Ligue Magnus : en route pour les play-offs

Après presque six mois de saison régulière, la Ligue Magnus change de rythme ce soir et attaque ses play-offs. Au programme, un tour préliminaire au meilleur des cinq matchs. Et des oppositions qui vont rappeler des souvenirs à certains. Si l’on excepte l’affiche entre Briançon et Brest, inédite à ce stade de la compétition, les trois autres séries ont déjà toutes connu des précédents. Dans les trois cas, c’était à chaque fois l’équipe qui avait le désavantage de la glace qui s’était finalement qualifiée.

Briançon - Brest. Promus l’an passé, et après un exercice 2013/2014 achevé en poule de maintien, les Bretons vont découvrir ce soir les play-offs de Ligue Magnus, onze ans après leur dernier passage par des séries finales d’un championnat de France élite. On parlait encore à l’époque de Super 16. Et l’aventure brestoise avait pris fin en demi-finale face à Grenoble… Les play-offs de Ligue Magnus, Briançon ne les a en revanche jamais ratés. Mais en onze saisons de LM, c’est seulement la seconde fois que les Diables Rouges, habitués du top 4 et de la qualification directe pour les quarts de finale, sont contraints de passer par la case du tour préliminaire. Sacrés champions de France en 2014, les Haut-Alpins comptent bien défendre leur titre. Mais ils démarrent leur série avec méfiance. Car même sans son capitaine Jaroslav Prosvic, blessé et promu entraîneur adjoint en janvier, Brest peut vite devenir un sacré poil à gratter pour les joueurs d’Edo Terglav. Qualifiés sur le fil, les Albatros ont déjà réussi leur saison et n’ont plus rien à perdre face à un adversaire qu’ils ont déjà dominé cette année (3-2 en septembre). Les Finistériens ne s’étaient du reste inclinés qu’aux tirs au but, fin décembre, lors du match retour disputé à René-Froger.

> Premier match ce soir à Briançon. Deuxième match demain à Briançon. Troisième match le 20 février à Brest. Quatrième match (si nécessaire) le 21 février à Brest. Cinquième match (si nécessaire) le 24 février à Briançon.
> Briançon : 5e de la saison régulière avec 34 points (16 victoires, 2 défaites en prolongation, 8 défaites, 94 buts pour, 78 buts contre).
> Brest : 12e de la saison régulière avec 20 points (8 victoires, 3 défaites en prolongation, 1 défaite aux tirs au but, 14 défaites, 73 buts pour, 98 buts contre.
> Saison régulière : à Brest le 29 septembre, Brest bat Briançon 3-2 ; à Briançon le 26 décembre, Briançon bat Brest 6-5 tab.
> La cote : Briançon 70 % / Brest 30 %.

Chamonix - Dijon. Entre le championnat et la Coupe de la Ligue, les Chamois et les Ducs se sont souvent croisé cette année. Bilan : deux victoires de chaque côté, une dans chaque compétition (3-2 tab en LM et 2-1 en coupe pour Chamonix, 2-0 en championnat et 7-4 en coupe pour Dijon). Côté bourguignon, cette série doit permettre de sauver la saison après des derniers mois plus que compliqués. Le DHC n’a remporté que quatre de ses quinze derniers matchs. Son attaque, en plus, est presque aphone (neuf buts lors de ses six dernières sorties). Mais les Ducs ont raison d’y croire, puisque Chamonix leur réussit plutôt bien. Après tout, c’est face aux Chamois que leur gardien Henri-Corentin Buysse a enregistré son seul blanchissage de l’exercice. Seulement, les Chamoniards ont du caractère. Ils viennent d’ailleurs de le démontrer. Menés 3-2, le 10 février, par Lyon, les Haut-Savoyards ont inversé la tendance dans le dernier tiers pour s’imposer 3-5 à Charlemagne. Trois jours plus tard, les joueurs de Stéphane Gros ont tenu tête à Briançon (6-5). Tout ça sans Julien Tremblay, le leader de leur offensive, blessé et absent jusqu’à la fin de saison. Au pied du mont Blanc, on se souvient aussi que les deux équipes ont déjà été opposées en play-offs. C’était en 2010, lors du premier tour. La série avait alors souri aux Chamois (deux victoires à une).

