Suisse - Bélarus (Arosa Challenge, finale)

La patinoire d'Arosa est à guichets fermés pour cette finale très spéciale : Glen Hanlon, ancien sélectionneur du Bélarus, affronte son ancienne équipe avec son nouvel employeur, la Suisse. L'an passé, Hanlon et le Bélarus s'étaient imposés aux tirs au but...

La Suisse part plus fort, avec une belle passe de Baltisberger pour Blindenbacher, qui bute sur le gardien. Sur une bonne action initiée par Denis Hollenstein, le jeune Gaëtan Haas subit une charge avec la crosse d'Andrei Stas. Mais la supériorité numérique n'est pas convertie, et les Hélvètes se mettent à enchaîner trois pénalités. Où l'on remarque que le Bélarus a encore du travail en jeu de puissance...

MOSER Simon-130518-306Le jeu est un peu plus ouvert en deuxième période, surtout parce que les deux équipes commettent des erreurs. Sergei Drozd aurait pu en profiter, mais Lukas Flüeler arrête son revers. Deux minutes plus tard, Christoph Bertschy met le feu dans l'enclave adverse, et c'est donc Simon Moser qui ouvre le score sur le rebond.

Simon Blindenbacher monte trop sur un engagement en zone offensive et les Biélorusses lancent une contre-attaque fulgurante à 2 contre 1. La passe transversale de Drozd pour Razvadovsky est parfaite : c'est l'égalisation. La Suisse est mise en difficulté par une faute en zone offensive de Bertschy, puis remet la pression et bénéficie à son tour d'un avantage numérique. Mais c'est au retour au complet que le match paraît basculer. Julian Walker, seul face au but, ne réussite pas à contrôler le palet... Le Bélarus repart dans l'autre sens, envoie le palet au fond, et Efimenko le remet dans le slot pour Vyacheslav Andryushchenko au nez et à la barbe de Blum (1-2).

Le sens intact de la contre-attaque laisse envisager au Bélarus une nouvelle victoire possible. Mais la situation se complique parce que deux joueurs ont été perdus sur blessure, Gavrus dans un choc de l'épaule dans la bande sur une contre-attaque et Stasenko qui a pris une crosse dans les côtes. En plus, la condition physique des Suisses semble un peu meilleure. Haas provoque sa seconde pénalité du match, une dureté de Denisov, et en avantage numérique, Inti Pestoni finit par loger le palet sous la barre (2-2). Une récompense logique pour le Tessinois : bénéficiant du travail de Fritsche sur sa ligne, il avait déjà six fois jusqu'ici.

Et les Biélorusses continuent l'indiscipline. Efimenko fait obstruction sur l'intenable Bertschy dans la bande, et Denis Hollenstein, sur un centre parfait de Blum, oblige Goryachevskikh à un double arrêt. Enfin, Korobov fait trébucher Grossmann, et cette fois Hollenstein met le palet au fond, avec l'aide du patin du malheureux Evgeni Lisovets. Malgré une dernière déviation entre ses jambes du tenace Razvadovski, la Suisse remporte son tournoi. Glen Hanlon conserve "son" trophée.

Désignés joueurs du match : Inti Pestoni pour la Suisse et Sergei Drozd pour le Bélarus.

Commentaires d'après-match

Glen Hanlon (entraîneur de la Suisse) : "Il y a des joueurs dans cet effectif qui ont leur place aux championnats du monde presque certaine. D'autres ont pu aider leur cause durant ces deux jours, en particulier Christoph Bertschy und Inti Pestoni."

David Lewis (entraîneur du Bélarus) : "Notre gardien Goryachevskikh a été solide et compétitif. Denisov a fait un grand travail comme capitaine et dans le jeu, il se donne à 100%. Sur sa pénalité, il a réagi pour l'équipe, pour son partenaire. En attaque, j'ai aimé Stas, alors qu'il n'était pas dans sa meilleure santé. Kulakov a eu beaucoup de possession et en a fait bon usage. Je suis content de Drozd et Razvadovsky dans ce second match. Maintenant, je rentre à la maison. Je reviendrai au Bélarus fin janvier."

 

Suisse - Bélarus 3-2 (0-0, 1-2, 2-0)
Samedi 20 décembre 2014 à 16h15 au Sport- und Kulturzentrum d'Arosa. 2105 spectateurs.
Arbitrage de Marcus Vinnerborg (SUE) et Tobias Wehrli (SUI) assistés de Flavio Ambrosetti et Simon Wust (SUI).
Pénalités : Suisse 10' (6', 2', 2'), Bélarus 10' (2', 2', 6').
Tirs : Suisse 28 (4, 8, 16), Bélarus 26 (8, 11, 7).

Évolution du score :
1-0 à 27'03" : Moser assisté de Bertschy
1-1 à 29'42" : Razvadovski assisté de Drozd
1-2 à 38'21" : Andryushchenko assisté de Yefimenko
2-2 à 44'58" : Pestoni assisté de Von Gunten et Rüfenacht (sup. num.)
3-2 à 55'14" : Hollenstein (sup. num.)


Suisse

Attaquants :
Denis Hollenstein - Chris Baltisberger - Gaëtan Haas
Simon Moser - Cody Almond - Christoph Bertschy (4')
Mike Kunzle (-1) - Morris Trachsler (-1, 2') - Julian Walker (-1)
Inti Pestoni - Dan Fritsche - Thomas Rüfenacht

Défenseurs :
Dean Kukan (-1) - Severin Blindenbacher (C)
Timo Helbling (-1) - Eric Blum (2')
Jérémie Kamerzin - Patrick Von Gunten
Clarence Kphargai - Robin Grossmann

Gardien :
Lukas Flüeler

Remplaçant : Tobias Stephan (G). Non alignés : Lino Martschini, Grégory Hoffmann, Andres Ambühl.

Bélarus

Attaquants :
Artur Gavrus (-1) - Andrei Stas (A, 2') - Artyom Kisly (-1)
Vyacheslav Andryushchenko (+1) - Aleksandr Kulakov (A) - Andrei Stepanov
Aleksei Efimenko (+1, 2') - Evgeni Kovyrshin - Pavel Razvadovski (+1)
Sergei Drozd (+1) - Artyom Volkov (+2)

Défenseurs :
Dmitri Korobov (2') - Vladimir Denisov (C, 2')
Evgeni Lisovets - Ilya Shinkevich (2')
Evgeni Nogachyov - Nikolaï Stasenko (+1)
Oleg Goroshko - Ilya Kaznadeï

Gardien :
Stepan Goryachevskikh [sorti à 59'10"]

Remplaçant : Igor Brikun (G). Non aligné : Aleksandr Pavlovich (genou).