Date limite des transferts : peu de joueurs majeurs

Les échanges sont terminés pour la saison dans la NHL. La date limite n'a pas donné lieu à une frénésie d'échanges majeurs. La plupart des joueurs échangés évoluent sur des troisièmes ou quatrièmes lignes. Malgré tout, quelques équipes se sont renforcées, notamment Anaheim, Montréal, St. Louis et Minnesota. Plusieurs espoirs déçus tenteront enfin de relancer leur carrière.

Montréal, la profondeur d'effectif
Le CH cherchait un défenseur de top-4 et à renforcer son bottom-6. C'est chose faite avec trois échanges ce lundi. Les négociations sont allées bon train pour un ailier de top-6, mais le prix exigé a paru trop important. Jordan Eberle d'Edmonton était semble-t-il sur les tablettes de la franchise québécoise.
A Montréal : D Jeff Petry
A Edmonton : 2e choix 2015, 5e choix conditionnel 2015
Montréal a connu cette saison quelques soucis de blessures en défense, et n'a pas été vraiment satisfait du rendement de ses jeunes, notamment Jared Tinordi. Un renfort dans le top-6 paraissait indispensable au staff. L'arrivée de Jeff Petry, 27 ans, répond à ce besoin. Cet arrière droitier de grand gabarit patine bien, dispose d'une bonne relance et d'un bon tir. Dans un rôle limité, il devrait apporter à Montréal. Il totalisait près de 21 minutes de jeu sous les couleurs des Oilers. En fin de contrat à Edmonton, il avait annoncé clairement qu'il n'y resignerait pas. Un échange était inévitable. Petry est apparu dans 295 matchs NHL, pour 17 buts et 74 pts, dont 15 cette saison. Montréal ajoute ici 3 millions dans la masse salariale, et se retrouve avec huit ou neuf défenseurs...
En retour, les Oilers obtiennent deux choix de draft : un deuxième tour cette année, et un choix conditionnel, celui que le CH avait obtenu de Colorado. Ce choix se transformera en choix de 4e tour si Montréal passe un tour de playoffs, et de 3e tour si les Habs passent deux tours.

A Montréal : C Brian Flynn
A Buffalo : 5e choix 2016
Le centre-ailier de 26 ans Brian Flynn constituait l'une des rares satisfactions à Buffalo. Joueur combatif, pas maladroit aux mises au jeu, il devrait trouver à Montréal un rôle de centre de quatrième ligne, utile aux mises au jeu sur la droite de Price. L'ancien capitaine de l'université du Maine, signé en agent libre par les Sabres en 2012, a disputé 158 matchs NHL pour 17 buts et 41 pts. Cette saison, il a marqué à cinq reprises, pour 17 pts.
Buffalo s'offre un choix de draft en retour et fait de la place dans l'effectif pour tenter enfin d'y titulariser son ancien premier choix Michael Grigorenko.

A Montréal : AD Torrey Mitchell
A Buffalo : A Jack Nevins, 7e choix 2016
Un peu plus tard dans la soirée, les deux équipes ont procédé à un nouvel échange. Torrey Mitchell débarque à Montréal. A 30 ans, l'ancien Shark apporte 442 matchs NHL, pour 41 buts et 103 pts. Cette saison, il ne comptait que 6 buts et 13 pts à Buffalo. Ailier rapide, Mitchell est principalement un joueur défensif.
Les Sabres obtiennent un choix de draft et un jeune joueur, Jack Nevins. Âgé de 21 ans, non drafté, Nevins n'a marqué aucun point en 32 matchs de ligue américaine cette année, pour 88 minutes de prison. Il est inclus dans l'échange principalement pour libérer une place dans le nombre de contrats de Montréal.

