne comptent aucune médaille depuis 1999 et aucun carré final depuis 2009. L'enjeu est considérable d'autant que les Slovaques restent sur sept défaites de rang contre leur voisin.

Duel de gardiens

Le premier tiers est plutôt équilibré. Miroslav Svoboda, propulsé titulaire à la place de Vítek Vanecek, est le plus occupé, mais Denis Godla n'est pas en reste. Il doit rapidement tenir son camp pendant un cinglage de Martin Réway. Puis, la Slovaquie frôle l'ouverture du score sur une action de Cehlárik, servi dans l'axe, dont le tir heurte le poteau. Svoboda parvient à s'emparer du rebond sur la ligne, ce que confirme la vidéo. Le défenseur Christián Jaroš s'illustre à son tour et le portier tchèque stoppe le disque, sauvant la mise à ses trois coéquipiers mystifiés par Jaroš.

Finalement, la partie se joue en fin de premier tiers, lorsque Michal Kabác fait la différence du revers après un débordement sur son aile gauche. Son tir est repoussé par la crosse de Svoboda, mais le palet retombe derrière le gardien. Le but est confirmé par la vidéo, malgré le sauvetage un temps trop tardif de David Pastrnák (0-1).

Occasions manquées

En deuxième tiers, les Tchèques gaspillent une série d'occasions. Ondrej Kaše démarre en échappée en infériorité, profitant d'une chute de Koyš. Il parvient à mettre Godla au sol, mais son revers percute le poteau. Quelques minutes plus tard, Pastrnák trouve Patrik Zdráhal seul à l'opposée, mais ce dernier rate la cage. Puis, David Kämpf ne parvient pas à contrôler le palet devant une cage ouverte. Enfin, Jakub Vrána se heurte au poke-check de Denis Godla en fin de tiers.

Les Tchèques et leur attaque explosive ne parviennent pas à profiter de deux pénalités adverses en deuxième tiers, puis de deux autres en début de troisième. La Slovaquie, bien placée, manque de doubler la mise lorsque Skalický déborde à gauche et attaque la cage. Svoboda sauve son camp. Les Tchèques se font punir à cinq minutes du terme lorsque Cehlárik, planté dans l'enclave, a le temps de s'y reprendre à trois fois pour battre Svoboda, devançant Dominik Mašín (0-2). Le temps mort tchèque et la sortie du gardien ne changent rien. Martin Réway en profite pour boucler la marque cage vide (0-3).

Blanchissage de 34 arrêts pour Denis Godla, ovationné par le public de Montréal.

Désignés joueurs du match : Matúš Sukel (Slovaquie) et Miroslav Svoboda (République Tchèque).

Désignés meilleurs joueurs tchèques par leur entraîneur : David Pastrnák (A), Patrik Zdráhal (A), David Nemecek (D)

Commentaires d'après-match :

Martin Réway (attaquant de la Slovaquie) : "C'est une grande victoire pour nous. Pour un petit pays comme la Slovaquie, battre l'une des meilleures équipes du tournoi est exceptionnel. Nous avons bénéficié d'une superbe performance de notre gardien, de toute l'équipe. Nous n'allons pas aussi loin dans ce tournoi tous les ans. Je suis sûr que notre pays est fier de nous et que tout le monde à regardé le match. Personne ne nous attendait dans le top-4, mais maintenant nous y sommes et tout est possible. Le Canada ? Cela ne pourra pas être pire qu'au premier match [perdu 8-0]. C'était notre premier match, le premier au mondial junior pour beaucoup et il y avait de la nervosité. Mais nous nous améliorons match après match et, même si cela sera un match difficile, il sera plus équilibré."

 

République Tchèque 0-3 Slovaquie (0-1, 0-0, 0-2)
Vendredi 2 janvier 2015, 17h. Centre Bell de Montréal, Canada. 7696 spectateurs.
Arbitrage de Roman Gofman et Konstantin Olenin (RUS) assistés de Gleb Lazarev (RUS) et Bevan Mills (CAN)
Tirs : République Tchèque 34 (8, 12, 14), Slovaquie 36 (11, 12, 13)
Pénalités : République Tchèque 4' (0', 2', 2'), Slovaquie 10' (2', 4', 4')

Récapitulatif du score
0-1 à 18'46" : Kabác assisté de Koyš
0-2 à 54'18" : Cehlárik assisté de Lantoši et Rosandic
0-3 à 59'51" : Réway (cage vide)

Composition des équipes

République Tchèque

Attaquants :
Jakub Vrána - David Kämpf (A) - Ondrej Kaše
Patrik Zdráhal - Pavel Zacha - David Pastrnák
Jan Mandát - Dominik Kubalík (C) - Michael Špacek
Daniel Voženílek - Marek Ružicka - Sebastian Gorcík

Défenseurs :
Lukáš Klok - David Nemecek (A)
Dominik Mašín - Jan Stencel
Jan Koštálek - Jan Šcotka
Marek Baránek

Gardien : Miroslav Svoboda (sorti de sa cage à 58'49")
Remplaçant : Vítek Vanecek

En tribunes : Daniel Vladar (G), David Kaše (A)

Entraîneur : Miroslav Prerost

Slovaquie

Attaquants :
Peter Cehlárik - Martin Réway (C) - Róbert Lantoši
Patrik Koyš (A) - Matúš Sukel - Pavol Skalický
Samuel Petráš - Michal Kabác - Radovan Bondra
Dominik Rehák - Dávid Šoltés - Matej Paulovic

Défenseurs :
Erik Cernák - Mislav Rosandic (A)
Matúš Holenda - Christián Jaroš
Patrik Bacik - Marco Hochel
Dominik Jendrol

Gardien : Denis Godla
Remplaçant : Dávid Okolicány

En tribunes : Daniel Gibl (G), Branislav Pavúk (D), Patrik Maier (D), Juraj Šiška (A)

Entraîneur : Ernest Bokros