Canada - Russie (finale du Mondial U20)

Cinq championnats du monde sans médaille d'or. Une éternité pour le Canada. C'est tout un pays qui est derrière son équipe pour cette finale. 19014 spectateurs, un Air Canada Center plein à craquer. La pression est considérable sur les épaules des jeunes Canadiens.

Le Canada, tambour battant

La pression, certes. Mais une motivation monstre, c'est certain. Le Canada affiche une détermination incroyable dès le coup d'envoi et ne met que vingt-trois secondes à concrétiser cette énergie, grâce à son échec-avant. Max Domi récupère un palet dans le coin et centre vers Anthony Duclair. L'ailier des Rangers reprend en tête de cercle et trompe Igor Shestyorkin côté mitaine, malgré la pression de son défenseur (1-0). Le public explose et l'intensité canadienne ne retombe pas.

Deux minutes plus tard, Brayden Point déborde à gauche et, patient, trouve Nick Paul qui attaque la cage. La passe du revers est parfaite et Paul, à la lutte avec Ivan Provorov, place sa crosse et dévie le disque (2-0).

Valeri Bragin décide immédiatement de secouer son équipe et renvoie Shestyorkin sur le banc. Le remplaçant Ilya Sorokin entre en piste.

Le Canada continue à presser, sans réussite. Les mises en échec pleuvent, les locaux appuyant physiquement. Mais à la dixième minute, surprise. Un palet file dans le camp canadien et les Russes sont les premiers dessus, tentant un tour de cage. Le disque revient au cercle sur Dmitri Yudin, qui lance au but et trouve un trou de souris pour battre Zachary Fucale en hauteur (2-1). Ce but réveille la Russie, qui finit bien le premier tiers, rééquilibrant les débats.

Un moment de folie

Le tiers médian se révèle spectaculaire. Après cinq minutes, Josh Morrissey envoie une longue passe et Connor McDavid file en échappée. Le prodige canadien ne flanche pas et marque entre les jambières de Sorokin (3-1). Deux minutes plus tard, un tir raté russe revient le long de la bande où Max Domi le récupère et déborde à gauche. Il creuse l'écart d'un tir du cercle mi-hauteur (4-1). Et peu après la mi-match, juste après une pénalité tuée de Domi, Reinhart récupère un disque à la bleue défensive et lance un contre. Il donne à Domi, qui lance du cercle. Sam Reinhart dévie le disque du bout de la crosse au fond des filets (5-1).

Le trou est fait, semble-t-il, et le public est en feu. Les supporters pensent alors que la finale va tourner à la démonstration. C'est mal connaître la Russie... Une pénalité de Jake Virtanen pour charge contre la bande relance la troupe de Bragin. Le jeu de puissance s'installe et Fucale ne parvient pas à contrôler un tir de volée de Buchnevich. Barbashyov bataille au rebond et le palet franchit la ligne de justesse malgré un dernier effort de Hicketts (5-2). Trente secondes plus tard, Goldobin et Tolchinski déboulent en deux-contre-un et l'espoir de Carolina réduit le score ras glace avec l'aide du poteau opposé (5-3).

La nervosité monte encore d'un cran lorsque Samuel Morin est sanctionné pour faire trébucher. Valiev trouve Tolchinski ligne de fond d'une passe dans le dos, lequel décale Goldobin poteau opposé. Le premier choix des Sharks lance au but. Encore une fois, Fucale maîtrise mal et la rondelle glisse derrière la ligne, aidée par le patin d'un défenseur (5-4).

Benoit Groulx demande immédiatement un temps mort, le spectre du retour improbable des Russes dans les esprits. En 2011 déjà, le Canada avait gaspillé trois buts d'avance dans le dernier tiers pour perdre la médaille d'or... Un accrochage de Reinhart dans les dernières secondes permettra à la Russie de revenir sur la glace en avantage numérique.

Un but d'avance et vingt minutes à tenir. Le public se ronge les ongles, mais la défense canadienne est à son meilleur niveau. Les arrières gênent l'entrée en zone, privant la Russie de chance majeure. Côté attaque, le Canada ne prend aucun risque (4 tirs seulement), se contentant de ne surtout pas commettre la moindre erreur. Fucale est bien protégé et la Russie ne trouve pas la clé. Les minutes défilent : le Canada retrouve enfin la médaille d'or.

Victoire à domicile des joueurs à la feuille d'érable, à l'issue d'une finale bien plus serrée que prévu. Le Canada a globalement dominé le tournoi, remportant tous ses matchs sans avoir été mené au score une seule fois. Au final, les Canadiens auront marqué 39 buts pour seulement 9 encaissés.

