L'entraîneur national suspendu pour la fin de saison

France-Norvège, c'est l'affrontement entre les sélectionneurs nationaux avec la plus grande longévité. Roy Johansen d'un côté (14e saison), Dave Henderson et Pierre Pousse de l'autre (11e saison) ont l'habitude de s'affronter et ont chacun fait progresser leur équipe dans l'élite.

Mais Roy Johansen est de plus en plus critiqué depuis une bonne année, et son image vient encore d'être écornée. L'entraîneur joue toujours avec l'équipe des "Oppsal old boys", et après un match où il a pris trois pénalités et une pénalité de match, il a été suspendu jusqu'à la fin du championnat vétérans ! Certains ont accusé les auteurs de cette sanction d'avoir voulu "se payer Johansen" du fait de sa position, eux répliquent que c'est faux mais ajoutent qu'il "devrait être un modèle et que ça n'a évidemment pas été le cas".

DA COSTA Teddy 130505 138Comme les Danois, précédents adversaires de la France, les Norvégiens ont été battus par les Bleus au dernier Mondial avant de prendre leur revanche en novembre (3-2). Et les Norvégiens prennent le même chemin aujourd'hui. Ils dominent le jeu dès le début du match, et le jeune Matthias Trettenes feinte le gardien Ronan Quemener en face-à-face après une contre-attaque rapide (1-0).

À défaut de pratiquer lui-même la discipline, Roy Johansen sait en tout cas l'inculquer à ses hommes : ils ne prennent aucune pénalité de la soirée, alors que les Français les enchaînent rapidement. Teddy Da Costa et Romain Gutierrez - arrivé dans la journée en remplacement de Guttig forfait - sont tous deux sanctionnés pour des charges contre la bande, et à 5 contre 3, l'attaquant Ken André Olimb marque en position d'arrière (2-0). Douze secondes plus tard, Desrosiers commet un cinglage, la France joue une minute de plus en double infériorité et encaisse de nouveau juste avant le retour à cinq, un lancer lointain du capitaine Ole-Kristian Tollefsen.

Le match est déjà plié, et en deuxième période, Michael Haga marque son premier but international d'un tir du poignet par-dessus l'épaule de Quemener (4-0). Profitant que le Danemark n'a gagné qu'aux tirs au but dans l'autre patinoire, la Norvège remporte donc le tournoi après seulement deux journées.

Cette saison, pour l'instant, les résultats de Roy Johansen plaident en sa faveur, avec deux victoires en deux tournois. Il est vrai qu'il dispose à chaque fois de son équipe-type ou presque, et qu'il n'est pas un homme d'expérimentation. La vérité se jugera aux championnats du monde.

 

Norvège - France 4-0 (3-0, 1-0, 0-0)
Vendredi 6 février 2015 à 19h00 à la Skøjte Arena de Rødovre. 89 spectateurs.
Arbitrage de Jacob Grumsen (DAN) et Mike Hicks (GBR) assistés d'Alexander Waldejer (NOR) et Henrik Haurum (DAN).
Pénalités : Norvège 0' (0', 0', 0'), France 14' (8', 2', 4').
Tirs : Norvège 34 (17, 11, 6), France 17 (6, 4, 7).

Évolution du score :
1-0 à 08'07" : Trettenes
2-0 à 14'23" : K.A. Olimb assisté de M. Olimb et Sørvik
3-0 à 16'29" : Tollefsen assisté de K.A. Olimb et Nørstebø
4-0 à 26'08" : Haga assisté de Roest et Dahlstrøm


Norvège

Attaquants :
Andreas Martinsen - Ken André Olimb - Mathis Olimb
Martin Røymark - Anders Bastiansen - Mats Rosseli Olsen
Mathias Trettenes (+1) - Andreas Stene (+1) - Eirik Børresen (+1)
Michael Haga (+1) - Niklas Roest (+1) - Robin Dahlstrøm (+1)

Défenseurs :
Daniel Sørvik - Jonas Holøs
Mattias Nørstebø (+2) - Ole-Kristian Tollefsen (+2)
Nicolai Bryhnisveen - Alexander Bonsaksen

Gardien :
Steffen Søberg

Remplaçants : Lars Volden (G), Henrik Ødegaard, Sondre Olden.

France

Attaquants :
Sacha Treille (-1) - Nicolas Ritz (-1) - Yorick Treille (-1)
Julien Desrosiers (4') - Teddy Da Costa (2') - Valentin Claireaux
Mathieu Briand (-1) - Brian Henderson (-1) - Nicolas Arrossamena (-1)
Matthias Terrier - Damien Raux - Jordann Perret (2')
Romain Gutierrez (2')

Défenseurs :
Antonin Manavian (-1, 2') - Nicolas Besch (-1)
Jonathan Janil - Florian Chakiachvili
Raphaël Faure (-1, 2') - Léo Guillemain (-1)
Aziz Baazzi

Gardien :
Ronan Quemener

Remplaçant : Florian Hardy (G).