Rouen - Briançon (Ligue Magnus, 19e journée)

Rouen en démonstration

L'île Lacroix a rendu un vibrant hommage aux dix-sept victimes, Ahmed, Bernard M., Bernard V., Clarissa, Elsa, Franck, François-Michel, Frédéric, Georges, Jean, Michel, Mustapha, Philippe B., Philippe H., Stéphane, Yoav et Yohan, des attentats qui ont frappé la France cette semaine.

2015-01-10-Rouen-BrianconLe RHE76 avait disséminé sur les bancs des tribunes des feuilles imprimées de l'expression symbole d'union, de compassion et de protestation républicaine contre la barbarie « Je suis Charlie ». Une patinoire pleine de Charlie donc pour une minute de silence suivie d'une Marseillaise improvisée, humble mais poignante.

Malgré l'émotion, les deux équipes sont entrées assez vite dans le match sous les yeux de Barry Smith, l'entraîneur d'Amiens. Après une série de jeux spécifiques où les Diables Rouges (au complet) ont fait mieux que résister, les Rouennais (toujours sans Thinel et Saint-André) ont offert une démonstration à la foule en écrasant le champion de France.

Énormes dans leur collectif et brillants dans leurs individualités, les Rouennais, qui ne bénéficiaient pas du coaching de Guy Fournier suspendu, plus fringants, étaient loin devant les Briançonnais dans tous les secteurs de jeu. Malgré quelques tentatives, Briançon, KO dès le premier tiers, n'a jamais su trouver ni de parade ni de solution à d'irrésistibles Dragons, beaucoup plus travailleurs et plus agressifs.

2015-01-10-Rouen-Briancon2Dan Koudys a parfaitement mis ses coéquipiers sur orbite en inscrivant les deux premiers buts. Dans le cercle gauche, l'ailier a exploité un tir contré de Cunningham pour enfiler à mi-hauteur coté plaque (1-0 à 9'50). Le tenace Canadien a récidivé lors d'un mouvement à l'origine peut-être entaché d'un hors-jeu. Tout près de la cage à droite, le but était ouvert quand il a contrôlé adroitement la déviation du palet sur un nouveau tir de Cunningham et qu'il l'a glissé du revers sous la botte de Madolora en grand écart (2-0 à 13'06).

Sur un trois-contre-deux, Loïc Lampérier, entre les oreilles, a eu tout le loisir de reprendre un long rebond d'un tir de Manavian accordé par Madolora pour assommer les Dauphinois (3-0 à 15'19).

En infériorité, dans une défensive déjà KO, Daultan Léveillé, devant le territoire du gardien, après une belle feinte des poignets, a poussé la rondelle à ras la glace dans les filets adverses (4-0 à 19'30).

Francis Charland, pendant le deuxième tiers, a inscrit à son tour, un doublé. Le Québécois a ainsi conforté sa place de meilleur buteur de la ligue Magnus ses dix-huit et dix-neuvième but. L'ailier recrue est parti dans une courte échappée sur la droite avant de glisser le puck du revers de sa crosse sous la jambière droite du gardien des Haut-Alpins (5-0 à 28'04). L'ancien Grenoblois entre les oreilles a saisi ensuite un retour du tir de Janil bloqué par la défense des Dauphinois et ajusté Madolora à mi-hauteur (6-0 à 30'44).

2015-01-10-Rouen-Briancon4En supériorité, Maxime Lacroix a achevé des adversaires depuis longtemps sans illusion. Dans une cage ouverte, le joueur de centre dans un angle restreint à droite a sauté sur un retour laissé libre après une frappe de Charland (7-0 à 40'58).

Nicola Riopel a blanchi l'attaque du champion de France en réalisant dix arrêts. Il a gelé la rondelle en plongeant dans le slot devant la crosse d'Ankerts (16'00). Il a aussi stoppé un tir de Pritz (17'27). Deux interventions remarquées lorsque Briançon pouvait encore faire changer les mouches d'âne. « Rio » a aussi été sauvé par son poteau gauche, lorsque, vulnérable, Ankerst a essayer de contourner sa jambière (22'15). À la mi-match, si les choses semblaient déjà jouées, le gardien rouennais est toujours autant concentré. Il a dévié du gant un lancer de Dave Labrecque qui faisait suite à un revirement dans la zone rouennaise (29'56). Quelque secondes plus tard, le gardien intervenait de la jambière sur un lancer lointain de Andreas Frisk (30'15).

