Angers - Grenoble (Ligue Magnus, 19e journée, match en retard)

Les Ducs peuvent avoir des regrets

Grenoble, privé de Nicolas Favarin, se rend en Anjou pour un match capital. Si les Ducs d'Angers gagnent ce match - en temps réglementaire - ils peuvent s'emparer de la tête de cette Ligue Magnus.

La mission semble compliquée puisqu'ils sont privés de deux gros défenseurs : Mickael Busto et Gary Lévèque. À cela s'ajoute l'absence de Robin Gaborit, visiblement mal remis de sa grosse charge subie à la dernière seconde du match Angers-Strasbourg.

Le Haras est copieusement garni pour cette belle affiche. Le public a eu raison de se déplacer car les premières minutes de ce match sont de haute volée. Les visiteurs, vraisemblablement bien motivés par leur excentrique entraîneur Richard Martel, imposent d'entrée de jeu leur agressivité (dans le bon sens du terme) et leur envie. Angers subit donc les cinq premières minutes.

AUBINjeansebastien20141116191Il faut une faute de Romain Chapuis pour voir les Ducs pointer le bout de leur nez dans la défense grenobloise. Un power-play plutôt efficace mais Michal Zajkowski - le portier des Brûleurs de Loups - rassure bien ses partenaires. En fin de supériorité, Yannick Tifu tricote quelque peu en zone adverse et se fait chiper la rondelle par Christophe Tartari. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, Yorick Treille est placé sur orbite et vient battre de près Jean-Sébastien Aubin, complètement délaissé (0-1, 06'36'').

Les Ducs n'auront pas le temps de cogiter puisqu'ils vont égaliser moins d'une minute plus tard. Bien servi sur le côté gauche par Dimitri Thillet, Tim Crowder reprend en "one-timer" ras glace (1-1, 07'25''). Le palet rentre dans la cage avant de revenir entre les jambes de Zajkowski. Ce dernier croit avoir arrêté la rondelle et peste auprès de l'arbitre avec quelques-uns de ses coéquipiers. Le capitaine des Brûleurs de Loups en remet une couche et vient "chouiner" auprès du zèbre. En vain, le but est logiquement validé.

Dès lors les débats s'équilibrent. Il faudra une perte de palet inexplicable de Lauri Lahesalu derrière son but pour voir les Brûleurs de Loups reprendre l'avantage. Servi instantanément par Toby Lafrance, Felix Petit feinte Jean-Séabstien Aubin avant de placer le palet au fond des filets (1-2, 12'14''). Frustrant pour des Angevins qui reprennent le match par le bon bout.

On se dirige vers ce score lorsque Grenoble se fait pénaliser. Une belle opportunité pour Angers d'égaliser avant la fin du tiers. Les Ducs sont à deux doigts d'y parvenir lorsque Julien Albert - le capitaine de Ducs - reprend instantanément en angle fermé. Michal Zajkowski freine le palet miraculeusement et celui-ci finit sa course...sur la ligne de but. Stéphane Gervais, paniqué, dégage la rondelle directement dans les tribunes (17'22'').

Angers se retrouve donc à 5 contre 3 pendant une minute et ne laisse pas passer l'occasion. Sur un service de derrière la cage de Yannick Tifu, Cody Campbell contrôle le puck devant le slot avant de trouver la lucarne de Zajkowski côté mitaine (2-2, 18'44'').


PETITUne fin de power-play qui ne donne rien à l'entame de cette deuxième période pour les Angevins. Pire pour eux, Sam Roberts redonne l'avantage aux siens sur une situation confuse devant le but de Jean-Sébastien Aubin (2-3, 21'08'').

Quelques instants plus tard, Brian Henderson laisse ses partenaires en désavantage numérique. Angers va néanmoins réussir à égaliser. Lauri Lahesalu dégage de son but au fond du camp adverse. Le précieux Guillaume Lefebvre vient "enquiquiner" Sam Roberts derrière sa cage pour gagner de précieuses secondes. Le Grenoblois n'arrive pas à dégager et permet même à l'ex-joueur des Bruins de Boston de servir Cody Campbell plein axe. Ce dernier ne se prive pas pour ajuster Michal Zajkowski à mi-hauteur (3-3, 25'07'').

Angers est dans un temps fort et accule Grenoble sur son but. Sam Roberts se met une nouvelle fois en évidence en pénalisant son équipe. Un power-play bien négocié par les Ducs et qui leur permet de prendre l'avantage pour la première fois. Braden Walls défie Michal Zajkowski mais ce dernier laisse un rebond bien exploité par Julien Albert (4-3, 27'37''). Le Haras laisse exploser sa joie.

