Norvège - Slovaquie (Arosa Challenge, 3e place)

La Slovaquie reste sur trois défaites consécutives sur le même score : 1-2. Il semble bien qu'elle manque cruellement d'un buteur.

Elle tente ce soir un nouvel essai en faisant débuter Radovan Pulis, actuel meilleur buteur d'Extraliga slovaque avec Zvolen, dont il était jusqu'ici un joueur plutôt mineur. Victime d'un accident de voiture à 16 ans et demi, Pulis avait alors passé deux saisons presque blanches : peut-être arrive-t-il maintenant à maturité à 23 ans ?

Les débutants slovaques obtiennent d'ailleurs les meilleurs lancers de la première période : Pulis voit son tir échouer sur Ruben Smith, tandis qu'Andrej Kudrna, un remplaçant appelé en dernière minute qui a débuté hier, ne convertit pas un 2 contre 1. Un peu inférieure en patinage, la Norvège peine pour sa part à se créer des occasions, même en avantage numérique après un 2'+2' de Viedenský.

Au deuxième tiers-temps, les Slovaques font parler leur technique individuelle, mais après une superbe action, Cingel bute sur Ruben Smith, le gardien de Stavanger qui a tellement attendu ce retour en équipe de Norvège qu'il ne laisse plus rien passer. Le jeu s'accélère et va d'une cage à l'autre mais la Slovaquie commence à montrer ses premières failles au repli défensif : la contre-attaque de Mats Frøshaug est parée de la plaque par Julius Hudacek. C'est finalement une déviation malheureuse du patin de Peter Čerešňák qui envoie Niklas Roest en breakaway, et le Norvégien glisse le palet entre les bottes du gardien. Hudacek évite le second but en levant sa crosse pour détourner un tir de Trettenes.

ESPELAND Stefan-140517-015La pression norvégienne s'intensifie au début de la troisième période, mais Patrick Thoresen n'arrive pas à se saisir du rebond de son frère Steffen. La Slovaquie égalise quand elle semble le moins prête, grâce à Lušňák après un premier tir de Peter Mikuš. Pulis y récolte son premier point. Mais cette parité dure... 50 secondes, le temps qu'un tir du poignet de la ligne bleue de Stefan Espeland traverse le trafic.

Le capitaine Dominik Graňák tente de monter à l'offensive pour tromper Smith du revers, en vain. Les Norvégiens appliquent leur tactique défensive avec de rapides contre-attaques. Au cours d'une d'entre elles, à 2 contre 1, Mats Frøshaug offre dans le bon timing à Jonas Holøs le 1-3 définitif.

Nouvelle déconvenue pour les Slovaques, pour la première fois derniers du tournoi helvétique. La Norvège savoure cette belle victoire car elle y a aligné 19 joueurs sur 21 issus de son championnat national, que l'on regarde autrement depuis les succès des Stavanger Oilers.

Commentaires d'après-match

Vladimir Vůjtek (entraîneur de la Slovaquie) : "Nous jouons avec combativité, mais nous manquons souvent de têtes, et de buts. Il y a eu des erreurs, pas de doute, mais les erreurs viennent du manque de soutien des attaquants. La pression augmente de minute en minute sur les défenseurs et vous avez vu le résultat. J'avoue être encore déçu des attaquants. Il y a dans l'équipe des joueurs qui marquent régulièrement en Extraliga slovaque ou tchèque, mais qui échouent dans le jeu international."

Radovan Puliš (attaquant de la Slovaquie) : "Nous avons perdu, donc mon début n'est pas idéal. J'ai essayé de faire de mon mieux. J'avais un peu de stress, mais il a disparu après la première présence. Dommage que nous n'ayons pas su marquer plus. Nous avons bien joué en défense, mais pas en attaque."

 

Norvège - Slovaquie 3-1 (0-0, 1-0, 2-1)
Samedi 20 décembre 2014 à 20h15 au Sport- und Kulturzentrum d'Arosa. 350 spectateurs.
Arbitrage d'Andreas Koch et Daniel Stricker (SUI) assistés de Cédric Borga et Marc Progin (SUI).
Pénalités : Norvège 0' (0', 0', 0'), Slovaquie 4' (4', 0', 0').
Tirs : Norvège 24 (5, 12, 7), Slovaquie 29 (7, 11, 11).

Évolution du score :
1-0 à 35'00" : Roest
1-1 à 42'33" : Lusnak assisté de Pulis et P. Mikus
2-1 à 43'23" : Espeland assisté d'Ask
3-1 à 53'12" : Holøs assisté de Frøshaug


Norvège

Attaquants :
Patrick Thoresen (C, +1) - Mats Frøshaug (+1) - Steffen Thoresen (+1)
Eirik Børresen - Morten Ask (A, +1) - Mathias Trettenes (+1)
Niklas Roest (+2) - Kristian Forsberg (+1) - Magnus Lindahl (+1)
Tommy Kristiansen (-1) - Andreas Stene (-1) - Petter Røste Fossen (-1)

Défenseurs :
Jonas Holøs (A, +2) - Daniel Sørvik (+1)
Aleksander Rindal (+1) - Stefan Espeland (+1)
Dennis Sveum - Mats Mostue Larsen (-1)
Henrik Ødegaard

Gardien :
Ruben Smith

Remplaçant : Henrik Haukeland (G). En tribunes : Lars Haugen (G), Mats Rosselli Olsen (genou ménagé).

Slovaquie

Attaquants :
Radoslav Tybor (-1) - Marek Viedenský (-1, 4') - Michel Miklík (A, -1)
Michael Vandas (-2) - Lukáš Cingeľ (-2) - Vladimír Dravecký
Adam Lapšanský (blessé aux côtes à 51') - Tomáš Marcinko - Andrej Kudrna
Andrej Šťastný (+1) - Patrik Lušňák (+1) - Radovan Puliš (-1)

Défenseurs :
Karol Sloboda (+1) - Dominik Graňák (C)
Juraj Mikuš (-2) - Marek Ďaloga (-2)
Tomáš Starosta (A, -1) - Peter Čerešňák (-1)
Peter Mikuš (+1)- Adam Jánošík

Gardien :
Július Hudáček

Remplaçants : Marek Čiliak (G), Libor Hudáček. En tribunes : Martin Štajnoch.