Publicité

Canada - Slovaquie (demi-finale du Mondial U20)

Le Canada n'a pas gagné de médaille lors des deux dernières éditions. Un véritable affront pour le pays organisateur, en quête de sa première médaille d'or en cinq ans. Ce match est malgré tout la dix-septième demi-finale consécutive du Canada. En face, la Slovaquie fait figure de petit poucet. Écrasée 8-0 en ouverture face à ces mêmes canadiens, elle n'a pas remporté de médaille depuis 1999.

Un premier tiers fermé 

Le Canada sait bien que cette demi-finale n'aura rien à voir avec le match d'ouverture. Sérieux et appliqués, les joueurs à la feuille d'érable commencent timidement mais bénéficient rapidement d'un avantage numérique. Le faire trébucher de Dávid Šoltés coûte cher. Moins d'une minute après le début de la supériorité, Connor McDavid entre en zone et décale Curtis Lazar, qui sert Nic Petan dans le coin. Le sniper de la ligue de l'Ouest longe la ligne de fond et trouve la faille en angle fermé, trompant Denis Godla en hauteur à bout portant, exactement comme lors du premier match (1-0).

La Slovaquie n'abdique pas et, dans un premier tiers fermé, obtient à son tour deux occasions franches. Préféré à Eric Comrie, Zachary Fucale tient le fort devant Peter Cehlárik quatre minutes après l'ouverture du score. Ce dernier était servi dans l'enclave par une passe en retrait de Róbert Lantoši. Puis, Fucale sauve de la jambière face à une échappée de Pavol Skalický au quart d'heure de jeu. Skalický avait bloqué un tir de Madison Bowey et filé au but. Seulement six tirs pour chaque équipe : le premier tiers se termine sur un maigre avantage canadien. Les locaux ont dominé en possession et passé une bonne partie du tiers dans le camp adverse, cantonnés aux extérieurs, bataillant physiquement sans que la Slovaquie ne cherche à éviter le combat.

Godla repousse l'échéance

Le deuxième tiers tourne petit à petit à l'avantage des locaux, qui pilonnent le but de Denis Godla. Le gardien slovaque réalise des miracles dans sa cage et multiplie les sauvetages, notamment devant Lawson Crouse puis Fredrik Gauthier de près. Godla n'a encaissé que six buts en quatre matchs après en avoir concédé cinq en ouverture. Benoît Groulx choisit alors de placer Nic Petan sur la deuxième ligne au détriment de Nick Ritchie.

La Slovaquie défend et résiste, repousse le Canada vers l'extérieur, mais la fin de tiers est fatale. À deux minutes de la fin, Connor McDavid, impérial, transperce la défense, effaçant deux arrières, avant de servir Nic Petan tout seul dans l'enclave pour un doublé en hauteur (2-0). Quelques secondes plus tard, Shea Theodore bloque un tir de Mislav Rosandic et lance un deux-contre-un avec Anthony Duclair. L'attaquant des Rangers fixe la défense à droite et redonne le palet à son défenseur, qui triple la mise après une feinte de tir (3-0). Le public explose, mais rien n'est fait. Une vingtaine de secondes plus tard, Matej Paulovic chasse un palet à gauche, crée un deux-contre-un et l'envoie vers la cage, où Dávid Šoltés surgit pour réduire le score à quelques secondes de la pause (3-1).

Des chapeaux sur la glace

La domination canadienne est de plus en plus évidente et le match tourne à sens unique. Dès les premières minutes du dernier tiers, Anthony Duclair impose son physique et attaque la cage. Godla stoppe son premier tir, mais le Québécois récupère le disque ligne de fond et tente sa chance. Il marque avec l'aide de la jambière du gardien (4-1). Le public acclame son équipe, réclamant la finale contre la Russie et l'or.

Le rouleau compresseur continue son travail sur la glace et Reinhart voit son tir puissant repoussé par Godla. Dans la continuité de l'action, Duclair lance une volée également repoussée. McDavid domine son sujet et, à huit minutes de la fin, offre un caviar à Nic Petan (5-1). Triplé pour le buteur de Portland, et ovation du public qui recouvre la glace de casquettes.

