Statshot : buts les plus rapides en Ligue Magnus

La semaine passée, les Bruleurs de Loups de Grenoble célébraient comme il se doit leur nouveau titre en Coupe de la Ligue, en disposant de Lyon pour leur retour en championnat (5-1).

Chouinard 1Ce match fut notamment marqué par une ouverture du score express signée Eric Chouinard, après 6 petites secondes de jeu.

Très rapidement, la question fut posée de savoir si cette réalisation du canadien constituait ou non le but le plus rapide de l'histoire de la Ligue Magnus. Hockey Archives s'est donc penché sur la question et nous sommes à présent en mesure d'apporter cette réponse.

Mais avant cela, un petit peu d'histoire : le hockey français ayant énormément évolué dans son organisation, il fut difficile de trouver un point de départ à toute forme de travail statistique. Dans cette chronique "Statshot", le choix fut fait de prendre comme base à l'activité actuelle de relevés chiffrés la saison 2004-2005, soit l'avènement de la Ligue Magnus sous cette entité.

Le tableau que nous allons vous présenter s'appuie donc sur les buts marqués dans cette compétition depuis cette date. Néanmoins la curiosité nous a amené à fouiller dans les archives du hockey français, et d'avoir trouvé trace du but le plus rapide du championnat élite.
Celui-ci fut évoqué dans l'article Statshot de Septembre 2012. Il est l'oeuvre de Daniel Poudrier lors de la rencontre de play-down Tours - Mont Blanc, le 21 janvier 1989. Ce soir-là, Poudrier trompait le gardien tourangeau Jean-François Merchan après 2 secondes de jeu !


Une performance jamais égalée à ce jour et un record qui semble imbattable. Reste que la Ligue Magnus a également connu son lot de buts ultra-rapides, dont voici un tableau récapitulatif.
Alors Eric Chouinard détient-il la palme ? La réponse ci-dessous :

buts-les-plus-rapides-lm

Nb: Le tableau a été modifié suite à des requêtes de passionnés attentifs qui ont signalé une erreur. Les deux joueurs cités auparavant comme détenant le record (Kévin Hecquefeuille et Kévin Maresca, avec 4 secondes) ne le détenaient pas en réalité, il s'agissait de mauvaises saisies dans les feuilles de match respectives.
Toutes nos excuses pour cette malencontreuse erreur, et merci pour votre vigilance.