Luleå - Frölunda (Finale CHL 2015)

Quarante-quatre clubs de douze pays ont bataillé ferme pendant 160 parties pour cette première édition de la Ligue des Champions de Hockey qui se termine finalement par une finale 100% suédoise. Qui pour remporter ce titre et les 60.000 euros ?

Trophée CHLPour une première, le produit CHL a peiné à faire l'unanimité avec un succès mitigé. Pourtant, les travées se sont davantage remplies dès le début des play-offs, dès lors que les  choses ont enfin commencé sérieusement. Après des quarts entièrement scandinaves, la compétition a accouché d'une finale-évènement : pour la première fois dans une compétition paneuropéenne officielle, deux équipes suédoises s'affrontent en finale, et ce aux portes du cercle polaire. C'est Luleå, et non Göteborg, qui accueille le dénouement de cette Coupe d'Europe, grâce à une meilleure différence de buts, le nombre de points obtenus lors de la phase préliminaire n'ayant pu départager le LHF et Frölunda.

Les deux formations ont tout de même créé la surprise en mettant au tapis deux ogres qui dominent largement leur championnat : Skellefteå par Luleå et les Finlandais du Kärpät par Frölunda.

Si l'on se réfère uniquement au parcours européen, difficile de départager les deux finalistes. Mais si l'on constate la classement de la SHL, ce sont tout de même 14 points qui les séparent. Depuis quasiment le début de la saison, Frölunda occupe la deuxième place - aujourd'hui troisième mais avec le même nombre de points que le dauphin Växjö - et le FHC a remporté trois des quatre rencontres disputées face à Luleå en championnat. Et ce qui ne joue pas en faveur de Luleå, c'est que ses jokers acquis ces deux derniers mois, dont Johan Harju qui a quitté récemment Helsinki et les Jokerit, ne peuvent être alignés, arrivés trop tardivement pour être enregistrés en Ligue des Champions.

Demain, Luleå veut être un grand d'Europe. C'est ce que souhaite notamment Jakob Porser, milliardaire, célèbre pour avoir cédé la société d'informatique Mojang - notamment auteur du jeu vidéo à succès Minecraft - à Microsoft et nouvel investisseur qui souhaite gonfler le budget du club. On parle déjà d'un retour la saison prochaine du petit magicien Linus Omark pour rejoindre son grand ami Harju qui a déjà signé un contrat à long terme. Néanmoins, avant de tirer des plans sur la comète, Luleå peut-il devenir un grand d'Europe aujourd'hui ?

Les Ours polaires peuvent miser sur un gardien fiable. Si les performances des Indians de Frölunda devant les filets demeurent assez irrégulières, Luleå a vu l'éclosion de Joel Lassinantti, jeune gardien de 22 ans qui n'avait jamais joué en senior avant cette saison et qui s'est approprié le poste de titulaire, au détriment de Daniel Larsson. Face à Linus Fernström, Lassinatti saura-t-il résister à la pression de ce sommet européen ?

fhcCela va très mal commencer pour lui. Dès les premières secondes, la première action est pour Göteborg. La jeune pépite finlandaise Artturi Lehkonen centre de son aile droite sur le but, Lassinantti dévie mais laisse alors un rebond plein champ pour Joel Lundqvist qui ouvre déjà le score (0-1, 00'17"). Aïe ! Mené rapidement par un mauvais but pris par son jeune portier, Luleå tente alors de réagir en appliquant son jeu habituel avec beaucoup d'impact physique. C'est malgré tout peine perdue pour le moment face à une équipe de Frölunda appliquée et hermétique. Même les dribbles du jeune Daniel Zaar ne peuvent surprendre l'arrière-garde de Göteborg.

Et c'est le jeu habituel de Frölunda, réfléchi et énergique, qui va permettre aux visiteurs de doubler la mise. Leur possession en zone offensive est réussie avec les rotations de Mathis Olimb, puis Andreas Johnson, ce dernier feinte et frappe en tir croisé, Max Görtz semble dévier, Lassinantti arrête mais concède un nouveau rebond dévastateur, Olimb marque poteau droit dans un angle favorable (0-2, 12'45"). De nouveau décisif, on apprend déjà que le diablotin norvégien est nommé meilleur joueur de la compétition. Un bon présage ?