La fin de match est anecdotique, malgré quelques frayeurs. McDavid puis Domi, victimes de mises en échec appuyées en fin de match, restent un peu sonnés mais ne devraient pas manquer la finale.

Victoire canadienne nette et sans bavure. Le grand espoir Connor McDavid monte en puissance et a porté sur ses épaules une deuxième ligne de feu. En face, Denis Godla aura été spectaculaire pour tenir son équipe dans le match. Même s'il n'a pas reçu le trophée de joueur du match, le public ne s'y est pas trompé. Le gardien slovaque a reçu une véritable ovation du public canadien.

Désignés joueurs du match : Nic Petan (Canada) et Pavol Skalický (Slovaquie)

Commentaires d'après-match

Nic Petan (attaquant du Canada) : "Un sentiment incroyable. Sur le moment, on ne réalise pas trop, mais je pense que dans quelques années, je repenserai à ces chapeaux sur la glace. C'était génial. C'était l'un de ces soirs où tout réussit. L'important aujourd'hui était de ne pas les prendre à la légère. Ils ont progressé tout au long du tournoi et je pense que quelques équipes les ont sous-estimés. Nous avons débuté doucement ce soir, mais cela s'est peu à peu amélioré."

Martin Réway (attaquant de la Slovaquie) : "Malgré le score, le match a été très serré. Malheureusement, nous n'avons pas assez joué en équipe. Un joueur portait le palet, les quatre autres le regardaient en attendant la passe. Cela ne marche pas contre des équipes comme le Canada ou la Suède."

 

Canada - Slovaquie 5-1 (1-0, 2-1, 2-0)
Dimanche 4 janvier 2015, 20h. Air Canada Center de Toronto, Canada. 18002 spectateurs.
Arbitrage de Roman Gofman (RUS) et Konstantin Olenin (RUS) assistés de Gleb Lazarev (RUS) et Andreas Malmqvist (SUE)
Tirs : Canada 44 (6, 16, 22), Slovaquie 15 (6, 5, 4)
Pénalités : Canada 6' (2', 2', 2'), Slovaquie 12' (4', 2', 6')

Récapitulatif du score
1-0 à 04'27" : Petan assisté de McDavid et Lazar (sup. num.)
2-0 à 38'06" : Petan assisté de Lazar et McDavid
3-0 à 39'32" : Theodore assisté de Duclair
3-1 à 39'57" : Šoltés assisté de Paulovic
4-1 à 42'47" : Duclair assisté de Nurse et Reinhart
5-1 à 51'59" : Petan assisté de Lazar et McDavid (sup. num.)

 

Canada

Attaquants :
Max Domi - Sam Reinhart (A) - Anthony Duclair
Curtis Lazar - Connor McDavid (A) - Nick Ritchie puis Nic Petan à mi-match
Nick Paul - Nic Petan - Jake Virtanen
Brayden Point - Fredrik Gauthier - Lawson Crouse

Défenseurs :
Shea Theodore - Darnell Nurse
Madison Bowey - Josh Morrissey
Joe Hicketts - Dillon Heatherington
Samuel Morin

Gardien : Zachary Fucale
Remplaçant : Eric Comrie (G)
Blessé : Robby Fabbri

Entraîneur : Benoit Groulx

Slovaquie

Attaquants
Peter Cehlárik - Martin Réway (C) - Róbert Lantoši
Patrik Koyš (A) - Matúš Sukel - Pavol Skalický
Samuel Petráš - Michal Kabác - Radovan Bondra
Dominik Rehák - Dávid Šoltés - Matej Paulovic

Défenseurs
Erik Cernák - Mislav Rosandic (A)
Matúš Holenda - Christián Jaroš
Patrik Bacik - Marco Hochel
Dominik Jendrol

Gardien : Denis Godla
Remplaçant : Dávid Okolicány

En tribunes : Daniel Gibl (G), Branislav Pavúk (D), Patrik Maier (D), Juraj Šiška (A)

Entraîneur : Ernest Bokros