La pièce manquante pour les Blues ?
MICHALEK Zbynek 110511 103A St. Louis : D Zbynek Michalek, 3e choix conditionnel 2015
A Arizona : C Maxim Letunov
Les Blues de St. Louis ont l'habitude des échanges de dernière minute. L'acquisition de Ryan Miller l'an dernier n'a pas fonctionné, mais les Blues espèrent plus de réussite avec Zbynek Michalek cette saison. Un défenseur pur, âge de 32 ans et en fin de contrat... mais actuellement à l'infirmerie pour une commotion. St. Louis devrait pouvoir l'aligner en fin de saison et pour les phases finales. Capable de supporter un gros temps de jeu, Michalek excelle par son positionnement et pour bloquer les tirs. Il apporte aussi beaucoup d'expérience, avec 696 matchs NHL pour 38 buts et 167 pts. Cette saison, il a disputé 53 matchs (2 buts, 8 pts). Arizona paiera de plus la moitié du salaire du Tchèque. Les conditions du choix de draft devraient dépendre du nombre de matchs disputés.
Arizona continue donc sa reconstruction. Après Yandle et Vermette, le départ de Michalek affaiblit encore à court terme les Coyotes. Mais l'avenir est bien là. Le jeune centre russe de grande taille Maxim Letunov, drafté au deuxième tour en juin dernier, est actuellement 3e meilleur marqueur de l'USHL et évoluera l'an prochain à Boston University.

Arizona a par ailleurs réclamé deux joueurs au ballotage pour "faire le nombre", les attaquants Tye McGinn (San Jose) et Craig Cunningham (Boston). Tous deux âgés de 24 ans, ils n'ont pas réussi à s'imposer dans leurs équipes respectives (1 but et 4 passes pour McGinn, 2 buts et 1 passe pour Cunningham).

A St. Louis : D Robert Bortuzzo, 7e choix 2016
A Pittsburgh : D Ian Cole
Les Blues ont par ailleurs procédé à une inversion de défenseurs, acquérant Robert Bortuzzo, 25 ans. Cet arrière physique a disputé 112 matchs NHL, pour 20 pts au total, dont 6 cette saison.
En retour, Pittsburgh obtient Ian Cole, 26 ans, le premier choix de St.Louis en 2007. L'ancien international junior ne s'est pas vraiment imposé en NHL depuis qu'il est passé pro en 2010 et a disputé 165 matchs (9 buts, 30 pts) dont 52 cette saison (4 buts, 8 pts).

A St. Louis : C Olli Jokinen
A Toronto : AD Joakim Lindstrom, 6e choix conditionnel 2016
Olli Jokinen ne sera pas resté longtemps à Toronto. Arrivé dans l'échange Santorelli-Franson il y a une dizaine de jours, le centre Finlandais de 36 ans continue à bourlinguer dans une fin de carrière décevante. Après 1223 matchs NHL (320 buts, 747 pts), il apportera expérience et un peu de profondeur au centre... même s'il n'a disputé que 6 matchs de phases finale dans sa carrière. Le staff de Toronto lui avait promis qu'il serait échangé chez un prétendant au titre : promesse tenue.
En retour, les Leafs obtiennent Joakim Lindstrom, 31 ans, barré aux Blues, et un choix conditionnel qui deviendra un 4e tour si St. Louis atteint la finale et que Jokinen joue. Lindström avait tenté un retour en Amérique après deux titres à Skelleftea, mais n'avait joué que 34 matchs (3 buts, 6 pts) cette saison.

San Jose fait le ménage
La chute libre des Sharks en février, qui les place désormais hors du top-8, avait poussé certains observateurs à anticiper un grand ménage. Le staff est finalement resté muet, ne procédant qu'à quelques échanges mineurs dans son bottom-6.

A San Jose : D Karl Stollery
A Colorado : C Freddie Hamilton
San Jose s'offre un peu de profondeur défensive avec Karl Stollery, 27 ans. Bon passeur, c'est un arrière d'appoint, qui a surtout joué en AHL cette année. Il n'a joué que 5 matchs avec l'Avalanche depuis octobre, et 7 seulement en carrière.
En retour, Colorado tente sa chance sur Freddie Hamilton, 23 ans. Le frère du défenseur des Bruins, Doug, était le deuxième marqueur de la filiale de San Jose, Worcester. L'ancien international junior a joué 12 matchs NHL sur les deux dernières saisons, mais a marqué 44 buts et 99 pts en 190 matchs AHL.