Le Frölunda HC concèdera la première pénalité du match, Joel Lundqvist assénant un coup d'épaule au visage de Cam Abbott : 2 + 10 minutes de pénalité. Un avantage dont ne seront profiter des Ours polaires pas bien méchants et encore en hibernation puisqu'ils n'auront tiré que quatre fois dans cette première période. Trop peu pour prétendre à un titre de champion d'Europe. Au vu de la physionomie de ce premier tiers-temps, c'est un boulevard qui se présente aux Indians.

En deuxième période, le jeune Emil Sylvegård tentera bien de faire réagir son équipe, dangereux à deux reprises. Mais le patron demeure Göteborg, toujours solide et qui se crée de bonnes opportunités : par Görtz qui touche la manche de Lassinantti, par Lehkonen qui tire en pivot et touche le cadre. Et même en infériorité numérique : en 2 contre 1, Lasu a Blidh à sa gauche mais préfère la jouer seul, Joel Lassinantti arrête. A la 30e minute, Artturi Lehkonen s'en va lui seul pour défier le jeune gardien du LHF mais il ne parvient pas à loger la rondelle entre les jambes.

Lulea HF logoLuleå connaîtra néanmoins un temps fort à l'approche de la deuxième pause sans pour autant marquer. En pressing cage, Zaar ne touche que l'épaule de Fernström avec un palet flottant. Johan Forsberg réalise une interception corner gauche mais Fernström ne se laisse pas surprendre. Puis, quelques instants plus tard, grâce à une bonne installation, les Ours polaires parviennent à conserver une pénalité différée sans en tirer bénéfice. Et là encore, la faute sifflée à l'encontre de Görtz n'aura aucune conséquence.

Luleå, quoique plus affûté dans ce second tiers, est toujours muet. Précisons d'ailleurs que Joel Lundqvist manque de peu de tripler la mise, Lassinantti repoussant du bouclier. Le trophée semble se diriger vers Göteborg.

Cela dit, on sent bien que l'implication de Luleå va crescendo dans ce match. Si en avantage numérique, le maestro Olimb demeure dangereux, la domination s'inverse à la faveur des hôtes : tour de la cage de Kukan, un contre et une passe en or de Fabricius, Fernström répond toutefois encore présent.

Mais à la 48e minute, Oliver Bohm est poussé à la faute, jeu de puissance pour Luleå. Le défenseur Kristian Näkyvä lance de loin, Linus Fernström ne voit rien venir avec le trafic, le palet passe alors sous son gant (1-2, 47'43"). L'équipe de Luleå réclamera ensuite une faute de Fälth sur Ledin omise par le corps arbitral. Le staff de Luleå n'aura pas besoin de brailler bien longtemps en matière d'injustice puisque  Fantenberg sera sanctionné quelques instants plus tard pour une charge contre le plexiglas sur Fabricius. Le tarif est sévère, trop d'ailleurs : expulsion et 5 minutes d'avantage permanent pour Luleå.

Dean KukanEt la sanction va être terrible. Le puck circule vite et, côté droit, le jeune Slovaque Peter Cehlárik reprend de volée, la rondelle passe alors dans un trou de souris, entre le pied de Fernström et le poteau (2-2, 48'57"). Cela continue de pousser à Luleå avec les Abbott Bros., Petrell et Kukan. Ça gratte devant l'enclave avec Johan Forsberg qui, après un lancer de Sandström, parvient à pousser le palet au fond des filets (3-2, 53'04"). Luleå revient de loin et renverse une situation pour un sacre qui semblait compromis depuis le début. Le dernier sursaut de Frölunda sera inutile, même avec les filets déserts. Et de sa zone défensive, le jeune Suisse Dean Kukan, (photo ci-dessus) effectuera un lob sublime pour consolider le titre (4-2, 58'36").

