Grodno - Bremerhaven (Coupe Continentale 2015, finale)

Les deux vainqueurs de la première journée s'affrontent. En cas de succès, Grodno s'adjugera la Coupe Continentale 2015 et la qualification pour la Ligue des Champions. En tant que club de deuxième division, Bremerhaven n'a pas le droit à ce strapontin même s'il remporte la compétition. Il peut en revanche encore rêver d'or, mais pas dès ce soir.

MalyavkoSergeiCet automne, après la blessure au genou de Jonas Langmann, l'un de ses deux gardiens, Bremerhaven a recruté un joker, Ben Meisner. Depuis lors, l'autre portier Brett Jaeger, qui partageait la cage depuis deux ans, ne joue même plus. Ce tournoi avec trois rencontres en trois jours lui donne l'occasion de se réhabiliter : le Canado-Allemand est titularisé pour cette deuxième partie.

Mais la soirée du malheureux Jaeger commence très mal puisqu'il est battu sur le premier tir adverse. Vyacheslav Lisichkin dévie sous son nez un lancer flottant du capitaine Andrei Korshunov. Le défenseur polonais Pawel Dronia a la plus grande responsabilité sur ce but, pour avoir laissé l'attaquant biélorusse passer dans son dos... Grodno tue ensuite deux pénalités enchaînées, dont une vingtaine de secondes à 3 contre 5, avant de convertir pour sa part sa deuxième supériorité numérique : sur un nouveau slap du "bombardier" Korshunov, Konstantin Lastovetski prend le rebond en cage grande ouverte. Pendant que les Biélorusses lèvent les bras, le défenseur Ryan Martinelli lâche son gant et se tient la main : on apprendra qu'il a un doigt cassé à la suite d'un mauvais coup de crosse...

Malgré deux buts de retard et un joueur-clé blessé, les supporters de Bremerhaven ne perdent pas le moral. Mais après cinq minutes en deuxième période, Jaroslav Kristek, champion du monde junior 2000 pour la République Tchèque, sort de prison, revient dans son camp, s'empare du palet et... part en breakaway ajuster Jaeger entre ses jambières. Trop relâché, Grodno est réduit pour la seconde fois en double infériorité numérique : Timothy Miller reçoit un palet sorti de la bande et marque, à mi-distance, dans le haut du filet (3-1).

La défense allemande s'effondre totalement après la mi-match, quand les joueurs échangent des gestes sans arriver à coordonner leur placement face à une attaque adverse installée à 5 contre 5 : Jaroslav Kristek passe au milieu d'eux et vient se placer au poteau gauche pour dévier magistralement la passe de la pointe de Nazarevich. En supériorité numérique, les joueurs du Neman se jouent littéralement de leurs adversaires avec une technique de crosse virtuose qui fixe la défense avant de faire le décalage. C'est ainsi que Korshunov - encore lui - inscrit le cinquième but (5-1). Le gardien Jaeger se fait alors remplacer, mais comme le rappellera son coach, il est loin d'être le seul coupable...

Bremerhaven a un petit sursaut au troisième tiers-temps, et Jan Kopecky réduit le score en étant présent au rebond d'un tir de Marian Dejdar. Mais la qualité de transition biélorusse est sans pareil : en une passe de sa zone défensive, Jaroslav Kristek transforme une récupération de palet en... 2 contre 0. La lenteur allemande contraste nettement avec la vitesse des visiteurs, et Sergei Malyavko coupe au premier poteau le centre de son frère Aleksandr (6-2).

La trentaine de supporters de Grodno peut fêter le succès compelt de leur équipe, largement plus habile mais aussi plus rapide. La vitesse et la mobilité, que l'entraîneur allemand avait annoncé comme un point fort, n'étaient pas au rendez-vous. Il y a un point sur lesquels Angers et Bremerhaven se sont prononcés unanimement après leur défaite : le Neman était vraiment le plus fort.