> Premier match ce soir à Chamonix. Deuxième match demain à Chamonix. Troisième match le 20 février à Dijon. Quatrième match (si nécessaire) le 21 février à Dijon. Cinquième match (si nécessaire) le 24 février à Chamonix.
> Chamonix : 6e de la saison régulière avec 33 points (14 victoires, 3 défaites en prolongation, 2 défaites aux tirs au but, 7 défaites, 96 buts pour, 85 buts contre).
> Dijon : 11e de la saison régulière avec 20 points (9 victoires, 2 défaites aux tirs au but, 15 défaites, 72 buts pour, 88 buts contre).

> Saison régulière : à Dijon le 13 septembre, Chamonix bat Dijon 3-2 tab ; à Chamonix le 23 décembre, Dijon bat Chamonix 2-0.
> La cote : Chamonix 65 % / Dijon 35 %.

Amiens - HCMAG. Il y a de la revanche dans l’air sur les bords de Somme. Amiens et Morzine/Avoriaz/Les Gêts s’étaient déjà affrontées au même stade de compétition l’an passé. Le HCMAG s’était qualifié en cinq matchs. Les Pingouins, du coup, retrouvent les Gothiques avec plaisir. Et en pleine forme, puisqu’ils ont bouclé leur saison régulière par quatre victoires de suite. Leur dernière défaite, les Haut-Savoyards l’ont enregistré le 20 janvier à… Amiens (6-2). Côté picard, on débutera ce soir sans trois titulaires (Jamie Vanderveeken et Romain Bault sont suspendus, Devin Gannon est blessé). Et avec, en tête, le souvenir de la saison 2011/2012. La dernière où le HCAS avait pu glisser ses patins jusqu’en quarts de finale.

> Premier match ce soir à Amiens. Deuxième match demain à Amiens. Troisième match le 20 février à Morzine. Quatrième match (si nécessaire) le 21 février à Morzine. Cinquième match (si nécessaire) le 24 février à Amiens.
> Amiens : 7e de la saison régulière avec 32 points (14 victoires, 3 défaites en prolongation, 1 défaites aux tirs au but, 8 défaites, 100 buts pour, 81 buts contre).
> HCMAG : 10e de la saison régulière avec 23 points (12 victoires, 14 défaites, 76 buts pour, 102 buts contre).
> Saison régulière : à Morzine le 1er novembre, le HCMAG bat Amiens 5-2 ; à Amiens le 20 janvier, Amiens bat le HCMAG 6-2.
> La cote : Amiens 60 % / HCMAG 40 %.

Epinal - Strasbourg. Tiens, tiens, comme on se retrouve… Là encore, les deux équipes ont déjà été opposées en play-offs. C’était en 2010/2011 et Strasbourg avait éliminé Epinal (deux victoires à une). Depuis, on a joué quantité de derbys. Rien que cette saison, quatre ont été disputés. Trois ont été remportés par les Vosgiens (3-2 en championnat, 6-1 et 4-6 en coupe de la Ligue). Objectif des Spinaliens : garder cet avantage. Objectif des Alsaciens : remporter au moins une des deux premières manches pour boucler la série à l’Iceberg le 21 février au plus tard. « On connaît leurs forces et leurs faiblesses, ils connaissent les nôtres, donc on peut imaginer qu’on va se neutraliser là-dessus, Ça sera avant tout une question de duels. Il ne faudra pas paniquer dans les moments critiques. Il faut que tout le monde soit prêt mentalement », a lancé Daniel Bourdages dans les colonnes des Dernières Nouvelles d’Alsace.

> Premier match ce soir à Epinal. Deuxième match demain à Epinal. Troisième match le 20 février à Strasbourg. Quatrième match (si nécessaire) le 21 février à Strasbourg. Cinquième match (si nécessaire) le 24 février à Epinal.
> Epinal : 8e de la saison régulière avec 25 points (12 victoires, 1 défaite en prolongation, 13 défaites, 78 buts pour, 85 buts contre).
> Strasbourg : 9e de la saison régulière avec 24 points (11 victoires, 2 défaites en prolongation, 13 défaites, 74 buts pour, 101 buts contre).
> Saison régulière : à Epinal le 11 octobre, Epinal bat Strasbourg 3-2 ap ; à Strasbourg le 10 janvier, Strasbourg bat Epinal 4-2. > La cote : Epinal 55 % / Strasbourg 45 %.

Déjà qualifiés pour les quarts de finale : Grenoble, Rouen, Gap et Angers.