Malgré un début de match parfait, Frölunda s'est finalement tiré une balle dans le pied par son indiscipline même si la pénalité injuste de cinq minutes aura été préjudiciable. Ce qui a finalement profité à une équipe de Luleå qui a peiné à soutenir la comparaison durant la première moitié de la partie mais qui a pu se relancer pour remporter cette première édition de la Ligue des Champions de Hockey. Un premier trophée qui restera dans la région polaire du Norbotten.


Commentaires d'après-match

Victoire LuleåJoakim Fagervall (entraîneur de Luleå) : "C'est difficile de trouver les mots. Après un tel début, nous étions obligés de réaliser un tel finish. C'est incroyable ! Nous avons inscrit trois buts en supériorité numérique, c'est ce qui a fait la différence ce soir. Mais, un déficit de deux buts, nous avions connu ce genre de situation, nous en avons un peu l'habitude. Aujourd'hui, nous avons eu la force de renverser le cours du match. La clef, c'est de n'avoir jamais abandonné, nous nous étions déjà retrouvés dans cette situation avant en CHL et cette équipe a le goût des matches de coupe."

Roger Rönnberg (entraîneur de Frölunda) : "Tout d'abord, je tiens à féliciter Luleå pour la victoire. Cependant, je pense que nous avons réalisé un très bon match jusqu'aux pénalités dans le troisième tiers, ce qui nous a gâché l'issue de la rencontre. Ils en ont profité, les cinq minutes de prison étant clairement un tournant du match. Je pense qu'on les a vraiment dominés jusqu'à cette pénalité."

Dean Kukan (défenseur de Luleå) : "C'est incroyable. Nous sommes revenus dans ce match, c'est génial d'avoir remporté ce titre CHL. Nous avions dit avant le tournoi que notre objectif était de le remporter. C'était donc très important pour nous !"


Luleå HF - Frölunda HC 4-2 (0-2, 0-0, 4-0).
Mardi 3 février 2015 à 20h15 à la Coop Norrbotten Arena de Luleå. 6300 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Piechaczek (ALL) et Aleksi Rantala (FIN) assistés de Andre Schrader (ALL) et Sakari Suominen (FIN).
Pénalités : Luleå 8' (0', 6', 2'), Frölunda 45' (2'+10', 4', 4'+5+20').
Tirs : Luleå 25, Frölunda 27.

Évolution du score :
0-1 à 00'17" : Lundqvist assisté de Lehkonen et Fälth
0-2 à 12'45" : Olimb assisté de Johnson et Görtz
1-2 à 47'43" : Näkyvä assisté de Cam Abbott (sup. num.)
2-2 à 48'57" : Cehlárik assisté de Fagerudd et Näkyvä (sup. num.)
3-2 à 53'04" : Forsberg assisté de Sandström (sup. num.)
4-2 à 58'36" : Kukan assisté de Sandström et Granström  


Luleå HF

Attaquants :
Emil Sylvegård (-1) - Chris Abbott (-1) - Cam Abbott (-1, 2')
Daniel Zaar - Jonathan Granström (+1, 2') - Lennart Petrell
Peter Cehlárik - Lucas Wallmark (2') - Per Ledin
Lars Bryggman - Niklas Fogström - Karl Fabricius (-1)
Johan Forsberg.

Défenseurs :
Jan Sandström (+1, 2') - Christian Jaros (-1)
Marcus Fagerudd (-1) - Kristian Näkyvä (-2)
Per Savilahti Nagander - Dean Kukan (+1).

Gardien : 
Joel Lassinantti.

Remplaçant :
Daniel Larsson (G).

Frölunda HC

Attaquants :
Max Görtz (2') - Mathis Olimb - Andreas Johnson 
Mats Rosseli Olsen (+1) - Joel Lundqvist (2'+10', +1) - Artturi Lehkonen (+1)
Robin Figren - Mattias Janmark-Nylén - Anton  Blidh
Erik Karlsson - Nicklas Lasu - Pontus Widerström (-1)
Anton Axelsson.

Défenseurs : 
Erik Gustafsson - Oscar Fantenberg (2'+25')
Christoffer Persson (+2) - Elias Fälth (+1)
Mikael Wikstrand (-1, 2') - Oliver Bohm (2')
John Nyberg.

Gardien :
Linus Fernström.

Remplaçant : 
Fredrik Bergvik.