Désignés joueurs du match : Daniel Seman pour Grodno et Andrei Teljukin pour Bremerhaven.

Commentaires d'après-match

Vassili Spiridonov (entraîneur de Grodno) : "Je suis très heureux de ce succès. C'est la seconde fois que je participe à la finale comme coach (il a fini deuxième avec Zhlobin en 2013) et gagner ici avec le Neman est un beau début pour moi avec ce club (il est arrivé en septembre pour remplacer le Letton Aigars Cipruss). Max Samankov n'a pas flanché : c'est le mérite de notre entraîneur des gardiens Arunas Aleinikovas qui passe 15-20 minutes avec lui avant chaque séance de travail. Mon équipe était physiquement un peu plus forte. Nous avons parfaitement appliqué notre tactique, notamment en infériorité. Mentalement, nous nous étions préparés à la patinoire pleine, au bruit, aux tambours. C'était touchant de recevoir les applaudissements chaleureux des supporters allemands après notre victoire."

 

Grodno - Bremerhaven 6-2 (2-0, 3-1, 1-1)
Samedi 10 janvier 2015 à 20h00 à l'Eisarena de Bremerhaven. 3025 spectateurs.
Arbitrage de Peter Gebei (HON) et Timothy Mayer (USA) assisté de Henrik Pihlblad (SUE) et Peter Sefcik (SVK).
Pénalités : Grodno 16' (6', 10', 0') ; Bremerhaven 16' (6', 8', 2').
Tirs cadrés : Grodno 20 (8, 9, 3) ; Bremerhaven 17 (5, 6, 6).

Évolution du score :
1-0 à 02'22" : Lisichkin assisté de Korshunov
2-0 à 14'53" : Lastovetski assisté de Korshunov (sup. num.)
3-0 à 25'09" : Kristek assisté de Korshunov
3-1 à 27'37" : Miller assisté de Beck (double sup. num.)
4-1 à 32'45" : Kristek assisté de Nazarevich et A. Malyavko
5-1 à 34'21" : Korshunov assisté d'Osipov et Seman (sup. num.)
5-2 à 48'32" : Kopecky assisté de Dejdar et Schmidt
6-2 à 55'44" : S. Malyavko assisté de A. Malyavko


Neman Grodno

Attaquants :
Pavel Boyarchuk - Maksim Osipov - Yegor Stepanov
Sergei Malyavko (+2) - Jaroslav Kristek (+3, 2') - Aleksandr Malyavko (+2)
Pavel Korsakov (-1) - Vladimir Mikhaïlov (-1) - Konstantin Lastovetski
Sergei Khomko (+1) - Aleksejs Sirokovs (A, +1, 2') - Vyacheslav Lisichkin (+1)
Dmitri Pantsyrev (2') - Ivan Myadel

Défenseurs :
Daniel Seman (+2) - Andrei Korshunov (C, +2, 4')
Ilya Nazarevich (+1, 2') - Aleksandr Medvedev (A, +1, 2')
Sergei Kopylets (+1, 2') - Sergei Bogoleïsha

Gardien :
Maksim Samankov

Remplaçant : Yan Shelepnyov (G). En tribune : Artur Kovrakh (malade).

Bremerhaven

Attaquants :
Brendan Cook (A, -2) - Brock Hooton (A, -2, 2') - Björn Bombis (-1)
Jan Kopecky - Andrew McPherson (6') - Marian Dejdar (C, -1)
Timothy Miller (-2) - Viktor Beck (-1) - Patrick Klöpper (-1)
Thomas Zuravlev - Jaroslav Hafenrichter - Marius Garten
Maximilian Schaludek

Défenseurs :
Ryan Martinelli - Andrei Teljukin
Steve Slaton (2') - Marc Kohl (-1, 2')
Pawel Dronia (-3, 2') - Tomas Schmidt (-1)

Gardien :
Brett Jaeger puis Ben Meisner à 34'21".