Bremerhaven - Angers (Coupe Continentale 2015, finale)

Ce dernier match n'a plus pour enjeu que la deuxième place du tournoi, derrière Grodno déjà sacré vainqueur. La motivation financière est assurée par les primes, puisque l'équipe classée deuxième reçoit environ 40 000 dollars tandis que la troisième en gagne 20 000.

De toute manière, sans même attendre le résultat, les trésoriers de Bremerhaven ont déjà le sourire : si la patinoire était peu remplie lorsqu'ils avaient organisé le tournoi en octobre, deux tours plus tôt, face à des adversaires de moindre calibre, les supporters allemands ont par contre massivement adhéré à cette Superfinale. Ils remplissent les tribunes et assurent une ambiance du tonnerre, que l'on ne différencie pas de la "vraie" finale qui a eu lieu la veille au soir.

CAMPBELLcody20141116036Ce soutien aide les "Fischtown Pinguins" à rentrer dans le match, et ils ouvrent très rapidement le score sur un mauvais rebond lâché par Jean-Sébastien Aubin vers Björn Bombis dans l'axe, alors que le centre-tir de la droite de Stokowski était sans danger (1-0). Certes, Braden Walls a aussi sa part de responsabilité car le buteur est passé dans son dos. Le gardien canadien se reprend peu après sur un tir placé de Brendan Cook.

Menés au score, les Angevins parviennent à se motiver et font mieux que résister. Ils prennent progressivement les choses en main, à l'instar de la "ligne défensive" de Brian Henderson, au sein de laquelle Robin Gaborit signe deux tirs dangereux. Mais le joueur le plus en vue, cela commence déjà à être Cody Campbell, qui se fait pardonner de sa discrétion des jours précédents. En fin de premier tiers-temps, au cours d'une double présence avec la quatrième ligne, il s'infiltre au milieu de la nasse serrée des joueurs allemands, et Dimitri Thillet, placé au poteau droit, finit le travail en convertissant avec promptitude le rebond (1-1).

Les Allemands reprennent un petit ascendant en deuxième période, mais la meilleure occasion est pour Johan Skinnars qui lance sur la barre transversale en contre-attaque. Peu après la mi-match, le capitaine angevin Julien Albert reste étendu un bon moment sur la glace après une charge à la tête de Tim Miller. Angers peut donc installer son jeu de puissance. Le défenseur allemand Marc Kohl n'a vraiment pas de chance : il réussit en plongeant à contrer avec la crosse le tir de la ligne bleue de Sébastien Bisaillon... mais de ce fait il renvoie le palet droit dans la crosse de Cody Campbell qui attendait entre les cercles (1-2).

Mais quand Skinnars part en prison à son tour, Bremerhaven réplique également en avantage numérique avec son arme fatale, le slap puissant du défenseur polonais Pawel Dronia, aidé par un bon écran de Viktor Beck (2-2).

PAIEMENTreal20141116261La troisième période commence avec une forte intensité. Yannick Tifu frappe encore une fois la barre en déviant une passe de Gaborit. Puis les Angevins accumulent un surnombre et un retard de jeu de Crowder, devant défendre une minute à 3 contre 5. Cette fois, c'est Aubin, battu, qui est sauvé par son poteau sur un tir de Cook ! Les deux équipes ne relâchent rien physiquement mais les occasions se font plus rares. Aubin a un bon réflexe sur une déviation de son défenseur Busto qui a failli le tromper.

Lorsque Jan Kopecky est pénalisé pour obstruction pendant la prolongation, Réal Paiement utilise son temps mort pour donner ses consignes de jeu à 4 contre 3. Tim Crowder rate une cage ouverte et il faudra en passer par les tirs au but.

Bremerhaven y mène 2-0, mais Angers réussit à revenir de loin grâce à Tifu et Campbell. On change donc l'ordre pour deux tireurs supplémentaires. Crowder slalome sans faire bouger le gardien Ben Meisner de ses appuis. Andrew McPherson se pose moins de questions et tire à mi-hauteur, côté plaque d'Aubin.

Les Angevins sont donc battus et classés troisièmes, mais n'ont vraiment pas à rougir de ce dernier match qu'ils ont dominé aux tirs cadrés.

 

Bremerhaven - Angers 2-2 (1-1, 1-1, 0-0, 0-0) / 3-2 aux tirs au but
Dimanche 11 janvier 2015 à 19h00 à l'Eisarena de Bremerhaven. 3025 spectateurs.
Arbitrage de Peter Gebei (HON) et Danny Kurmann (SUI) assisté de Roman Kaderli (SUI) et Henrik Pihlblad (SUE).
Pénalités : Bremerhaven 24' (0', 10'+10', 2', 2') ; Angers 16' (2', 8', 6', 0').
Tirs cadrés : Bremerhaven 21 (7, 6, 7, 1) ; Angers 32 (11, 11, 7, 3).

Évolution du score :
1-0 à 01'44" : Bombis assisté de Stokowski
1-1 à 17'03" : Thillet assisté de Campbell
1-2 à 36'46" : Campbell assisté de Bisaillon et Crowder
2-2 à 38'47" : Dronia assisté de Bombis (sup. num.)

Tirs au but :
Bremerhaven : McPherson (réussi), Hooton (réussi), Kopecky (manqué).
Angers : Skinnars (arrêté), Tifu (réussi), Campbell (réussi).
Tireurs supplémentaires : Crowder (A, arrêté), McPherson (B, réussi).


Bremerhaven

Attaquants :
Timothy Miller (2'+10') - Viktor Beck (-1) - Patrick Klöpper (-1, 2')
Jan Kopecky (2') - Andrew McPherson (2') - Marian Dejdar (C, -1)
Brendan Cook (A, +1) - Brock Hooton (A) - Björn Bombis
Jaroslav Hafenrichter (-1) - Thomas Zuravlev - Marius Garten
Maximilian Schaludek

Défenseurs :
Pawel Dronia - Tomas Schmidt
Marc Kohl (-2) - Steve Slaton (-1, 2')
Felix Stokowski (4') - Andrei Teljukin

Gardien :
Ben Meisner

Remplaçant : Brett Jaeger (G). Absents : Jonas Langmann (G, genou), Ryan Martinelli (doigt cassé).

Angers

Attaquants :
Julien Albert (C, 2') - Brian Henderson - Robin Gaborit
Guillaume Lefebvre (4') - Yannick Tifu (-1, 2') - Braden Walls (A, -1)
Johan Skinnars (2') - Cody Campbell (+2) - Tim Crowder (+1, 2')
Maxime Griet (+1) - Dimitri Thillet (+1, 2')

Défenseurs :
Gary Lévèque (A) - Michael Busto (+1)
Lauri Lahesalu - Sébastien Bisaillon (+1)
Andrej Mrena - Florent Aubé ou Paul Bahain

Gardien :
Jean-Sébastien Aubin

Remplaçants : Alexis Neau (G), Damien Sanchez, Sébastien Valade. Absent : Alexis Crosnier (blessé).