A San Jose : C Ben Smith, 7e choix conditionnel 2017
A Chicago : C Andrew Desjardins
Andrew Desjardins arrivait en fin de contrat et les Sharks ont décidé de s'en séparer. Il arrive à Chicago pour jouer le titre. San Jose a accepté de prendre en charge la moitié du salaire de l'attaquant. Desjardins, 28 ans, disputait sa cinquième saison à San Jose (271 matchs, 15 buts, 48 pts) mais n'a pas été très efficace cette année, avec seulement 5 buts au compteur.
Les Californiens obtiennent Ben Smith, un centre dynamique de 26 ans au salaire deux fois plus important (1,5 millions de dollars). Smith, polyvalent, sera notamment utile en infériorité numérique. Un mouvement qui aide donc les Blackhawks, gênés au niveau du plafond salarial. Ben Smith s'était imposé en NHL l'an dernier après trois saisons à faire l'ascenseur. L'ancien champion NCAA avec Boston College totalise 155 matchs dans la grand ligue, pour 23 buts et 39 pts.

Les Islanders pour la profondeur d'effectif
A New York Islanders : AD Tyler Kennedy
A San Jose : choix conditionnel
San Jose se sépare donc de Tyler Kennedy, qui n'a jamais réussi à s'imposer aux Sharks, entre blessures et méforme. Auteur de plusieurs saisons au delà des trente points à Pittsburgh, il n'a produit que 4 buts et 9 pts en 25 matchs cette saison. Il cherchera à relancer sa carrière à New York. Les Islanders prennent en charge son salaire de 2,3 millions et renforcent leur profondeur en troisième ligne. L'ailier a gagné une coupe Stanley avec les Penguins en 2009, ce qui constitue une expérience intéressante pour une franchise ambitieuse. La condition du choix de draft est particulière. Si les Isles gagnent la coupe Stanley et que Kennedy joue la moitié des matchs de la finale, New York cèdera son 3e choix 2016 le plus bas. Sinon, San Jose obtiendra le 7e choix 2015.

A New York Islanders : A Mark Louis
A Arizona : G David Leggio
Les Islanders modifient leur situation dans les cages en cédant leur troisième gardien David Leggio aux Coyotes contre Mark Louis, 27 ans, un bagarreur de ligue mineure qui ne compte aucun match NHL et un seul but en quatre ans en AHL.
Leggio, 31 ans, a joué un match lors du Mondial de Minsk avec les Etats-Unis. Après une saison en Finlande, il évolue en AHL depuis 2010.

A New York Islanders : G Michal Neuvirth
A Buffalo : G Chad Johnson, 3e choix conditionnel 2016
Surtout, c'est le poste de gardien remplaçant qui change. Si Halak réalise une saison exceptionnelle, avec le record de la franchise en nombre de victoires, son backup Chad Johnson était critiqué. L'arrivée du Tchèque de 26 ans Michal Neuvirth vise à sécuriser les cages en cas de coup dur. L'ancien portier des Capitals est apparu dans 162 matchs en carrière.
Buffalo n'a plus vraiment de gardien valable. Johnson, 28 ans, a connu de bonnes saisons en remplacement de Lundqvist aux Rangers, puis de Rask à Boston, mais s'était montré très décevant cette saison avec près de trois buts encaissés par match et moins de 90% d'arrêts.