Désignés joueurs du match : Darnell Nurse (Canada) et Ivan Barbashyov (Russie)

Désignés meilleurs joueurs de leur équipe :
Canada : Sam Reinhart (C), Darnell Nurse (D), Max Domi (A)
Russie : Igor Shestyorkin (G), Vladislav Gavrikov (D), Alexander Sharov (A)

Récompenses du tournoi :
Meilleur gardien : Denis Godla (Slovaquie)
Meilleur défenseur : Vladislav Gavrikov (Russie)
Meilleur attaquant : Max Domi (Canada)
Equipe type des médias :
Denis Godla (G, Slovaquie) ; Gustav Forsling (D, Suède) - Josh Morrissey (D, Canada) ; Max Domi (A, Canada) - Sam Reinhart (A, Canada) - Connor McDavid (A, Canada)
MVP du tournoi : Denis Godla (G, Slovaquie)

Commentaires d'après-match :

Josh Morrissey (défenseur du Canada) : "Être au sommet, avec l'or, c'est incroyable. C'est quelque chose dont j'ai toujours rêvé. Il y a eu des moments stressants pour le public et les téléspectateurs. Sans doute le match le plus dingue que j'ai jamais disputé, mais c'est ça le hockey junior. Fucale est entré en troisième période avec une pression considérable, surtout après cette fin de deuxième tiers. Il nous a calmé, il a beaucoup parlé et nous a permis de retrouver notre calme. Il a fait des gros arrêts."

Benoit Groulx (entraîneur du Canada) : "À 5-1, la Russie aurait pu baisser les bras, mais ils se sont battus et sont revenus. Nous avons dû nous reconcentrer et nous avons fait du bon travail. C'était un grand match, et quelle belle façon de remporter l'or."


Canada 5-4 Russie (2-1, 3-3, 0-0)
Lundi 5 janvier 2015, 20h15. Air Canada Center de Toronto, Canada. 19014 spectateurs.
Arbitrage de Marcus Vinnerborg (SUE) et Tobias Wehrli (SUI) assistés de Miroslav Lhotsky (TCH) et Andreas Malmqvist (SUE).
Tirs : Canada 21 (12, 5, 4), Russie 30 (9, 10, 11)
Pénalités : Canada 8' (0', 8', 0'), Russie 22' (2', 0', 20')

Récapitulatif du score
1-0 à 00'23" : Duclair assisté de Domi
2-0 à 02'32" : Paul assisté de Point et Virtanen
2-1 à 09'20" : Yudin assisté de Golyshev et Dergachyov
3-1 à 25'08" : McDavid assisté de Morrissey
4-1 à 27'22" : Domi
5-1 à 32'30" : Reinhart assisté de Domi
5-2 à 34'21" : Barbashyov assisté de Buchnevich et Yudin (sup. num.)
5-3 à 34'53" : Tolchinski assisté de Goldobin et Valiev
5-4 à 37'37" : Goldobin assisté de Tolchinski et Kamenev (sup. num.)

Canada

Attaquants :
Max Domi - Sam Reinhart (A) - Anthony Duclair
Curtis Lazar - Connor McDavid (A) - Nick Ritchie
Nick Paul - Nic Petan - Jake Virtanen
Brayden Point - Fredrik Gauthier - Lawson Crouse

Défenseurs :
Shea Theodore - Darnell Nurse
Madison Bowey - Josh Morrissey
Joe Hicketts - Dillon Heatherington
Samuel Morin

Gardien : Zachary Fucale
Remplaçant : Eric Comrie (G)
Blessé : Robby Fabbri

Entraîneur : Benoit Groulx

Russie

Attaquants :
Pavel Buchnevich (A) - Ivan Barbashyov - Vyacheslav Leshenko
Maxim Mamin - Ivan Fishenko - Vladimir Bryukvin
Anatoli Golyshev - Alexander Sharov - Alexander Dergachyov
Nikolai Goldobin - Vladislav Kamenev - Sergei Tolchinski

Défenseurs :
Alexander Bryntsev - Rushan Rafikov (A)
Nikita Cherepanov - Vladislav Gavrikov (C)
Ziat Paigin - Dmitri Yudin
Ivan Provorov - Rinat Valiev

Gardien : Igor Shestyorkin puis  Ilya Sorokin à 02'32"

En tribunes : Denis Kostin (G), Damir Sharipzyanov (D), Ilya Korenev (A)

Entraîneur : Valeri Bragin