Ligue Magnus : Grenoble vainqueur, Lyon et Caen en enfer

Et la saison régulière est finalement remportée par... Grenoble. Leaders avant le coup d'envoi de cette 26e et dernière journée de Ligue Magnus, les Brûleurs de Loups n'avaient besoin que d'un seul petit point pour être certains de finir sur la plus haute marche du podium.
 
PLCHjan20140916350Un seul petit point que les Isérois ont eu toutes les peines du monde à obtenir. Sévèrement secoués par Épinal (1-4 à la 38e), les BDL n'ont recollé au score qu'en toute fin de match. D'abord en marquant à deux reprises à cinq contre quatre (2-4 à la 42e puis 3-4 à la 47e). Puis en égalisant à trois secondes de la fin, par Éric Chouinard, à six contre cinq. Un seul petit point, et rien d'autre. Puisqu'au final, c'est Épinal qui a remporté la partie en prolongation (4-5, but vainqueur marqué par Jan Plch). Les Gamyo réalisent du reste l'une des belles opérations de la soirée. Ce succès à Pôle Sud permet à la formation vosgienne de doubler Strasbourg au classement. Et de bénéficier du coup de l'avantage de la glace lors du premier tour des play-offs.
 
Strasbourg, justement, n'a rien pu faire face à Rouen. Certes, les Alsaciens ont ouvert la marque en Normandie (0-1, 9e). Mais les Dragons se sont vite repris. Quatre réalisations en power-play, puis quatre autres à cinq contre cinq : les Normands s'imposent 8-3. Ils terminent du coup la saison régulière invaincus à domicile. Et avec la meilleure attaque de la ligue (121 réalisations). On notera aussi, au passage, les quatre points de Loïc Lampérier. Ainsi que les trois assistances de Marc-André Thinel, à peine remis de ses soucis physiques et déjà en pleine forme.
 
Gap, de son côté, n'a pas passé une bonne soirée. Non seulement les Rapaces ont été blanchis à Amiens (5-0 avec quatre points de David Bastien et désormais 138 minutes d'invincibilité pour Mitch O'Keefe, auteur de son second blanchissage d'affilée), mais ils ont en plus perdu leur gardien Charles Lavigne sur blessure. Angers, le quatrième membre du top 4, a de son côté dû s'employer pour se débarrasser de Lyon (4-3 ap, but vainqueur inscrit par Yannick Tifu). Succès de Rouen et d'Angers, défaite de Gap... Le scénario rêvé par les Normands, le seul qui pouvait permettre au RHE de s'emparer de la deuxième place, a fini par se réaliser.
 
Face à Briançon, Chamonix a joué avec le feu. Les Haut-Savoyards ont mené 1-0, puis 3-1 et 5-3. Mais à chaque fois, ils ont laissé les Diables Rouges, portés par un Norbert Abramov (2 buts, 2 assistances) et un Damien Raux (1 but, 3 assistances) en grande forme, revenir au score (1-1, 3-3, 5-5). Les Chamoniards s'en sont finalement sortis grâce à une réalisation de Michaël Beaudry en fin de match (6-5). Un succès qui permet au CHC de sauver sa 6e place.
 
En bas de tableau, enfin, c'est Brest qui signe le gros coup de cette fin de saison. Grâce à leur victoire face à Dijon (3-1), les Albatros quittent in extremis la zone rouge. Les play-downs opposeront du coup Caen, battu par Morzine/Avoriaz/Les Gêts (5-1), à Lyon. Le point pris par les Rhodaniens à Angers n'a en effet pas suffi à les sauver.
 
Les résultats : Grenoble – Épinal 4-5 ap, Rouen – Strasbourg 8-3, Amiens – Gap 5-0, Chamonix – Briançon 6-5, Angers – Lyon 4-3 tab, HCMAG – Caen 5-1, Brest – Dijon 3-1.
 
Classement : 1. Grenoble (40 pts), 2. Rouen (38 pts), 3. Gap (38 pts), 4. Angers (38 pts), 5. Briançon (34 pts), 6. Chamonix (33 pts), 7. Amiens (32 pts), 8. Épinal (25 pts), 9. Strasbourg (24 pts), 10. HCMAG (23 pts), 11. Dijon (20 pts), 12. Brest (20 pts), 13. Lyon (19 pts), 14. Caen (18 pts). 

Directement qualifiés pour les quarts de finale : Grenoble (1er), Rouen (2e), Gap (3e) et Angers (4e). Tour préliminaire (au meilleur des cinq matchs) : Briançon (5e) - Brest (12e), Chamonix (6e) - Dijon (11e), Amiens (7e) - HCMAG (10e), Épinal (8e) - Strasbourg (9e). Premier match le 17 février chez le mieux classé, deuxième match le 18 février chez le mieux classé, troisième match le 20 février chez le moins bien classé, quatrième match (si nécessaire) le 21 février chez le moins bien classé, cinquième match (si nécessaire) le 24 février chez le mieux classé. Play-downs (au meilleur des sept matchs) : Lyon (13e) - Caen (14e). Premier match le 20 février à Lyon, deuxième match le 21 février à Lyon, troisième match le 27 février à Caen, quatrième match le 28 février à Caen, cinquième match (si nécessaire) le 7 mars à Lyon, sixième match (si nécessaire) le 14 mars à Caen, septième match (si nécessaire) le 21 mars à Lyon.