Les Ducs continuent de presser mais les Brûleurs de Loups laissent passer l'orage. Sur une de leurs rares incursions depuis quelques minutes, ils vont pourtant égaliser. Sur un tir anodin de la bleue de Stéphane Gervais, Jean-Séabstien Aubin laisse un petit rebond qu'il tente de geler en vain puisque Paul Bahain - son jeune défenseur - l'en empêche ! Une aubaine pour Félix Petit qui n'a plus qu'à servir Toby Lafrance au second poteau (4-4, 31'07''). Quelle bévue du numéro 13 angevin, déjà sermonné quelques minutes plus tôt par Yannick Tifu après un placement défensif très aléatoire.

Les deux équipes rentrent au vestiaire sur ce score de parité plutôt généreux pour les visiteurs. Il faut dire que les Angevins les aident bien avec des erreurs individuelles payées cash.


BISAILLONsebastien20141116231En début de troisième tiers, les hommes de Real Paiement vont une nouvelle fois reprendre l'avantage. Julien Albert - complètement remis de sa blessure - dévie astucieusement en lucarne un tir de la bleue de Florent Aubé (5-4, 44'49'').

Par la suite, Angers gère plutôt bien son match. Jean-Sébastien Aubin a enfin réhaussé son niveau de jeu pour annihiler toutes les tentatives adverses. Tout cela fonctionne à merveille... jusqu'à cette cruelle dernière minute.

Sur un dégagement interdit de Lauri Lahesalu, Real Paiement prend un temps mort. Son homologue Richard Martel n'en demande pas tant et explique à ses joueurs la tactique de la dernière chance. Ce temps mort pris par Angers est d'autant plus incompréhensible que Richard Martel avait épuisé le sien et ne pouvait donc plus en prendre sur cette fin de match !

Mal en a pris au coach angevin puisqu'Éric Chouinard gagne l'engagement et vient tromper Jean-Sébastien Aubin de près. Superbe action solitaire du capitaine grenoblois, qui a pris ses responsabilités sur ce coup (5-5, 59'21'').

Direction la prolongation où les équipes ne prennent pas trop de risques. L'issue finale de cette rencontre se joue donc aux tirs aux buts. Les trois tentatives angevines (Campbell, Tifu et Crowder) sont infructueuses. Grenoble rate ses deux premières tentatives (Bouchard et Chouinard) mais Yorick Treille donne la victoire aux siens.

Beau match entre deux belles équipes. Si Angers avait toutes les cartes en main pour gagner son match en temps réglementaire, c'est bien Grenoble qui repart avec les deux points de la victoire et consolide sa place de leader.

Étoiles du match : *** Yorick Treille (Grenoble), ** Cody Campbell (Angers), * Eric Chouinard (Grenoble)



Angers - Grenoble 6-5 aux tirs aux buts (2-2, 2-2, 1-1, 0-0, 0-1)
Jeudi 29 janvier 2015 à 20h30 à la patinoire du Haras. 1100 spectateurs.
Arbitres : Damien Bliek assisté de Anne-Sophie Boniface et Charles-Édouard Salmon
Pénalités : Angers 8' (4', 2, 2', 0') ; Grenoble 8' (6', 2', 0', 0').
Tirs cadrés : Angers 34 (9, 12, 8, 5) ; Grenoble 32 (5, 15, 9, 3)

Évolution du score :
0-1 à 06'36" : Y.Treille assisté de Tartari et Lessard (inf. num.)
1-1 à 07'25" : Crowder assisté de Thillet et Campbell (sup. num.)
1-2 à 12'14'' : Petit assisté de Bouchard et Lafrance
2-2 à 18'44'' : Campbell assisté de Tifu et Lahesalu (double sup. num.)
3-2 à 21'08'' : Roberts assisté de Lafrance et Bouchard
3-3 à 25'07'' : Campbell assisté de Lefebvre (inf. num.)
4-3 à 27'37'' : Albert assisté de Walls (sup. num.)
4-4 à 31'07'' : Lafrance assisté de Petit et Gervais
5-4 à 44'49'' : Albert assisté de Aubé et Henderson
5-5 à 59'21'' : Chouinard assisté de Y.Treille et Gustafsson

Tirs aux buts :
Angers : Campbell (échec), Tifu (échec), Crowder (échec)
Grenoble : Bouchard (échec), Chouinard (échec), Y.Treille (réussi)