Shane Madolora, son vis-à-vis, parfois abandonné par sa défensive, n'a pas eu la tâche facile. Il aura pourtant exécuté vingt-cinq arrêts au total. Quand son équipe a joué en infériorité, le portier américain a brillé devant Manavian (8'51) et Koudys (37'30).

2015-01-10-Rouen-Briancon3Ses compagnons à l'attaque n'ont été soit ni inspirés, soit ni opportuniste. En power-play Marc-André Bernier a manqué une belle passe de Raux (4'20). Ce dernier parti avec Abramov, a pris ses responsabilités en tirant au but, mais a vendangé un deux-contre-zéro alors que Devin était en prison (6'24). Damien Raux a encore été dangereux mais encore malheureux, son lancer passait encore à gauche de la cage (26'39).

Mardi, en demi-finale de coupe de France, Rouen avait trouvé les solutions tactiques pour sauter le verrou Briançonnais et sa trappe haute. On a donc été étonné que le plan de match des Haut-Alpins soit le même dès le début de la rencontre. Rouen savait donc comment faire. On a été étonné aussi que le temps-mort n'ait pas été demandé après le troisième but encaissé par les Diables Rouges.

Les dirigeants rouennais avaient refusé la demande de leurs homologues briançonnais (comme ces derniers l'avait fait la saison dernière aux Normands) d'avancer ce match à jeudi pour éviter l'épuisement engendrée par deux longs trajets effectués en cinq jours. La fatigue a sans doute joué dans l'écroulement briançonnais.

Etoiles du Match : Francis Charland *** (Rouen), Dan Koudys ** (Rouen), Daultan Léveillé * (Rouen)

 

Rouen – Briançon 7-0 (4-0, 2-0, 1-0)
Samedi 11 janvier 2015 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs.
Arbitres : MM. Bruno Colleoni et Jeremy Rauline assistés de Mme Charlotte Girard et M. Mathieu Loos.
Pénalités : Rouen 12' (4', 2', 6'), Briançon 14' (4', 6', 4')
Tirs : Rouen 32 (10, 11, 11), Briançon 10 (3, 5, 2)
Chances : Rouen 5 (1, 2, 2), Briançon 7 (3, 4, 0)

Évolution du score :
1-0 à 09'50 Koudys assisté de Cunningham et Léveillé
2-0 à 13'06 Koudys assisté de Cunningham et Léveillé
3-0 à 15'19 Lampérier assisté de Manavian et Guénette
4-0 à 19'30 Léveilllé assisté de Janil (inf.num.)
5-0 à 28'04 Charland assisté de Desrosiers et Lacroix
6-0 à 30'44 Charland assisté de Janil et Lacroix
7-0 à 40'58 Lacroix assisté de Charland et Desrosiers (sup.num.)
 

Rouen

Gardien : Nicolas Riopel (10 arrêts)

Arrières : Patrick Coulombe – Jonathan Janil (A) ; Danny Groulx – Antonin Manavian ; Léo Guillemain – Wes Cunningham ; puis à 44'14 Aurélien Dorey – Raphael Faure ou Théo Lanvers.

Attaquants : Julien Desrosiers (A) – Maxime Lacroix – Francis Charland ; Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (C) – Fabien Colotti ; Loup Benoit – Daultan Léveillé – Dan Koudys ; puis à 44'14 Jeremy Delbaere – [Guénette/Léveillé] – Antoine Mony.

Remplaçant : Fabrice Lhenry. Absents : Johan Saint-André (commotion) et Marc-André Thinel (épaule).

Briançon

Gardien : Shane Madolora (25 arrêts)

Arrières : Florian Chakiachvili – Andreas Frisk ; Kevin Igier – Cory Pritz ; Viktor Szelig – Cédric Custosse.

Attaquants : Michal Jeslinek (puis en alternance Lionel Tarantino à 20'00) – Damien Raux (A) – Marc-André Bernier (C) ; Jimmy Jensen – Dave Labrecque (A) – Ian McDonald (puis à 37'00 Cédric Di Dio Balsamo) ; Norbert Abramov – Jaka Ankerts – Pierre-Antoine Devin ; puis Thibaut Farina à 50'00.

Remplaçants : Corentin Lapointe (G), Guillaume Michelon et Gasper Cerkovnik. Absent : Antoine Bonvalot (?).