A New York Islanders : AD Dustin Jeffrey
A Vancouver : AD Cory Conacher
Côté profondeur, New York ajoute Dustin Jeffrey. L'ancien ailier de Pittsburgh, âgé de 27 ans, a remporté le titre AHL l'an dernier avec les Texas Stars. Cette saison, il n'a pas quitté la réserve des Canucks, les Utica Comets, où il a inscrit 40 pts en 47 matchs. Il aura peut-être plus de chances de voir son compteur NHL monter avec les Islanders. Il totalise 124 matchs NHL (17 buts, 31 pts).
Cory Conacher fait le voyage en sens inverse. Non drafté, l'ailier de 25 ans avait brillé en 2012 pendant quelques semaines à Tampa Bay, avant d'être échangé contre Ben Bishop à Ottawa. Depuis, sa carrière bat de l'aile. Echouant à s'imposer aux Senators, aux Sabres et Islanders, il avait été placé au ballotage en décembre sans que personne ne le réclame. Il compte 22 pts en 27 matchs AHL cette saison et, au total, 141 matchs NHL (19 buts,58 pts).

Anaheim ajuste sa défense
A Anaheim : D James Wisniewski, 3e choix 2015
A Minnesota : AD Rene Bourque, AD William Karlsson, 2e choix 2015
Les Ducks ont du rappeler beaucoup de monde de leur réserve en défense. Pour palier ce manque de profondeur, les Ducks ont choisi l'expérience de James Wisniewski, 31 ans. Après des débuts à Chicago, il avait joué à Anaheim en 2009-2010, et s'était installé à Columbus en 2011. Arrière offensif, il a connu l'an dernier la meilleure saison de sa carrière (51 pts). Au total, l'Américain compte 536 matchs NHL (52 buts, 268 pts). Une acquisition de poids pour les Ducks, qui ont cédé beaucoup pour l'obtenir.
Rene Bourque, 33 ans, connait une saison misérable après dix ans de carrière NHL. Invisible à Montréal depuis trois ans, il avait été échangé aux Ducks en novembre. Bourque a tout de même deux saisons à 27 buts à Calgary et cherchera à se relancer dans le Minnesota. Il compte 603 matchs NHL (144 buts, 286 pts).
Le Wild compte surtout sur le deuxième choix de draft et sur le jeune William Karlsson, 22 ans, drafté au deuxième tour en 2011. Rapide, créatif, l'ancien international junior suédois dispute sa première saison complète en Amérique et a joué 18 matchs NHL (2 buts, 3 pts).

A Anaheim : D Simon Després
A Pittsburgh : D Ben Lovejoy
Le renfort en défense vient aussi de Simon Després, 23 ans. Le premier choix 2009 des Penguins avait eu du mal à s'imposer en Pennsylvanie ces dernières années, avant de disputer 58 matchs cette saison (2 buts, 17 pts), augmentant son total de 5 buts, 33 pts et 143 matchs NHL en carrière. C'est un solide passeur qui dispose encore d'une marge de progression.
Pittsburgh cherchait de l'expérience à l'arrière, et a choisi un ancien de la maison, Ben Lovejoy. L'arrière de 31 ans est un défenseur pur, plutôt par positionnement qu'impact physique. Avec 246 matchs au compteur (10 buts, 65 pts) et 29 matchs de playoffs, Lovejoy est un renfort de profondeur pour Pittsburgh.

A Anaheim : D Korbinian Holzer
A Toronto : D Eric Brewer, 5e choix 2016
Toujours au rayon défense, Anaheim s'empare de Korbinian Holzer. L'arrière allemand de 27 ans a surtout joué en AHL depuis son arrivée en Amérique en 2010, et joue aussi le rôle de défenseur pur, solide dans sa zone. Il a joué 56 matchs NHL (2 buts, 9 pts) et vient apporter une certaine profondeur de banc. Il ne sera toutefois pas disponible tout de suite, à cause d'une fracture du nez. Il sera agent libre sans restriction en juillet.
Dans l'autre sens, le vétéran Eric Brewer et ses 35 ans, et surtout son salaire de 3,8 millions de dollars... Le champion olympique 2002 et ex-capitaine de St. Louis était arrivé de Tampa Bay en novembre et n'a joué que 9 matchs pour Anaheim. Brewer devrait servir de mentor aux jeunes arrières des Leafs, grâce à ses 991 matchs NHL (75 buts, 266 pts). Mais désormais, il n'avait plus vraiment la vitesse pour suivre le style de jeu des Ducks.

