En Finlande, la course aux points et... aux poings

En Finlande comme ailleurs, c'est le dernier sprint en saison régulière pour certains internationaux dont Teddy Da Costa qui a fait peau neuve.

DA COSTA Teddy 130505 140Après une première année prolifique en Mestis avec le Hokki de Kajaani et des Championnats du monde réussis avec l'équipe de France, Teddy Da Costa avait obtenu une promotion en signant avec un pensionnaire de Liiga finlandaise, le Tappara Tampere. Finaliste du championnat ces deux dernières années, la "hâche" de Tampere connaît pourtant une saison 2014/2015 à rebondissements. Avant d'être troisième à huit journées de la fin, le club n'était que dixième début décembre, se coltinant une mauvaise série de dix défaites en onze matches. Depuis, l'équipe entraînée par Jussi Tapola, qui a conservé son poste malgré la tempête, a trouvé son rythme. Des ajustements réalisés sans Da Costa, l'international français n'étant plus dans les plans de l'organisation.

Il a alors déménagé plus au sud. Depuis l'été 2013, le club du Tappara et le LeKi de Lempäälä coopèrent à la manière d'une équipe NHL et sa filiale AHL. Teddy Da Costa a donc rejoint temporairement un autre Français, Valentin Claireaux. Le grand frère de Stéphane a alors redynamisé l'offensive du LeKi avec 11 parties disputées et 12 points accumulés... avant de reprendre la route.

Pelicans LahtiLe 24 janvier, le Tappara et les Pelicans de Lahti se sont mis d'accord pour un prêt. Cela fait donc un mois que Teddy Da Costa a posé ses valises au bord du lac Vesijärvi avec un temps de jeu qui a doublé par rapport à son club-parent. Teddy, qui totalise 5 points en 10 parties, a d'abord été aligné en deuxième ligne. Mais les blessures et le départ pour la Suisse du Canadien Tyler Redenbach - pour raison économique - l'ont propulsé au centre du premier trio lors des trois derniers matches. Et ce n'est pas la seule bonne attention de son nouveau club puisque Da Costa n'est plus propriété du Tappara.

Le prêt n'est plus puisque le Français, quelques jours avant son vingt-neuvième anniversaire, a été cédé officiellement aux Pelicans jusqu'à la fin de la saison.

Une issue logique si l'on écoute Mika Saarinen, le directeur sportif du club de Lahti : "Teddy a très bien joué et s'est adapté très rapidement. C'est un garçon qui a un bon lancer et qui ajoute une vraie valeur ajoutée à notre offensive."

Les Pelicans de Lahti, toujours en course pour les play-offs, occupent actuellement la 12e place de la Liiga, s'inclinant samedi face à Rauma. Le Lukko, qui n'avait plus gagné à Lahti depuis octobre 2012, a rejoint la quatrième place mais possède le même total que le Tappara, 87 points.

Devant le Tappara et Lukko, le Kärpät semble bien parti pour remporter une deuxième saison de régulière de suite, "l'hermine" d'Oulu compte dix points d'avance sur son dauphin, le KalPa de Kuopio qui était lanterne rouge la saison passée.

AUVITU Yohann 130506 287Ces dernières semaines, la cadence de l'IFK d'Helsinki a ralenti avec seulement quatre victoires à ses quinze dernières parties. Conséquence, le HIFK a glissé au septième rang et n'est plus dans la zone de qualification directe pour les play-offs. Titularisé dernièrement en deuxième ligne défensive, Yohann Auvitu continue de tenir un rôle prépondérant au sein de l'effectif de la capitale avec des statistiques flatteuses : 7 buts et 14 points pour un ratio de +16.

Flatteuses, les statistiques le sont toujours autant pour Charles Bertrand. Avec 40 points, Bertrand est dans le top 10 des marqueurs mais aussi dans le top 10 des passeurs avec 28 assistances. Néanmoins, son club du Vaasan Sport a décroché en queue de peloton. C'était prévisible, le départ fin janvier de Damien Fleury pour Stockholm allait être fortement préjudiciable. Vaasa a perdu neuf de ses dix derniers matches.

Il reste au Sport de Vaasa à relever la tête jusqu'à la fin de la saison régulière avant ses vacances.

Ne remettant en cause les qualités de coaching de Tomek Valtonen, la direction l'a d'ailleurs récemment prolongé pour les trois prochaines années. La stabilité est de mise à Vaasa. Mais à Turku, c'est tout le contraire !

Miika ElomoDepuis le titre en 2010, le TPS Turku  n'a pas disputé les play-offs et ce serait surprenant que l'équipe les fasse en 2015, avant-dernier de Liiga alors que la saison régulière se termine. Début novembre, le coach Kai Suikkanen avait été démis de ses fonctions en raison des résultats déjà catastrophiques. À 37 ans, l'assistant Miika Elomo avait alors débuté sa carrière d'entraîneur par anticipation. Sauf que celui-ci a été limogé à son tour, la semaine dernière, mais le rendement n'est cette fois-ci pas mis en cause ! 

C'est le tabloïd Ilta-Sanomat qui a révélé l'information, reprise ensuite par la majorité des médias finlandais : Elomo s'est bagarré dans un bar. L'homme, qui a été conduit au poste de police, a d'abord nié les faits mais, pas de chance, la scène a été filmée par un smartphone. Mika Eskola, le manager du TPS, n'a pas tardé à réagir, annonçant que ce genre de comportement était incompatible avec l'image du club.

tps turku logoOn serait tenté de prendre cette annonce au sérieux mais c'est là que ça devient croustillant. Miika Elomo a alors été remplacé par Jarno Pikkarainen. On va vous rafraîchir la mémoire ou vous l'apprendre : début décembre 2013, Pikkarainen fut remercié par l'organisation des Jukurit... pour avoir joué des poings un soir en discothèque... sur l'un de ses joueurs ! Et à l'époque, l'équipe des Jukurit de Mikkeli avait pris les mêmes dispositions en sortant exactement la même tirade que Mika Eskola : un entraîneur qui n'est plus en adéquation avec l'image du club ! Elomo éjecté et remplacé par une personne qui a été viré pour le même motif, vous cernez le malaise ?  

On répondra néanmoins aux mauvaises langues que l'arrivée à la barre de Pikkarainen n'est que temporaire, l'expérimenté technicien Ari-Pekka Selin étant d'ores et déjà nommé entraîneur en chef du TPS Turku pour la saison prochaine.

En tout cas, tout va pour le mieux pour les Jukurit de Mikkeli qui ont dépassé au classement de la Mestis le KooKoo de Kouvola à quatre journées de la fin de la saison régulière. Pour ses débuts à l'étranger, Ronan Quemener s'affirme comme l'un des meilleurs - le meilleur ? - gardiens du second échelon finlandais et Anthony Guttig maintient un rendement d'un point par match. Pas de quoi taper du poing !