A Anaheim : AD Michael Sgarbossa, 7e choix conditionnel 2015
A Colorado : D Mat Clark
Les Ducks terminent par un échange mineur, avec l'envoi du défenseur de 24 ans Mat Clark dans le Colorado. Cet ancien deuxième choix de draft a disputé 9 matchs NHL dans sa carrière depuis la saison 2011-2012 et est surtout un joueur de ligue mineure.
Dans l'autre sens, Michael Sgarbossa, 22 ans, avait signé en agent libre à l'Avalanche après une saison de 102 pts avec Sudbury (OHL). Depuis, il joue en AHL, avec 9 petites apparitions NHL (1 assist).

Minnesota, la belle histoire
A Minnesota : D Jordan Leopold
A Columbus : D Justin Falk, 5e choix 2015
L'histoire de Jordan Leopold a fait le tour du web. La raison ? La lettre de sa fille Jordyn adressée aux dirigeants des Blue Jackets, qui leur demandait de s'accorder avec les dirigeants du Minnesota pour que son père les rejoignent... Jordan Leopold est en effet natif de cet Etat et y a évolué en universitaire, y remportant d'ailleurs le trophée de joueur de l'année (Hobey Baker Award) en 2002. Depuis, il a pas mal bourlingué, portant les couleurs de Calgary, Colorado, Florida, Pittsburgh, Buffalo, St. Louis et donc Columbus. Une carrière agitée de 677 matchs (67 buts, 213 pts) pour sa famille, restée dans le Minnesota. La petite fille aura donc vu son vœu exaucé !
En retour, les Jackets se renforcent avec Justin Falk, 26 ans, qui compte 142 matchs NHL (1 but, 17 pts) après une solide carrière junior ponctuée par une coupe Mémorial 2008 avec Spokane.

A Minnesota : AD Chris Stewart
A Buffalo : 2e choix 2017
L'ailier de 27 ans Chris Stewart savait qu'il ne finirait pas la saison chez les Sabres. En fin de contrat, ce buteur physique a débuté la saison doucement, avant d'offrir de solides prestations ces dernières semaines. Il avait amélioré son compteur jusqu'à 11 buts et 25 pts en 60 matchs cette saison, pour un total de 126 buts et 253 pts en 442 matchs en carrière. Stewart reste cependant loin de sa saison de 28 buts avec Colorado en 2010, mais il apportera une certaine profondeur de banc au Wild.
Le retour est plutôt bon pour la reconstruction de Buffalo. L'axe entre ces deux équipes fonctionne décidémment plutôt bien, après les échanges de Pominville ou Mitchell ces dernières saisons.

A Minnesota : AD Jared Knight
A Boston : AD Zack Phillips
Dans un mouvement mineur, Boston et Minnesota se sont échangés leurs espoirs déçus. Jared Knight, ailier buteur de 23 ans, débarque dans le Minnesota pour relancer sa carrière. Le sniper des London Knights, ancien deuxième choix de draft, a connu de nombreux pépins physiques et n'a pas du tout digéré le passage chez les pros. Il ne compte ainsi qu'un but et 3 pts en 36 matchs de ligue américaine...
Pas mieux pour Zack Phillips, 22 ans, premier choix du Wild en 2011. Après sa victoire en coupe Mémorial avec Saint John en 2011, il a connu deux saisons correctes mais sans plus en AHL (27 et 33 pts) mais n'a pas du tout progressé pour sa troisième saison (actuellement 7 buts, 15 pts en AHL). Un changement d'air fera peut-être du bien aux deux jeunes attaquants.

Les autres mouvements
A Detroit : Marek Zidlicky
A New Jersey : choix de draft conditionnels
Les Devils du New Jersey connaissent une nouvelle saison difficile et devraient manquer les playoffs pour la troisième fois en quatre ans. Certains s'attendaient à de nombreux départs, plusieurs joueurs étant en fin de contrat. Finalement, l'effectif est resté à peu près le même. Après le départ de Jagr il y a quelques jours, son compatriote tchèque Marek Zidlicky prend lui aussi la sortie. Agent libre sans restriction en juin, l'arrière de 38 ans était assez convoité grâce son habileté en jeu de puissance. Ses capacités offensives de relance et sa mobilité, sa créativité en attaque, compensent un peu ses faiblesses défensives et ses erreurs coupables occasionnelles. Il disposait d'une clause de non échange et contrôlait ainsi son destin. Le manager Lou Lamoriello lui a présenté les différentes offres et n'a pas eu d'autre choix que d'accepter celle de Detroit, sportivement attractive pour Zidlicky, mais pas forcément la meilleure pour l'avenir des Devils.
New Jersey obtient en effet seulement un 3e choix 2016. Si Detroit parvient à la finale de conférence Est, ils donneront en plus un 5e choix 2015. Si Detroit parvient en finale de coupe Stanley, le troisième choix 2016 sera remplacé par un deuxième choix.
Zidlicky a inscrit 4 buts et 23 pts cette saison, ne manquant aucun match de son équipe. Au total, le Tchèque compte 82 buts et 390 pts en 760 matchs NHL.
Lou Lamoriello n'a en revanche pas trouvé preneur pour ses autres agents libres, comme Martin Havlat et Michael Ryder, qui ont passé l'essentiel des dernières semaines en tribunes, ni pour Scott Gomez, Steve Bernier et Jordin Tootoo. Pour ces trois derniers joueurs, plutôt performants ces derniers temps, il s'agit probablement d'un choix volontaire afin de tenter de les resigner pour l'an prochain. Mais le rajeunissement de l'équipe a bien débuté, le manager général annonçant que le départ de Zidlicky serait facilement compensé par l'émergence d'Adam Larsson, 22 ans, et Damon Severson, 21 ans. Reste à rajeunir l'attaque...

A Boston : C Maxime Talbot, AG Paul Carey
A Colorado : A Jordan Caron, 6e choix 2016
Les Bruins sentent le vent du boulet ! En déclin sensible, Boston voit Florida se rapprocher au classement. Pour retrouver un esprit guerrier qui semble avoir disparu, le staff mise sur le centre de 31 ans Maxime Talbot. Le Québécois est un joueur déterminé, au style abrasif, qui avait marqué le but gagnant de la finale de la coupe Stanley 2009 avec Pittsburgh. Une expérience précieuse de 646 matchs NHL (88 buts, 193 pts) et 84 matchs de playoffs (18 buts, 39 pts). En somme, un joueur présent dans les grands rendez-vous.
S'y ajoute l'ailier Paul Carey, tout juste placé au ballotage par Colorado. A 26 ans, l'ancien attaquant de Boston College (champion NCAA 2010 et 2012) a surtout évolué en AHL, et ne compte que 21 matchs NHL, pour une passe.
En retour, Boston se sépare de Jordan Caron, 24 ans, leur premier choix de 2009. Celui-ci fait la navette avec l'équipe réserve depuis 2010. L'ancien médaillé d'argent au mondial junior 2010 comptabilise 132 matchs NHL, pour 12 buts et 28 pts.

A Vancouver : AD Sven Bärtschi
A Calgary : 2e choix 2015
Dans la série espoirs déçus, Calgary abandonne le 13e choix de la draft 2011, le Suisse Sven Bärtschi. L'ex-sniper des Portland Winterhawks a mal digéré le passage en pro, connaissant il est vrai quelques pépins physiques. Il a inscrit 8 buts et 28 pts en 66 matchs avec les Flames, mais a surtout évolué en AHL depuis 2012.
Vancouver va tenter de le relancer et cède un deuxième choix en juin prochain : une transaction plutôt équilibrée. De toute façon, l'agent de Bärtschi avait annoncé que son joueur n'avait aucune intention de resigner à Calgary à la fin de son contrat en juin.